AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 listen ma I'll give you all of me {alistair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: listen ma I'll give you all of me {alistair   Dim 13 Déc - 11:37


listen ma I'll give you all of me
alistair & mia
ça avait été une belle nuit, douce nuit. douce bêtise, qu'elle ne regrette pas. pas encore. parce que quand ses paupières s'ouvrent, quand son corps se remet lentement en route, c'est à lui qu'elle pense. lui et la chaleur qu'il dégage. lui et sa peau contre le sienne. elle et son corps lové contre le sien. lui, contre lequel sa tête est appuyée. c'est cette sensation, que tout vient de changer, que toute sa vie vient de changer. parce que voilà, elle vient de coucher avec un homme, dont elle ne connaît pas grand chose. c'est brouillon dans son cerveau, qui tente de trier les informations, les souvenirs. en silence, en écoutant le rythme clame de sa respiration, elle pense. c'est fait, elle n'est plus cette même fille, enfin elle aimerait. mais elle sait bien, que dans le fond, elle restera toujours la même. mais voilà, cette fille là, vient de coucher avec un homme bien plus vieux qu'elle. pire encore, un titulaire, un homme qu'elle va croiser tous les jours. un homme qui a presque 10 ans de plus qu'elle. et elle est chez lui, dans son lit, collée contre lui. son corps tiède ramassé contre le sien, rassurant. mais c'est quand même, ces doutes qui l’assaillissent, les souvenirs de la nuit, qui font douter. parce que c'est pas une bonne idée, ça ne l'étais pas, et pourtant. et pourtant, elle s'est laissée faire, quand il l'a embrassé dans cette boîte de nuit. elle ne sait pas, pourquoi elle n'a pas fuit, pourquoi lui, a pu la ramener chez lui. mais elle veut plus y penser, parce que tous ce qu'elle sait, pour le moment, c'est que ces frères avaient tort. c'est bien, ça fait du bien, ça réconforte, tout ça. lui, sa peau nue contre la sienne, cette sensation de bien-être. comme si finalement, l'ouragan à l’intérieur avait fini par se calmer. comme si tout venait de miraculeusement s’apaiser. c'était ça, qui poussait la petite blonde à ne pas bouger. à ne pas tout casser. à rester contre lui, à écouter son propre cœur battre. mais voilà, c'est quand lui commence à s'éveiller, quand lui aussi, finit par s'arracher doucement des bras de Morphée, que la gamine ne sait plus quoi faire. elle est perdue, elle connaît pas, elle sait pas. alors elle se recule un peu, sépare à peine leurs corps pour lever les yeux vers lui. elle le trouve beau, comme ça, encore un peu endormi. elle le trouve magnétique, elle est troublée, Mia. alors avec ses grands yeux azur, un doux sourire sur son visage endormi, elle le regarde. elle sait pas quoi faire, elle sait pas, elle maitrise rien. - bonjour... c'est tout ce qui peut sortir de ses lèvres. avec sa voix endormie, ce mot banal soufflé timidement. ce sourire discret, ses yeux timides, son corps qui désire, malgré elle, le contact du sien. qui ne veut, que se perdre à nouveau entre ses bras. sensation nouvelle, qui fait battre plus vite son cœur quand elle plante ses yeux dans les siens.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: listen ma I'll give you all of me {alistair   Dim 13 Déc - 16:43



   
   Mia&Alistair
   listen ma I'll give you all of me

J
amais Alistair ne s'était senti l'âme d'un grand romantique, cependant, depuis qu'il vivait à San Francisco, il ressentait de plus en plus l'envie de se caser, de vivre une véritable histoire d'amour et pas seulement un coup d'un soir qui finirait en dispute parce que la fille aurait l'impression d'avoir été utilisée. Il n'avait jamais imaginé qu'il pourrait tomber sous le charme d'une femme beaucoup plus jeune que lui, sans doute parce qu'il avait besoin d'une femme avec du caractère. Alistair, c'est pas un gentleman, et pourtant c'est un vrai gentil, le genre qui drague une fille mais qui ne l'abandonnera jamais sans lui laisser son numéro, sans lui dire qu'elle pourra toujours compter sur lui, et ça même si la nuit qu'ils ont passée était nulle. Il s'en fiche lui, c'est pas le plus important ça. Et pourtant, quand il avait rencontré cette fille en boite de nuit, une gamine, sans doute immature, interne dans le même hôpital que lui, il ne s'était jamais dit que c'était une mauvaise idée. Ou plutôt si, il se l'était dit, un milliard de fois, mais il n'avait jamais écouté cette petite voix dans sa tête, préférant de loin écouter leurs corps qui étaient comme attirés, magnétiquement, l'un par l'autre.
Et puis il y avait eu ce moment où il lui avait glissé à l'oreille qu'ils pourraient aller chez lui. Le courant était bien passé, il adorait son sourire, sa façon de le regarder un peu comme s'il était une sorte de demi-dieu.
Ils avaient fait l'amour, intensément, passionnément, et puis c'était tellement romantique à la fois, parce qu'Alistair il était comme ça, c'était un gentil, un coeur tendre, il n'avait pas besoin de faire l'amour de manière bestiale, il avait besoin de ressentir des choses, et là il avait ressenti plein de choses.
Et ils avaient fini par s'endormir, l'un contre l'autre, son bras fort, brun, entourant le petit corps fragile de la jeune femme.

Le matin se levait, le soleil pointait le bout de son nez à travers les rideaux de sa chambre. Alistair n'avait pas beaucoup de gout en matière de décoration, mais en matière de filles, il s'y connaissait plutôt bien. Il l'avait senti bouger contre lui, mais l'appel du sommeil faisait encore effet sur lui. Quelques minutes, juste quelques minutes de plus, pas plus. Il en profita jusqu'au bout, jusqu'au moment où ses yeux décidèrent de s'ouvrir pour rejoindre le monde des vivants. La belle était toujours couchée contre lui, mais elle sembla s'agiter, se reculant tout légèrement, quand il ouvrit les yeux. Il posa le regard sur elle, se souvenant soudainement à quel point il la trouvait belle. Au son de sa voix, Alistair porta un doigt sur le visage de la belle, caressant sa joue, puis passant son index sur ses lèvres. Ces lèvres...

Bonjour. Bien dormi ?

Il n'était pas un romantique, il n'était pas amoureux, c'était bien trop tôt, mais il la sentait tellement différente de toutes celles qui avaient pu partager ses draps. Il était bien le chirurgien. Restait à voir si, pour une fois, elle ne serait pas celle qui prendrait ses affaires pour le planter là, comme un idiot. Après tout, il avait une expérience de la chose depuis son arrivée à San Francisco. Le jeune homme tendit le bras pour qu'elle vienne se blottir contre lui, ajoutant :

Viens là, encore quelques minutes. Avant qu'on ne doive retourner à la réalité.

La réalité, le boulot, la vie quoi. C'était toujours le plus difficile quand il avait passé une bonne nuit. Revenir à la vie, à la journée. Mais elle était toujours là, autant profiter de ce moment de douceur.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: listen ma I'll give you all of me {alistair   Dim 13 Déc - 21:32


listen ma I'll give you all of me
alistair & mia
on lui avait toujours dit, que l'amour, que de ne ressentir la moindre chose pour un homme serait un supplice, quelque chose qui la ferait souffrir. mais c'était faux, elle avait le contre-exemple sous les yeux. lui, plus vieux, plus expérimenté. lui qui l’impressionnait tellement mais qui ne cessait de l'attirer, inévitablement. et la gamine, ne regrettait pas la soirée, encore moins la nuit, qu'elle venait de passer au creux de ses bras. elle ne voulait pas, ce que moment se termine, que cette bulle de plénitude éclate. alors, pendant de longues minutes, elle reste ainsi, son corps nu collé au sien, appréciant cette sensation nouvelle, douce et tiède. mais quand, lentement, il commence à s'éveiller, la blonde ne sait pas vraiment quoi faire. c'est qu'une gamine, qui connait rien aux hommes, qui sait pas si elle doit se lever, se rhabiller ou bien rester lovée contre lui. alors elle se recule un peu, elle plante son regard timide dans le sien. elle regarde son visage, qui s'éveille avec un petit sourire sur les lèvres, parce qu'elle le trouve beau, elle le trouve différent. et, c'est quand le bout d'un de ses doigts vient frôler sa peau, sa joue pour échouer contre ses lèvres, qu'elle sent tout son corps se tendre. qu'elle sent ses pommettes se colorer lentement, sous ce geste, qui la surprend. elle est pas habituée, la gamine. mais, elle se surprend encore plus, à désirer plus, à apprécier le contact de sa main contre sa joue. le regard qu'il lui lance, qu'elle tente de déchiffrer, ses yeux qui tentent de percer la signification de ses siens, qu'il pose sur elle, qui la fait frémir, qui fait rosir ses joues. et quand il lui demande si elle a passé une bonne nuit, elle ne peut s'empêcher de sourire de plus belle, comme si la réponse était pour elle, une évidence. avec sa tête endormie, ses cheveux en bataille elle se demande à quoi elle peut bien ressembler. elle se demande comment un gars comme lui a pu coucher avec une fille comme elle. ça aussi, ça l'intrigue, la blonde. mais décide de s'en foutre, pour une fois, de se moquer du reste. de juste profiter de l'instant présent. alors avec ce sourire sur ses lèvres, elle se rapproche un peu de lui, comble la distance entre leurs visages. elle est troublée, par son regard qui se perd dans le sien, par ses lèvres qui sont attirées par les siennes. - parfaitement bien. puis finalement, alors qu'elle s'était légèrement reculée, à nouveau c'est lui, qui vint lui proposer de revenir entre ses bras, pour quelques minutes de plus. elle savait bien, que ce moment ne pourrait durer aussi longtemps qu'elle le voudrait, mais elle devait de contenter du temps qu'ils avaient devant eux. alors, elle n'hésita pas une seconde et vint coller à nouveau contre lui, contre son corps, entre ses bras. en soupirant doucement, témoignant de son apaisement, de son bien-être. elle n’espérait rien de plus que cet instant, son mince corps enveloppé dans ses bras. elle remonta les couvertures sur eux, appréciant cette douce chaleur autant que de sentir cette proximité, le buste de la blonde à moitié sur celui du brun. et son sourire, avec ses prunelles qui se posent dans les siennes. Mia, elle se rend pas compte, que cette situation ne durera pas, elle pense pas, que tout ça devra prendre fin. après tout, c'est qu'une gamine, qui peut trop facilement tomber amoureuse, parce qu'elle est trop naïve avec ça. alors elle le regarde, presque allongée sur lui, sans se soucier des minutes qui s'égraine. elle dit rien, la gamine, somnolente contre son torse espérant que la réalité les oublient. parce qu'elle veut pas bouger, se lever, aller travailler. elle veut juste rester là, allongée à ses côtés, sauf que c'est pas possible, ils ont pas le choix, et rien peut changer la réalité. - on est vraiment obligé de se lever ? elle demande quand même, sourire aux lèvres, connaissant la réponse. encore une fois, elle se rapproche de lui, mais cette fois, sans savoir pourquoi, elle ose s'approche plus près. cette fois elle ose coller doucement ses lèvres aux siennes, elle ose l'embrasser, timidement, parce que ça lui ressemble pas de faire ça. parce qu'elle est censé être la fille timide et réservée, mais voilà, c'est plus fort qu'elle, cette envie de l'embrasser. alors y'a son corps qui se colle plus au sien, son sourire qui s'étend alors qu'elle se recule doucement mais pas trop non plus. elle reste assez près pour sentir son souffle chaud et pour que ses iris se perdent dans les siennes.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: listen ma I'll give you all of me {alistair   Mar 15 Déc - 20:48



   
   Mia&Alistair
   listen ma I'll give you all of me

S
e sentir vivant, voilà ce qui changeait parfois, quand il était avec une fille ou une autre. Ces derniers temps, il couchait avec des filles sans réellement se soucier de ce qui allait se passer ensuite, mais allez savoir pourquoi, cette fois-ci, c'était différent. Pourquoi ? Parce qu'elle s'intéressait réellement à lui ? Parce qu'elle était toujours là, allongée contre lui, son corps nu se collant contre le sien dans un espoir presque désespéré qu'il la touche encore, qu'il la fasse encore frémir comme il avait pu le faire la veille. Oui, et Alistair en avait horriblement envie. C'était devenu comme une drogue. Toucher ce corps nu, la caresser, la faire vibrer, danser sur ses draps blancs. Alistair voulait à nouveau toucher ses lèvres douces et charnues, rêve doux qui allait bientôt s'évanouir. Une fois qu'ils auraient quitté ces draps, ils ne seraient plus que le titulaire et l'interne. Et s'il avait envie de plus que ça ? Et s'il avait besoin de davantage. Il en avait tellement envie, et en même temps il avait tellement peur de s'engager à nouveau. Une gamine, voilà ce qu'elle était au final, une gamine qui lui donnait l'autorisation de rêver.
Quand elle s'était éveillée, il l'avait sentie bouger contre lui, comme si elle n'osait pas s'approcher davantage, et pourtant il avait tellement besoin de la sentir contre lui. S'arrachant à la douceur des bras de Morphée, il passa un bras autour d'elle pour l'accueillir dans ses bras forts, tendres. Des bras qui avaient envie de la serrer. De la caresser, de la sentir. Elle hésitait, ça lui arracha un sourire. Elle était tellement innocente, tellement douce, tellement elle. La douceur de l'innocence.
Finalement, elle arrêta d'hésiter, s'approcha de lui, d'abord timidement et puis de plus en plus, comme une dépendance qui se créait petit à petit entre eux. Tout autant lui qu'elle, ils avaient besoin l'un de l'autre. Drôle de sensation. Alistair cherchait l'amour, le vrai, le grand, peut-être était-ce cela qu'on ressentait quand on tombait amoureux ?

Tant mieux. Moi aussi.

De l'amour ? Non, Alistair n'était pas amoureux, mais pour la première fois depuis longtemps, il avait envie de plus qu'une simple partie de jambes en l'air. Il avait envie de rester auprès d'elle, de lui demander si elle avait passé une bonne nuit, si elle se sentait bien, de la laisser prendre le petit déjeuner avec lui. C'était plus qu'une simple fille avec qui il couchait dans la salle de garde. Mia, elle était tellement plus, tellement tout. Son innocence était séduisante, terriblement attractive.
Alistair n'avait pas envie d'aller travailler, il ne voulait pas quitter la chaleur de son foyer, il n'avait pas envie de partir, de quitter son lit bien chaud, mais la réalité était là. Cependant, sa garde ne commençait pas avant deux bonnes heures. Ils avaient encore du temps devant eux. Profiter, encore et toujours.
Et apparemment, elle pensait exactement la même chose que lui. Elle non plus n'avait pas envie de bouger. Douce jeune fille.

Pas dans l'immédiat non. Je prends ma garde dans deux heures. On a le temps.

Ses doigts se baladaient dans sa chevelure blonde, caressait ses tempes, ses joues, son visage, ses lèvres. Tout en elle était attrayant, terriblement excitant, et après la nuit qu'ils venaient de passer, il ne pouvait qu'avoir envie de recommencer. Mais ils devaient rester sérieux deux secondes. Sérieux... Un mot qui n'avait plus été employé pour Alistair depuis longtemps. Les lèvres de Mia viennent se coller aux siennes, dans un baiser timide. Un baiser timide oui, mais qui ne dure pas longtemps. Il ne peut s'en empêcher. A nouveau il s'approche d'elle, s'empare de ses lèvres, un baiser plus sauvage cette fois. Sa main quitte son visage pour caresser son épaule. Que ça ne finisse jamais, et pourtant...
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: listen ma I'll give you all of me {alistair   Jeu 17 Déc - 21:26


listen ma I'll give you all of me
alistair & mia
c'était, finalement, tellement agréable d'être ici. avec lui, qui l'entourait de ses bras puissants, qui doucement serrait son corps au sien. le contact chaud de sa peau contre la sienne, de sa tête posée sur son torse qui se soulevait doucement. la chaleur des draps, qui venait irradier son corps, qui réchauffait son âme. un léger sourire sur les lèvres, alors qu'elle restait contre lui, c'était tout ce qu'elle avait toujours voulu. quelque chose de doux, de calme. quelqu'un, autre que ses frères qui serait ainsi, qui serait doux et attentionné. elle ne savait ce qu'elle devait faire, elle se sentait perdue entre ses bras, mais c'était tellement bien. tellement réconfortant. et elle voulait plus, il voulait qu'il la serre fort contre lui, qu'il l'embrasse à nouveau pour qu'elle puisse sentir son cœur s'emballer, ses veines s'embraser. elle voulait lui parler, de tout, de rien. elle voulait le regarder, toucher sa peau du bout des doigts, tracer des sillons invisibles sur son épiderme sans plus se soucier du temps. mais c'était impossible, elle le savait bien, mais elle ne voulait pas se lever, effacer cet instant, l'oublier. car elle savait aussi, qu'il était titulaire et elle, petite interne. une relation impossible, qui devait restée secrète, probablement. mais ça lui fait mal, de penser ça, alors elle pense plus, Mia. elle s'approche de lui, avec son beau sourire sur les lèvres. avec cet éclat de douceur, de bonheur dans ses prunelles, la belle gamine. si gentille, qui va sûrement tomber amoureuse de lui, de l'homme auquel elle est collée, auquel sa peau nue frotte doucement. elle l'embrasse doucement, timidement, la gamine. elle aime tellement, sentir ses bras protecteurs autour d'elle, de son petit corps de moineau, elle apprécie tellement le contact de ses lèvres contre les siennes, du torse de la gamine qui se colle au sien. c'est le petit frisson qui remonte dans son dos quand elle se sépare de lui, sourire aux lèvres, troublée par son souffle chaud contre sa peau. parce qu'elle arrive pas, à se passer de le regarder, d’espérer plus de sa part, de vouloir à nouveau lier leurs corps, de vouloir sentir son corps d'homme enserrer le sien. elle peut pas le nier, elle tombe lentement mais surement, amoureuse de lui. parce qu'elle est naïve, parce que c'était couru d'avance. alors c'est son sourire qui s'étend quand il finit par dire qu'ils ont deux heures devant eux, avant de devoir vraiment se lever. c'est sa lèvre inférieure qui se fait malmener par ses dents, parce que c'est bien trop tentant pour qu'elle s'en aille. parce qu'il vient de lui proposer, indirectement, de rester avec lui quelques heures de plus. ça va trop vite, dans le cerveau de la blonde, qui tente de tout comprendre, de tout décortiquer. mais c'est finalement lui, avec ses lèvres qui se collent à nouveau contre les siennes qui finit par couper court à sa réflexion. c'est pas si mal, de sentir à nouveau ce contact, cette proximité. dont elle a tant besoin, dont elle a tant envie, surtout. c'est irrésistible, cette envie, de se sentir, au creux de ses bras, de sentir sa bouche contre sa peau. mais elle est surprise, par ce baiser, plus fougueux, plus envieux aussi. elle refuse pas, ce baiser, mais elle reste surprise, quelques secondes, avant d'y répondre. avec la même douceur dont elle fait souvent preuve, surtout le genre de douceur dont elle use avec lui. elle met un peu d'elle, dans cette étreinte, dans ce baiser plus sauvage que les précédents, elle met sa douceur singulière, son innocence de gamine, son bonheur permanent. un peu du désir qu'elle ressent, aussi. y'a sa fine main qui vient à la rencontre de sa joue, qui caresse doucement la peau recouverte de barbe, pour se coller avec plus de ferveur encore contre sa bouche. pour apprécier, plus encore cet instant. puis c'est finalement, ce baiser qui prend fin, alors qu'elle appuie son front contre le sien. qu'elle laisse sa main contre sa joue, qu'elle reste collée à lui. parce que c'est ce dont elle a envie, désespérément, de le sentir contre elle. lui prouver que c'est la réalité, que c'est pas un rêve. qu'ils sont vraiment ensemble, dans ce lit, sous ses draps blanc. son pouce effleure doucement, délicatement, fascinée par ce qu'elle n'a jamais pu avoir auparavant. c'est avec son petit sourire aux lèvre, qu'elle le regarde, intensément. - dans ce cas là, y'a plus qu'à prier pour que personne ne me bipe avant... elle tourne la tête pour regarder le petit objet posé sur un meuble, pour contrôler du regard que personne ne l'a demandé. parce qu'évidemment, lui peut arriver quand il souhaite, où presque. mais pour elle, c'est déjà rare d'avoir pu dormir une nuit entière, sans passer la fin de sa nuit aux urgences, par exemple. elle aimerait qu'on l'oublie en peu, juste pour quelques heures, qu'on la laisse profiter de ce qu'elle a. de lui, de ce qu'elle a envie de faire, encore. mais elle veut profiter, elle veut pas penser à ce qu'ils sont vraiment, l'interne et le titulaire. elle veut juste, se renfermer dans sa bulle, encore un peu. alors elle se love, plus encore contre lui. elle laisse sa main divaguer contre sa joue, ses lèvres, son cou, son torse. elle est rêveuse, elle est pensive. mais c'est tellement ce qu'elle voulait, depuis toujours. un peu d’affection, d'un homme nouveau, de la douceur. et lui , qu'elle trouve beau. et lui, qui l'impressionne tellement. et lui, qu'elle embrasse à nouveau, et sa langue qui vient glisser sensuellement contre la sienne. et son corps, qu'elle finit par coller au sien, à nouveau. et sa bouche, qui embrasse la sienne avec cette douceur, ce désir nouveau. et c'est tellement agréable, c'est presque irréel. alors elle s'accroche à lui, dans sa chevelure brune elle vient y glisser sa main, douce et tiède. et la gamine, avec son cœur qui bat fort, qui ne ressent plus que cette douce chaleur qui irradie son corps, elle sait, qu'elle va tomber amoureuse de lui. tomber. amoureuse.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: listen ma I'll give you all of me {alistair   

Revenir en haut Aller en bas
 
listen ma I'll give you all of me {alistair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Give Me Liberty of London Collection
» you slay that solo 'cause you listen to the music (issa)
» RFA : Royal Fleet Auxiliary
» Marilyn Monroe
» Give me moor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: