AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alistair&Olivia - friendship... with benefits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Alistair&Olivia - friendship... with benefits   Dim 22 Nov - 18:26



   
   Alistair&Olivia
   Friendship... with benefits

L'
appel de la chair après une moitié de garde. Une chose était certaine : Alistair avait toujours été très sensible à l’appel du charme des courbes féminines. Depuis qu’il s’était installé à San Francisco, il y avait deux choses qui marchaient particulièrement bien dans sa vie : son nouveau poste de titulaire en chirurgie cardiaque, et aussi ses conquêtes féminines. Des jeunes, des moins jeunes, des filles de son âgé, des infirmières, des assistantes médicales, et puis d’autres titulaires. Ou plutôt une en particulier. Entre eux, rien de spécial, rien de sérieux, juste une bonne dose de plaisir charnel, et c’était tout.
Si au début, Alistair s’était un peu inquiété de l’accueil de ses collègues, il n’avait plus le moindre souci maintenant. Les résidents travaillaient dur, ce qui était une bonne chose parce qu’il leur demandait beaucoup d’efforts. Il leur demandait beaucoup de travail, parfois il leur demandait même de faire de longues recherches afin d’en savoir plus sur les cas qu’ils devaient étudier ensemble. Mais au final, c’était la beauté du métier, et c’était comme ça qu’on pouvait faire le tri entre les médecins qui parviendraient à avoir de belles et longues carrières, et ceux qui resteraient de petits larbins sans importance. Et une chose était certaine : lui ne resterait pas un larbin.
Alistair n’était là que depuis deux mois, mais il s’était déjà fait une place parmi le staff médical de l’hôpital de San Francisco. Et quand il était arrivé ce matin-là, il ne s’était pas du tout attendu à recevoir un texto l’invitant à rejoindre une jolie brune dans une salle de repos. Olivia. Entre eux, pas de fioritures, pas de prises de tête, juste du sexe, et c’était exactement le genre de relations dont il avait besoin pour le moment. Beaucoup d’internes et de résidents racontaient dans les couloirs qu’il avait un cœur de pierre, et que tout ce qui l’intéressait c’était de reluquer les fesses des filles, ce qui était loin d’être vrai.

Bien entendu, il ne s’agissait pas du surnom principal d’Alistair. Son surnom ici, c’était docteur maladroit, parce qu’l avait tendance à oublier des petites choses, oublier où il avait rangé son stylo alors qu’il venait de le glisser dans sa poche, ou oublier le prénom d’un résident alors qu’il bossait avec lui depuis six heures. Lui savait à quoi c’était dû, mais personne d’autre ne pouvait savoir, sans quoi il prenait de très gros risques.
Aujourd’hui, Alistair passait la journée avec un patient qui souffrait d’une maladie cardiaque très grave, qui l’empêchait de pouvoir vivre comme toute personne normalement constituée. Cet homme de quarante-deux ans souffrait beaucoup, mais en plus il ne pouvait pas faire le moindre effort un peu physique sans risquer la crise cardiaque. Il avait donc pris la décision de se faire opérer, mais l’intervention comportait quelques risques que le titulaire se devait d’étudier.
Grâce à l’aide et aux recherches d’un résident un peu zélé, Alistair pu rapidement faire le tri des informations et l’intervention fut planifiée pour le lendemain. Le patient pourrait ainsi espérer retrouver un mode de vie correct, bien que rien n’était sûr en fait.
L’heure avançait et rapidement, son téléphone portable lui indiqua quinze heures, l’heure à laquelle Olivia lui avait proposé de la retrouver. Un tour en ascenseur et deux étages plus bas, Al fit irruption dans la salle de repos où la lumière ainsi que les lits vides le surprirent un peu. Elle n’était pas encore là, sans doute retenue par un patient. Mais au bout de quelques secondes, il entendit des bruits de pas se diriger vers l’endroit où il se trouvait, la porte s’ouvrit et un sourire illumina le visage toujours chaleureux du médecin.

J’ai presque cru que tu ne voulais plus me voir.

Il s’approcha d’elle et l’embrassa passionnément, en profitant d’ailleurs pour fermer la porte à clé. Si certaines personnes avaient envie de dormir, ils n’auraient qu’à se trouver un autre endroit. Pour le moment, cette pièce était l’endroit réservé à la chef du service de traumatologie et au titulaire. C’était certes un peu égoïste mais la médecine était un univers égoïste, aussi étonnant que ça puisse paraitre. Et puis, ils avaient bien le droit de prendre un peu de bon temps après avoir sauvé des vies non ?

Comment ça va sinon ?

Il lui attrapa la main avant de rejoindre le lit superposé. S’asseoir un peu, penser à autre chose, il fallait bien avouer que se changer les idées lui faisait beaucoup de bien. Encore plus si c’était en bonne compagnie.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alistair&Olivia - friendship... with benefits   Mar 24 Nov - 22:17

La journée allait être longue. De garde la nuit dernière, Olivia avait été bipée d'urgence après un accident qui avait fait plusieurs blessés, et bien évidemment, le chef du service de traumatologie était dans tous les cas bipé. Alors Olivia avait eu une nuit plutôt agitée et malgré ça, il fallait bien qu'elle vienne travailler le lendemain. C'est après une courte nuit qu'elle se réfugiait à la cafétéria à la recherche d'une dose de caféine qui lui permettrait alors tenir au bout une matinée. Elle n'avait perdu aucun patient pour le moment mais plusieurs d'entre eux étaient encore dans un état assez critique, ce qui signifiait qu'Olivia avait encore une longue journée devant elle, puis, il n'y avait jamais une journée de tranquillité à l'hôpital, mais c'est ça qu'elle aimait le plus au monde, enfin après le fait de pouvoir sauver des vies. L'adrénaline, l'état d'urgence, devoir travailler et prendre des décisions sous la pression, c'était vrai pour elle. Ce qu'elle aimait le moins, c'était devoir prendre le temps d'enseigner, chose à laquelle elle était encore novice si on puisse dire; ce n'était pas ses quelques mois en tant que titulaire qui faisait d'elle un bon prof. Quand on regardait sa carrière, elle n'avait pas beaucoup passé de temps à enseigner puisque, à peine officiellement docteur, elle était partie sur le front et disons que la situation ne lui donnait pas assez de temps pour enseigner, puis tout le monde savait ce qu'il faisait là-bas. Alors, rien qu'à l'optique de devoir subir les interrogations des internes, Olivia avait besoin de café, d'une bonne dose de café, et de quelque chose qui lui permettrait de survivre à cette journée. Elle ne regrettait en aucun cas cette décision de revenir ici, malgré le fait de devoir travailler avec son ex, elle se sentait bien, et pour une fois, elle se sentait à sa place. Et pour rendre sa journée, elle avait eu l'idée d'inviter Alistair à la rejoindre lors de sa prochaine pause. Un rendez-vous qui ne cachait pas ses intentions, si à chaque fois ils se rejoignaient en salle de repos, ce n'était certainement pas pour discuter, enfin pas la seule raison. Disons que c'était simplement son moment de détente, où elle n'avait pas tout le poids de ses patients sur ses épaules, un moment où elle pouvait juste se mettre en position off. Et elle avait hâte de le retrouver.

15h. Elle s'était excusée auprès de ses patients, avait donné quelques missions pour ses résidents et internes, au final c'était bien d'être la chef, elle pouvait s'éclipser la conscience tranquille rejoindre Alistair. Alors qu'elle passait le pas de la porte de la salle de garde, elle se mit à rire en voyant le jeune homme. « Comme si je pouvais changer d'avis. » Réussi-t-elle à dire avant qu'il ne se mette à l'embrasser passionnément, ce qui en disait long sur les prochaines minutes qu'ils allaient passer ensemble. Elle prolongeait le baiser, glissant ses mains sur son torse tandis qu'il s'entreprenait à verrouiller la pièce histoire qu'ils ne soient pas surpris par quelqu'un d'autre. Elle le suivait jusqu'au lit et pris place dessus, lâchant un soupir. « Ca va.. J'ai été bipé hier soir, alors j'ai passé une nuit assez courte, mais pour le moment aucune perte. » Elle se tournait vers lui, sourire aux lèvres, et commençait à lui retirer son haut. « Et toi ? Tout va bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alistair&Olivia - friendship... with benefits   Sam 28 Nov - 8:49



   
   Alistair&Olivia
   Friendship... with benefits

T
ous les deux vivaient une relation comme Alistair en avait finalement assez souvent vécu. Il adorait Olivia, il se sentait bien en sa compagnie, mais pour le moment ni l’un ni l’autre ne ressentait le besoin de se plonger dans une véritable relation sérieuse. Tout ce dont ils avaient besoin, c’était de se voir, souvent, de s’envoyer en l’air, souvent, et le plus beau, c’est qu’ils étaient de véritables amis tous les deux. Ils s’entendaient bien, parlaient de leur vie, de leurs amis, de leurs sorties, mais aux yeux du monde, ils n’étaient que deux simples amis. Eux savaient qu’ils étaient bien plus que ça, mais ça n’avait aucune importance au final. Rejoindre Olivia, c’était une coupure dans sa journée, une coupure qui lui faisait du bien et lui permettait de déconnecter des choses parfois difficiles qu’il devait voir à travers son travail.
Le trentenaire se sentait bien dans sa vie, bien dans sa tête et très bien dans son boulot, mais le fait de voir Olivia était sur lui comme une thérapie, et sa thérapie commençait d’ailleurs maintenant. Salut docteur… En la voyant entrer dans la salle de garde, tous ses sens s’étaient mis en alerte. Elle était belle, mais ça ce n’était pas une nouveauté. Alistair avait tout de suite senti des frissons lui parcourir l’échine quand elle s’était approchée de lui, posant ses mains sur son torse. Elle était magnifique, pas le moindre doute là-dessus. Un léger sourire en coin était venu accompagner ce premier baiser passionné, avant qu’il ne lui rétorque :

Je suis irrésistible en fait.

Il l’était sans nul doute. Non pas qu’il se vantait ou quoi que ce soit, mais Alistair avait conscience de son petit charme et du regard que lui lançaient certaines infirmières ou même certaines internes. Il n’avait jamais souhaité se lancer dans une relation avec un subalterne, parce qu’il savait que ça pouvait créer bien trop de remous au sein de l’hôpital, par contre des personnes travaillant au même rang que lui… Après tout ils étaient tous des adultes pleinement consentants. Alistair verrouilla la porte de la salle de garde, avant de rejoindre la brunette sur le lit. Elle lui raconta rapidement qu’elle avait eu une nuit assez courte, et il en profita pour venir placer ses mains sur ses épaules, entreprenant un petit massage qui allait certainement prendre une autre tournure. Délicatement, il la massa, tout en venant déposer des baisers sur ses omoplates, puis dans le creux de son cou.

Je vois… Donc tu as besoin de te détendre un peu pas vrai ? Ca tombe bien, je suis là pour ça.

Il sourit, mais rapidement la belle se tourna vers lui pour commencer à lui enlever son haut. Tiens donc, elle semblait avoir une idée bien précise de la façon dont elle voulait se détendre. Et ça tombait bien, parce que c’était la méthode préférée d’Alistair. Il aimait particulièrement se détendre en déshabillant des filles. C’était plutôt rare quand le contraire se produisait, mais il aimait l’idée. Il se laissa faire bien sûr, se retrouvant torse nu devant Olivia. Elle était la seule capable de le faire sourire autant, lui qui était réputé pour garder un visage sérieux en toutes circonstances.

Moi, tout va très bien. J’ai pris ma garde ce matin, et à part un interne incompétent, rien à déclarer.

A son tour, il attira Olivia à lui et commença à lui ôter son haut qui était clairement de trop. Il en profita pour lui caresser la peau, dessinant la courbe de sa poitrine lentement. Prendre son temps. Ils avaient beau être médecins et pressés par un tas de choses, tant qu’ils étaient ici, dans leur petite bulle, rien ne pouvait venir les troubler. Si, le son de leur biper, mais pour le moment tout ça était très loin. Alistair poussa légèrement Olivia sur le lit, et sa tête atterrit sur les oreillers moelleux. Franchement, si la direction de l’hôpital ne souhaitait pas que les médecins s’envoient en l’air dans cette salle de garde, pourquoi mettre des coussins aussi confortables ?
Et ils ne fallut pas longtemps pour, qu’encore une fois, les deux amants s’en aillent rejoindre ces oreillers si confortables.

Alors dis-moi… tu veux passer ton temps ici d’une manière particulière ?

Il avait son idée bien sûr, mais il devait voir s’ils étaient sur la même longueur d’ondes. Mais au vu de leur tenue, pas de doute qu’ils étaient d’accord.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alistair&Olivia - friendship... with benefits   Sam 28 Nov - 18:56

Ca n'avait jamais été le genre d'Olivia de partir en douce pour une partie de jambe en l'air, mais elle avait essayé de faire les choses bien, elle n'avait aimé qu'un seul homme dans sa vie, homme qui était devenu son mari et qui avait fini par la tromper, alors autant dire que faire les choses dans la norme, ça ne lui réussissait pas, puis ça lui faisait du bien de retrouver Alistair pour leurs petits moments coquins, ça lui faisait un break loin de toute la pression qu'elle subissait, une pause pendant laquelle elle était simplement une femme qui s'occupait de ses envies et de ses désirs, rien de bien fâcheux quoi. Ils s'étaient donné rendez-vous dans la salle de garde et il ne fallu pas très longtemps pour que son partenaire en crime lui saute au cou, donnant la parfaite note pour commencer cette pause. « Oui tu l'es, sinon je serai pas là. » Il fallait être honnête, tout ce qu'Olivia cherchait là, c'était du sexe, du plaisir, et le physique de son partenaire jouait énormément et pour le coup, on pouvait dire qu'elle avait presque gagné le pactole. Il était grand, brun, musclé, et il était médecin, pour résumer, il avait tout pour lui, et si la jeune femme n'était pas dans cette optique d'amusement, il y aurait eu de grande chances qu'elle succombe à son charme, mais tout était clair dans sa tête, ce n'était que du sexe, puis médecin ? Elle avait déjà donné. Elle fermait les yeux au contact de ses lèvres dans son cou, profitant de chaque secondes avec lui, acquiesçant la tête à sa question, avant de prendre les devants et de lui retirer son haut. Elle aimait comment ils fonctionnaient car même si ce n'était que pour se détendre, ils prenaient quand même le temps de discuter de leurs journées respectives, et Olivia ne pouvait que le comprendre quand il aborda le sujet d'un interne incompétent. « Les internes... Des petits bébés. Rappelles-toi quand tu étais à leur place; et soit indulgent. » Elle était venue l'embrasser en même temps avant de le laisser faire, la déshabillant, et caresser son corps. Pendant ce temps, la jeune femme était venue l'embrasser en douceur dans le cou, avant de remonter doucement ses lèvres au niveau de son oreille. « C'est ça de travailler dans un hôpital universitai... » Elle ne finit pas sa phrase car il l'entraîna sur le lit, ce qui la fit rire doucement. Allongée, lui au dessus d'elle, elle entourait le corps du jeune homme avec ses jambes tandis qu'elle se relevait légèrement pour atteindre ses lèvres sur lesquelles elle déposait un baiser. « Disons que... j'aimerai bien avec plusieurs orgasmes et qu'à deux c'est toujours mieux que seul. » Elle ne perdait pas le nord et histoire de provoquer en lui une petite réaction, elle glissait en douceur sa main contre son entrejambe. « Ca te dit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alistair&Olivia - friendship... with benefits   Dim 29 Nov - 8:32



   
   Alistair&Olivia
   Friendship... with benefits

C
es petites pauses avec Olivia lui faisaient toujours beaucoup de bien, et Alistair aimait la façon qu’avait la jeune femme de lui changer les idées. Il fallait dire que ce boulot était particulièrement stressant, et qu’il n’en fallait pas beaucoup pour le rendre complètement fou. Comme par exemple un interne incompétent qui suivait son résident partout et finissait par commettre de graves erreurs. Ou en tous cas des erreurs suffisamment importantes pour le mettre hors de lui. Cette petite pause dans la salle de garde avait au moins le don de le calmer. Il serait de bonne humeur lorsqu’il sortirait d’ici et il pourrait ainsi être un meilleur titulaire. Ils avaient leur manière de fonctionner lui et Olivia, et si beaucoup de personnes n’étaient pas capables de comprendre ça, eux se plaisaient dans cette relation non-exclusive. Ils ne se voyaient que pour le sexe, et aussi pour discuter un peu. La réaction de la belle lorsqu’il lui parla des internes lui arracha un sourire. Effectivement, ils étaient des bébés dont il fallait continuellement s’occuper pour éviter qu’ils fassent des conneries. L’hôpital était leur lieu d’apprentissage, et même s’il fallait qu’il les aide, parfois il trouvait la tâche lourde de conséquences. Un sourire apparut sur son visage alors qu’il était en train de la déshabiller, avant qu’il ne lui réponde :

J’étais déjà extrêmement doué à leur place. Mais je vais essayer de me montrer un peu plus gentil.

Il essaierait oui, mais rien ne pouvait venir garantir qu’il y parviendrait. Pour être honnête, il n’avait plus du tout envie de penser aux internes en cet instant. La seule chose qui le fascinait maintenant, c’était la poitrine d’Olivia à laquelle il était ne train de s’attaquer. Il ne fallut d’ailleurs pas longtemps avant qu’il ne la soulève délicatement pour la poser sur le lit de garde. Une manœuvre qui sembla surprendre la belle qui fut interrompue dans sa réplique. Mais Alistair n’en avait que faire. Lorsqu’il lui demanda si elle avait une idée particulière de la façon dont elle voulait occuper leur temps, sa réponse provoqua chez lui une réaction physique très attendue quand un homme se retrouvait entre les griffes d’une femme. Un sourire en coin fit son apparition et à son tour, il fit glisser une main le long de sa jambe, avant de caresser la courbe de ses fesses et de lui répondre :

Plusieurs ? Madame est gourmande d’après ce que j’entends.

S’attaquant rapidement à son pantalon, Alistair savait que le temps leur était compté et il n’avait pas la moindre envie d’attendre. Ils étaient là pour une raison particulière, Olivia venait de lui glisser son envie d’avoir plusieurs orgasmes, alors il devait se montrer à la hauteur, et il le serait sans le moindre doute. Il ne savait pas s’ils formeraient un bon couple, mais en tous cas sur le plan sexuel, ces deux-là s’étaient trouvés. Il s’empara à nouveau de ses lèvres dans un baiser torride et s’empressa de se débarrasser du pantalon de la belle, qui partit faire un tour sur le sol, rejoignant leurs hauts. La main du cardiologue continua son exploration des jambes, puis des cuisses de la belle. Elle était incroyablement sexy. Il glissa à l’oreille d’Olivia, juste au passage :

Mettons-nous au boulot alors docteur.

Cette petite pause allait être très agréable, il le sentait. Et pour être honnête, il le sentait de manière très visible dans la moindre parcelle de son corps. Embrassant sa collègue avec passion, il pouvait enfin se déchainer, se détendre, bref profiter un peu. Et ça faisait tellement de bien. Et il avait la vague sensation que ça faisait beaucoup de bien à Olivia aussi.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alistair&Olivia - friendship... with benefits   Mar 1 Déc - 12:06

Olivia ne fut pas étonnée par la remarque que lui lançait le jeune homme, maintenant qu'ils étaient diplômés, de vrais chirurgiens, leurs années d'apprentissage loin derrière eux, il était difficile de se rappeler qu'un jour ils avaient été à la place de leurs internes. Mais contrairement à Alistair, Olivia n'était pas de ce genre, à se plaindre d'internes, bon, ça lui arrivait, rarement, mais ça lui arrivait. D'ailleurs quand ça lui arrivait, c'était vraiment parce que son interne était une brelle et qu'elle se demandait bien comment il avait fait pour arriver jusqu'ici malgré toutes les étapes de sélections. Mais sinon, c'était une chef assez cool qui prenait le temps d'enseigner et qui était à l'écoute de ses internes et résidents. Chacun avait sa méthode d'enseignement et comme ça, Olivia pouvait partir en pause avec une bonne conscience, sachant que ses patients étaient dans de bonnes mains si jamais il y avait une urgence. « J'étais douée aussi, et heureusement car si ça avait pas été le cas, j'en serai pas là aujourd'hui. Avec toi dans cette salle de garde. » Lui glissa-t-elle dans l'oreille alors qu'il était occupé avec sa poitrine, d'ailleurs, elle ne dit presque plus rien, profitant de cette nouvelle proximité avec Alistair. Les choses allaient bientôt prendre la tournure qu'elle espérait en fixant ce petit rendez-vous avec le jeune homme. Elle aimait bien discuter avec lui, mais elle n'était pas venue que pour discuter, si ça avait été le cas, elle lui aurait donné rendez-vous à la cafétéria. Alistair prenait les choses en main, l'installant plus confortablement dans le lit, chose qu'elle n'avait pas anticipait mais à laquelle elle réagissait avec plaisir, allant tâter l'entrejambe de son partenaire. « Ca serait bête de pas profiter au maximum de notre pause tu crois pas ? » Il l'embrassait alors langoureusement et elle fit de même, laissant ses mains découvrir une énième fois la moindre parcelle de son corps, ses courbes, ses muscles, c'était un vrai délice. Alors qu'il s'attaquait à son pantalon, elle se cambrait afin de lui faciliter le boulot et pendant ce temps, elle se laissait aller, fermant les yeux lorsqu'il commença à balader ses mains entre ses cuisses, sa respiration et son rythme cardiaque s'accéléraient petit à petit plus les secondes s'écoulaient. « Avec plaisir. » Elle continuait de l'embrasser quelques secondes avant de prendre le dessus, renversant leur position avec un sourire en coin. Maintenant au dessus de lui, elle vint l'embrasser dans le cou avant de descendre délicatement ses lèvres sur son torse, il fallait être idiot pour ne pas deviner ce qu'elle avait derrière la tête sur ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alistair&Olivia - friendship... with benefits   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alistair&Olivia - friendship... with benefits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et plus si affinités (Friends with Benefits)
» Olivia Ruiz à Nouméa
» Olivia Ruiz à Nouméa en Nouvelle Calédonie
» olivia Chaumont
» MAC Alice + Olivia Collection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: