AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 united in battle Ø feat johan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: united in battle Ø feat johan   Lun 23 Nov - 0:14



Johan Lachlan
“There is no prejudice that the work of art does not finally overcome.”


C'était une habitude, une coutume, un rituel. Presque même devenu un cliché dans le corps médical. La nurserie c'était votre drogue à vous, votre fixe. Et cela atteignait même les plus réticents, les moins réceptifs aux charmes de la petites enfances. Tu n'échappais pas à la règles. De temps en temps. Pas souvent.

Il devait être 6 ou 7 heures du matin. Ta garde venait de se terminer. Tu venais de travailler 15 heures consécutives. C'était pas mal. Beaucoup, mais pas ce que tu avais connu de pire non plus. Ton énergie n'était pas encore entièrement étouffée. Ce n'était pas tant la longueur mais l'intensité de ton service qui t'avait poussé à venir là, observer ces petits êtres derrière la baie vitrée tel un visiteur au zoo. Besoin de calme, de retrouver le sourire, de penser à autre chose, de se détacher. Les mains dans les poches de ta blouse blanche, ton regard glisse d'un nourrisson à l'autre. Tu lis les noms collés à leur berceau de plastique, un peu machinalement. Tu respires profondément et laisses tes pensées s'évader. Juste quelques minutes. Oui, quelques minutes encore avant de passer au vestiaire, récupérer la veste en cuir, le jeans et retrouver le foyer familial.

Les secondes s'égrainent et te voilà accompagnée. Tu n'as pas vraiment besoin de tourner la tête pour savoir qui est là. Tu souris. Sa silhouette imposante te gratifie d'un petit coup de coude amical qui secoue malgré tout ta maigre carcasse. - Hey, ça va ? Le gamin sort de salle de réveil. C'était du beau boulot Marquez, il récupérera probablement rapidement Tu hoches simplement, et ne peut empêcher un certain haussement d'épaule. - Jusqu'à la prochaine fois ... lâches-tu dans un certain dépit et faux détachement. Parce que rafistoler les gamins des gangs et leur sauver la vie, cela avait toujours pour toi un arrière gout amer. Une odeur de nostalgie un peu âcre. T'avais baigné la-dedans durant toutes tes études, ton internat. Ici tu n'en avais plus l'habitude. Et il y avait des jours comme ça, où cela t'énervait plus qu'autre chose. T'avais préféré t'éloigner car tu savais que si tu restais dans les parages pour son réveil, le gosse allait passer un mauvais quart d'heure. Il n'avait probablement pas besoin de ça en cette seconde, et toi certainement pas d'un blâme supplémentaire à ton dossier. Tu fronces les sourcils et grognes entre tes dents : - Chico de mierda
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: united in battle Ø feat johan   Lun 23 Nov - 20:19



united in battle
“The truth is, we all love each other so much. We trust each other. We take care of each other.”

Johan arrivait en avance à l'hôpital. Ses nuits n'étaient pas des plus douces et rêveuses depuis que Ross Dewitt était revenu de son camp de réfugié en Syrie et il avait bousillé la routine du titulaire après six longs mois d'absence dans son service. Alors réveillé, le docteur Lachlan avait pris la direction du Menphis Wave. Il serait beaucoup plus utile là-bas qu'à se retourner continuellement dans son lit pendant les deux heures qu'il restait avant le début de sa véritable garde du jour.  Il était à peine 6 heures lorsque le chirurgien franchit les portes coulissantes de lieu de travail. Un café dans la main droite, le téléphone dans l'autre, il se dirigea rapidement vers les vestiaires des titulaires et aperçut alors Sara, sa collègue, son amie, sa partenaire de choc du service de traumatologie. Cependant, il n'eut pas le temps de l'interpeller qu'elle filait déjà. Il la suivit, sans dire un mot, buvant son café pour le réveiller. Il n'avait pas besoin de réfléchir pour savoir où la jeune femme se rendait après sa garde. Lui-même y allait quelque fois. Souvent même. Mais la plupart du temps personne ne le remarquait. Ainsi, il prit son temps, parcourant l'hôpital à sa vitesse pour terminer de boire sa boisson chaude et qu'elle fut la surprise lorsqu'il arriva enfin à la maternité  et qu'il entendit l'injure de sa collègue. « Chico de mierda ! » Il jeta son gobelet dans la première poubelle qu'il croisa et accéléra ses pas pour rejoindre Sara.

« Hey Sara, attends-moi. » Johan la rattrapa après quelques pas de course. Il lui attrapa l'avant-bras pour la retourner, elle qui semblait partir telle une furie dans les couloirs du service. « Qu'est-ce qui t'arrive ? Ça fait deux fois que tu me passes devant sans même me voir ? Je dois m'inquiéter ou pas ? » La jeune femme était en colère. Elle fronçait les sourcils, grognait même. Le chirurgien ne la connaissait pas aussi remontée. Mais pourquoi... Il tourna alors son visage pour suivre, à l'inverse, le chemin parcouru par la belle. « Oula ! Dis-moi, j'espère que tu ne fraternises pas avec les frottis-frotteurs ! Tu sais bien qu'ils nous sont inférieurs. » L'ancien stripteaseur porta son regard sur le gynécologue, posté devant la grande baie vitrée des nouveaux-nés. Il ne l'aimait pas. Il n'aimait pas grand monde en dehors des chirurgiens, en réalité. D'ailleurs, même certains d'entre eux le repoussaient énormément. Sa chef de service en faisait parti et ce n'était un secret pour personne. Bref, le docteur Lachlan se reconcentra sur son amie, lui donnant au passage un léger coup de coude avec un sourire en demi-teinte. « La nuit a été difficile ? » Demanda-t-il finalement avec une douceur que peu de personnes lui connaissait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: united in battle Ø feat johan   Mar 1 Déc - 0:59



Johan Lachlan
“There is no prejudice that the work of art does not finally overcome.”


Tu jures et en guise de réponse silencieuse, ton interlocuteur te tapote amicalement l'épaule avant de rejoindre le service de pédiatrie dont il était normalement issu. Tu le remercies rapidement et dans ton mouvement de tête, croise l'arrivée de Johan à ta rencontre. « Qu'est-ce qui t'arrive ? Ça fait deux fois que tu me passes devant sans même me voir ? Je dois m'inquiéter ou pas ? » Etonnée, tu hausses les épaules comme impuissante et désolée de ne même pas avoir remarqué sa présence plus tôt. Il fallait dire que ton esprit avait été quelque peu embué et que le souvenir émanant de ta dernière intervention obstruait bien ton jugement de l'instant. - Non t'tracasses. Et désolée, je suis un peu remontée c'est tout. Le visage toujours crispé, tu le re-diriges à nouveau vers l'image que te renvoie la ribambelle de bambins dont la vitre te sépare. « Oula ! Dis-moi, j'espère que tu ne fraternises pas avec les frottis-frotteurs ! Tu sais bien qu'ils nous sont inférieurs. » Tu pouffes. Etouffes un petit rire avant de venir laisser ton épaule cogner contre ton ami. T'es con. Arrête avec tes bêtises de hiérarchie. Tu vas finir par te faire casser la figure et faudra pas venir pleurer dans mes jupes parce qu'un gynéco t'aura refilé une dérouillée Tu n'étais jamais rentrée dans ce jeu là et quelque part tu ne croyais pas non plus que Johan soit vraiment sincère dans ces propos. Cela dit, et contrairement à beaucoup ici, tu savais le prendre avec distance, amusement et surtout second degrés. Il arrivait à te rendre le sourire même dans les pires situations et cela était bien évidemment non négligeable.

Te gratifiant d'un petit coup de coude amical, Johan sourit et demande cette fois plus sérieux : « La nuit a été difficile ? ». Un petit silence s'installe. Quelques secondes à peine. Tu finis par inspirer profondément avant de répondre : - Un gamin des gangs ... 13 ans à peine et perforé de quatre impact de balles ! C'est un miracle qu'il soit encore en vie. Nouvelle pause, nouvelle respiration et tu reprends, cette fois en venant posé le regard sur ton collègue : - Ca m'a rappelé de mauvais souvenirs c'est tout. Faut croire que je n'ai plus l'habitude. Ca va passer Et c'était même là une certitude. Tu te connaissais. Entre temps, il allait falloir digérer le gout amer de nostalgie et te concentrer sur le fait que cette violence avait su faire de toi la chirurgienne que tu étais aujourd'hui. - Et toi ? Prêt pour la relève ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: united in battle Ø feat johan   

Revenir en haut Aller en bas
 
united in battle Ø feat johan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» United States Of Tara
» 02/05 Soirée KEEP BELGIUM UNITED (CLC & CL-audio rec.)
» Les proxy pour Battle
» THE PRINZ EUGEN FILM The Battle of the Denmark Strait .
» Bataille Warhammer Battle contre mes nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: