AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Running Scared w/ Lena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Running Scared w/ Lena   Jeu 10 Déc - 20:26

Running Scared
So sure of himself, his head in the air
©Beylin

Les avions sont anxiogènes. Demandez à qui vous le voulez, il vous dira qu'il préfère avoir les pieds sur terre que la tête en l'air. Pour vous rassurer, on vous sort des statistiques sur les accidents d'avion, que l'avion est le moyen de transport le plus sûr au monde … Encore heureux ! À dix mille mètres d'altitude on espère qu'une chose c'est de ne pas avoir un accident ! Car là on peut être sûr d'y passer. D'ordinaire impatient, Gale n'arrivait même plus à retenir ses larmes. Comment pouvait-on le laisser dans un état comme ça ? On ne lui avait rien dit, simplement que sa sœur était malade. Mais malade de quoi ? Pouvait-il aider ? Faire quelque chose ? Il n'avait pas l'habitude d'être impuissant comme ça. Et puis sa famille ? Sa sœur était à Menphis Wave, l'ancien hôpital où Gale travaillait. Il avait laissé du monde là-bas, sa famille, même sa femme. On ne s'imagine jamais retourner dans un lieu qui nous a marqué à vie, pour peut-être vivre un drame. La maison familiale, l'école, l'Université, notre boulot … Tous ces endroits qui nous caractérisent, qui font parti de nous, on pense toujours que c'est derrière nous, qu'il ne faut faire qu'avancer. Avancer au gré des évènements. C'était en quelque sorte la marque de fabrique de Gale. Peu importe ce qu'il pouvait se passer, il ne désirait qu'une chose : avancer. Cela dépassait tout simplement sa compréhension que de rester figé. Mais à ce moment très précis pouvait-il penser à tout cela ? Courir dans ces couloirs, il l'avait fait des centaines, des milliers de fois. C'est là où il est devenu le Docteur Sullivan, as des as, pleins de promesses pour l'avenir. Il avait réalisé bon nombre de choses. Mais il n'aurait jamais pensé à revenir comme ça, la respiration presque suffocante, le rythme cardiaque touchant le plafond et la peur au ventre. Car cette peur, il l’avait toujours eue. Eh bien oui, quand vous êtes chirurgien, vous êtes toujours confronté aux pires maladies, aux pires trucs qui puissent arriver aux gens dans la vie de tous les jours. Et si il y avait bien une personne pour qui Gale donnerait tout, c’était bien sa sœur. A un moment où tout le monde lui tournait le dos, elle avait été la seule à le supporter et à l’aider. Si il était arrivé là où il était, c’était surtout grâce à elle.Toutes ces pensées se bousculaient dans la tête du médecin. Allait-il trouver sa sœur décédée à son arrivée ? Le voyage depuis Chicago était long, bien qu'il ait remué ciel et terre pour trouver un vol le plus rapidement possible, c'était tout de même cinq heures de vol. Arrivant à l'accueil de l'hôpital, on lui indiqua le service de chirurgie vasculaire … Trop fatigué et paniqué pour penser à qui pourrait l'attendre là-bas, il monta deux par deux les marches de l'escalier, presque le souffle coupé, manquant même de s'écraser la figure plusieurs fois. Ce sentiment de panique lorsque l'on est chirurgien, c'est quelque chose que l'on apprend à cacher. Bien entendu qu'on panique quand on a la vie de quelqu'un entre nos mains. Mais ici, ça touchait pour la première fois directement le chirurgien qu'était Gale. Cherchant désespérément du regard quelqu'un qu'il pourrait connaître, il ne voyait personne. Trouvant finalement la chambre de sa sœur, elle était en compagnie d'une infirmière, l'air paisible … Avait-elle déjà été opérée ? Le doute persistait dans sa tête. Il s'apprêtait alors à rentrer lorsqu'une véritable claque lui tomba dessus : Lena. Le souffle coupé, presque incapable de bouger, il ne s'y attendait pas à celle-là. Il ne savait pas quoi dire, quoi faire … « - Hey Lena … » On ne pouvait pas lui en vouloir de presque l'ignorée … Il voyait sa sœur, inconsciente, sans réellement savoir ce qui se passait. Elle était seule et ça lui crevait le cœur, c'est tout ce qu'il savait. Tout en tenant la main de sa sœur il demanda à Lena : « - Qu'est-ce qu'elle a ? » Sa voix se rendait inquiète,  presque à bout de souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Running Scared w/ Lena   Sam 19 Déc - 6:55


✻ ✻ ✻
I'll give my all to you
You're my end and my beginning
Even when I lose I'm winning
'Cause I give you all of me


Lena avait décidé de dormir à l'hôpital cette nuit. La petite fille d'Asher pleurait beaucoup ces temps-ci, elle commençait ses dents. Et, bien que Lena adorait cette petite, elle avait besoin de ses précieuses heures de sommeil pour être fonctionnel. Certes, l'hôpital n'était pas non plus l'endroit le plus silencieux qui soit, mais Lena y trouvait sa place. Tous ces bruits, tous ces échos, elle se sentait chez elle, elle se sentait bien. Elle ne pourrait dire combien de temps elle avait dormi, mais elle fut brusquement réveillée par son bipper. Elle n'eut même pas le temps de l'attraper que la porte de la salle de repos s'ouvrait vivement. « Anévrisme de l'aorte abdominale, l'ambulance arrive dans 7 minutes » Il n'en fallut pas plus pour que Lena saute du lit. Elle attrapa sa blouse et son pantalon qu'elle revêtit dans la seconde. Elle s'engouffra dans le couloir à la course, elle devait se préparer en urgence. Les anévrismes, ce n'était pas quelque chose à prendre à la légère. Le résultat d'une rupture d'anévrisme est souvent mortel, mais si le patient était encore en vie, il y avait une chance. Le bloc était préparé en urgence quand elle s'engouffra dans la salle de préparation. Elle lava ses mains vigoureusement et revêtit son masque. « Est-ce qu'on a plus de détails ? » La jeune femme voyait déjà l'opération se dérouler dans sa tête, mais plus elle en savait, mieux elle serait préparer. « Femme. La trentaine. Elle était inconsciente à l'arrivée de l'ambulance. » La civière arriva et tout le monde se mobilisa pour la déplacer sur la table et c'est là que Lena la reconnut. C'était Alicia, sa belle-soeur. Enfin, en théorie. Elle prit une grande respiration et écouta attentivement les constantes. La musique classique commença doucement et Lena entra complètement dans sa bulle. Dès qu'elle entrait dans un bloc, elle devait un véritable automate, rien ne pouvait venir corrompre son calme. Elle donnait ses instructions clairement, il n'y avait pas place à l'échec. Cela prit du temps à trouver l'emplacement exact de la rupture, c'était ce qui inquiétait Lena, le temps. Il n'y en avait pas beaucoup. Ce n'était pas une rupture importante, sinon elle ne se serait jamais rendue jusqu'à l'hôpital, mais la jeune femme perdait beaucoup de sang. « Plus de compresses. » La suite de l'opération se déroula sans aucun problème, mais Lena demeurait inquiète. Les constantes d'Alicia ne bougeaient pas. Elle avait l'habitude de laisser ses résidents refermer, mais elle n'arrivait pas à se détacher. Elle referma l'abdomen et sutura. La chirurgienne retourna dans la salle de préparation pour se nettoyer. Maintenant que l'opération était terminée, elle sentait la fatigue s'emparer de son corps. Elle avait mal à ses talons et ses jambes lui semblaient lourdes. « Je la veux sous surveillance constante. Faites-moi signe quand elle se réveillera. Faites lui passer une écho pour être sûr qu'il n'y en a pas d'autres. » Elle retira ses gants et sa casaque. Elle prit une grande respiration, c'était comme si elle avait cessé de respirer pendant toute la durée de l'opération. Lena prit la direction des vestiaires pour aller prendre une douche. Elle commençait à réaliser que si Alicia était à l'hôpital, Gale ne tarderait pas à arriver. Il allait accourir à l'hôpital dès qu'il saurait qu'il y avait quelque chose avec sa soeur. Elle le connaissait sur le bout des doigts. Lena n'avait jamais pensé avoir à le recroiser et pourtant. Elle se dévêtit et laissa l'eau chaude couler sur sa peau. Elle avait tellement changé au cours de ces dernières années, mais lui ? Elle était tombée sur quelques magazines parlant de ses exploits, mais elle n'avait jamais voulu s'y attarder, elle ne voulait pas savoir ce qui se passait avec lui. Elle profita le plus possible de la chaleur que lui apportait la douche avant de se sécher et de se rhabiller. Elle sécha rapidement ses cheveux et les attacha. Son bipper sonna et sut tout de suite de quoi il s'agissait. Elle se dirigea d'un pas las vers la chambre qui avait été attribuée à Alicia. Gale y était déjà, aux côtés de sa soeur. L'infirmière quitta la chambre. Elle pouvait sentir sa panique tout autour d'elle. « Gale. » Lena ne pouvait pas bouger. Elle restait dans le cadre de la porte. À l'habitude, elle avait une facilité avec les familles, mais il la déstabilisait tellement. Elle ne savait pas sur quel pied danser. « Elle est sortie du bloc il y a à peu près une heure. C'était une rupture de l'anévrisme de l'aorte abdominale. Ce n'est pas vraiment commun chez les femmes, encore moins à son âge. Il n'y a aucun antécédent dans votre famille ? » Elle ajusta son sarrau nerveusement. Lena ne se sentait pas en contrôle de la situation, elle n'aimait pas se retrouver dans cette situation. « Les signes vitaux sont biens, mais elle a perdu beaucoup de sang. Elle n'a pas repris conscience encore. »


Dernière édition par Lena Randall le Dim 20 Déc - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Running Scared w/ Lena   Sam 19 Déc - 12:05

Running Scared
So sure of himself, his head in the air
©Beylin

Il tenait toujours aussi fermement la main de sa sœur. Ils en avait vécus des choses tous les deux, après tout ils étaient les vilains petits canards de la famille ! Gale avait été le seul à ne pas céder au chantage émotionnel de ses parents, sa passion avait pris le dessus très tôt. Être chirurgien, c’était quelque chose d’évident, quelque chose qui l’avait motivé à avancer parfois un peu trop. Il entendit alors les mots de sa femme résonnés dans sa tête … Cela faisait longtemps, très longtemps qu’il n’avait pas entendu sa voix. Dans ce moment de crainte, il était content qu’elle soit là. Après tout, ils avaient vécu longtemps ensemble … Tout deux pensaient que leur histoire allait tenir. Mais les choix de chacun en avaient décidé autrement, en tout cas c’était la vision de Gale. En écoutant Lena, il se remémorait leur internat, ces moments où ils devaient réciter les antécédents et les causes des hospitalisations des patients. Ce genre de petit rituel qui se tenait. Mais l’annonce du diagnostic mit fin précipitamment à cette nostalgie. Un anévrisme … Cela ne pouvait arriver qu’à sa sœur ce genre de bêtise. Et c’est à ce moment-là qu’il réalise que s'il avait été là, peut-être aurait-il pu prévenir cette rupture … Depuis qu’il était à Chicago, il ne parlait plus beaucoup avec sa sœur, ils se tenaient au courant, chacun dans leur domaine, mais ce n’était plus leur complicité d’antan. Se levant alors, il partit vérifier les constantes de sa sœur, puis il posa enfin son regard sur sa femme … Elle était toujours belle, peut-être même plus qu’elle ne l’était … La couleur des cheveux peut-être. Mais il n’osait pas la regarder dans les yeux, le regard fuyant, il était conscient qu’il lui avait fait du mal, que leur situation n’était toujours pas réglée alors que cela faisait des années qu’ils ne s’étaient pas vu. Il suivait bien sûr ce qu’elle faisait, pour lui elle était très certainement l’une des meilleure chirurgienne qu’il ait connu. Lorsqu’elle lui posa sa question sur les antécédents familiaux, il répondit par l’affirmative : « -Mon père il y a quelques années a été traité pour un anévrisme de l’aorte thoracique … Pas de complications … Tu les connais, ce sont de gros fumeurs … Elle va s’en sortir ? » La question, il en connaissait déjà la réponse, mais il ne trouvait pas les mots … Des années étaient passées, la rancœur était elle encore présente ? « - Merci de t’être occupée d’elle … Avec ce qui s’est passé entre nous … J’imagine que ça ne devait pas être facile. » Allant dans la direction de sa femme, il l’enlaça. Il en avait besoin, désespérément. Et il se disait que peut-être ce qui arrivait à sa sœur était un signe … Oui, signe qu’il fallait qu’il règle ses comptes, répare, fixe ce qui devait être fixer et réparer. Lena avait été quelqu’un d’important pour lui après tout : « - Tu m’as manqué … Comment tu te portes ? » En disant ces quelques mots, la nostalgie de Gale revînt, comme si il n’était finalement jamais réellement parti. Ils avaient tout deux vécus des choses intenses ici, la vie les avait séparés, Gale comptait se fiancer, … En parlant de fiançailles, Gale était parti un peu en trombe de Chicago, et Charlie était encore là-bas … Mais sa sœur avait besoin de lui, il n’avait pas le choix. Retournant auprès de sa sœur,  il lui serra la main encore plus fort, soulagé car il avait une confiance totale dans les capacités de Lena. C’était la meilleure, il le savait. Il porta alors son regard sur elle. Un long silence s’était installé dans la chambre … Ce silence, c’était un de ces silences pesants, qu’on a envie d’interrompre, mais qui persiste, telle la peste. Mais il fallait bien crever l’abcès et Gale n’avait pas l’habitude de tourner autour du pot : « - Lena … Je suis désolé. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Running Scared w/ Lena   Sam 19 Déc - 18:20

La nervosité augmentait graduellement en Lena. Elle voudrait prétendre que ça ne lui faisait rien de le voir se tenir là, mais sa présence lui ramenait tant de souvenirs du passé. Elle avait toujours cru qu'il serait l'homme de sa vie, malgré toutes les disputes et les désaccords, elle l'avait aimé plus que quiconque sur cette planète. Elle hocha la tête alors qu'il lui énonçait les antécédents. « Il est trop tôt pour se prononcer. L'opération s'est bien passée... À l'habitude, ils n'ont même pas le temps de se rendre à l'hôpital. » Elle savait qu'elle n'y allait pas d'une main douce, mais elle connaissait Gale, il était un pragmatique, cela ne servait à rien de tourner autour du pot. Elle ne pouvait vraiment pas se prononcer sur le cas d'Alicia. Il n'y avait que le futur qui pourrait dire ce qui se passerait avec la jeune femme. Lena avait fait tout ce qui était en son pouvoir, ce n'était plus entre ses mains. « Je vais demander à un de mes résidents de t'examiner, au cas où. » Elle s'apprêta à quitter la salle lorsqu'il la remercia. Elle déglutit difficilement et se retourna vers lui. Elle haussa les épaules. « Tu sais comment ça se passe, le plus important, c'est le patient sur la table. » Ce n'était pas l'opération qu'elle avait trouvé difficile, c'était en ce moment, de le voir, de lui parler. Dans le bloc, il n'y a pas la place pour ce genre de pensée, il n'y a qu'elle, le patient et le bistouri. Elle était dans son zone de confort quand elle se retrouvait entre les quatre murs de béton du bloc. Lorsqu'il passait ses bras autour d'elle, Lena eut le souffle coupé. Sentir son corps contre le sien, son parfum, elle fut prise de court. Il fut un bref instant avant qu'elle ne réponde à son étreinte. Lena savait qu'il en avait besoin, mais elle ne reconnaissait plus sa place auprès de lui. « Je vais bien. » Elle n'avait tout simplement rien à dire ? Lui raconter qu'elle passait sa vie au travail ? Qu'elle s'était lancé dans un tas de relations sans queue ni tête qui ne donnaient absolument rien parce qu'elle était incapable d'oublier son mari ? Qu'elle était toujours amèrement blessée qu'il l'ait quittée pour partir à Chicago, qu'il n'ait jamais donné de signe de vie après son départ. Elle ne voulait pas lui dire tout ça, elle ne voulait pas lui montrer tout ça. « Je suis chef de service maintenant. J'ai déménagé dans Noa Valley... La vie continue. Et toi, comment vas-tu ?» Elle le regarda retourner au chevet de sa soeur, il venait de réveiller ce vide à l'intérieur d'elle, ce vide qu'elle avait tellement tenté de combler, par d'autres hommes, par le travail. À ce moment précis, elle lui en voulait de se trouver ici, dans son hôpital, de lui infliger ça. Elle voulait qu'il retourne à Chicago, qu'elle puisse retourner à son état paisible. « Tu n'as pas besoin. Tu as fait ce qu'il fallait pour réussir, Gale. » Elle le pensait, mais elle gardait cette amertume. Il aurait aussi pu réussir en restant ici, auprès d'elle. S'il était resté, probablement qu'ils auraient des enfants en ce moment, que ce ne serait pas le bébé d'Asher qui la réveillerait la nuit, mais le leur. Cette pensée lui brisait le coeur, elle repensait à l'avortement et la dépression qui avait suivie. Si seulement il savait tout ce qu'elle avait dû affronter seule quand il était parti à l'autre bout du pays. Mais non, il ne le saurait jamais, elle ne voulait pas. Elle avait sa part de responsabilité aussi, elle ne lui avait jamais dit tout ça, elle n'avait pas voulu le retenir contre son gré alors qu'il voulait partir. Un bébé, ça aurait changé la donne, mais à l'époque, elle désirait tellement que son amour pour elle soit suffisant pour qu'il reste. « Penses-tu rester longtemps ? »


Dernière édition par Lena Randall le Dim 20 Déc - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Running Scared w/ Lena   Sam 19 Déc - 19:30

Running Scared
So sure of himself, his head in the air
©Beylin

Crispée, c’était bien ce mot là qui convenait à l’ambiance de cette chambre d’hôpital. Les histoires de chacun s’entremêlaient. Ils étaient tout deux passés par beaucoup de choses ensemble. Ils sont devenu ce qu’ils sont aujourd’hui ensemble, et pourtant, ils vivent séparés. Gale en était forcément conscient et le premier responsable, mais ne pouvait-elle pas à l’époque simplement accepter d’être à ses côtés ? Il y avait certes entre eux des désaccords, des ruptures, comme dans tous les couples. Mais n’étaient-ils pas à l’époque un couple uni ? Ils se disaient tout, l’un étant le confident de l’autre et vice versa. Leurs atomes crochus, ils les retrouvaient dans leur passion, leur ambition commune. Gale avait su avancer, mais souvent il se demandait si Lena y était arrivé. Il était déjà content qu’elle daigne lui répondre, après tout, elle ne lui devait absolument rien et la situation devait être aussi difficile à vivre pour lui que pour elle. De nombreuses choses s’étaient passées depuis leur première rencontre en internat et leur rupture. Mais d’autres choses s’étaient produites depuis ce moment là, notamment pour Gale. Après tout, il était chef de service à Chicago, il était une célébrité dans son domaine, il avait rencontré Charlie, et il commençait à oublier sa vie à San Francisco. Mais dans cette chambre, il réalisait qu’on n’échappe jamais réellement à son passé. On a beau fuir, vouloir ignorer nos problèmes, il vient toujours un jour fatidique où il faut faire face. Il apprenait alors qu’elle avait déménagé, que sa carrière à elle aussi avait décollé … Il le savait. Non pas qu’il l’espionnait, mais il s’était régulièrement renseigné, après tout il avait toujours suivi la carrière de Lena autant que sa propre carrière. Inspirant profondément, presque pour récupérer un peu de courage, il souri : « - J’étais sûr que tu finirais déjà chef de service … Je suis content que tu ailles bien ! Mis à part Alicia, je vais bien aussi, à Chicago je suis aussi chef de service et je lorgne déjà sur le poste de chef de la chirurgie … D’ailleurs Cha…» Il se tût, presque pour s’empêcher de prononcer ce nom. Etait-ce réellement le moment pour parler de Charlie ? Comme pour fuir un regard interrogateur, il se tourna vers Alicia, presque pour trouver un refuge dans une tempête. Il n’allait pas cacher qu’il comptait se fiancer … Et puis il fallait bien qu’un jour ou l’autre l’un d’entre eux trouve chaussure à son pied, il supposait même qu’elle aussi avait trouvé quelqu’un. Elle lui demanda alors si il comptait rester … Il n’y avait pas vraiment réfléchi. Sa sœur allait avoir besoin de lui, mais son boulot l’attendait, surtout en ce moment … Pris par le doute sur ses intentions actuelles, il décida d’esquiver la question : « -Je ne sais pas encore, j’ai été un peu pris de court … » Être pris de court, ça lui rappelait des mauvais souvenirs. Gale avait la fâcheuse habitude de prendre les décisions seul, sans consulter personne. Et cette manie lui avait très certainement il y a quelques années, coûté son mariage. Mais il s’était toujours demandé pourquoi Lena n’avait pas voulu à l’époque le suivre … Souvent il se demandait ce qu’il se serait passé, si ils auraient eût des enfants, s’ils resteraient ensemble. Mais des choix, Gale en avait fait, et à l’époque, l’occasion de partir à Chicago était ce qui ressemblait le plus à une opportunité unique pour lui. S’il devait être confronté à ce choix cornélien encore une fois, il exprimerait très certainement des doutes. Non pas qu’il était malheureux, il était heureux avec Charlie, mais quelque chose lui manquait dans sa vie à San Francisco ... Un soupçon de nostalgie très certainement. Mais Gale, de nature curieuse, voulait encore une fois aller droit au but, presque comme si il voulait régler ses comptes avec Lena, profiter de ce genre de moments … Intenses ? « - Pourquoi ? … Pourquoi n’est-tu pas venue avec moi à Chicago ? Alicia me disait à l’époque que j’avais fais une bêtise … Pourquoi ? » Le sourire au visage, une façade, comme une ironie marquée sur sa figure, il reposa alors son regard sur Lena, un regard de défi, d’interrogation « - Tu ne t’es jamais demandée ce qu’on serait devenu si tu n’avais pas été égoïste à l’époque ? » Pour être franc il était franc, presque rude, le regard plein d'amertume.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Running Scared w/ Lena   Dim 20 Déc - 19:22

La curiosité piqua Lena lorsque son mari interrompit sa phrase abruptement. Elle posa des yeux interrogateurs sur celui-ci, mais ne voulait pas insister, elle ne voulait pas démontrer son intérêt. Même si elle avait tant voulu l'oublier, elle avait continué de prendre des nouvelles de lui indirectement, que ce soit par des articles médicaux ou des confrères. Elle se doutait qu'il avait rencontré quelqu'un, et elle ne pouvait lui en vouloir pour ça. Elle-même avait passé les deux dernières années auprès de quelqu'un et pas n'importe qui. Jaxson, son meilleur ami, le meilleur ami de Gale. Et ce, dans la plus grande discrétion qui soit. Elle ne voulait pas poser de question à Gale, parce qu'elle ne voulait pas qu'il lui retourne la faveur. Elle ne voulait pas s'embarquer là-dedans. Elle ne voulait pas avoir à lui mentir. Elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille, nerveuse. « C'est sûr.. » Pendant un instant, elle songea à lui offrir sa chambre d'invité, mais elle se ravisa aussitôt. C'était la pire des idées qui soit, prétendre que rien n'était, qu'elle pouvait l'inviter à séjourner chez elle comme s'ils étaient de bons vieux amis. La tension avait grimpé en flèche et Lena ne le supportait plus. Elle s'apprêtait à quitter la chambre pour une deuxième tentative lorsque Gale se lança. Elle le reconnaissait bien là, à chercher la confrontation, mettre les cartes sur table. Lena plongea son regard dans le sien, son air arrogant fit monter la colère en Lena. Elle haussa les sourcils en haussant les sourcils. « Et pourquoi n'es-tu pas resté à San Francisco ? » Elle ne voulait pas s'énerver, mais il s'agissait d'un sujet sensible. Lena n'avait jamais guéri ses blessures et elle ne voulait pas affronter ses démons. « Pourquoi est-ce que je t'aurai suivie ? Tu m'as mise au pied du mur, tu m'as demandée de laisser ma famille derrière moi, de laisser tout mon travail en plan. Et parce que tu en avais marre d'avoir à expliquer à ton père pourquoi tu préférais la médecine au droit ? » Elle n'avait pas haussé le ton, mais on percevait facilement la teinte de colère dans ses paroles. Le raisonnement, pour elle, était tout à fait logique. Il n'avait pas voulu rester, elle n'avait pas voulu le suivre. Aucun des deux n'avait fait l'effort. Lena avait voulu rester pour supporter sa soeur, Gale voulait partir pour fuir sa famille. Aucun n'avait voulu faire de sacrifice, mais Lena continuait de croire que Gale, en ne prenant même pas le temps de la consulter avec de décider de partir, était celui qui était le plus dans le tord. Ils auraient pu établir un plan, prévoir, s'ajuster. Mais il lui avait imposé sa décision et elle avait refusé. Lorsqu'il prononça le mot égoïste, Lena manqua de sauter un plomb. Il n'avait pas osé. Elle bouillait de rage. « Si je n'avais été égoïste ?! » Elle passa ses mains dans ses cheveux avant de prendre une grande respiration. Elle tentait tant bien que mal de garder son calme, mais la colère de chaque parcelle de son corps. Il était allé sur ce terrain. Elle ne voulait pas de cette dispute, cette dispute qui datait de plus de trois ans. Quand ils étaient ensemble, ils avaient toujours refusé de se disputer à l'hôpital, parce que ce n'était pas la place. Surtout maintenant, dans la chambre où sa soeur était étendue, inconsciente. « J'y ai pensé Gale, oui. J'ai pensé à ce qui aurait pu arriver si tu n'avais pas agi en lâche pour t'enfuir à Chicago. Mais, tu sais quoi, c'est probablement mieux ainsi. J'étais ici, je t'aimais et tu as pris la décision de partir. » Les larmes allaient lui monter aux yeux, mais Lena voulait être forte, elle ne voulait pas lui montrer à quel point tout ça l'affectait encore autant. Pourquoi ça devait toujours être aussi compliqué ? « Je peux pas croire que tu te pointes ici et que tu décides de remettre ça sur le tapis comme ça. Tu es un véritable salaud. Non, mais tu y as pensé deux secondes ? » Elle se retourna, prête à quitter la chambre pour une troisième fois. « Je t'envoie un résident dans un instant. » Elle quitta la chambre et se dirigea vers une salle de repos vite pour reprendre son calme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Running Scared w/ Lena   Dim 20 Déc - 20:37

Running Scared
So sure of himself, his head in the air
©Beylin

Touché. On pouvait dire que Gale l'avait cherché. Etais-ce le moment opportun pour balancer tous ces sujets en rafale ? Le mal était fait, alors autant régler ses comptes pensait très certainement le chirurgien. Il n'avait jamais réellement accepté que celle avec qui il pensait finir ses jours, ne pense même pas une seconde le suivre dans ses ambitions. N'étais-ce pas-là le but d'un mariage ? Leur relation n'avait toujours pas évolué, toujours aussi volcanique l'un et l'autre. Si chacun d'eux avaient réussis dans leur discipline respective, dans leur mariage ils échouaient encore et encore. Pourquoi n'avaient-ils pas divorcé tant d'années en arrière ? Gale partait, Lena restait. Ils auraient dû se quitter, presque bons amis. Leur relation était un bordel monstre. Et la volonté de Gale de se fiancer n'allait pas arranger les choses, comme un cheveu sur une soupe amère. « - Te mettre au pied du mur ? C'était ça pour toi notre mariage ? » Gale faisait preuve de mauvaise foi, elle ne voulait pas dire ça, ce n'était pas sa pensée, mais que voulez-vous, il fallait qu'il ait raison, il devait se convaincre lui-même que ce qu'il avait fait à l'époque était le bon choix, sinon, tout ce qu'il avait réalisé depuis serait uniquement basé sur un mensonge. Imaginez-vous une seconde à sa place. Un choix difficile, presque impossible qui serait déterminant sur vos projets de vie. Car le choix qu'avait dû faire Gale quelques années en arrière, était un de ces choix déterminant. C'était son ambition en face de son mariage, son bonheur confronté à ses vieilles querelles usées. Pour Gale, Lena aurait dû à l'époque sacrifier quelque chose. « - Tu ne te rappelles donc pas ? Quand nos carrières signifiaient quelque chose ? Et ne mets pas mon père dans cette discussion, c'était nous et ça l'a toujours été … » Pas très convaincant sur le coup, Gale savait que la première cause de son départ était son père, sa relation à la fois froide et volcanique qui les unissait ou plutôt les éloignait. Il posa son regard sur sa sœur … Elle était son phare dans la tempête, elle l'avait toujours été. Elle était quelqu'un de dévoué, de juste … Elle voyait le meilleur dans les gens et était bien la seule qui avait toujours soutenu Gale. Mais elle lui servait aussi de conseil. Et à ce moment précis il aurait bien eu besoin d'un ou deux conseils. En relevant les yeux en direction de Lena, il voyait que les larmes montaient en elle. Gale n'aimait pas la voir pleurer, mais avait-il un autre choix à faire ? Ils se revoyaient après des années, toujours mariés, dans le même hôpital où ils ont passé une bonne partie de leur vie. Comme si rien n'avait changé. Mais ce n'était pas la réalité. Gale avait changé et il était sûr que Lena aussi avait changé. « - Je ne veux pas de ton résident, j'en ai rien à faire de ton résident, je ne suis pas marié à ton résident ! » Il connaissait ce genre de situation, il l'avait vécue tant de fois avec Lena. Ils avaient deux caractères forts et aucun d'eux ne laissaient place aux doutes dans leurs certitudes. Il sortit de la chambre tout en faisant signe à une infirmière de rester dans la chambre. Ils étaient dans un hôpital, les effusions étaient presque habituelles. Il poursuivit alors Lena et la retenu par le bras : « - On doit parler Lena … » Jouer la carte de l'apaisement … Gale fulminait, mais il savait que c'était la seule manière pour lui de parler avec elle. Il ouvrit alors la porte d'une salle de garde et s'y engouffra, tenant toujours Lena par le bras : « - J'ai peut-être fait des erreurs, mais à l'époque je t'aimais, plus que tout au monde … Mais tu sais aussi bien que moi, que rester était quelque chose d'impossible … Pourquoi on est devenus comme ça ? On était géniaux tous les deux, tout allait bien et parce que je me suis concentré sur ma carrière, tu me l'as fait payer de cette façon ? » Gale n'était pas un sentimental, mais sur le coup, il ne pouvait s'empêcher d'avoir les larmes aux yeux … La relation entre Lena et Gale était forte et elle semblait l'être encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Running Scared w/ Lena   Lun 21 Déc - 1:12

« Tu as très bien compris ce que je veux dire.» Elle fulminait intérieurement. Ses paroles étaient sèches, directes. « Tu as pris une décision qui aurait des impacts importants pour nous deux et tu n'as même pas pris la peine de m'en parler. » Lena pouvait se souvenir comme il s'agissait d'hier de ce moment. La tristesse, l'incompréhension, la colère, la trahison, la déception, un incroyable cocktail d'émotions. Des sentiments qu'elle avait enfouis au plus profond d'elle, pour oublier leur existence. Si seulement il lui en avait parler, c'est ce qu'elle n'arrêtait pas de se dire. Bien sûr qu'il s'agissait d'orgueil mal placé, mais le sentiment de trahison qui l'avait enflammé à l'époque. Ça l'avait mise hors d'elle qu'il prenne ainsi pour acquis qu'elle laisserait tomber le petit peu qu'elle avait pour lui alors qu'elle lui donnait déjà tout le reste. Le ton ne cessait de monter et Lena n'en pouvait plus. Il continua de crier alors qu'elle quittait la chambre, mais elle l'écoutait plus. Elle voulait se réfugier à l'écart de tout ça, lorsqu'il l'attrapa par le bras, elle en avait vraiment marre. « Gale, putain. Je n'ai plus rien à te dire. » Il la traina de force dans la salle de garde. Il se faisait doux, mais elle ne voulait plus le voir ou l'entendre. Elle n'avait pas envie de vivre de tout ça, de ressasser le passé. Elle voulait passer à autre chose, l'oublier. « Moi aussi, je t'aimais, plus que quoique ce soit. » Elle essuya une larme qui coulait sur sa joue. « On était jeune, ambitieux. Tu voulais partir, je voulais rester, peut-être que ça n'a valait tout simplement pas la peine. » Les sanglots étranglés dans sa voix trahissaient ses véritables pensées. Bien sûr qu'elle ne pensait pas cela. Gale était la personne qu'elle avait aimée le plus parmi tous, elle aurait tout fait pour lui. Ce fut de savoir que lui mettait sa carrière et son désir de fuir avant elle qui l'avait blessée, qui avait créer ce sentiment de trahison. « Tu aurais pu rester. On avait toujours tout affronté à deux. Oui, c'était plus facile de fuir Gale, mais ça t'a couté ton mariage. » Elle se défit de son bras, qui la tenait toujours fermement. La proximité de Gale l'intimidait, ils avaient passé tellement de temps tous les deux dans des salles de garde comme celles-ci. Lena n'arrivait plus à soutenir son regard, les larmes coulaient sur ses joues. « J'en ai marre Gale. À quoi bon ressasser le passé, on ne s'aime plus. Ta soeur va se rétablir, tu vas repartir à Chicago.. On a vraiment besoin de s'infliger ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Running Scared w/ Lena   Lun 21 Déc - 2:21

« -Qu’est ce qui te fais dire que je vais retourner à Chicago ? » Des mots balancés dans le vent. Au départ, cela semblait pour Gale une bonne réplique. Après tout, que dire à part cela ? Revenir à cet endroit précis n’était pas anodin. Gale ne laissait rien au hasard. Pour lui chaque chose qui intervenait dans sa vie avait un but précis. Quel but ? C’était à lui de le déterminer. La situation avec Lena s’envenimait, ils en étaient encore et toujours au même stade. Rien n’évoluait, rien ne changeait. Etaient-ils donc destinés à cela ? Gale n’en pouvait plus. Il s’asseyait alors sur le bord d’un lit, presque à bout de force. L’adrénaline redescendait. Il savait sa sœur sur la voie de la guérison, et ses dernières forces, il les avaient sacrifiés pour encore une fois jeter la pierre. Pourquoi devait-il être si impulsif ? Lena ne méritait sûrement pas ça. Elle n’avait rien demandé à personne. Le problème, c’était Gale. Ses derniers mots avaient assommé le chirurgien, il était au bord de céder aux sanglots. Un trop plein d’émotion peut être mais pour un gars du sud, pleurer était signe de faiblesse. Mettant ses mains sur son visage, faisant pression sur son lobe frontal, il cherchait en lui-même des réponses à tout cela. « - On est pourtant toujours mariés … » Qu’allait-il donc faire ? Enfin divorcer ? Et Charlie dans tout ça ? Quelques heures auparavant, il était heureux, fier, il comptait se fiancer, enfin fonder la famille dont il rêvait en étant gosse. Et il était repris dans ses travers. San Francisco, cette ville si singulière, était très importante dans sa vie. Ses meilleurs moments, ses pires moments, il les a vécus ici. Il avait réussi à l’époque à prendre sur lui pour tout abandonner, sa femme y compris, mais avait-il seulement réfléchit au mal qu’il avait pu créer ? Sa sœur à l’époque aussi lui avait reproché de l’abandonnée. Elle avait voulu se montrer compréhensive, mais il n’avait pas été là quand peut-être elle avait le plus besoin de lui. Il se disait que ce n’était pas égoïste de sa part, mais qu’il devait penser d’abord à lui … Etait-ce une erreur ? Si erreur il y avait, alors autant la réparer. Le silence s’était installé dans la salle de garde. Encore et toujours ce silence pesant, qui ne vous permet même pas de fuir, qui vous laisse totalement sur place. Il se demandait ce qu’elle devait penser de lui. Revenir ainsi, comme le chevalier qui allait tout régler de son épée. Gale avait trop fui, trop attendu que les choses se règlent d’elle-même : « - Il y a quelques jours, j’ai reçu une proposition … » Peut-être était-il temps pour lui de régler enfin ce qu’il avait à San Francisco, et tout cela allait prendre du temps. Son portable se mit à sonner, et seul les appels urgent sonnaient, vive la technologie pouvait-on alors penser. Il décrocha alors sans porter un seul regard sur Lena. 1 minute, pas plus pas moins, voilà la durée de l’appel. Un sourire s’afficha encore sur la tronche du jeune homme … « - Je suis sûr que tu vas te régaler avec ce que je vais te dire maintenant … Tu te rappelles quand je t’ai dit que j’allais peut-être devenir chef de chirurgie à Chicago ? Eh bien ça m’est passé sous le nez … Comme quoi un malheur n’arrive jamais seul ! » Il s’était relevé, les mains dans les poches fixant Lena. Il méditait alors sur ce qu’il allait faire maintenant. Il avait travaillé dur à Chicago et ses efforts n’avaient pas porté leurs fruits. Gale était impatient, il voulait tout dans l’instant. Il ne pouvait pas perdre son temps inutilement ! « - Tu sais quoi ? Screw them … J’ai reçu une proposition de Menphis Wave pour le poste de chef de service en chirurgie viscérale, Alicia va avoir besoin de moi … Je pense le prendre, après tout Menphis restera toujours ma seconde maison …  » Une question presque rhétorique. Mais comme d’habitude, Gale prenait ses décisions sur des coups de têtes … Chassez le naturel et il revient au galop comme on dit !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Running Scared w/ Lena   Lun 21 Déc - 6:30

Elle n'avait même pas imaginé cette éventualité. Ne s'était-il pas reconstruit une vie là-bas ? Quoique ce ne sera pas la première fois qu'il laisserait tout derrière lui. Pour Lena, il était hors de question qu'il reste. C'était tellement plus facile pour la demoiselle s'oublier tous les regrets qu'elle avait lorsqu'il était à l'autre bout du pays. Aurait-elle dû le suivre malgré tout? Avait-elle commis une erreur en se faisant avorter? Qu'est-ce qui aurait pu être fait différemment? « Parce que tu n'as plus ta place ici. Tu vas vraiment revenir dans cette ville que tu as fui pendant les dernières années ? C'est quoi, une once de courage vient de t'apparaître ? » Elle était froide, dure. Gale s'assit sur le bord du lit et Lena posa son dos contre le mur. Elle tentait inconsciemment de mettre le plus de distance possible entre elle et lui. Le silence se posa entre eux pendant un bref instant. La colère l'avait rendue haletante, elle recommençait peu à peu à respirer normalement. Elle n'avait qu'une envie, de le prendre dans ses bras et s'excuser. Malgré tout ce qu'elle pouvait dire, elle ne voulait le laisser porter ce fardeau tout seul. Elle l'aimait encore tellement, même si elle voulait prétendre de toutes les façons qui soient que ce n'était plus de l'amour. « Pour ce que ça veut dire... » Oui, ils étaient encore mariés. Légalement parlant. Ils avaient passé les dernières années complètement séparés, à continuer leur vie chacun de leur côté. L'essence d'un mariage, c'était l'union, l'amour. Oui à l'époque, ils vivaient une histoire idyllique, d'une passion incontestable. Malgré leurs désaccords, les disputes, ils s'étaient toujours retrouvés, il y avait toujours eu un terrain d'entente, une réconciliation. Ils étaient faits l'un pour l'autre. Et puis, il y avait eu Chicago. Ils étaient arrivés à la croisée des chemins et ils avaient chacun suivi une route différente. « C'est ce que tu veux? Qu'on divorce finalement, en bonne et due forme ? » Cette idée venait défaire quelque chose en elle. Divorcer mettrait un terme officiel à leur union, à Gale et Lena. Bien sûr qu'ils étaient plus ensemble depuis longtemps, mais il était toujours resté cette connection, même s'il ne s'agissait que d'un bout de papier. Elle pinça ses lèvres ensemble, tentant de garder son calme à nouveau. Autant qu'elle ne voulait plus jamais entendre parler de lui, qu'elle voulait se retrouver dans ses bras comme à cette époque où ils étaient indestructibles. Gale commença une phrase avant d'être interrompu par la sonnerie de son téléphone. Elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille. Elle avait envie de profiter de cette distraction pour quitter la chambre et disparaître dans l'hôpital, mais elle mourrait aussi d'envie de savoir ce qu'il s'apprêtait à lui dire. Lorsqu'il raccrocha et qu'un sourire s'étira sur ses lèvres, Lena comprit qu'elle aurait mieux faire de partir. L'arrogance dans son regard, son ton narquois. Si Lena avait réussi à se calmer dans les derniers instants, il venait de raviver la flamme. Elle se rapprocha de lui et elle posa son doigt accusateur sur son torse. « Je te l'interdis. » Elle plongea son regard profondément dans le sien. « Tu m'as abandonnée ici pour aller à Chicago, il est hors de question que tu reviennes maintenant. » Et merde. Elle n'en pouvait plus. Pouvaient-ils remonter dans le temps, revenir dans cette salle de garde il y a de cela trois ans et faire tout différemment. Elle n'en pouvait plus de porter ce poids, cette amertume. Lena voulait simplement être heureuse. « Ne peux-tu pas me laisser être heureuse ? » Elle le regarda en secouant la tête. Les larmes perlaient sur ses joues. Elle n'arrivait plus à les contenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Running Scared w/ Lena   Lun 21 Déc - 15:54

Gale sentait que leur discussion allait à nouveau s'animer. Il comprenait, après tout, il avait fuit ses responsabilités et elles n'allaient pas disparaître du jour au lendemain. Souvent, un choc psychologique était nécessaire pour se rendre compte de ses erreurs. Peut-être que de voir sa sœur inconsciente dans un lit d'hôpital et de revoir Lena après toutes ces années avaient en quelque sorte rappeler Gale à tout ce qu'il avait laissé derrière lui. Mais n'était-ce pas trop tard pour réparer ces erreurs ? Gale se rendait compte qu'il aimait toujours Lena lorsqu'il la vit pleurer. La même scène à l'identique qui se répétait, leur dernière discussion avait été de la même intensité, ils étaient juste plus jeunes. Il se retenait de montrer ses faiblesses, il ne pouvait, ne devait pas céder. Pas devant elle, elle ne méritait pas ça après tout. « -Len' tu me connais … On se connaît tous les deux … » Une tentative désespérée, des mots dans le vent encore et toujours. Gale ne savait plus quoi dire, quoi faire. Il était perdu, avec une situation aussi compliquée. Il entendait alors prononcer le mot fatidique. Le divorce … Il n'avait pas souhaité divorcer à l'époque, il croyait encore en leur histoire, une sorte d'espoir qu'elle revienne sur sa décision, qu'elle le rejoigne. Mais elle ne l'avait pas fait et à trop attendre, Gale avait fini par trouver quelqu'un qui lui correspondait. C'était une époque assez noire pour lui, loin de celle qu'il avait toujours aimé, lui qui pensait que le mariage c'était pour la vie …  Le mariage était quelque chose de sacré pour lui, mais il avait aussi bafoué ses principes et ses croyances sur l'autel de l'ambition et de la lâcheté. Gale avait été lâche. Lâche d'avoir abandonné Lena, mais comment trouver le courage lorsque vous êtes perdus comme l'était Gale à cette époque ? L'incertitude planait, les tensions étaient à leur comble. Il se sentait à l'époque dans un moment charnière, pour lui, c'était soit sa vie qu'il ne considérait pas assez, ou sa carrière qui représentait d'énormes promesses. Le choix de sa carrière au détriment de sa vie sociale, tous les chirurgiens de ce monde faisait ça. Ce genre de sacrifice, c'était une habitude, il était presque programmé pour faire ce genre de choix. Il ne comprenait pas non plus pourquoi Lena à l'époque le lui avait reproché … Mais ça faisait tellement longtemps qu'ils étaient séparés, tellement longtemps qu'il avait oublié d'en aviser Charlie. Comment allait-elle réagir à tout cela ? Était-elle prête à faire le sacrifice que Lena n'avait pas pu réaliser quelles années en arrière ? Beaucoup de questions trottaient dans sa tête complexe. Il voyait Lena craquer … Ce n'était pas facile pour elle. Était-il donc finalement la cause de son malheur ? Devait-il donc être la personne qui la fasse le plus souffrir au monde ? Quel genre de mariage était-ce là ?  Il se devait de la consoler. Mais la prendre dans ses bras semblait déplacé, presque un geste insultant. Il n'avait plus le droit de la toucher, plus le droit de la consoler. Ce n'était plus son rôle, elle lui avait fait bien comprendre. Ses larmes perlaient, sa mèche de cheveux qu'elle ne cessait de relever, presque machinalement. Il posa alors sa main sur le visage de Lena. Un geste simple, qu'il avait fait des centaines de fois auparavant. Ça lui faisait mal de la voir comme ça, blessée dans sa chair, triste de voir encore une fois Gale faire des choix irréfléchis. « - On a besoin de se parler … On ne peut plus continuer de faire chacun notre vie, comme si ce que nous avions construit à l'époque n'avait jamais existé … Je te dois d'être présent, au moins pour t'aider à dépasser tout ça » Il n'avait pas su être présent dans le moment le plus important de sa vie, il allait régler tout cela, il s'en faisait la promesse : « - Tu penses que tu étais heureuse tout ce temps où j'étais loin ? Je sais que pour moi ça n'a pas été facile … On avait quelque chose de fort et pour moi, ça n'a pas faiblit. » C'était dit à demi-mot, presque un aveu de sa part. Pensait-il vraiment ce qu'il disait ? Sûrement, il n'était pas aussi heureux qu'il le prétendait et parler à Lena lui avait fait comprendre cela. Sa main toujours collée au visage de Lena, il la regardait dans les yeux, la suppliant de le laisser rester ici, pour peut-être réparer ce qui avait été endommagé. « - Tu as raison, je t’ai abandonnée. J’ai peut-être eût tort, mais il est peut-être aussi le temps de régler ce qu’il y a entre nous et ça va prendre du temps. » Il se tût alors, pour attendre certaines réponses.


Dernière édition par Gale Sullivan le Lun 21 Déc - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Running Scared w/ Lena   Lun 21 Déc - 18:40

Des regrets, c'est tout ce qu'elle avait maintenant. Bien sûr qu'elle savait comment il était, elle le connaissait probablement mieux qu'elle ne se connaissait elle-même. Il était son autre moitié, une autre partie d'elle. Lena n'avait pas été là quand il en a ressenti le besoin, elle aurait dû l'appuyer, lui montrer qu'elle était toujours là, qu'il n'était pas seul. Mais non, elle l'avait laissé partir, elle n'avait même pas essayé de le retenir. Leur séparation, ce n'était que des non-dits, de l'incertitude face au futur. Lorsqu'il posa sa main contre sa joue, une frisson lui traversa l'échine. Ce n'était qu'un simple contact, il fut électrisant. Elle savait qu'il ne voulait pas lui faire de mal, qu'il ne pourrait jamais lui en faire volontairement. Gale avait toujours été de nature impulsive et Lena le savait mieux que quiconque. Il s'emportait, parlait sans penser, sans réfléchir. Pour dépasser tout ça. Était-ce qu'elle voulait vraiment? Certes, elle voulait arrêter d'avoir mal, elle voulait être heureuse, mais avec ou sans lui? Elle devait aussi penser à Jaxson, après tout, il n'y avait plus que Gale. Et puis, peut-être que lui aussi avec quelqu'un. Il s'était passé tellement de choses depuis le départ de Gale, à quoi pouvaient-ils bien aspirer? Depuis qu'elle s'était séparée de Jaxson, elle ne cessait de penser à lui, d'à quel point il lui manque. Jaxson était le seul à avoir réussi à éponger sa peine. Elle n'avait jamais oublié Gale, mais avec lui, elle avait retrouvé un sentiment de bonheur. Elle avait eu l'espoir d'un nouveau départ. Mais le retour de Gale venait chambouler tout ça. Lena ne savait plus ce qu'elle voulait, ce qu'elle pouvait avoir. Rien ne serait jamais simple entre eux, mais après tout, ils avaient signé pour le meilleur et pour le pire. « Gale, tu ne peux pas me réparer, si c'est toi qui m'aies brisé. » Elle devait se remettre sur pied par elle-même, finalement. Les trois dernières années, il n'était question que de fuir l'inévitable et c'était aujourd'hui que tout cela la rattrapait. Elle devait assumer cette décision qu'elle avait prise de ne pas le suivre, elle devait suivre sa voie à elle, passer à autre chose. Elle n'arriverait jamais à avancer, à l'oublier, s'il continuait de s'interposer. Elle comprenait qu'il volait réparer ses erreurs, régler les choses, mais que pouvait-il faire? Il ne pouvait reprendre ces trois dernières années, le passé était le passé. Et qu'avait-il à faire aujourd'hui? Ces mots vinrent l'atteindre directement au coeur. Qu'est-ce qu'il insinuait ainsi? Ils avaient quelque chose de fort à l'époque, mais ils n'étaient plus unis comme auparavant, malgré le fait que Lena l'aimait toujours. Peut-être que son amour n'avait pas faibli, mais ils n'étaient plus les mêmes. Leur chimie, leur complicité, tout ça n'existait plus. Il n'y avait que des souvenirs, des bons et des mauvais. Elle posa  sa main sur la sienne et déposa son front contre son torse. « Ça a été si difficile, de te voir partir comme ça. » Et ça l'était encore. Elle n'avait jamais voulu qu'ils se déchirent l'un l'autre ainsi. Ils avaient toujours cru que l'avenir leur réserverait des grandes choses, qu'ils affronteraient tout ce qui se présenterait à eux, ensemble. Ils étaient jeunes, ils avaient été stupides, ils avaient détruit leur couple pour des raisons qui n'avaient même plus de sens aujourd'hui. Elle releva la tête et encra son regard dans celui de l'homme qu'elle avait jadis tellement aimé. Elle était complètement désemparée, c'était trop d'émotions contradictoires à gérer à la fois. Elle posa ses lèvres contre les siennes sans réfléchir. Ça dura un bref instant, un baiser tendre et fragile. Lena se recula vivement, elle savait qu'elle n'aurait pas dû faire ça. « Je suis désolée.. Je... Je ne sais pas ce qui m'a pris. » Elle avait fait une erreur, elle s'était laissée emporter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Running Scared w/ Lena   Lun 21 Déc - 20:02

« - J…Je…ne...euh… » Gale n’arrivait plus à s’exprimer. L’incompréhension, le doute, ces sentiments qui l’emplissaient tout d’un coup. Etait-ce l’émotion ? Comment en étaient-ils arrivés là ? Ils se disputaient, et arrivaient à s’embrasser l’instant d’après. D’un extrême à l’autre vous me direz. Crédule, il ne trouvait pas les mots. Il allait se fiancer bon sang ! Comment pouvait-il rester là, alors qu’une femme l’attendait à l’autre bout du pays ? Mais vous ne pouvez faire face à vos sentiments, c’est trop d’émotion, trop de pression que vous devez expulser. Il prit alors Lena par la taille et lui rendit son baiser. Comme pour lui dire, que oui, il avait toujours des sentiments pour elle. Mais il finissait par reprendre raison. Il ne pouvait pas repartir, pas comme ça. Ce n’était pas digne, ce n’était pas honnête. Et si Gale était d’un naturel lâche il portait quand même la dignité en haute estime. Décollant sa bouche des lèvres de Lena, il se retourna, presque pour ne pas montrer la honte qu’il portait. Il était arrivé, plein de certitudes sur ses sentiments, et allaient ressortir pleins de doutes. Mais comment mettre les choses au clair ? Il était tiraillé. Il était pourtant  prêt quelques heures auparavant à refaire sa vie, à continuer sur la dynamique qu’il avait lancé trois ans auparavant. « - Je crois que nous avons fait tous les deux une erreur là … » Sans le penser, bien entendu. Comment répondre à l’amour de sa vie en mettant ça sur le compte d’une erreur ? Car Lena était l’amour de sa vie, il l’avait toujours su, toujours pensé. Mais il y avait aussi Charlie. Elle qui avait été là pour Gale, qui lui avait rendu le sourire, qui l’avait motivé à devenir ce qu’il était maintenant. Pouvait-il les aimer autant l’une que l’autre ? Avec Charlie, il y avait certes eu quelques tensions du fait de leur position professionnelle délicate. Mais ce n’était pas très grave. Mais entre Gale et Lena, il y avait plus, bien plus que cela. Lorsque Gale avait vu Lena pour la première fois c’était une sorte de coup de foudre, quelque chose qui l’avait prit aux tripes. Il n’avait jamais connu cela avant. C’était son véritable premier amour. Et ce genre de chose, ça ne s’oublie jamais, ça ne s’efface jamais. Inspirant profondément, sa fatigue redoubla. 4 heures d’avion, puis le stress lié à l’état de sa sœur et sa rencontre avec Lena avaient eu raison de son habituelle énergie. Il partit se rasseoir, n’attendant qu’une seule chose : qu’elle parte. Cela semblait paradoxal, mais il n’en pouvait plus, ne comprenait plus rien, ne saisissait même plus ce qui était juste de faire et ne pas faire. « - Donc trois ans ont passés et rien n’a changé ? » Un constat accablant. Toujours au même point. Le temps n’avait pas fait son œuvre, il avait peut-être même empiré la situation. Il réfléchissait, les scènes passaient dans sa tête. Sa vie était loin d’être aussi ordonnée et heureuse qu’il n’avait pu le penser à Chicago. Il n’était peut-être pas encore prêt à s’engager avec Charlie, peut-être pas prêt à abandonner son amour pour Lena, car il fallait bien se rendre à l’évidence : il l’aimait toujours autant que le premier jour. Mais étais-ce le cas de Lena ? Si elle l’avait embrassé, il y avait bien une raison, une pulsion qui l’avait poussée à cet acte qui signifiait énormément. « - Donc ... On s'aime toujours ? … Qu’est-ce qu’on va faire maintenant ? » Deux question abruptes. Il n’attendait pas de réponses miracles, peut-être un signe, quelque chose pour comprendre ce qu’ils allaient avoir à traverser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Running Scared w/ Lena   Mer 23 Déc - 4:20

Elle l'avait embrassé. Lena n'arrivait pas à y croire. L'impulsif, c'était Gale, ce n'était pas son genre à elle. Elle posa ses doigts sur ses lèvres. Elle s'en voulait, elle n'aurait pas dû. Elle posa son regard sur lui, il était tout autant déconcerté qu'elle. Comment pouvait-elle encore croire qu'elle était heureuse sans lui? Elle n'avait jamais réussi  à l'oublier et elle devait se rendre à l'évidence. Depuis qu'elle l'avait rencontré, elle le savait. Il était l'homme de sa vie, ils étaient faits pour être ensemble. Lena sursauta lorsqu'il l'attrapa par la taille et l'embrassa à nouveau. C'était intense, passionné, irréfléchi. Ça, elle ne s'y attendait pas non plus. Il avait encore quelque chose entre eux, quelque chose de brut. C'était comme repartir à zéro. Il lâcha prise et ils s'éloignèrent l'un de l'autre. « Je sais, je sais. » Mais il l'avait embrassée à son tour. Il aurait pu s'en aller, lui dire qu'elle ne pouvait pas faire ça, la repousser. Mais non, il l'avait embrassée. Ce n'était qu'un baiser, mais cela représentait tellement. Aucun d'eux n'avait vraiment passé à autre chose, ils en étaient encore au même exact stade qu'il y a trois ans. Tiraillés entre leur couple ou quelque chose de nouveau. L'aimait-il encore? Autant qu'elle pouvait encore l'aimer elle-même? Lena était submergée par l'incompréhension, les questionnements et doutes se bousculaient dans son esprit. Et Jaxson? Ils n'étaient plus ensemble, mais elle avait quand même l'impression qu'elle venait de le trahir. Elle lui avait dit qu'elle voulait prendre son temps, qu'elle avait besoin de penser, pas qu'elle allait retomber dans les bras de son mari, leur meilleur ami. Elle s'en voulait. Elle n'aurait jamais dû embrasser Gale. « Tout a changé, tout sauf ça. » Elle ne savait même pas comment nommer ce qui venait de se passer. De la nostalgie, de l'amour? Lena ne savait plus quoi penser, quoi faire. Elle avait besoin d'être seule, de réfléchir. Ses idées étaient éparpillées dans son esprit, elle devait y mettre de l'ordre. « Je.. Je ne sais pas quoi te dire. Je ne peux pas faire ça. » Elle le regarda un instant et se retourna pour quitter la pièce sans un mot. Elle n'était pas la seule dans le doute et l'incompréhension. Ils avaient besoin de s'éloigner  à nouveau, de prendre du recul.

topic terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Running Scared w/ Lena   

Revenir en haut Aller en bas
 
Running Scared w/ Lena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lena
» Lena Mae Basilone
» Running box
» Tebiscon, Lena-Paul
» Nouvelle maman a La Batie Montgascon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: