AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Ven 11 Déc - 0:58


JULIANNE HOGAN
“And I’d choose you; in a hundred lifetimes, in a hundred worlds, in any version of reality”

NOM :  Hogan. PRÉNOM :  Julianne, mais il n'est utilisé que dans le cadre professionnel. En général, elle se présente simplement en tant que Jules, et elle le préfère largement. AGE : vingt-cinq ans. SURNOM :  elle-même se présente comme étant Jules, qui n'est qu'un diminutif de son véritable prénom. il arrive également qu'on l'appelle la dynamite, parce qu'elle a beau être sympa comme fille, quand elle explose, elle fait de sacrés dégâts. ORIGINES :  irlandaises de part sa famille paternelle, française de part sa mère. STATUT :  célibataire incomprise, elle a du mal à lâcher prise. MÉTIER :  interne en chirurgie. TRAITS DE CARACTÈRE : impulsive, altruiste, responsable, mature, joueuse, dotée d'un sens de l'humour que tous, ne comprennent pas, franche, loyale, possessive avec ses proches, romantique et fleur bleue, hypersensible, émotive, parfois trop fière, têtue, rancunière. GROUPE :  stéthoscope, parce qu'elle est quand même plus douée pour conseiller les autres que pour suivre ses propres conseils. AVATAR :  emma watson. SCENARIO OU INVENTE ? :  scénario du westiti.  

✃ It's as if I could not breathe without you.
Si elle a grandi en Angleterre, elle a passé la majeure partie de ses vacances scolaires en France, chez ses grands-parents maternels français. Puis, ses parents ont divorcé, sa mère est retournée en France, son père est resté en Angleterre, et les allers-retours ont été plus fréquents, d'où le fait qu'elle parle aussi bien l'anglais que le français. + Elle a un petit frère pour qui elle donnerait beaucoup trop. Elle le surprotège, et si ça le dérange très souvent qu'elle se mêle de ses histoires, il en fait tout autant avec elle. + Suite à l'affectation de son père pour un poste au Royal Melbourne Hospital, elle a décidé de s'installer en Australie, avec lui. Si sa mère a mal vécu la séparation, elles continuent tout de même à prendre régulièrement des nouvelles chacune de l'autre, et de se voir dès qu'elles en ont l'occasion. + Incapable de décevoir ses parents qui ont toujours attendu beaucoup d'elle, ses études ont toujours été très importantes et elle a toujours mis un point d'honneur à rester concentrée sur son objectif premier, celui de devenir, comme tous les membres de sa famille paternelle, un médecin réputé. + Curieuse du monde qui l'entoure, ouverte à toutes nouvelles expériences, Jules a soif de connaissance et ne perd jamais une occasion pour apprendre ou découvrir de nouvelles choses. Ca passe par de petites attentions, comme ne jamais manger dans le même restaurant, ou par de plus grosses initiatives, comme partir à l'aventure un week-end avec quelques amis. + Elle ne cesse de répéter qu'elle n'est absolument pas fleur bleue, qu'être romantique c'est démodé, mais en réalité, elle a du mal à se l'avouer, elle est facilement attendrie par ce genre de marque d'attentions. C'est la première à lâcher une petite larme devant un film à l'eau de rose. + Si elle parait froide et coincée au premier abord, Jules possède néanmoins un grand sens de l'humour, et ne refuse jamais une petite soirée avec quelques bons potes. + Elle est de celle qui tombe amoureuse d'un mec gay, ou du mec qui ne sait pas l'aimer aussi bien qu'elle, et pourtant, Dieu sait qu'elle est difficile. Autant dire que ses relations amoureuses ont toutes été de véritable fiasco. Ca ne l'empêche pas de croire au grand amour. Elle est simplement incapable de voir ce qui l'est, et ce qui ne l'est pas. + On pense parfois qu'elle en fait trop, mais elle a simplement beaucoup de mal à contrôler ses émotions. Impulsive, hypersensible, Jules est un livre ouvert et il lui est impossible de dissimuler ce qu'elle ressent. + Après ses études terminées, elle a été accepté à Harvard et n'a pas hésité une seule seconde à quitter son petit cocon pour s'y installer. C'est dans ces années-là qu'elle a vécu les meilleurs moments de sa vie, mais aussi les pires. Pas assez biens cela dit pour qu'elle se décide d'y faire sa vie. Dès qu'elle en a eu l'occasion, elle a abandonné ses amis, son presque fiancé, et elle est partie rejoindre San Francisco.  

✃  You are my paradise, but maybe I'm your hell
A travers la fenêtre de la chambre, elle regarde le temps qui défile sous ses yeux. Elle suit distraitement les feuilles tomber des arbres pour s’écraser sur le sol, ses pensées perdues dans ses souvenirs. L’automne est déjà là. Elle ne l’avait même pas remarqué, concentrée dans son job d’été, dans ses révisions, dans ses sorties entre amis, dans ses soirées auprès de son petit-ami. La routine s’était installée sans qu’elle ne s’en aperçoive, et les journées s’étaient enchainées à une telle vitesse que Jules n’avait plus conscience de rien. Elle n’attendait rien de plus, elle avait toujours pensé que cette vie-là lui suffisait. Elle se complaisait dans son quotidien, s’imaginait que c’était toujours ce qu’elle avait souhaité, jusqu’à ce soir. Jonas l’avait demandé en mariage. Elle n’aurait jamais cru qu’il le ferait un jour, et n’aurait jamais imaginé qu’il le fasse aussi vite. C’était si soudain quand il lui avait rappelé que cela faisait trois ans qu’ils étaient ensemble. Ce n’est qu’à cet instant que son esprit s’est réveillé. Elle a revu leur rencontre, le sourire timide qu’ils avaient échangé, les regards qui avaient intrigué leurs amis en commun, le premier rendez-vous un peu maladroit, les blancs qui gênent, puis le baiser qui rassure. Julianne s’était laissée aller à l’amour, elle y avait réfléchi des jours et des nuits mais il avait su lui montrer qu’il était peut-être le bon. Et Bon Dieu ce qu’elle avait pensé qu’il l’était. Le prince charmant qu’elle avait toujours espéré se trouvait devant ses yeux. Ca, c’est ce qu’elle n’a cessé de répéter dès le lendemain à qui voulait entendre son histoire d’amour. Hier encore, elle disait à l’une de ses amis qu’elle avait de la chance d’avoir Jonas. Etait-ce vraiment le cas ? Elle les imagine l’année prochaine, toujours au même point, filer l’illusion d’un parfait amour, mais dans cinq ans ? Dans dix ans ? Dans vingt ans ? Elle revit leurs soirées, elle dans la cuisine à nettoyer la vaisselle, et lui devant la télévision avec ses potes et sa bière. Elle se revoit passer l’aspirateur, faire la poussière alors qu’il est trop occupé avec ses cours et ses révisions. Elle l’entend à nouveau la conseiller de telle ou telle chose sans qu’elle ne puisse elle-même lui donner son avis sur la question. Elle réalise comme elle est devenue dépendante d’un homme, comme elle a perdu son identité. Elle s’imagine la bague au doigt, dans trente ans, à regretter sa vie d’antan et sa liberté. Les souvenirs amers d’une relation qui part à la dérive finiront par la bouffer, et cette fois, ce sera définitivement la fin. Le mariage est inconcevable. Elle en a déjà trop fait. Beaucoup trop. Il n’est pas fait pour elle, cette vie-là n’est pas fait pour elle. Jules a soif d’aventure, elle n’a encore rien vu, et se refuse à s’enfermer dans une cage dorée. Prise par l’émotion, elle passe une main sur son visage alors qu’elle l’entend se retourner dans leur lit. Il ouvre péniblement les yeux, remarque qu’elle n’est plus auprès de lui.  « Qu’est-ce que tu fais ? Viens te recoucher. » Elle se retourne, croise son regard fatigué et son sourire tendre. Son cœur bat la chamade comme au premier jour, et pourtant, Jules sait que ce sera la meilleure décision de sa vie. Demain, tout est fini.

(...)

« Alors ça y est ? T’es bien arrivée ? Comment c’est ? » A peine a-t-elle posé un pied dans son nouvel appartement que sa mère la mitraillait déjà d’appels. Elle n’est pas surprise, si cela n’avait pas été elle, ça aurait été son père, et sans doute qu’il attend son tour, sachant pertinemment que son ex-femme ne raterait pas l’occasion d’être la première. « Ouais, et ça a l’air pas mal. Y’a quelques rats qui se baladent dans l’appartement, y’a même un nid qui s’est installé dans ma chambre, mais ça va, » déclare-t-elle avec un naturel déconcertant en posant sa valise près de son lit, ce qui met clairement le doute à sa mère. Elle l’entend s’exclamer à l’autre bout du téléphone et hurler quelque chose à son nouveau mari – qu’elle ne parvient pas à déchiffrer - et face à sa réaction quelque peu démesurée, Jules ne peut s’empêcher de rire. « J’plaisante, maman ! C’est très bien. Tu devrais venir voir par toi-même. » Elle est conquise par l’appartement qu’on lui a vendu, et elle a hâte de ranger ses affaires dans sa chambre encore vide. Elle imagine déjà les murs parsemés de multiples photos, et son bureau disparaitre sous les nombreux bouquins qu’elle a ramenés avec elle. En s’approchant de la fenêtre, elle esquisse un sourire face à la jolie vue qu’elle lui offre. San Francisco était une bonne idée. En plus de ne plus avoir à supporter les piques constants de son ex-petit-ami et les réflexions de ses potes sur le malaise qu’elle avait clairement crée en le quittant, elle avait l’occasion de vivre enfin l’aventure tant attendue. Bon, ce n’était pas aussi dangereux qu’une escapade en pleine Amazonie, mais c’était déjà un grand pas pour elle, qui n’avait jamais mis les pieds aux Etats-Unis. Ce n'était pas la première fois qu'elle déménageait aussi loin, mais c'était tout de même une grande étape dans sa vie. Elle s'y accommoderait, évidemment, mais il lui faudra du temps. Tout aurait pu être parfait, si seulement elle n’était pas tombée sur l’une de ses affiches publicitaires, qui hantent encore son esprit. Elle est restée figée quelques instants devant la photo de l’homme qui lui paraissait si grand et changé. Elle ne l'avait pas immédiatement reconnu. Le déclic s'était fait en découvrant son identité. Wesley Madden. Un nom qu'elle aurait préféré laisser dans les méandres de son souvenir que de le retrouver sur les grandes affiches de la ville. Cela faisait des années qu’elle n’avait plus entendu parler de Wesley, et elle avait fait le deuil de leur relation depuis bien longtemps. Aujourd’hui pourtant, tout était confus dans sa tête. Evidemment, elle s’était promise de ne pas chercher à le retrouver, et encore moins à le revoir, lui qui l’avait lâchement abandonné. Elle s’était convaincue que la ville était bien trop grande pour qu’elle puisse tomber sur lui, et elle avait décidé de passer outre, mais faut croire qu’elle n’est pas très douée pour ça. Son visage tourne en boucle dans sa tête, comme un disque rayé, et elle est incapable de penser à autre chose. Sa mère a beau lui raconter ses nouvelles aventures, Jules ne l’écoute que d’une oreille, agacée par l’idée de retrouver un fantôme de son passé. Un fantôme qu’elle aurait préféré oublier. Tu parles d'une nouvelle vie !



PSEUDO/PRÉNOM : berlkins. AGE : vingt-et-un ans. OU AS-TU CONNUS LE FORUM : bazzart baby. FRÉQUENCE DE CONNEXION : régulière, quatre fois par semaine au moins. CRÉDITS PHOTO ET CITATION : daily-harry-potter on tumblr (image). AUTRE : I love you  I love you AUTRE(S) COMPTE(S) ? : nope.



Dernière édition par Julianne Hogan le Lun 14 Déc - 23:19, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Ven 11 Déc - 1:04



Bienvenue parmi nous et merci de tenter le scénario, tu sais qu'il faut pas hésiter si t'as des questions ou quoi, fais comme chez toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Ven 11 Déc - 4:56

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Ven 11 Déc - 7:34

bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Ven 11 Déc - 9:39

Bienvenue!
J'aime bien son caractère, hâte d'en lire plus!
Revenir en haut Aller en bas
Leela Robertson

avatar

MESSAGES : 1223 SINCE : 28/10/2015 NICKNAME : Mashed Woods - Justine FACE, @ : Priyanka Chopra

SCALPEL AND BISTOURI
Quote: « Je suture une banane dans l’espoir vain que ça réveillera mon cerveau. »
Surnom: Shiva
Répertoire:

MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Ven 11 Déc - 9:44

Bienvenue sur le forum

_________________
Do it again, and I'll see you tomorrow, I want to get it, you've got something to borrow  Can't make it feel right on my own, that's when I turn you on again, I buy it, but it don't measure up, what is the missed ingredient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scalpeletbistouris.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Ven 11 Déc - 10:06

bienvenue parmi nous, super choix de scénario
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Ven 11 Déc - 10:14

Bienvenue parmi nous avec la belle Emma.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Ven 11 Déc - 10:23

Emma Bienvenue ! x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Ven 11 Déc - 10:30

merci tout le monde

Wesley Madden a écrit:


Bienvenue parmi nous et merci de tenter le scénario, tu sais qu'il faut pas hésiter si t'as des questions ou quoi, fais comme chez toi
merci à toi de l'avoir crée
puisque tu insistes, je n'hésiterais pas en cas de besoin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Ven 11 Déc - 10:41

oh oui une interne de vingt cinq ans
je cherche une super meilleure amie je compte sur toi
bienvenue et si tu as besoin de quoique ce soit on est là pour toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Ven 11 Déc - 11:43

bienvenue sur le forum I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Ven 11 Déc - 21:00

emma.
bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Sam 12 Déc - 8:38

bienvenue par ici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Sam 12 Déc - 12:28

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Dim 13 Déc - 1:07

merci beaucoup.

Victoria Hepburn a écrit:
oh oui une interne de vingt cinq ans
je cherche une super meilleure amie je compte sur toi
bienvenue et si tu as besoin de quoique ce soit on est là pour toi
avec grand plaisir, compte sur moi
merci à toi I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Dim 13 Déc - 1:50

Bienvenue à toi mademoiselle. Trop cute!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Dim 13 Déc - 10:49


Ceci était le message utile de la journée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Dim 13 Déc - 12:54

Bienvenue sur le forum avec la belle Emma
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Lun 14 Déc - 23:20

merci tout le mooooonde
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Mar 15 Déc - 12:03

J'attends la confirmation de Wesley pour la validation. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Mar 15 Déc - 12:09

Je confirme

J'imaginais Jules comme ça et vu son ressenti vis à vis de Westiti, ça va péter
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Mar 15 Déc - 12:23

COMME ELLE EST MIGNONNE. Et cette histoire avec Wesley.
Je te valide sans problème, bienvenue parmi et amuse toi bien chez les fous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   Mar 15 Déc - 16:30

ravie que ça vous ait plu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)   

Revenir en haut Aller en bas
 
il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. (jules)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cette chanson qui te donne le sourire
» Un diplomate israélien, a récemment fait sourire la communautés diplomates aux Nations Unies :
» Le Coin SOURIRE !
» Sourire d'un soir
» Bébé sourire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: Version 1-
Sauter vers: