AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 computers' worst nightmare (ft Olivia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: computers' worst nightmare (ft Olivia)   Mar 5 Jan - 11:33



Computers' worst nightmare
Olivia Marshall & Ben Vermeer

OK. C'est l'heure pour lui de faire une sieste. Y a plus qu'à se trouver un petit coin parfait, où personne ne viendra le chercher et ... « BEN !! » Oh merde. Tout mais pas ça. Ben fait quelques pas sur le côté, tend le bras pour attraper la poignée de la porte qui semble n'attendre que lui mais ... trop tard. Une main s'abat sur son épaule, il est coupé dans son élan. Et il sent qu'il n'est pas prêt de le trouver, son foutu sommeil. Pourtant, il en a besoin. Il n'a dormi que deux heures cette nuit, et cela fait déjà trois heures qu'il "bosse". "Bosse" parce qu'il est d'une rapidité affligeante ... « Ben, une infirmière a besoin de toi à la réception. La vraie pro' est visiblement occupée ailleurs et son ordi ne marche pas ... on s'est dit que tu pouvais y jeter un coup d’œil. » Ben ferme les yeux, se pince l'arête du nez. Ce n'est que quelques longues secondes plus tard qu'il se retourne en direction d'un de ses collègues. Un type d'une quarantaine d'années grisonnant, moustachu et à l'air toujours revêche. Un cliché sur pattes. « Naaaaaaaaaaaaaaaaan, pourquoi maintenant ?! » Mais il n'a pas le choix, il le sait. Il le connaît ce mec, Ben. Et s'il entre dans cette pièce maintenant, il saura exactement où il est et ce qu'il fait. Il serait capable d'aller le dénoncer pour finir sa nuit plutôt que de faire ce pourquoi il est là à la base. Abattu, c'est avec une lenteur désespérante - et, accessoirement, exagérée - qu'il se met en marche. Il n'a pas le choix alors autant en finir le plus vite possible. Ce n'est pas un ordinateur récalcitrant qui va l'empêcher de récupérer tout le sommeil en retard qu'il accumule depuis des semaines, des années, depuis toujours en fait. Sur cette pensée, les pas de Ben se font plus rapides et il sait, il sent en fait, que son collègue le suit. Sans doute pour lui indiquer le chemin. Mais il n'a pas besoin de lui ou d'un commentaire de sa part pour repérer l'infirmière qui a l'air passablement agacée par un ordinateur en panne. Les sourcils froncés, l'air agacé, elle appuie sur le clic gauche de la souris telle une forcenée. Autant dire que ce n'est pas avec Ben qu'il va avoir droit à plus de tranquillité, ce pauvre ordinateur. S'il ne fonctionne pas, il est prêt à aller en chercher un autre dans un magasin. Avec l'argent de l'hôpital, bien sûr, pas le sien. Mais s'il peut éviter d'en arriver là, ce ne sera que du positif. Alors, d'un pas vif et sans même prendre la peine de saluer l'infirmière qui lui lance un rapide regard, Ben rejoint l'ordinateur. Et met un coup de poing sec, franc et pas vraiment contrôlé sur le dessus de la tour. L'écran de l'ordinateur ne bronche pas. Ben, quant à lui, sent qu'il n'a pas assez de patience pour la jouer calme ou la jouer paisible. Non, il veut que les choses s'arrangent. Tout de suite. Qu'il puisse investir une salle de repos d'un médecin et qu'il se repose des heures durant. Sans que personne ne puisse venir le faire chier, de préférence. Il faudra un jour qu'il songe à leur faire comprendre que c'est un professionnel qu'il faut appeler dans ces cas-là, et pas le premier venu qui se débrouille ne serait-ce qu'un peu avec les ordinateurs. Parce qu'il n'est pas sûr que ses techniques, bien qu'elles fonctionnent sur le coup, soient les meilleures pour ces petites bêtes. Enfin, tant que cela contente ceux qui essayent de s'en servir hein ... Qui est-il pour les juger ou pour les priver de ce petit plaisir ? Ses coups de poings ne peuvent, après tout, pas avoir de conséquences si désastreuses ... si ? Qu'importe. Il n'est pas là pour songer à toutes ces futilités qui ne le concernent pas ... Il est là pour rendre service avant de se rendre service lui-même en allant se coucher. « Alleeeez, marche. » Il est à bout de patience. Et il ne tardera pas à jeter lui-même la tour de l'ordinateur - et tout ce qui va avec - par la fenêtre s'il ne se met pas à fonctionner très vite. Nouveau coup de poing. Toujours aucune réaction. Que quelqu'un aille chercher un défibrillateur !

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
 
computers' worst nightmare (ft Olivia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Olivia Ruiz à Nouméa
» Olivia Ruiz à Nouméa en Nouvelle Calédonie
» olivia Chaumont
» MAC Alice + Olivia Collection
» balade a auxerre avec Olivia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: