AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The thin line between love & hate. ✘ RICHARD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Mar 15 Déc - 23:12

The thin line between love & hate.
Richard & Torri

L'alcool et ses effets sur le corps humain ainsi que son incidence sur le comportement. Un sujet qu'elle avait bien sûr étudié en fac de médecine et avant ça déjà, elle avait pu constater de ses propres yeux les ravages causés par l'ingestion de telles substances. Et pourtant, aujourd'hui elle en avait totalement fait fi parce qu'elle n'avait pas trouvé de meilleure solution pour faire passer sa colère et sa lassitude envers le comportement de néandertalien de certains hommes. En rentrant de sa garde sur les coups de quinze heures, elle avait trouvé l'enveloppe dans la boite aux lettres. Elle avait reconnu le cachet du cabinet d'avocats de son mari, enfin une fois qu'elle aurait signé ce que contenait cette enveloppe, il serait alors son ex-mari. Oui, les papiers du divorce venaient d'arriver chez eux et après une telle journée, Torri pris cela comme un coup supplémentaire dont elle se serait franchement bien passé. Elle n'avait même pas eu envie de manger, l'appétit l'avait abandonné pour le moment alors en voyant la bouteille de scotch hors de prix que son mari avait oublié dans le salon, la jeune femme se dit qu'elle allait porté un toast à ce dernier et à sa libération, qui pourtant n'en avait pas le goût à ses yeux. Bien sûr, elle ne voulait plus le voir parce qu'il lui avait fait du mal, parce qu'avec le temps elle avait commencé à le détester de la faire se sentir coupable de privilégier sa carrière et parce qu'il s'avérait être comme tous les hommes au final. Le premier verre passa tout seul à vrai dire. D'une traite elle avait descendu le liquide ambré avant de se servir un autre verre en s'affalant devant l'écran de la télé et de zapper au hasard des chaines jusqu'à trouver un truc à regarder de pas trop débile.

Manque de chance, les programmes de l'après-midi n'étaient pas spécialement ceux les plus intelligents qui soient, majoritairement des films de séries B, remplis de bons sentiments et d'histoire d'amour à la noix. C'est d'ailleurs sur l'un de ses téléfilms qu'elle fini par rester du coup, par dépit plus qu'autre chose et à mesure qu'elle regardait cette jeune femme tomber sous le charme de ce séduisant jeune cadre apparemment parfait sous tous rapports, elle continuait de vider petit à petit la bouteille de scotch. Ce que ces trucs pouvaient être niais quand même. Toujours les mêmes scénarios avec ce fichu happy end. Elle en aurait presque eut envie de vomir, mais c'était peut-être les effets de l'alcool puisqu'elle avait eut la bonne idée de ne rien manger avant de boire, laissant donc tout le loisir à l'alcool de se répandre plus vite dans son système sanguin. Mais elle tenait encore malgré tout la route, elle avait eut quelques soirées étudiantes à la fac et croyez bien qu'elle avait battu certains messieurs de ce côté là à l'époque. Cette horreur terminée et ayant un léger coup de chaud à présent, Torri décida d'aller prendre une rapide douche, histoire de se détendre un peu avant de revenir s'installer dans son canapé avant d'aller se coucher. Elle ne reprendrait le travail que tard le lendemain, elle pouvait donc se le permettre puis ça ne serait qu'une fois.

Après une bonne vingtaine de minutes, elle ressortait donc de sa douche, enfilant un marcel noir tout simple par-dessus un shorty de couleur assortie. Après tout, puisqu'il n'y avait plus personne dans la maison à part elle, pourquoi se soucier qu'on la voit habillée ainsi ? Retournant donc au salon, elle s'affala dans son canapé, se servant un autre verre. Elle aurait du se modérer bien sûr, parce que même si elle reprenait le boulot plus tard le lendemain, couver une légère gueule de bois n'était pas professionnel mais rien qu'un bon cachet d'aspirine ne pourrait endiguer pensa-t-elle. Seulement, ce qu'elle n'avait pas prévu c'est qu'à force, tout un tas de choses se bousculaient à nouveau dans sa tête, précisément ce qu'elle avait voulu empêcher en prenant un verre. Même l'alcool la trahissait à présent. Ma foi ça ne ferait qu'une fois de plus qu'elle serait le dindon de la farce se dit-elle en avalant une nouvelle gorgée. Cependant sur les coups de vingt-deux heures, la tête embrumée par tout ce qu'elle avait déjà pu boire, elle attrapa son téléphone et composa un numéro qu'elle aurait mieux fait d'effacer tout simplement de son répertoire après la scène qu'il lui avait faite dans les escaliers la dernière fois.

Oui, maintenant que son divorce allait être effectif, que son mari était parti pour de bon, elle avait un compte à régler avec lui. Tombant sur la messagerie du chirurgien, elle prit une inspiration avant de se lancer, histoire de vider son sac. « Joli voix docteur. Dommage je tombe sur votre répondeur mais c'est peut-être mieux en un sens au moins vous n'irez pas me couper une fois encore. » commença-t-elle donc. Elle prit une nouvelle gorgée de son verre avant de poursuivre. « Pas que ça soit nouveau que vous ayez un comportement de macho mais un peu de politesse et de délicatesse ça ne vous ferait pas de mal. Pourtant vous savez le faire, ça n'est pas avec ça que vous les faites craquer pour mieux les jeter une fois que vous avez eu ce que vous vouliez ? Tellement prévisible ce comportement de chasseur. Vous vous ressemblez tous dans le fond. Tous des salops qui ne pensent qu'à leur propre plaisir et qui ne peuvent pas supporter qu'une femme leur face de l'ombre ou porte la culotte. Pourtant j'ai cru que vous pouviez être différent.  » dit-elle en riant jaune. « Ridicule, pas vrai ? Vous, capable de vous montrer civilisé et d'éprouver de vrais sentiments envers quelqu'un d'autre que votre belle gueule de chirurgien. Y a pas de doute, je ne sais vraiment pas choisir le bon type d'homme pour moi, je m'attache toujours au—eh merde! » Le message s'arrêta là puisqu'elle raccrocha immédiatement, venant de renverser son verre sur le parquet. Que venait-elle de faire ? Une connerie, sans aucun doute mais au point où elle en était là, elle s'en fichait bien. Ça n'était pas comme si ça pouvait changer grand chose à leur relation déjà bien tendue à ce stade, pas vrai ?

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Mer 16 Déc - 17:47



    N’ayant jamais été un grand buveur, Richard savait malgré tout apprécier un bon whisky ou un grand cru. Il n’était pas un expert, mais il avait quelques connaissances dans le domaine. Dernièrement, il avait eu l’occasion de boire quelques bières avec des amis, mais aussi en allant chercher de la chaleur humaine. Après la discussion houleuse qu’il avait eu avec Torri et d’autres problèmes, il avait eu besoin d’oublier sa vie le temps de quelques heures. Même si s’envoyer en l’air avec des inconnus avaient parfois quelque chose de plaisant, pas cette fois-ci. Il devait avouer que son esprit était occupé et il n’arrivait pas à faire en sorte d’oublier ce qu’il voulait. En temps normal, il était un expert faire la part des choses, mais pas cette fois-ci. La seule chose qui lui permettait de ne penser à rien était de se plonger dans le travail et c’était ce qu’il avait fait. Visites des patients admis, un petit tour aux urgences, déjeuner en lisant un bon livre, remplir de la paperasse et martyriser quelques internes avaient était de bonnes choses pour combler sa semaine. Seulement aujourd’hui les choses allaient changer, mais il ne le savait pas encore.

    Il avait commencé sa garde à 5h du matin et il la finirait à 23h. Il savait que le lendemain il aurait un jour de libre, car il avait enchaîné plusieurs gardes de jour et de nuit pour se changer les idées. Il devait avouer que pouvoir dormir et faire un peu de sport ne serait pas de trop. Mais pour le moment, il était venir voir ses patientes qui étaient dans le service de gynécologie et qui devaient rester encore à l’hôpital. Certaines n’avaient pas besoin d’opérations, mais d’autres le devraient peut-être. Passant du temps avec chacune, il fila finalement se prendre son premier café de la journée, avant d’enchaîner avec la paperasse qu’il avait à remplir. Répondant au téléphone et à son biper, il n’avait clairement pas le temps de s’ennuyer. Mais passé l’heure des visites, il était 21h et il se retrouvait assit à son bureau, avant qu’un interne ne vienne le voir pour savoir s’il avait besoin de quelque chose. Allant faire un tour du service avec l’étudiante, il savait qu’il devrait bientôt noter les internes. Après tout, c’était son boulot et donc c’était le moment de voir celle qui l’accompagnait.

    Au bout d’une heure, il se retrouvait avec une femme dans ses bras. Elle était en train de rire et il devait avouer que c’était la partie de son boulot qu’il aimait le moins. La patiente allait bien et son bébé aussi, mais elle semblait vouloir lui faire un câlin pour le remercier. Rick était quelqu’un de sociable, mais il n’était pas doué pour les câlins et le réconfort. Enfin, pas avec tout le monde. Après un moment, il parvint à lui faire entendre raison, pour qu’elle dorme. Faisant ensuite un tour dans le service à nouveau, il finit par entendre son téléphone sonner. Il avait un message. Attrapant l’appareil, il écouta le message et fronça les sourcils. Reconnaissant la voix de Torri, il sourit à ses premières paroles, avant de lever les yeux au ciel. Ecoutant ce qu’elle ajoutait, il devait avouer qu’elle avait une voix étrange et il avait reconnu le fait qu’elle soit en train de boire. Il n’avait pas imaginé qu’elle soit du genre à prendre son téléphone de la sorte une fois qu’elle avait bu, mais il ne pensait pas non plus qu’elle soit dans un tel état à cause d’un divorce.

    En l’entendant parler de ses conquêtes, il serra les dents. Il détestait qu’on le juge de la sorte. Les gens jugeaient sans savoir la vérité et même si c’était en partie de sa faute, parce qu’il préférait qu’on croit qu’il adorait coucher avec n’importe qui, il n’avait pas envie de l’écouter une nouvelle fois. Près à raccrocher pour ne pas écouter la suite, il fut surprit en entendant dire qu’elle pensait qu’il pouvait être différent. De quoi parlait-elle ? Son attention allait vers le message, mais il fut interrompu quand on lui demanda un coup de main. Raccrochant, il du aller aider dans un autre service, avant de pouvoir réécouter le message de la jeune femme et de savoir enfin la suite de ce dernier. Se concentrant sur ses dernières paroles, il devait avouer qu’il ne s’était pas attendu à ce qu’elle lui sorte ce genre de choses. Elle ne savait pas choisir le bon type d’homme pour elle ? Elle s’attachait à lui ? Complètement perdu, il finit sa garde en mode pilotage automatique, avant d’aller se changer et de prendre ses affaires pour sortir de l’hôpital. Allant jusqu’à chez lui, il se retrouva finalement garé devant chez Torri. Fixant la maison pendant un moment, Rick sortit de sa voiture et alla sonner à la porte de la chef des résidents. Les mains dans les poches, il attendit, ne sachant pas vraiment ce qu’il pourrait lui dire, mais il voudrait comprendre la signification du message qu’elle lui avait laissé.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Ven 25 Déc - 15:48

The thin line between love & hate.
Richard & Torri

Torri n'était pas du genre à boire pour oublier. Non, elle était plutôt du genre posée en règle générale, à tenter de prendre la chose la plus logiquement possible, ce qui bien sûr donnait l'impression à beaucoup qu'elle possédait un coeur de pierre, qu'elle était un robot sans émotions. Mais évidemment, tout ceci n'était qu'une façade et comme n'importe qui d'autre, certaines choses la blessaient, lui faisait du mal et son divorce faisait partie de cet ensemble. Il n'y avait pas grand chose qui avait su l'atteindre jusque là mais la trahison -double en un sens- de son mari lui avait collé un énorme coup et elle avait du mal à s'y faire car au fond, elle s'en voulait aussi à elle d'avoir pu imaginé que tout ça durerait réellement toute la vie. Des voeux de nos jours, ça ne compte plus vraiment pas vrai ? Pas à l'air du numérique où rencontrer l'âme soeur se fait en appuyant sur un bouton. Oui, de ce côté là, la jeune femme faisait encore partie de ce qu'on pourrait appeler l'ancienne garde, celle qui prenait une relation au sérieux et pour qui le mot fidélité voulait encore dire quelque chose. Mais il fallait bien se rendre à l'évidence, son mariage était bel et bien terminé à présent, cette lettre elle l'aurait bien brûlée mais elle se relèverait. Elle n'allait certainement pas se laisser abattre par cet échec. Simplement, pour ce soir, elle s'accorderait ce moment de faiblesse. Personne n'en saurait rien après tout et ça serait boucler la boucle avec ironie.

Seulement ce qu'elle n'avait pas du tout prévu à la base c'était que les vapeurs d'alcool aidant, elle finisse par appeler Richard pour lui laisser un message des plus étranges. Pourquoi se focalisait-elle sur lui ? Oh bien sûr, le fait qu'ils se soient pris le bec violemment l'autre jour devait être pris en compte mais comme elle l'avait sous-entendu à demi-mots dans son message, elle était déçue de voir que lui aussi ne semblait être d'un vulgaire mec de plus qui n'avait aucune considération pour les femmes ou les relations humaines. Car oui, après avoir vu qu'il cachait un côté bien moins irritant, elle devait bien admettre que sa curiosité avait été piquée et qu'elle ne demandait qu'à voir plus de cette facette là de la personnalité du chirurgien. Elle n'en revenait d'ailleurs pas tellement c'était inattendu pour elle. Signe que de toute façon en effet, son mariage était terminé depuis longtemps en vérité mais qu'elle avait voulu préserver son orgueil qui en prenait un coup à présent qu'elle pouvait retirer son alliance et laisser tomber cette mascarade. Mais elle s'en voulait aussi de retomber dans le panneau et surtout avec quelqu'un comme Rick qui selon toute vraisemblance n'en aurait que faire de ce qu'elle pensait de lui, pas vrai ? Alors oui, elle avait vidé son sac après avoir descendu un peu trop de scotch mais ce qui était fait était fait, fort heureusement pour elle, avant d'en rajouter une couche, son verre s'était renversé et elle avait mis fin à son message, loin de se douter qu'il allait l'écouter après ce qui c'était passé entre eux encore quelques jours plus tôt.

Une fois qu'elle avait fini d'éponger le liquide au sol, non sans pester et pousser quelques jurons au passage, elle avait fini par rester un moment figée appuyée contre l'ilot de la cuisine. Qu'était-elle en train de faire au juste ? Mais avant de pouvoir trouver une raison satisfaisante à sa question, on vint sonner à sa porte. Fronçant les sourcils, elle s'interrogea sur qui cela pouvait être. Son mari ? Oui, ma foi il serait capable de venir la voir pour être certain qu'elle signerait bien les papiers et venir remuer le couteau dans la plaie -et accessoirement récupéré ce qui restait encore de sa bouteille-. Car aucune autre option ne lui paraissait probable et certainement pas celle qui se présentait là. Elle s'avançait donc fulminant déjà vers la porte pour aller l'envoyer promener quand elle tomba nez à nez avec son collègue. La surprise se lut sur son visage pendant une seconde avant qu'elle ne roule machinalement des yeux. La dernière chose qu'elle voulait c'était de se prendre encore la tête avec lui, surtout pas en ayant une migraine qui menaçait de faire surface à présent. « Qu'est-ce que vous fichez là ? » dit-elle simplement en croisant les bras, ayant plus ou moins déjà occulté le fait qu'elle l'ai appelé juste avant, lui offrant une confession des plus sincères sous le coup de l'alcool.
crackle bones


Dernière édition par Torri Carmichael le Sam 9 Jan - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Mar 5 Jan - 23:37



    C’était clairement une surprise d’avoir un tel message. Au vu de leur dernière conversation, Richard n’aurait jamais imaginé que Torri puisse lui dire de telles choses, mais il se doutait que ça n’était pas la femme avec qui il s’était pris la tête quelques jours plus tôt qui venait de lui dire de telles choses. Ce fut donc après son service qu’il décida de se rendre chez elle. Habitant le même quartier, il pourrait donc rentrer tranquillement chez lui après avoir mis les choses aux claires avec elle. Parce qu’il comptait bien le faire. Oui, elle l’avait énervé quelques jours plus tôt, mais cette fois-ci, il ne lui laisserait pas la possibilité de s’en sortir en partant. Donc aller chez elle était la meilleure idée et il arriva devant sa porte et y frappa. Il pensait alors faire face à la femme dur et autoritaire qu’il avait l’habitude de voir au travail, mais quand la porte s’ouvrir, il fit face à une toute autre femme. Haussant les sourcils de surprise, il resta muet sur l’instant. En même temps, que pouvait-il dire ? A sa question, il fronça alors les sourcils.

    Je viens trouver des réponses au message que vous m’avez laissé.

    Il devait avouer qu’il était clairement surprit de la voir ainsi. Déjà parce qu’elle n’avait pas les vêtements qu’elle portait habituellement et d’ailleurs, il appréciait grandement la vue, mais parce qu’elle n’avait pas ce masque de dureté. Il était donc un peu perturbé, mais il ne se laissa pas démonter pour autant.

    Déjà merci pour le compliment sur ma voix.

    Ne pouvant retenir un sourire, il croisa alors les bras fier de lui, avant de reprendre la parole.

    Ensuite, je suis peut-être un chasseur, mais je fais clairement comprendre à mes proies que ça n’ira jamais plus loin qu’une nuit et ça semble clairement leur convenir.

    Il ne voulait pas s’attacher avec quelqu’un qui était juste là pour un acte primaire. Il ne voulait pas d’une personne comme ça et puis, il avait le droit de s’amuser après tout.

    Par contre, il va falloir être plus clair, sur la partie où vous dites que vous ne savez pas choisir le bon type d’homme. Là je suis perdu et encore plus quand vous parlez d’attachement.

    Fronçant les sourcils, il resta donc fixer la jeune femme, prêt à attendre ses explications.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Sam 9 Jan - 14:15

The thin line between love & hate.
Richard & Torri

Non, ce soir, elle n'était clairement pas elle-même, pas celle qu'on connaissait en tout cas car c'était en vérité une autre facette de sa personnalité, celle qu'elle n'acceptait pas de montrer à grand monde pour ne pas afficher une quelconque faiblesse. Pourtant n'importe qui la côtoyant vraiment pourrait vous dire que derrière cette image de reines des glaces se cachait en vérité une femme pleine de vie et souriante, chaleureuse et même drôle mais le masque était trop facile à revêtir pour elle à force. Mais ce soir il était tombé et elle ne comptait pas le remettre puisque de toute façon, personne ne la verrait dans un tel état. Enfin ça c'était en principe puisqu'elle n'avait pas suspecté une seconde qu'il viendrait à sa porte pour la confronter sur son message. Après tout, il se fichait bien d'elle et de ce qu'elle pouvait penser, non ? Alors pourquoi devrait-il se soucier de ce qu'elle avait pu dire sur son répondeur avec clairement quelques verres de trop dans le nez ? Alors forcément oui, quand elle ouvrit sa porte et tomba nez-à-nez avec Richard, c'était une toute autre femme qu'il avait sous les yeux, aussi bien concernant son apparence à des lieues de ses habituels tailleurs stricts que dans son attitude, bien plus vulnérable et "humaine" que celle affichée à l'hôpital. De quoi rendre n'importe qui surpris, ça elle pouvait le concevoir pour la peine.

Mais le fait qu'il soit là, qu'il semble être venu pour avoir des explications l'irritait déjà plus que de mesure et elle n'avait réellement aucune envie de parler de ça avec lui parce qu'elle savait bien qu'elle dirait sûrement des choses qu'elle finirait par regretter mais quelque chose lui disait qu'il n'allait pas lâcher le morceau et elle soupira intérieurement d'avance. Roulant des yeux en le voyant affiché ce sourire suffisant parce qu'elle avait dit qu'elle trouvait sa voix sexy -ce qui était toujours le cas mais maintenant qu'il le savait elle regrettait de l'avoir admis-, elle haussa un sourcil, penchant légèrement la tête sur le côté lui faisant clairement comprendre qu'elle ne croyait pas un mot de ce qu'il venait d'avancer. « Et ça ne vous ai jamais venu à l'esprit que ça pouvait être un mensonge ? Les gens mentent, pour tout un tas de raisons d'ailleurs. Bien sûr certaines ou certains ont clairement du y trouver leur compte et c'est leur problème mais tout le monde n'est pas fait pour le célibat, certaines personnes ont des sentiments. » répliqua-t-elle en insistant bien sur ses derniers mots. Car clairement, à ses yeux, un tel comportement indiquait bien que ça devait être la dernière chose dont il pouvait se soucier en agissant de cette manière. Ce qui la dérangeait plus qu'elle ne voudrait l'admettre parce que justement, elle avait pensé, caressé l'idée qu'il pouvait être différent et lui aussi se planquer sous un masque.

C'était précisément de là que tout était parti. Ce raisonnement en elle, ce début d'attachement qu'elle avait ressenti envers lui l'autre jour et qui l'effrayait bien plus qu'elle n'osait le dire, la blessure de la trahison de son mari encore trop fraîche pour qu'elle puisse se dire que c'était autre chose qu'un moyen pour elle de compenser. Oui mais compenser quoi au juste ? Elle n'en savait rien et elle n'avait vraiment pas envie de discuter de ça, certainement pas avec lui et dans un état pareil mais il ne semblait pas près de vouloir partir sans avoir eut ses réponse non plus. Super, pensa-t-elle avec ironie avant de croiser les bras à son tour. « Vous voulez ptet me faire une psychanalyse sur le pas de ma porte ? Ce que ça veut dire c'est que je semble toujours choisir quelqu'un qui va finir par me faire souffrir en fin de compte, de quelque façon que ça soit. Que ce soit avec quelqu'un comme vous qui court après tout ce qui bouge, littéralement et qui s'en vante sans avoir le moindre problème de conscience ou mon ex qui a fini par faire comme tous les autres en se tapant une autre qui pourrait avoir l'âge de notre fille si on avait eut la chance d'en avoir une. Et avec l'autre jour oui, j'ai eu la stupide idée de croire que vous pouviez être différent mais la conversation de la dernière fois m'a rappelé que ça n'était pas le cas. » dit-elle en décroisant prête à refermée sa porte. « De toute façon, depuis quand ce que je peux dire vous importe ? Alors maintenant si vous voulez bien, vous pouvez rentrer chez vous ou aller culbuter qui vous voulez pendant que je vais aller finir de célébrer mon divorce. » ajouta-t-elle, commençant à refermer la porte, clairement lassée de cette conversation. Pourquoi ne pouvait-elle pas juste se prendre une bonne cuite, oublier tout ça et prétendre ensuite que tout allait bien comme le faisait tellement d'autres ces jours-ci ?
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Lun 18 Jan - 21:18



    Il était certain que le message de la jeune femme l’avait surpris. Il ne s’était pas imaginé qu’elle puisse lui dire de telles choses et il avait besoin d’explications pour d’autres. C’était donc pour cela qu’il était devant chez elle, cherchant des réponses. La première chose qui le surprit fut sa tenue. Il savait déjà qu’elle ne devait pas toujours être dans les mêmes vêtements qu’au travail, mais de le voir de ses propres yeux était surprenant. Mais, il enchaîna avec le fait qu’il voulait comprendre le pourquoi de son appel et de ce message. Il commença donc en jouant les jolis cœurs, avant de reprendre son sérieux et de faire en sorte qu’elle comprenne qu’il se posait des questions face à ce qu’elle lui avait dit par téléphone. Elle avait parlé de son côté chasseur et il vint donc expliquer que oui, il l’était, mais qu’il expliquait avant qu’il ne cherchait rien de sérieux et ça semblait convenir à tout le monde. Cependant avec ce qu’elle disait, il haussa les épaules.

    Vous croyez que je n’en ai pas ? Vous pensez que je suis juste un monstre sans cœur ?

    Fronçant les sourcils, il devait avouer qu’il n’aimait pas qu’on pense ça de lui. Parfois, ça l’arrangeait, mais il n’était pas ce type sans cœur qui veut juste du sexe. Il y avait autre chose derrière son comportement, mais il n’était pas prêt à l’admettre pour le moment. A vrai dire, pas depuis plusieurs années maintenant. Enchaînant sur le fait qu’il n’avait pas compris pourquoi elle parlait d’attachement, il devait avouer qu’il ne comprenait pas du tout où elle voulait en venir. Elle ne l’aimait clairement pas, donc pourquoi le lui dire à lui ? Attentif quand elle prit la parole, il devait avouer qu’il ne s’était pas du tout attendu à entendre ce genre de choses. Trop d’informations arrivèrent en même temps dans son esprit. Elle était attachée à lui ? Elle l’appréciait donc plus que ce qu’elle montrait ? Son mari avait couché avec une fille plus jeune ? Ils étaient divorcés ? Il comprenait mieux pourquoi il l’avait vu amener des cartons de leur maison à sa voiture. Seulement, il réagit uniquement quand elle tenta de fermer la porte. Décroisant les bras, il vint poser une main sur la porte pour la retenir et il avança pour la pousser et entrer dans la maison de la jeune femme.

    Ce que vous dites est important.

    Avançant dans la maison, il alla dans le salon et c’est là qu’il vit la bouteille et qu’il siffla.

    Madame ne se refuse rien. Oh et votre ex est un abruti. Coucher avec une fille plus jeune, alors qu’il vous a vous ? C’est pire qu’être abruti, mais je vais rester poli.

    Souriant, il la regarda à nouveau, avant de froncer les sourcils.

    Pourquoi voudriez-vous que je sois différent des autres ? Je suis un type simple qui fait sa vie comme il l’entend. En quoi est-ce que ça vous froisse ?

    Haussant les épaules, il ne comprenait vraiment pas son comportement. Finalement, il se retourna vers elle.

    Moi je suis chaleureux. Je donne de ma personne pour les autres et vous ne pouvez pas en dire autant. Vous êtes … un vrai glaçon et je dois dire que ça n’est pas en ayant ce comportement que vous attirez les gens. Encore moins si vous faites toujours cette tête de victime outrée par le comportement des autres, ça ne m’étonne pas qu’on vous prenne pour une personne frigide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Mer 20 Jan - 22:21

The thin line between love & hate.
Richard & Torri

Si elle avait su qu'il allait se ramener pour la questionner, elle aurait sans doute préféré terminer sa bouteille et aller se coucher. Car elle n'était pas du tout d'humeur à le supporter présentement. Oui, aussi surprenant que cela puisse paraître, elle ne passait pas sa vie habillée en tailleur lorsqu'elle n'était pas au boulot. Elle n'aimait pas particulièrement ce style vestimentaire là mais c'était sa fonction qui imposait ça. Torri ne pouvait pas vraiment être prise au sérieux en tant que chef des résidents si elle décidait de venir en jean et simple haut, bottes en cuir aux pieds et cheveux lâchés, pas vrai ? Alors forcément, il y avait un certain décalage entre ce qu'il avait pu avoir l'habitude de voir et la tenue qu'elle portait à ce moment là mais bon, puisqu'elle n'attendait pas de visite, ça n'était pas vraiment sa première préoccupation. Mais elle ignora sa réaction qui ne manqua pas de lui échapper et elle se lança dans une explication, puisque c'était apparemment pour ça qu'il était là et puisqu'il ne décollait pas, lui rétorquant qu'il avait lui aussi des sentiments contrairement à ce qu'elle pouvait croire, elle soupira, roulant des yeux à nouveau. « Oh si vous saviez ce que je peux penser de vous... » se contenta-t-elle de lui répondre, clairement pas encline à lui faire la fleur de lui en apprendre plus sur la question vu qu'elle en avait déjà trop dit un peu plus tôt au téléphone.

Bien sûr qu'elle ne pensait pas qu'il était quelqu'un sans coeur, sans cela elle ne lui aurait pas fait comprendre qu'elle attendait mieux de lui. Elle n'était pas quelqu'un qui courait après les causes perdues. Mais elle perdait sérieusement patience à présent et qu'il lui demande des explications l'énervait. Depuis quand en effet, se souciait-il donc de ce qu'elle pouvait bien penser de lui ? D'elle ou de n'importe qui d'autre d'ailleurs puisque de ce qu'il laissai paraître, c'était bien le dernier de ses soucis en règle générale... Aussi pour en finir avec cette conversation qui s'éternisait trop à son goût, elle lui offrit ce qu'il attendait et voulu fermer la porte, histoire de se débarrasser de lui une bonne fois pour toute mais évidemment il en décida autrement, s'invitant littéralement chez elle en l'empêchant de fermer la porte. Se retenant de lui en coller une directement ou d'appeler les flics pour leur dire qu'un type s'était introduit chez elle de force, elle croisa les bras sous sa poitrine. « Mais je vous en prie, faites comme chez vous. » rétorqua-t-elle avec ironie alors qu'il commençait sa visite. Elle ne releva pas sa remarque sur la bouteille et pinça les lèvres face à ce qu'il disait à propos de son ex. « Et la politesse c'est votre rayon, c'est vrai. » ajouta-t-elle en l'observant du coin de l'oeil alors qu'il revenait à la charge une fois encore.

Il n'y avait rien à comprendre. Elle avait fait une bêtise en l'appelant dans cet état et rien de ce qu'elle avait dit n'était vrai. Non, ça n'était pas la vérité, bien sûr et c'était bien là tout le problème, elle avait vidé son sac, l'alcool aidant et elle ne voulait surtout pas avoir à assumer ce que cela avait provoqué comme réaction chez lui, voila pourquoi elle voulait simplement le voir lâcher l'affaire et retourner mener sa vie comme il lui chantait. Mais bien entendu, lui n'était pas de cet avis et se demandait ce qui la dérangeait tellement dans son comportement de tombeur ? Comme si elle allait lui dire qu'elle était quelque part jalouse de voir tout le monde y passer sauf elle et qu'elle l'appréciait plus qu'il ne pouvait le croire au final ? Cependant elle ne s'attendait pas à ce qu'il lui réponde de cette façon. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il appuyait là où ça fait mal. Les mêmes reproches servi par son mari ces dernières années, les mêmes commentaires qu'on lui avait fait encore et encore au fil du temps... Il la pensait frigide et incapable de montrer de la chaleur ? Oh il allait être servi alors! Elle releva la tête, le dévisageant droit dans les yeux pendant une seconde avant de s'avancer rapidement vers lui. Ne lui laissant pas le temps de réagir, elle le poussa contre le mur derrière lui et vint coller ses lèvres sur les siennes avec force, ses mains s'agrippant à présent au col de sa veste pour le maintenir le plus près possible d'elle. Oui, elle agissait avec impulsion, une chose qu'elle ne faisait pour ainsi dire jamais mais pour cette fois, elle s'en accommoderait.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Dim 24 Jan - 18:56



    Ne s’étant pas attendu à devoir expliquer sa venue, vu que c’était elle qui avait laissé un message, il fut donc surprit de la voir prête à lui fermer la porte au nez. Ca ne lui allait pas, vu qu’il comptait bien savoir ce qu’elle avait voulu dire exactement dans son message. Après tout, elle disait qu’il était sans cœur, donc il voulait savoir pourquoi elle pensait cela. Apparemment aller dans le lit d’hommes et femmes étaient quelque chose qui lui posait problème. Il ne voyait pas en quoi, vu qu’il ne faisait jamais rien de ce genre à l’hôpital et qu’il faisait en sorte que ses conquêtes soient là pour une fois et unique fois avec lui. Donc, il ne voyait vraiment pas ce qui pouvait la gêner. Après tout, ça n’était pas comme s’il s’envoyait en l’air devant des patients ou dans son bureau à elle. Haussant les sourcils quand elle fit sa remarque, il devait avouer qu’il aurait aimé savoir ce qu’elle pensait de lui, mais clairement, elle ne semblait pas d’humeur pour le lui dire. Alors, il préféra repousser la porte qu’elle s’apprêtait à fermer et il entra dans sa maison, souriant en coin à ses paroles. Oui, il s’invitait chez elle, mais ça ne semblait pas la déranger plus que cela, sinon elle l’aurait vraiment mit dehors. Seulement, il ne pu s’empêcher de sourire de plus belle face à ce qu’elle venait de dire.

    Ah vous voyez, vous vous en êtes rendu compte par vous-même.

    La politesse était son rayon avec les patients, mais autrement pas vraiment, mais ça l’amusait de jouer de la sorte sur les mots. Cependant, il préféra revenir sur le sujet de sa visite et donc comprendre ce qu’elle attendait de lui. Sam était vraiment perdu face à tout ce qu’elle lui avait dit au téléphone, donc il avait besoin de réponse. Mais, il termina par s’emporter, lui disant qu’elle était frigide et qu’elle n’était clairement pas quelqu’un de chaleureux. Le pire était à venir au vu du regard qu’elle lui lança. Il s’attendait à ce qu’elle le mette dehors ou qu’elle le gifle, mais il ne s’était clairement pas attendu à se retrouvé plaqué au mur derrière lui et à ce qu’elle vienne l’embrasser. Ouvrant de grands yeux sous le choc, il la regarda collé à lui, les mains tenant fermement le col de sa veste. Que se passait-il ? Seulement, au lieu de chercher une réponse à la situation, son cerveau décida de profiter de ses lèvres contre les siennes et il ferma les yeux pour l’embrasser à son tour. C’était sans doute idiot, parce qu’elle lui en voudrait, mais vu qu’elle avait fait le premier pas, autant qu’il en profite avant qu’elle le fasse sortir de chez elle. Posant ses mains sur ses hanches, il approfondit alors le baiser, sans penser aux conséquences que cela pourrait avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Dim 24 Jan - 21:04

The thin line between love & hate.
Richard & Torri

Bien sûr qu'elle n'allait pas lui dire pourquoi son comportement la dérangeait autant ni pourquoi elle avait laissé ce message. Ça serait admettre de façon définitive et bien réelle qu'elle s'était peut-être bel et bien entiché de lui malgré elle. Ok, ça n'était pas tout à fait nouveau car l'attirance physique était déjà existante depuis un bail mais vu le numéro qu'il lui avait servi l'autre jour, elle préférait tout simplement éviter de le confronter directement sur le sujet. Surtout qu'elle avait un peu trop bu pour parvenir à garder un certain filtre sur ce qu'elle pourrait lui dire. Mais elle n'eut pas d'autre choix que de le supporter alors qu'il s'introduisait chez elle, plus ou moins de force puisqu'il avait bloqué la porte quand elle avait tenté en vain de la refermer mais elle voulait éviter une scène avec les voisins si d'aventure elle appelait les flics pour qu'ils viennent l'embarquer. Cependant elle n'allait pas céder pour autant et puisqu'il voulait tellement savoir ce qu'elle avait à dire, elle vida son sac -bien qu'elle en laissa une bonne partie de côté, se concentrant surtout sur les reproches qu'elle pouvait lui faire au final-. Bien sûr, le chirurgien n'allait pas la laisser s'en sortir comme ça lui non plus mais ce qu'il fini par lui dire lui asséna un coup bien plus important qu'elle n'aurait pu le penser. Et au lieu de le mettre dehors ou d'entrer dans une colère noire, qui aurait été justifiée vu ce qu'il venait de lui dire en face, Torri se jeta littéralement sur lui, histoire de lui prouver qu'elle était loin de l'être, frigide.

En l'espace d'une seconde, le temps que son cerveau se décide à agir ou au contraire se débranche, la voilà qui le plaquait contre le mur derrière lui, attrapant ensuite son col et l'embrassant à pleine bouche, collée à lui. Voilà ce qu'on appelle un demi-tour à 180°. Le pire dans tout ça ? Elle venait de découvrir qu'il embrassait bien, plus que bien ok mais cette question là était restée en suspend jusqu'à ce jour et maintenant qu'elle avait sa réponse, elle doutait pouvoir l'accepter. Ou s'en passer. Voyant qu'il ne la repoussait pas ou tentait de la stopper, elle recula un peu et laissa ses mains glisser sur ses épaules, commençant à se faufiler sous sa veste, lui retirant donc sa veste sans cérémonie, quitte à ce que cela force ses mains à quitter ses hanches pour quelques secondes. Lorsque celle-ci tomba au sol, elle rompit le contact entre leurs lèvres pour le regarder, posant ses yeux sur sa chemise entrouverte. Elle le maintenait toujours contre le mur en bloquant une de ses jambes entre les siennes, puis doucement, elle effleura la peau à sa disposition tout en ne le quittant pas du regard. Mais rapidement lassée de ne pouvoir accéder qu'à ce petit carré de peau, le reste étant caché sous le reste du tissu, elle tira sur cette dernière, l'ouvrant à la volée, ne se préoccupant guère des boutons volant un peu partout à présent ou même de ce qu'aurait à en dire Rick. Tout ce qu'elle voulait à présent c'était lui prouver qu'elle aussi pouvait être tout aussi redoutable que lui dans ce domaine là, bien loin d'être aussi insensible qu'il pouvait le supposer. Et peut-être aussi parce qu'elle s'était bien trop souvent imaginée pouvoir faire ça avec lui ces derniers jours...
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Dim 24 Jan - 23:10



    Sans le savoir, il serait étonné de savoir tout ce qu’elle pensait le concernant. Après tout, elle semblait bien partit dans ses explications, alors pourquoi arrêter maintenant ? Mais au vu de ses propos, il comprenait qu’elle n’était clairement pas dans l’optique de lui dire quoi que ce soit de plus. Donc, il n’ajouta rien, seulement, il entra chez elle, voulant avoir des informations complémentaires et il ne partirait pas tant qu’il n’en aurait pas eu. Il savait qu’il avait sans doute été blessant dans ce qu’il venait de le lui dire, mais c’était ce qu’il ressentait sur le moment. Elle le prenait pour un type sans cœur qui s’amuse avec d’autres, sans penser au fait que ça puisse leur faire du mal. Il n’était pas comme ça, il faisait justement un choix précis, pour être certains que ses partenaires, femmes et hommes soient vraiment là pour une nuit et rien de plus. Il ne s’était jamais trompé jusqu’à maintenant et il ne comptait pas commencer même après avoir mit les pieds en dehors de sa demeure d’ici quelques minutes. Parce que oui, au vu de ce qu’il venait de lui dire très clairement, il s’attendait à ce qu’elle le vire au plus vite, en lui claquant la porte au nez. Seulement, ce ne fut pas du tout le cas. Au contraire, elle venait de se jeter sur lui, le plaquant au mur pour venir l’embrasser.

    Il ne savait pas vraiment pourquoi elle était en train de le faire et il resta donc surprit un moment avant de se laisser aller à ressentir ce qu’elle imposait. La laissant faire, il garda les bras le long du corps quand elle vint lui enlever sa veste. Ca l’avait un peu déçu, parce qu’il avait pu la toucher un peu en posant ses mains sur ses hanches. Mais, au vu de la force qu’elle mettait dans ses mouvements, il se disait qu’il valait mieux qu’il coopère plutôt que de faire un seul commentaire. Sa veste lui fut donc retirée et il la regarda, quand elle stoppa leur baiser. Haussant un sourcil en la voyant regarder sa chemise entrouverte, il ne fit aucun commentaire, même s’il avait envie de sourire face à un tel regard, mais il resta bêtement planté sur place. Elle avait plus de force qu’il n’avait imaginé, mais ça n’était clairement pas pour lui déplaire, seulement, il arrête de réfléchir quand elle vint toucher sa peau du bout des doigts. Sentant alors sa respiration accélérer d’un seul coup, il la fixa sans lâcher son regard à son tour. Surprit quand elle arrêta, il n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu’elle déchira sa chemise pour la lui enlever. Cette fois-ci, il ne pu retenir un sourire. Il ne l’avait jamais imaginé aussi directive, quoi que ça serait mentir que de dire qu’il ne l’avait jamais imaginé du tout. Sa façon d’être au travail était une image qu’il aimait avoir d’elle. Mais le voir en vrai était encore meilleur et il n’était pas contre de subir. Ca serait bien la première fois qu’il laisserait quelqu’un diriger de la sorte, seulement elle semblait si bien partie qu’il ne disait rien, préférant voir de quoi elle était capable, même s’il devait avouer qu’elle était désormais trop habillée à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Lun 25 Jan - 0:23

The thin line between love & hate.
Richard & Torri

Elle aurait du s'en douter. Qu'il n'abandonnerait pas le morceau comme ça, après tout elle avait bien du le gifler pour mettre un terme à leur dernière conversation parce qu'il était comme un chien avec son os, mâchoires fermées sur ce dernier, ne le laissant pas hors de sa portée mais elle ne voulait pas parler de tout ça. Pour la simple et bonne raison qu'elle ne voulait pas qu'il sache qu'elle s'était attaché à lui. Et ce même si cela s'était fait à son corps défendant. C'était stupide bien sûr et assez immature, deux choses qu'elle n'était pas d'habitude et justement c'était aussi pour ça qu'elle ne voulait pas parler. Il ne devait pas savoir qu'il avait cet effet là sur elle ou elle pariait qu'il en abuserait et n'aurait de cesse de s'en vanter. La dernière chose dont elle avait besoin c'était de le voir faire le fier en ayant l'air de rien à l'hôpital. Non, elle avait déjà assez de choses à gérer en l'état pour en plus s'imposer ça. De plus, elle ne voulait pas lui faire ce plaisir là tout simplement. Il agissait comme un mufle avec elle, soit, elle aussi allait l'envoyer balader si c'était comme ça. Oui, c'était encore une fois de plus son côté immature qui parlait là, côté qu'il semblait exacerbé avec son attitude d'ailleurs mais les choses prirent une toute autre tournure après ce qu'il venait de lui dire et le moins que l'on puisse dire c'est que personne, pas même eux, n'aurait pu s'attendre à un tel revirement de situation.

Elle ignorait ce qui lui avait pris de faire ça. Non, c'était un mensonge, enfin en partie en tout cas car elle savait très bien pourquoi elle avait décidé de faire ça. Parce qu'elle en avait eut envie, plus d'une fois et que ce qu'il venait de lui balancer à la figure avait été l'électrochoc de trop, celui qui la forçait à baisser la garde -l'alcool dans son système aidant aussi, ne nous voilons pas la face sur ce point-, celui qui venait de briser le barrage émotionnel qu'elle avait mis en place pour éviter de souffrir à nouveau. En effet, mieux valait pour lui qu'il coopère pour le moment, sous peine de la voir se stopper net dans son élan et tant pis si sa veste était la première à en faire les frais. Mais elle n'allait pas s'arrêter en si bon chemin, ça non. Tendant la main vers cette zone que laissait entrevoir sa chemise ouverte, elle savourait le frisson que ce contact créait en elle et sur sa peau. Oui, elle avait plus de force que sa frêle carrure pouvait le laisser soupçonner, mais en effet, cela ne semblait pas trop offusquer le chirurgien qui soutenait son regard sans mot dire. De ce qu'elle pouvait sentir, sa main toujours contre sa peau, il appréciait même plutôt la chose. Prenant ça comme un accord tacite de sa part l'encourageant à poursuivre, elle s'occupa alors de sa chemise. Avec un traitement un peu radical certes, mais efficace puisqu'à présent elle avait libre accès à la zone désirée. Remarquant le sourire qu'il affichait alors, elle se pinça les lèvres une seconde avant de laisser ses ongles tracer leurs chemins sur sa peau pendant qu'elle laissait sa main descendre lentement sur son torse. « J'ai toujours soupçonné ce qui se cachait sous ces blouses et je ne suis pas décue de voir que j'avais raison. » déclara-t-elle, relevant son regard vers le sien tandis que sa main continuait d'aller de plus en plus bas.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Mar 26 Jan - 22:49



    Il était très loin d’imaginer qu’elle se soit attachée à lui. De son côté, il pensait qu’elle ne le supportait pas, mais son message méritait des explications. En la voyant, il avait bien compris que c’était l’alcool qui parlait, mais ça ne voulait pas dire qu’elle ne pensait pas ce qu’elle disait. Peut-être qu’il ne devrait pas pousser ce genre de pensées plus loin. Malheureusement pour lui son côté curieux avait décidé de venir jusqu’à chez elle. Voyant bien qu’elle ne dirait rien de plus sur ce qu’elle pensait de lui, il n’argumenta pas, alors qu’il aurait pu. A la place, il s’invita chez elle, voulant à tout prix des réponses à ses questions. Cependant, il devait avouer qu’il aurait du rester calme et ne pas s’emporter en lui disant qu’elle était frigide. Combien de fois s’était-il dit qu’elle devait être tout le contraire, mais qu’il n’en saurait jamais rien ? Un très grand nombre de fois et en quelques secondes, il en eu la confirmation. Elle venait de se jeter sur lui en l’embrassant. Se retrouvant plaqué entre le mur et son corps, le médecin devait avouer qu’il ne savait pas ce qui se passait. C’était une situation qu’il n’avait jamais imaginé devenir réelle, donc il eu un temps de pause dans son cerveau, qui lui fit comprendre qu’il n’hallucinait pas. Elle était bien en train de l’embrasser et il prolongea alors la chose, prêt à y participer autant que possible.

    Se retrouvant rapidement sans sa veste, il resta cependant sérieux. Il ne savait pas ce qu’elle voulait vraiment. Etait-ce juste l’embrasser pour voir ce que ça faisait ? Peut-être, mais quand elle lui arracha sa chemise en faisant voler les boutons, Richard devait avouer qu’il n’avait pas envie qu’elle arrête. Peut-être qu’elle voulait se jouer de lui, en le déshabillant et le chauffant, mais en le laissant en plan, chose qu’il n’apprécierait clairement pas, mais sur le moment, il rangea cette pensées dans un coin de son esprit. A la place, il ne pu s’empêcher de sourire face à sa détermination et la force qu’elle mettait pour le maintenir contre le mur. Sentant ses ongles marquer sa peau, il ne pu retenir un long frisson qui traversa son corps et il fronça les sourcils. Il ne pouvait pas dire qu’il n’avait jamais désiré la jeune femme. Seulement, le fait qu’elle soit mariée avait toujours été la barrière à ne pas franchir. Il était peut-être un type sans cœur comme beaucoup le pensait, mais il n’allait pas vers les personnes mariées. Ca n’était pas pour lui, encore moins avec son passé compliqué. Fixant la jeune femme, il haussa les sourcils à ses paroles.

    Vous imaginez souvent ce qui se cache sous les blouses de vos collègues ou uniquement les miennes ?

    Haussant un sourcil avec un sourire amusé aux lèvres, il devait avouer qu’il était assez curieux sur le sujet. En même temps, c’était flatteur de savoir qu’elle avait eu envie de savoir ce qui se cachait sous ses vêtements.

    En quoi aviez-vous raison ?

    Sa question semblait innocente, mais il avait envie de savoir ce qu’elle avait imaginé et ce qu’elle aimait en cet instant présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Dim 31 Jan - 14:45

The thin line between love & hate.
Richard & Torri

Elle n'avait pas prévu que ça arrive non plus à vrai dire. Ah ça non, c'était tout aussi surprenant pour elle que ça devait l'être pour lui. Mais elle avait bien du se rendre à l'évidence après ce qui c'était passé récemment. Pourquoi se sentirait-elle aussi emmerdée de le savoir dans un autre lit chaque soir si elle se fichait de lui et de sa petite personne ? Pourquoi se sentait-elle idiote d'avoir cru qu'il pouvait être différent avec elle parce qu'ils avaient partagés un moment un peu plus civilisé qu'à l'accoutumée ? Oui, c'était aussi cette constatation là qui l'avait poussé à essayer de descendre le reste de la bouteille de son mari. Mais il avait raison sur un point, le fait qu'elle ai bu ne l'empêchait pas d'être sincère en lui disant ça. Il avait voulu qu'elle parle, elle l'avait fait, se retenant toujours un peu malgré tout -preuve qu'elle n'était pas si éméchée que ça au final- et comme il fallait s'y attendre, il n'avait pas aimé ce qu'il avait entendu, provoquant sa réponse sans appel. Peut-être qu'elle aurait réagit différemment sans ces quelques verres ou peut-être pas, allez savoir vu qu'ils n'étaient pas à l'hôpital donc seuls face à face sans avoir à se contenir mais elle décidait le lui prouver par A+B qu'il avait tort sur la question d'une manière qui parlerait pour elle-même.

Clairement, c'était une bêtise de sa part de faire ça mais sur le moment, c'était le seul moyen qu'elle avait eut en tête. Ça plus l'envie de lui sauter au cou depuis un moment déjà sans pouvoir le faire, j'avoue. Alors maintenant qu'enfin elle pouvait satisfaire cette envie, elle en profitait. Il ne semblait pas s'en offusquer, sans doute trop surpris par tout ça mais elle se fichait bien de ses états d'âme pour le moment. Lui retirant sa veste sans ménagement, elle fit subit un sort un peu plus violent à sa chemise mais là encore, sans avoir la moindre trace de remords sur la question. Elle ne cherchait d'ailleurs pas non plus à cacher qu'elle appréciait grandement ce qu'elle voyait. Ce qui semblait le surprendre à nouveau. « Ça dépend, quelle réponse vous fera douter le plus de votre masculinité ? » déclara-t-elle avec une lueur de défi dans le regard. Sa main arrivant au bas de son abdomen, elle laissa son index passer sur la boucle de sa ceinture. « Je serais ravie d'élaborer la question mais pour l'instant, je n'ai vraiment pas envie de parler. » répondit-elle en défaisant sa ceinture dans le même mouvement. « Alors pour cette fois, je compte bien faire en sorte que vous la fermiez. Et ce par tous les moyens à ma disposition. » acheva-t-elle de le prévenir en tirant sur la ceinture d'un coup sec pour la faire rejoindre la veste au sol quelques secondes après.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Mar 2 Fév - 17:45



    Apparemment, il s’était bien trompé en pensant qu’elle était frigide. Enfin, il n’avait pas imaginé une seule seconde, qu’elle en vienne à la plaquer au mur de la sorte et qu’elle soit aussi rapide pour lui enlever sa veste et déchirer sa chemise. Il avait déjà connu des partenaires rapides et déchaînés, mais pas comme ce qu’il était en train de vivre maintenant avec Torri. Cette dernière semblait particulièrement déterminée à lui retirer ses vêtements et ça n’était pas lui qui dirait non. Oui, parce qu’il ne pouvait pas dire qu’elle n’était attirante, mais surtout parce qu’il était attirée par elle. Chose qu’il avait gardé pour lui depuis longtemps, mais qu’il n’était pas prêt non plus à dire tout fort. A la place, il se laissa faire, souriant en voyant le regard qu’elle avait en le fixant et la façon dont elle avait de dire qu’elle avait vu juste sur ce qui se trouvait sous ses vêtements. Voulant alors savoir si elle était du genre à rester rêvasser de ce qui se cachait sous les vêtements de ses collègues, ou si cela était quelque chose qu’elle lui réservait uniquement. A sa réponse, il ne pu s’empêcher de sourire. Au moins c’était clair.

    En cet instant, rien ne pourrait m’en faire douter.

    C’était certain. Elle avait réussi à le déstabiliser, mais également à lui prouver qu’il plaisait vraiment. Cependant, ça semblait être plus qu’un simple rapprochement physique ou un coup d’un soir. Ca semblait bien plus intime, mais il rejetait l’idée au loin dans son esprit. A la place, il apprécia grandement de sentir sa main sur lui, avant qu’elle n’amène son doigt jusqu’à sa ceinture. Voulant en savoir plus, il lui demanda alors en quoi elle avait raison sur ce qu’elle avait imaginé de son physique. Malheureusement, elle décida de ne pas continuer sur le sujet. Malgré tout, le fait qu’elle n’ait pas envie de parler, mais bien de faire autre chose, comme elle venait de le dire, il retrouva son sourire, avant de sentir sa ceinture être ouverte. A ce qu’elle ajouta, il allait dire quelque chose, avant de sentir sa ceinture être retirée d’une main d’experte. D’un côté il aimait qu’elle sache faire ce genre de choses, autant il détestait le fait qu’elle ait pu le faire à quelqu’un d’autre. Mais, il resta muet, la fixant simplement dans les yeux. Il croisait également les doigts pour qu’elle ne le laisse pas comme ça, mais qu’elle aille bel et bien jusqu’au bout, parce qu’il ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Ven 5 Fév - 13:21

The thin line between love & hate.
Richard & Torri

Vous  savez bien ce qu'on dit, non ? Toujours se méfier de l'eau qui dort. Et c'était bien cette maxime qui se vérifiait ici avec Torri car sous son couvert de femme calme -froide dirons certains- se cachait une face bien plus turbulente mais qu'elle ne montrait que rarement. Mais vu les circonstances, il fallait bien dire qu'il avait un peu cherché ce qui lui arrivait. Bon, c'est vrai qu'elle aurait tout aussi bien pu le foutre dehors après lui en avoir collé une mais à vrai dire, toute une combinaison de choses l'avaient fait céder à ce moment là. Le fait d'être officiellement divorcée, sa présence ici, les sentiments refoulés et l'alcool, un cocktail détonnant assurément et peut-être aussi le fait de toujours avoir fait ce qu'on attendait d'elle, difficile d'expliquer de façon concrète et logique pourquoi tout ça arrivait mais franchement, pour le moment, la dernière chose qu'elle voulait faire c'était d'analyser ce qui se passait de façon critique comme elle le faisait toujours. Pour une fois plutôt que de penser, elle voulait ressentir et le meilleur moyen de faire ça présentement était de sentir le contact physique. Voilà pourquoi elle ne se gênait pas de disposer ainsi des obstacles que ses vêtements offraient à son impulsion. Surtout qu'en effet, ce qu'elle trouva en dessous était largement à la hauteur de ses espérances comme elle le souligna. Mais loin de le laisser avoir ce qu'il voulait en lui posant une telle question, elle rebondit plutôt sur l'occasion pour glisser une pique, arguant que dans les deux cas sa réponse le ferait sans doute questionner sa virilité. « Toujours le dernier mot hein ? » rétorqua-t-elle alors, haussant un sourcil.

Mais pour le moment elle n'en avait que faire de le remettre à sa place, tout comme elle n'avait aucune envie de s'étendre en paroles pour répondre à sa nouvelle question. Elle ne voulait pas parler car elle se doutait que si elle le faisait, elle finisse par changer d'avis et maintenant qu'enfin elle s'autorisait de se laisser aller, de ne pas porter ce masque qu'elle avait trop l'habitude de revêtir chaque jour, elle ne voulait pas s'arrêter. Oui, tout ça était peut-être bien plus qu'une simple pulsion physique pour elle mais elle aurait tout le temps plus tard pour s'en mordre les doigts se dit-elle, les siens étant bien assez occupés à parcourir la peau du chirurgien face à elle pour le moment. Elle l'averti d'ailleurs qu'elle comptait bien faire en sorte de le faire taire par tous les moyens s'il le fallait mais elle vit qu'il s'abstint, ce qui lui arracha un léger sourire en coin. Il semblait avoir compris qu'elle ne plaisantait pas en disant ça et qu'il résistait à son envie de répliquer à ce qu'elle venait de dire mais il semblait avoir au moins autant envie qu'elle de passer à la suite alors elle allait abonder dans son sens. Se rapprochant à nouveau, elle vint à nouveau l'embrasser tandis que ses mains s'affairaient déjà avec la fermeture éclair de son pantalon. Non, elle n'avait vraiment aucune intention de le planter là après l'avoir allumer. Elle aurait pu le faire, ça lui aurait donné une bonne leçon, c'est vrai, mais c'était ce qu'elle voulait et comme elle l'avait toujours fait jusqu'à ce jour, elle comptait bien obtenir ce dont elle avait envie et pour le moment, c'était lui son objectif et croyez bien qu'elle allait atteindre son but, et avec sa pleine coopération de ce qu'elle pressentait déjà.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Mar 9 Fév - 15:53



    Il aurait en effet du se méfier. Il ne s’était pas du tout attendu à se faire arracher ses vêtements de la sorte, mais il ne pouvait pas non plus dire que ça ne lui plaisait pas. Après tout, c’était quelque chose qu’il avait envie de faire avec elle depuis longtemps, donc il ne comptait pas la repousser. Même si dans un coin de son cerveau, une petite voix lui disait de l’empêcher de continuer, parce qu’elle avait trop bu, il avait plutôt décidé de ne pas l’écouter. A la place, il profita de ce qu’elle lui faisait subir. Après avoir perdu sa veste, elle s’occupa de sa chemise et il en fut particulièrement amusé, parce qu’elle semblait clairement apprécier la vue. Evidemment, il ne pu s’empêcher d’en faire des commentaires et a sa question, il ne fit que hocher la tête sans rien dire. Son sourire parlait pour lui, sur le fait qu’il aimait la situation et en même temps qu’il pouvait jouer au plus malin. Mais elle lui fit comprendre qu’elle avait des arguments pour le faire taire. Ce fut à ce moment-là qu’il décida de se taire et de ne plus ajouter un seul mot. C’était le moment d’être raisonnable et de se laisser faire. D’un côté, ça n’était pas lui qui allait être déçu par une telle chose. Appréciant de sentir les doigts de la chirurgienne sur lui, il sentit sa respiration accélérer. Elle savait comment s’y prendre, ça il devait l’admettre.

    La voyant se rapprocher, il resta la fixer et il profita de son baiser pour le prolonger. Vu qu’il ne pouvait pas la toucher autrement, il en profitait donc pleinement, avant qu’elle ne descende ses mains vers son pantalon. Etre aussi impuissant n’était pas si mal au final. A vrai dire, il n’avait jamais laissé personne le traiter de cette façon. Espérant qu’elle n’allait pas le laisser dans cet état, il apprécia alors quand elle lui enleva sa ceinture. Madame savait ce qu’elle voulait et ça lui plaisait beaucoup. D’ailleurs, son corps ne pu s’empêcher de réagir et en particulier son entre jambe. Il n’en avait pas honte, après tout, avec ce qu’elle lui faisait subir, ça aurait été difficile de ne pas réagir ainsi. Restant la fixer, il ne se rendit même pas compte qu’il venait de passer la langue sur ses lèvres. Elle avait les choses en main, mais il avait aussi envie de pouvoir en profiter. Alors, il se redressa et vint poser ses mains dans son dos, la faisant venir se coller à lui. L’embrassant, il fit passer ses mains sous son haut et caressa sa peau. C’était quelque chose qu’il voulait faire depuis longtemps et il prit son temps, avant de couper le baiser pour pouvoir lui enlever son haut. Appréciant grandement la vue, il sourit à nouveau avant de l’embrasser dans le cou et de descendre ses mains vers son shorty pour jouer avec le rebord de ce dernier, avant de descendre vers ses fesses et les caresser. Oui, c’était un de ses atouts, il l’avait bien remarqué et il comptait bien pouvoir s’amuser avec.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Mer 10 Fév - 0:46

The thin line between love & hate.
Richard & Torri

Il était clair pour le moment que l'un comme l'autre faisait taire la petite voix que chacun avait dans le fond de sa tête parce que cette dernière leur disait de lever le pied tant qu'il en était encore temps mais dommage pour elle, ce soir, elle n'avait aucune chance de remporter l'affaire. Maintenant que Torri se laissait enfin aller à être plus spontanée et moins distante mais surtout qu'elle avait le courage de dire tout haut qu'elle avait envie d'obtenir ce qu'elle voulait, pas question qu'elle fasse marche arrière et puis Rick lui non plus n'avait pas franchement l'attitude de quelqu'un qui était contre ce qu'elle prévoyait de faire avec lui. Mais bien sûr, malgré tout, il ne pouvait s'empêcher de faire son fier. Elle aurait du s'y attendre, venant de lui ça ne devrait même plus la surprendre mais contrairement à l'accoutumée, pour cette fois, elle n'allait pas laisser couler et elle lui fit comprendre qu'il avait tout intérêt à la boucler s'il voulait qu'elle continue et que le cas échéant, elle ferait usage de la force pour le faire taire. Elle fut alors ravie de voir que son argumentaire semblait avoir atteint son objectif et elle pouvait alors en effet, enfin toucher tout ce qui était à portée de main et elle ne s'en priva pas. Remarquant d'ailleurs que le tout avait déjà son effet sur lui, elle continuait sur sa lancée, venant l'embrasser à nouveau, mettant son attention à présent sur son pantalon qui la gênait encore un peu trop à son goût avec ce qu'elle avait en tête pour la suite.

Oui, pour le moment c'était clairement elle qui avait le contrôle de la situation et elle se doutait qu'il ne devait pas réellement être habitué à une telle chose, lui le mâle dominant, raison de plus pour elle de conserver les choses en main, ça lui changerait pour une fois d'être celui qui subissait. Mais vu leur proximité, elle pouvait en effet sentir qu'il n'avait pas réellement de raison de s'en plaindre. C'était même en un sens flatteur de pouvoir constater de façon aussi concrète qu'elle lui faisait autant d'effet. S'attelant donc maintenant à lui retirer son pantalon, continuant en toute logique après s'être débarrasser de sa veste, avoir ruiner sa chemise, c'était la prochaine étape mais visiblement, il se lassait déjà de ne pas pouvoir participer aussi ne dit-elle rien quand il vint poser ses mains dans son dos pour la coller contre lui. Sa peau était chaude contre la sienne, même à travers son haut et elle frémit en sentant une chaleur similaire quelques secondes plus tard quand il hissa ses mains en dessous. Elle grogna presque pour la peine lorsqu'il les retira, coupant aussi le contact avec ses lèvres lorsqu'il lui retira ensuite. Mais elle le vit sourire tout en l'observant à présent quasi nue devant lui et elle pencha la tête lorsqu'il vint dans son cou, le laissant jouer avec son shorty pendant qu'elle faisait tomber son pantalon au sol. Il semblait d'ailleurs particulièrement apprécié de pouvoir accéder à ses fesses mais après un moment, s'ils continuait ainsi, il faudrait prévoir un autre endroit pour accueillir leur ébats aussi recula-t-elle en le regardant. « Ma chambre. Maintenant. » dit-elle en désignant d'un signe de tête la direction à suivre. Oh oui, la soirée ne faisait que commencer...
crackle bones


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   Sam 27 Fév - 21:41



    C’était sûr qu’il ne s’était pas imaginé se retrouver dans un tel état en venant voir la jeune femme. Il pensait juste qu’elle lui expliquerait les raisons de son message, pas qu’il finirait à moitié nu dans son salon. Ses vêtements étaient dans un sale état, mais ça n’était pas une mauvaise chose. Pas du tout même. Seulement, il ne pouvait pas le dire. D’une part, parce qu’elle avait fait comprendre qu’elle utiliserait la force contre lui et d’autre part, parce que ça faisait longtemps qu’il attendait une telle opportunité. Gardant le silence, il la laissa donc continuer comme bon lui semblait. D’ailleurs, Torri semblait savoir ce qu’elle voulait exactement et quelque part c’était excitant. Après tout, il ne l’aurait jamais pensé être si déterminé en privé. Se laissant donc faire avec plaisir, il la vit s’occuper de son pantalon. Seulement, s’en était trop pour lui et il décida de bouger à son tour. Posant ses mains dans son dos, il la rapprocha de lui et l’embrassa. Prenant le temps de découvrir sa peau sous ses doigts, il finit par lui enlever son haut. Il s’amusa de l’entendre grogner, avant de pouvoir la fixer avec envie. Puis, il plongea vers sa nuque pour l’embrasser à nouveau et il apprécia qu’elle lui en donne un libre accès. Ses mains descendirent vers ses fesses et il pu les toucher comme il le souhaitait. Malheureusement, elle se détacha de lui. Enfin, au vu de ses paroles, ça n’était pas si mauvais que ça.

    Oui madame.

    Souriant, il enleva son pantalon sur place et tout ce qu’il pouvait avant de la prendre par la main pour l’amener avec lui dans sa chambre. Fermant la porte derrière lui, il vint y plaquer la jeune femme. Retrouvant sa nuque, il glissa ses mains sur ses hanches, avant de se baisser pour lui enlever son shorty. Venant la porter contre lui, il fit quelques pas vers le lit tout en la regardant dans les yeux. L’allongeant sur le lit, il sourit et l’embrassa à nouveau. Il se doutait qu’elle ne le laisserait pas prendre le dessus longtemps, donc il décida d’en profiter le plus possible. Faisant descendre ses lèvres de sa nuque à sa poitrine, il prit son temps. Notant les réactions Torri, il prit plus de temps sur certains endroits, avant de descendre vers son ventre. Il aimait ce qu’il entendait venant de sa part et il revint finalement l’embrasser. Il ne comptait pas filer de sitôt, mais, il voulait être certain que c’était ce qu’elle voulait. La regardant alors, il essaya de lui faire comprendre qu’il était prêt pour la suite, mais qu’il voulait aussi être sûr que c’était ce qu’elle voulait également.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The thin line between love & hate. ✘ RICHARD   

Revenir en haut Aller en bas
 
The thin line between love & hate. ✘ RICHARD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (f) madelaine petsch ▶ Hide love behind hate.
» hate that i love you (enya)
» [Thin Tank] Démosweb (premiers pas)
» 24/7 Zero ou Féline?
» Line Renaud revient à la chanson avec Mylène Farmer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: