AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 this is stupid (flynn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: this is stupid (flynn)   Dim 6 Déc - 16:48

Olivia n’avait pas mis longtemps pour reprendre ses vieilles habitudes, même après trois ans loin d’ici, il n’y avait pas grand chose qui avait changé, du moins, pas grand chose autour de l’hôpital. Alors elle s’était facilement retrouvée dans le bar près de l’hôpital, chose qu’elle avait l’habitude de faire depuis qu’elle avait été interne. C’était une tradition, de venir boire un verre, et plusieurs même, après une longue garde, histoire de se remonter le moral si elle avait eu une rude journée, ou encore dans une note plus positive, pour fêter quelque chose. Ces derniers jours, elle s’y rendait pour se changer les idées. Tout se passait bien depuis qu’elle était revenue sauf qu’elle redoutait toujours de retomber sur Flynn et d’avoir une nouvelle confrontation; sachant que la dernière fois ça ne s’était pas très bien passé, ça avait même été un désastre, alors elle s’était tenue à ses propos et elle l’avait évité le plus possible, demandant une consultation à d’autres médecins que lui. Pourtant, San Francisco ne semblait pas assez grand pour eux puisqu’elle tomba sur Flynn alors qu’elle entrait dans ce fameux bar. Nez-à-nez avec son ex-mari, elle eu pendant quelques millièmes de secondes un blocage, ne sachant pas si oui ou non elle devait l’ignorer. Mais agir ainsi était assez puéril, alors elle optait pour l’option adulte et lui adressait un simple sourire. « Salut.. » Elle le regardait, vu son état, il devait être là depuis quelques temps déjà. « Tu t’en vas ? T’as appelé un taxi j’espère ? » Et bien qu’elle avait encore de la rancoeur envers lui, elle ne voulait pas qu’il lui arrive quelque chose de stupide comme par exemple avoir un accident parce qu’il était trop ivre. « Allez, donnes moi tes clés de voiture. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Mer 9 Déc - 18:46


 
Everything will change, nothin stays the same.
And nobody here's perfect but everyones to blame.
crédit/ tumblr muse.

Depuis quelques temps, Flynn traversait une mauvaise passe. Ses dernières actions s’étaient retournées contre lui. Entre l’altercation avec Connie qui n’assumait pas d’avoir couché avec lui et qui lui remettait tout dessus, celle avec Bellamy qui n’ouvrait pas les yeux sur sa relation avec Connie et le retour d’Olivia on pouvait dire qu’il était servie. En plus tout le monde était au courant et ne se gênait pas pour lui dire ce qu’il pensait. Comme s’il ignorait qu’il avait foutu son mariage en l’air et qu’il était un idiot. Il avait vraiment envie qu’on lui foute la paix le temps d’une soirée. Il était donc allé dans un de ses bars favoris. Il avait bu quelques verres en charmante compagnie avant de la laisser partir. Flynn n’était finalement pas d’humeur à conclure. Il n’avait pas la tête à ça. Il continua à boire seul avant de décider de rentrer chez lui. Il se leva et tomba nez-à-nez avec Olivia. Flynn se demandait ce qu’il avait bien pu faire au ciel pour tomber toujours sur elle. Il savait qu’on le punissait pour avoir été un mari faible et infidèle. Il avait bien compris la leçon. Il n’avait pas besoin de tomber sur un échec constamment pour s’en rendre compte. Olivia qui lui avait demandé de l’ignorer et de faire sa vie sans lui ne semblait pas être logé à la même enseigne. Au lieu de passer son chemin elle le saluait et elle lui faisait la morale parce qu’il avait trop bu. Elle espérait qu’il allait rentrer et qu’il allait prendre un taxi. Cependant dès qu’elle ouvrait la bouche il avait envie de faire l’opposé comme un enfant. En effet, l’alcool chez Flynn le rend très idiot et enfantin. Flynn n’appréciait pas qu’elle se mêle de ses affaires. Il était conscient d’avoir abusé sur la bouteille, mais il n’était pas ivre non plus. Elle en faisait toujours des tonnes. « Qu’est-ce que ça peut bien te faire ? » Lui demanda Flynn. Sa question était légitime après tout la dernière fois elle lui avait fait bien comprendre qu’elle ne voulait plus rien avoir à faire avec lui. Elle avait été assez dure et il n’en gardait pas un bon souvenir. Maintenant il l’a prenait aux mots et lui rendait la monnaie de sa pièce. Evidemment l’alcool n’aidait pas. Olivia voulait ses clés de voiture. Elle le maternait comme elle avait l’habitude de le faire autrefois. Cependant il n’était pas d’humeur à se laisser faire. « Pas question ! » Lui répondit Flynn. Il n’allait quand même pas la laisser le contrôler. Après tout elle ne lui devait plus rien puisqu’elle avait obtenu le divorce depuis déjà trois ans. Il aurait préféré que n’importe qui s’en mêle plutôt qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Ven 11 Déc - 18:11

Fallait sûrement qu'elle change son carnet de bonnes adresses si elle ne voulait pas tomber sur son ex-mari, mais Olivia avait suffisamment sacrifié de sa vie, de ses rêves pour lui, fallait qu'elle commence à penser un peu à elle, et ça avait commencé lorsqu'elle avait pris la décision d'accepter ce job. Et elle assumait totalement cette décision et ses conséquences. Lachlan se montrait toujours aussi désagréable avec elle, mais Olivia ne rentrait pas dans son jeu, tant qu'il faisait du bon boulot, c'était tout ce qui lui importait. Et ses petits plans pour lui faire regretter d'avoir accepté ce boulot ne l'atteignait pas, Olivia était forgée, plus fortes. Et la seule personne qui avait encore de l'influence sur elle, c'était son ex-mari, qu'elle préférait éviter le plus possible et c'était sûrement réciproque. Cependant, le hasard ne semblait pas être du même avis puisqu'elle retombait une nouvelle fois sur lui et vu sa réaction, elle aurait peut-être dû tracer son chemin et faire comme si elle ne l'avait jamais connu mais il lui était définitivement impossible de faire une telle chose. Dieu savait combien elle aurait voulu en être capable.  « Je refuse simplement d'avoir ta mort sur la conscience. » Elle soupirait, elle ne pouvait pas s'empêcher de le materner, c'était toujours ce qu'elle faisait lorsqu'il avait pris un verre de trop, les vieilles habitudes encore une fois. Mais si elle pouvait éviter qu'il agisse de manière irréfléchie, tant mieux. « Fais pas l'enfant, donnes moi tes clés et je t'appelle un taxi. Après, je retourne à te détester t'inquiètes pas. » Il refusait encore une fois, un vrai gamin pour pas changer, mais au moins, elle pourrait dire qu'elle avait essayé et puis, elle n'était pas venue ici pour se prendre la tête bien au contraire. « Tu crois vraiment que ça m'amuse tout ça, que ça me fait plaisir de te détester ? J'ai passé près de dix ans à t'aimer, t'étais l'amour de ma vie alors oui, si un jour j'apprend que t'as été assez stupide pour prendre le volant alors que t'étais alcoolisé, oui ça me fera quelque chose et crois moi quand je te dis que j'aimerai que ça soit pas le cas. » Tout d'un coup, la jeune femme ne se sentait plus l'envie de prendre un verre pour se détendre. Elle jetait un dernier coup d'oeil à Flynn, il faisait ce qu'il voulait après tout, il n'était plus sa responsabilité, elle n'avait plus à prendre soin de lui, alors elle n'ajoutait plus rien et sortait du bar, histoire de retrouver ses esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Dim 13 Déc - 20:03

Si au départ Flynn voyait le retour d'Olivia comme une chance de se racheter, d'apaiser sa conscience il voyait désormais ça comme une punition. La jeune femme ne cesserait jamais de le détester. Il ne pourrait pas réparer ses erreurs. Pire elle semblait vouloir passer son temps à lui rappeler ses erreurs. Elle ne le ménageait pas le moins du monde. La situation était très difficile pour lui. Il avait l'habitude de cacher ses émotions, mais Olivia était sa faiblesse. Ce n'était pas pour rien que tout le monde appuyait sur ça lorsqu'on cherchait à le blesser. Cette fois-ci ce n'était plus drôle et Flynn commençait réellement à perdre son calme. Il avait juste envie qu'on lui fiche la paix et ne pas sortir de son trou. On aurait dit que c'était un autre homme parce qu'il n'avait jamais pris la fuite. Flynn ne le dirait pas, mais leur dernière conversation l'avait profondément touché. Il s'était sentie vraiment terrible. Cela l'avait ramené à une époque bien sombre. Il avait conscience d'avoir détruit la plus belle chose dans sa vie. Maintenant qu'il se retrouvait à nouveau après d'elle c'était plus difficile qu'autre chose. Il se demandait si le karma n'essayait pas de lui donner une bonne leçon. En tout cas, Olivia ne se gênait pas pour lui faire la morale. Elle ne voulait pas avoir sa mort sur la conscience alors elle voulait ses clés et s'assurer qu'il prenne un taxi pour s'en aller. Il ne l'entendait pas de cette oreille bien au contraire. « Je ne voudrais pas t'empêcher de bien dormir la nuit .. » Lâcha le jeune homme avant de se mettre à rire ironiquement. Il savait qu'il allait la mettre sur les nerfs, mais tant pis. Lui aussi était sur les nerfs après ce qu'ils avaient partagé la dernière fois. La jeune femme lui sortait le complet de l'ex-femme l'ayant aimé plus que tout. Elle essayait de lui faire croire qu'elle serait touchée s'il lui arrivait quoi que ce soit. Lui était persuadé qu'elle se fichait bien de ce qui pouvait lui arriver. C'était sa conscience qui lui disait de ne pas le laisser s'en aller ainsi. Le monde se porterait bien mieux sans sa présence. A vrai dire il se demandait si ça toucherait quelqu'un. Peu importe il n'avait pas envie de mourir, mais il n'avait pas non plus envie de lui obéir. Il n'avait pas oublié la façon dont elle s'était comportée la dernière fois. Il avait compris le message sans souci ce qui expliquait qu'il ne comptait pas se laisser faire. « Oh arrête tu serais bien contente de ne plus m'avoir sur le dos. Ne viens pas jouer les femmes attentionnées alors que tu m'as bien fais comprendre que tu ne voulais plus rien avoir à faire avec moi. » Lui fit remarquer Flynn. Il pensait réellement ce qu'il disait. L'alcool aidait certes, mais il ne changerait pas facilement d'avis. Olivia se porterait sans doute bien mieux sans sa présence. Apparemment être reliée à lui historiquement lui apportait plus de mal que de bien. Il n'avait aucune envie de l'aider à soulager sa conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Lun 14 Déc - 1:45

Il était son talon d'Achille. Elle perdait pieds lorsqu'il s'agissait de lui. Avec lui, elle n'était plus ce docteur qui avait fait sensation sur le terrain, celle qu'ils étaient venu chercher jusqu'à son déploiement pour lui offrir un job, elle n'était qu'une femme pleine de rancoeur, et même au bout de trois ans, elle était toujours aussi brisée. Si elle le détestait autant, c'était bien à cause de ça, parce qu'il avait fait d'elle cette femme brisée alors qu'il lui avait promis tout le contraire. Pourtant, Olivia savait bien qu'il fallait qu'elle le pardonne, en bonne pratiquante elle devait lui pardonner, c'était ce que son père voulait pour elle, et jusqu'à la dernière fois où elle l'avait revu, elle avait vraiment cru que ça avait été le cas, mais le revoir n'avait fait que raviver ces vieilles blessures qu'elle pensait pourtant guéri depuis le temps. Elle s'en était remise, oui c'était certain, elle s'était faite à l'idée qu'elle n'aurait jamais d'enfant, que sa vie tournerait autour de sa carrière et rien d'autre. Elle ne cherchait pas à retomber amoureuse, à se remarier, à refaire des projets à deux. Tout ce qu'elle désirait le plus, c'était avoir une belle carrière, il ne lui restait de toute manière plus que ça, alors autant faire les choses à fond. Ce poste au Menphis Wave, c'était la clé, l'opportunité qu'elle ne devait pas laisser passer. Elle se le répétait en boucle dans sa tête, comme si elle n'était pas toujours convaincue d'avoir fait le bon choix en revenant ici, sur le lieu où tout avait commencé. Elle comptait les jours où elle ne l'avait pas croisé, c'était limite une victoire personnelle, car au moins, elle savait qu'elle avait passé une bonne journée. Suffisait de voir là, à peine quelques minutes avec lui que ça recommençait, les reproches, l'acharnement, les engueulades, difficile de croire qu'un jour elle avait pu en être raide dingue. Pourtant ce soir, tout était parti d'une bonne intention, mais sa bonté la perdait et il n'acceptait pas. « Qu'est-ce t'es drôle, j'avais oublié que tu pouvais être aussi drôle. » Elle n'insistait pas plus, faisant demi-tour, elle se retrouvait dans la rue, au final, elle serait bien mieux chez elle, seule accompagnée d'un verre de vin rouge. De toute façon, il lui était difficile de faire pire que maintenant. A mi chemin vers le parking de l'hôpital, elle entendait sa voix s'adressait à elle, ce qui  la stoppa. Elle l'écoutait, se retenait de réagir à sa provocation. Il n'était pas lui-même, il était bourré, il ne le pensait pas. Malgré tout, elle savait que l'alcool disait plus la vérité qu'autre chose, surtout chez lui. L'alcool marchait comme une potion de vérité. Elle restait quelques instants sans bouger, avant de finalement lui faire face. Elle était calme, du moins, elle essayait de le rester, mais ce qui suivait n'allait sûrement pas être beau à voir. « Et tu vas sérieusement me le reprocher ? Tu t'attendais à quoi Flynn ? Tu pensais vraiment que je te sauterai dans les bras, heureuse de te retrouver ? » Elle s'avançait vers lui, furieuse. « Tu m'as trompé. Tu l'as mise enceinte.. Alors oui, j'ai mes torts, je suis partie, j'ai demandé le divorce, mais t'as rien fait non plus pour me retenir. Et parce que je t'aimais, que tu étais mon mari j'étais censé te soutenir ? T'étais où toi quand j'avais besoin de toi ? Je sais... En train de sauter la première venue parce que quoi ? Parce que monsieur était misérable ! » Elle se mit à rire jaune, puisque, évidemment, il n'y avait rien de drôle dans cette situation. « Mais tu sais quoi, je te pardonne tout; parce qu'au final, bien sûr que je suis vachement plus heureuse sans toi. Ouais c'est vrai, quand j'y réfléchi, accoucher d'un bébé mort c'est la meilleure chose qui aurait pu m'arriver ! » Elle s'arrêta net, prenant conscience de ce qu'elle venait de dire. Son accouchement, c'était le sujet interdit, tabou, auquel elle n'avait jamais fait allusion depuis que ça s'était produit, surtout parce qu'elle ne voulait pas y repenser mais sous la colère, ça lui avait échappé. « Prends un taxi s'il te plait, parce que si tu meurs dans un accident de voiture, tout ça, tout ce qu'on a vécu, ça aurait été en vain, parce que tu seras plus papa et je sais que c'est tout ce que tu as toujours voulu. Encore plus que cette superbe carrière. » Elle le regardait dans les yeux quelques secondes avant de fuir son regard, prenant une profonde respiration, elle sentait qu'elle était sur le point d'éclater en sanglots, c'était beaucoup trop d'émotions d'un coup pour elle, surtout des émotions à propos de sujets qu'elle gardait pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Lun 14 Déc - 18:29

Flynn s’était imaginé qu’Olivia avait fait son deuil et qu’elle était passée à autre chose. Mais si elle réagissait aussi violemment c’est qu’elle n’avait pas fait son deuil et que dans une façon assez tordue elle tenait toujours à lui. La haine et l’amour ont une frontière bien étroite et c’est ce qu’on voit avec eux. Cela voulait cependant dire qu’il n’y avait que peu de chance qu’ils soient capables d’avoir un jour une relation cordiale. Il se demandait bien comment tout ceci allait évoluer puisqu’ils étaient amenés à se croiser tous les jours. « Bien sûr que je ne m’attendais pas à ce que tu me sautes dans les bras. Je pensais simplement qu’on pourrait avoir une relation plus adulte et ne pas se laisser emporter par nos rancœurs et nos fautes. » Lui confia Flynn. Il savait qu’elle ne comprendrait pas comment il peut penser ça. Flynn ne comprenait pas Olivia. On aurait dit qu’elle lui reprochait de ne pas s’être plus battue pour eux comme si elle aurait aimé qu’il tente de la retenir. On aurait dit qu’elle avait oublié son état de rage à l’époque. Il n’avait pas pu l’approcher et à juste titre. Flynn comprenait qu’il avait atteint le niveau de non-retour et aussi difficile que ça soit qu’il laisse sa femme partir. Elle ne semblait pas se rendre compte de combien ça a été une épreuve difficile. « Qu’est-ce que tu voulais que je fasse pour te retenir ? » Lui demanda Flynn. Il était vraiment perdu face aux propos de son ex-femme. Peut-être à l’époque avait-il raté sa chance de la faire rester ? Il ne le savait pas. Il ne pensait pas que ça aurait été possible. Olivia avait tiré un trait sur leur couple à la minute o Eleanor était tombée enceinte. On ne peut pas réécrire l’histoire. « Tu ne voulais plus avoir à faire à moi et à juste titre. Je ne pouvais pas te demander d’élever cet enfant avec Eleanor avec moi. Tu en avais déjà assez subi comme ça. Alors oui je t’ai laissé partir et oui j’ai eu un enfant et je suis un père comblée, mais ça ne veut pas dire que ça ne me serre pas le cœur de ne pas t’avoir dans ma vie. » Lui expliqua le jeune homme. Il voulait s’arrêter de parler, mais c’était plus fort que lui. C’était comme s’il avait besoin de lui dire ce qu’il retenait depuis trois longues années. « Tout ce que je voulais c’est être avec toi. Tu penses peut-être que je n’avais qu’une idée en tête avoir un enfant, mais c’était faux. Bien sûr que je voulais être père, mais pas au prix de notre couple. Tout ceci était un accident.. » Rajouta Flynn. On aurait dit un flot de paroles incessantes. Il ne savait pas pourquoi il disait tout ça. Olivia n’allait sûrement pas le croire. Elle n’allait pas non plus écouter. Il parlait pour rien, mais c’était l’effet de l’alcool. Sinon jamais il n’aurait dit toutes ses choses. « Mais oui tu as raison de me détester et je ne t’en veux même pas. Je me déteste assez pour eux. » Fini par lui dire le jeune homme avant de baisser les yeux. Il avait réellement honte. Il se détestait c’est bien pour ça qu’il refusait que le bonheur vienne à lui. Il enchainait les relations sans attache pour se protéger de l’amour et du bonheur. Il ne se considérait pas digne de l’avoir. Il se punissait encore et encore et se cachait derrière le visage d’un homme sans cœur, un vrai salaud qu’il assumait. La dernière phrase d’Olivia le rendait dingue. Elle venait de le faire sortir de ses gonds. Elle pouvait dire ce qu’elle voulait, mais pas que la mort de leur bébé soit une bonne chose finalement. « Tu n’as pas le droit de dire ça ! » Lâcha Flynn. Il avait ses propres limites et le fait qu’elle parle de leur dernier bébé le tuait. Il se rappelait comme si c’était hier de l’accouchement, de sa douleur. C’est à la suite de ça qu’il avait complètement perdu les pédales. Il s’était sentie tellement coupable d’avoir voulu ces enfants et d’avoir dû voir Olivia les perdre les uns avec les autres. Il s’était aussi senti impuissant face à la tristesse de sa femme. Il avait donc fait ce qu’un homme désespéré et faible fait, il est allé oublier ses problèmes dans l’alcool et dans d’autres draps. Il a fini par mettre une femme enceinte et il a perdu pour de bon sa femme. Tout ceci le ramenait çà une période très sombre. Olivia se ravisa et lui demanda de monter le taxi afin qu’il ne lui arrive rien. Elle tentait d’appuyer sur la corde sensible en parlant de leurs souvenirs, mais surtout en parlant de sa fille. Elle savait que c’était son talon d’Achille et qu’il ne ferait rien pour faire souffrir la petite. Flynn savait aussi combien ça devait être douloureux d’en parler puisqu’à ses yeux elle aurait dû être la leur. « Tu as raison, je vais prendre un taxi. » Lui répondit alors Flynn. Il faisait preuve de sagesse en prenant cette décision. Cependant il ne se voyait pas partir ainsi. Il avait certes bu, mais pas assez pour ne pas voir qu’Olivia était sur le point de craquer. Une fois de plus il avait réussi à lui faire du mal. Il se sentait réellement mal à l’aise et ne savait pas quoi faire. « Je suis désolé .. » Lâcha Flynn. C’est tout ce qu’il avait trouvé à dire. Il était désolé à propos de tout. Il savait qu’il avait tout foutu en l’air. L’émotion le prenait peu à peu alors il se tourna pour ne pas qu’elle le voit dans un moment de faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Mer 16 Déc - 1:44

« J'ai fais un pas vers toi ce soir, c'est toi qui laisse ta rancoeur prendre le dessus. » Si s'inquiéter pour lui n'était pas se comporter en tant qu'adulte, mettant de côté leur passé, elle ne savait pas ce qu'il voulait. De toute manière, c'était tout ou rien avec eux, noir ou blanc, pas d'autres couleurs, pas de mélange, pas de gris. Pourtant, la paire qu'ils formaient fonctionnait à merveille tant qu'ils communiquaient. C'était à partir du moment où ils avaient cessé de se parler, de se confier l'un à l'autre que tout avait éclaté. Et Olivia avait fait dans l'extrême, comme toujours. C'était son seul moyen de défense, le seul moyen qu'elle avait trouvé pour ne plus souffrir. Ca ne signifiait pas que c'était la meilleure décision. Elle n'avait jamais voulu de ce divorce à vrai dire, mais quelle autre option lui restait-il à l'époque ? Et bien sûr que la jeune femme lui en voulait de n'avoir pas réagit à ça, son ultimatum. Quoique, jamais elle ne lui aurait demandé de choisir entre elle et cet enfant illégitime. Au contraire, elle s'était même effacée de l'équation parce qu'il ne lui restait que cette option. « C'est pas la question Flynn. Tu m'as laissé partir comme si toutes ces années ensemble ça avait pas compté. » Parfois, elle se disait que ça aurait pu tourner différemment s'il avait fait quelque chose pour la retenir, n'importe quoi, mais il n'avait rien fait, ce qui avait encore plus achevé Olivia à l'époque. Evidemment, Olivia avait eu du mal à faire passer la pilule en apprenant la nouvelle, mais peut être qu'avec un peu plus d'acharnement de la part de son ex-mari, peut-être qu'ils auraient pu surmonter ça. Mais ça ne servait à rien d'y penser puisqu'on ne pouvait plus rien changer au passé. Pourtant, Flynn se lança dans une tirade et il ne s'arrêtait plus, comme s'il avait besoin qu'elle sache tout ça, comme si ça aurait pu la consoler de connaître son ressenti, mais c'était tout le contraire, parce que maintenant, elle savait qu'ils auraient pu éviter tout ça s'ils avaient continué à se confier l'un à l'autre. « Et tu attends trois ans pour me dire tout ça... » Elle était blasée par ses confessions et ne savait pas quoi dire de plus que ça. « C'est trop tard maintenant. Si t'avais dit tout ça avant.. peut-être que ... » Elle s'arrêta, il n'y avait pas besoin qu'elle continue sa phrase, c'était assez facile à deviner ce qu'elle entendait par là mais c'était aussi plus simple pour elle de ne pas le dire, ça amortissait la chute, rendait les choses un peu plus acceptables. « Ca m'épuise de te détester... Mais te pardonner d'avoir une famille qui ne m'inclus pas ? Être heureuse pour toi ? C'est au dessus de mes forces. »  Alors la relation cordiale et adulte qu'il espérait tant, n'allait sûrement pas être facile à obtenir, surtout quand on les voyait. Une seconde tout allait bien et il suffisait d'un mot, d'une phrase, une pensée déplacée et tout dérapé à nouveau. Noir ou blanc quoi. Elle le regardait s'énerver contre elle à cause de ses propos sur sa dernière grossesse. Elle ne lui en voulait pas, c'était normal qu'il réagisse ainsi, c'était même touchant dans un sens, ça montrait que ça l'affectait encore. « Je le pensais pas.. Je le penserai jamais ça... J'avais vraiment cru qu'on l'aurait notre bébé cette fois-ci. » Après tout, cette fois-ci, ils avaient dépassé le second trimestre, Olivia avait un bon petit ventre rond et commençait à sentir les coups de pied. Ils avaient tous les éléments réunis pour enfin être parents, mais Dieu semblait avoir d'autres plans pour eux. Dire qu'Olivia n'avait jamais vraiment été croyante, autant dire que maintenant, elle ne croyait en plus rien. Elle ne comprendrait d'ailleurs jamais cette phrase qui dit que Dieu avait d'autres plans pour eux, comment Dieu pouvait vouloir faire vivre une telle atrocité ? Oui, accoucher d'un bébé mort était de là, la chose la plus difficile que la jeune femme avait dû vivre. Flynn acceptait de rentrer en taxi, Olivia avait réussi à lui faire ouvrir les yeux sur sa stupidité, c'était déjà ça, mais elle espérait qu'il aurait été capable de prendre cette décision sans son intervention, parce que, encore une fois, il n'était plus sa responsabilité, fallait qu'elle cesse de s'inquiéter pour lui. Elle acceptait sa victoire sans broncher, bien trop occupée à ne pas craquer. Quand on savait comment elle se sentait lorsqu'elle était près de lui, on pouvait comprendre pourquoi elle préférait éviter au maximum son ex-mari. Personne de sensée ne voudrait se sentir ainsi. « Est-ce que t'es avec ... ? » La mère de sa fille, Eleanor. Peut-être qu'au final, c'était ça dont elle avait besoin pour faire son deuil, de savoir qu'il n'y avait plus rien de possible entre eux. Et c'était plus simple si ça venait de lui. De toute façon, elle n'en attendait pas moins de lui, après tout, trois ans s'étaient écoulés et c'était mieux pour sa fille si ses parents étaient ensemble. « Tu devrais.. C'est une jolie femme, brillante, belle carrière je suppose.. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Mer 16 Déc - 14:44

Flynn savait qu'il était le roi des salauds et qu'il avait fait des choix douteux, mais il pensait avoir bien fait en la laissant partir. Il ne pensait pas avoir le droit de lui demander de rester et d'élever avec lui l'enfant qu'il a eu avec quelqu'un d'autre. Si leur situation avait été différente peut-être, mais sachant qu'Olivia n'arrivait pas à mener à terme une grossesse avait aggravé la situation. Il n'avait pas eu la présence d'esprit de la retenir ne pensant pas qu'il y avait la moindre chance qu'elle reste.« Comment aurais-je pu avoir le culot de te demander de rester ? » Lui demanda Flynn. Il ne comprenait pas qu'elle puisse avoir voulu qu'il la retienne. Il pensait qu'elle avait voulu à l'époque simplement s'éloigner de lui pour de bon. Il avait l'impression d'avoir raté un épisode et une possibilité. « Tout ce que tu voulais c'était devenir mère et nous combler  de bonheur. En échange, j'ai mis une autre femme enceinte et eu un bébé. Je ne pouvais pas t'imposer de m'aider à élever le bébé d'une autre. » Lui expliqua le jeune homme. On pourrait penser qu'il se justifiait et c'était le cas. Il tenait à ce qu'elle sache que son manque de détermination à l'époque reflétait son respect et non un manque d'amour. A sa façon, il pensait avoir bien fait et finalement il aurait eu tort encore une fois. On pourrait dire que le sort s'acharne sur Flynn et le fait plus méchant qu'il ne l'est vraiment. La jeune femme lui disait réellement ce qu'elle pensait. Elle regrettait de ne pas avoir été incluse. Il comprenait qu'à demi-mot elle aurait voulu être de la partie. Il n'avait jamais pensé qu'elle aurait la force de le faire. « Si j'avais su que tu aurais eu la force de le faire, que j'aurais pu t'inclure peut être que .. » Commença par lui dire Flynn avant de s'arrêter. Il refaisait le monde avec des si, mais rien ne changerait le présent même avec toute la bonne volonté du monde. « Mais tu as raison on ne change pas le passé.. » Rajouta le jeune homme avant de baisser les yeux. Cela lui faisait mal de se dire que s'il avait gérer la situation différemment peut-être que sa femme serait restée. Il ne s'était jamais remis de son départ et s'interdisait toute forme d'amour. Olivia revenait sur ses paroles, elle s'excusait presque d'avoir joué les indifférentes face à sa dernière grossesse. Cette terrible épreuve avait bouleversé la jeune femme et elle n'avait plus jamais été la même. Encore aujourd'hui Flynn ressentait son désarroi. Il en avait conscience, parce qu'il ressentait la même chose. Il était sûrement la seule personne qui pouvait la comprendre même s'il était la dernière personne dont elle souhaitait être comprise. « Je le pensais aussi. » Lui dit Flynn d'une voix déçue. Il se demandait tous les jours pourquoi le seigneur a choisi de lui enlever leur enfant. A l'époque, il était un homme bien et Olivia méritait d'être mère. Tout ceci n'avait eu aucun sens. En y repensant, Flynn se sentait compte que sa blessure ne s'était jamais refermé. « Je suis désolée, vraiment. J'aurais dû être un meilleur mari, un meilleur soutien. Je sais pertinemment que j'ai tout gâché et que je ne peux m'en prendre qu'à moi-même. Crois-moi je me déteste chaque jour pour ça. » Déclara le jeune homme. Il savait que ça ne changerait rien à la situation, mais il tenait à ce qu'elle le sache. D'autant plus que l'alcool faisait encore son effet. Il redescendait doucement sur terre avec la dure réalité, mais il n'avait plus vraiment de filtre concernant ce qu'il pense réellement. Olivia lui demanda s'il était avec Eleanor. Apparemment cette question comptait à ses yeux. Il ne savait pas si la réponse allait la satisfaire et ce qu'elle attendait de sa part. Certes il n'a pas de relation amoureuse avec la jeune femme, mais elle reste la mère de sa fille et ils ont un lien profond. « Effectivement c'est une jeune femme brillante et une très bonne mère, mais nous ne sommes pas ensemble. Nous ne l'avons jamais été. » Lui expliqua sincèrement Flynn. Certes ils ont couché ensemble, elle est tombée enceinte et leur relation a sonné la fin de leur mariage, mais rien de romantique n'a jamais vraiment eu lieu. Peut-être que finalement afin d'aller de l'avant elle aurait préféré qu'il ait refait sa vie. La vérité est qu'il n'a jamais réussi à retomber amoureux Olivia. Il faudrait déjà qu'il l'ait oublié et ce n'est toujours pas le cas. Il était incapable de lui mentir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Mer 16 Déc - 20:35

C’était suicidaire de parler de ça, mais ils avaient sûrement besoin d’en parler, une bonne fois pour toute, même si ça ne pouvait rien changer à ce qu’ils étaient devenus, au moins, ça pouvait leur apporter des réponses, des réponses qu’ils attendaient peut être pour enfin mettre un terme à ce chapitre. Elle pouvait lui en vouloir de ne pas l’avoir retenu à l’époque, mais Flynn avait aussi un point de vue juste. II avait été dans une position plutôt délicate, et elle comprenait sa décision même si ce n’était pas ça qu’elle aurait voulu à l’époque. A vrai dire, elle ne savait pas vraiment ce qu’elle voulait et plus d’une fois elle s’était demandée si elle n’avait pas pris cette décision sur un coup de tête, juste pour le blesser autant qu’il l’avait blessé « Non. Ce que je voulais moi, c’était une vie avec toi et c’est bien pour ça que j’ai dis oui quand tu m’as demandé de t’épouser. » Tout comme Flynn, elle avait voulu un enfant, elle le voulait sûrement moins que lui, mais c’était quand même quelque chose qu’elle voulait, avec lui, pas avec lui et une autre femme. « J’aurai juste… apprécié que tu ne me remplaces pas aussi rapidement par ce bébé qui était même pas encore né. Mais tant pis, au moins, j’ai pu faire ce que j’ai toujours voulu faire. » Elle essayait de voir le bon côté des choses, parce que ça ne servait à rien de ressasser le passé. Peut-être que son bébé avait été une issue au final, un moyen pour réaliser son rêve qu’elle avait sacrifié pour son mari. « Pour le meilleur et pour le pire… C’est pas ce qu’on s’était promis ? » Elle lâchait un rire sarcastique. Peut-être qu’elle aurait pu essayer pour lui, mais pourquoi aurait-elle fait cet effort alors qu’il l’avait déjà remplacé dans son coeur ? Finalement, elle haussait les épaules sans rien ajouter de plus. C’était bien beau de se confier tout ça, mais ça ne la faisait pas se sentir mieux, comment pouvait-elle se sentir mieux quand elle apprenait tout ça, qu’elle apprenait qu’au final, ils auraient peut-être eu une chance. Et que si elle lui avait laissé la possibilité de s’expliquer, peut-être que tout aurait tourné différemment. « Si je veux t’éviter le plus possible c’est pour moi… Je sais pas si je m’en remettrai un jour. Même après trois ans, même après avoir vu toutes ces horreurs que j’ai pu voir, c’est toujours aussi dur. » Lui confia-t-elle. C’était son moyen de lui faire comprendre qu’elle ne le détestait pas, mais que malheureusement elle ne voyait pas d’autres solutions pour eux, pour l’instant du moins. C’était le monde à l’envers, il y a quelques minutes encore, ils étaient là, à s’engueuler, et maintenant, Olivia avait de la peine pour lui, chose qu’elle n’aurait jamais pu croire possible. « Hey… Si ça s’est passé, si on a pas su surmonter ça, c’était qu’on était pas fait l’un pour l’autre. » Elle essayait d’y croire , même si en vrai, elle avait carrément délaissé ce côté de sa vie. Depuis Flynn, elle n’avait eu personne, du moins pas de relations sérieuses et puis, c’était impossible vu ce qu’elle faisait. Mais pour lui c’était possible et c’était ce qu’elle espérait. Bien sûr, apprendre qu’il était dans une relation romantique avec cette Eleanor allait l’achever, mais elle ne pouvait que remonter après ça. Pourtant, il lui appris que ce n’était pas le cas et elle ne ressentit que de la déception. Oui, elle aurait préféré apprendre qu’il était passé à autre chose, comme ça elle pouvait en faire de même, sans aucun regret. Mais c’était aussi pour soutenir son hypothèse qui disait qu’ils n’étaient pas fait l’un pour l’autre. « Ok… » Elle ne cachait pas sa déception, mais vu l’état de Flynn, il n’allait sûrement pas le remarquer. Elle lâchait un soupire, fallait qu’ils arrêtent de parler ou ils allaient sûrement faire quelque chose de complètement idiot sous le coup de l’émotion et de la nostalgie, mais Olivia voulait ajouter une dernière chose avant de partir. « Si on omet les derniers mois… T’as été un mari super Flynn. J’aurai pas pu tomber sur mieux… T’as fais tellement pour moi. Tu m’as aimé quand moi je pouvais pas m’aimer.. Alors arrêtes de te détester, parce que ça changera rien à ce qu’il s’est passé. Notre divorce… C’est pas parce qu’on s’aimait plus. » Elle était sincère dans ses propos. Elle avait certes fait des sacrifices pour lui, leur couple, mais ça ne représentait rien quand on comparé à tout ce que lui avait apporté Flynn. Il était rentré dans sa vie de manière inattendue, mais sans lui, il est clair qu’elle aurait tourné autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Sam 19 Déc - 13:18

Flynn se rendait compte qu’en plus de l’avoir humilié, trahie il l’avait aussi blessé en abandonnant aussi facilement la partie. Elle s’était sentie mise de côté par un enfant qui n’était même pas encore là. Elle avait pensé qu’il était passé à autre chose et qu’elle ne faisait plus partie de sa vie sinon il se sentait plus battue. C’est ainsi qu’il se rendit compte qu’il ne comprenait réellement rien aux femmes. Il avait pensé faire la meilleure chose pour elle en acceptant le divorce. Jamais il n’avait imaginé qu’elle aurait accepté la situation, le bébé et qu’elle serait restée à ses côtés. Flynn se sentait comme un raté parce qu’il avait raté sa chance d’arranger les choses avec elle. Il ne savait pas quoi dire. Il laissa quelques secondes de silence avant de lui dire : « Je suis désolé que tu l’aies vu ainsi. Ce n’était pas mon attention. Je pensais t’épargner plus de douleurs en m’éloignant. » Il avait vraiment l’impression que sa vie avait été une succession d’erreurs. Comme si le fait de perdre leurs enfants lui avait fait perdre la tête. Finalement il avait tout gâché sans le savoir et maintenant que ça lui revenait en plein visage ça faisait sacrément mal. Même l’alcool ne pouvait soulager sa peine. Flynn ne savait pas quoi ressentir lorsqu’Olivia lui confia ne s’être jamais remise de leur divorce. Dans un sens c’était flatteur qu’elle ne l’oublie pas, mais dans un autre c’était égoïste. Elle n’avait jamais réussi à s’en remettre parce qu’il l’avait tellement détruite qu’elle n’arrivait plus à s’ouvrir à l’amour. Il se sentait réellement responsable. Il aurait voulu qu’elle puisse trouver l’amour qu’elle mérite et qu’elle soit heureuse. C’est tout ce qu’il lui souhaitait même si ça voulait dire lui dire réellement adieu. « Parce que tu penses que je m’en suis remis ? J’arrive pas à avoir une véritable relation parce qu’aucune femme ne t’arrive à la cheville. C’est comme si désormais j’étais incapable d’aimer à nouveau. » Lui confia le jeune homme avant de baisser les yeux. Il avait un peu honte de dire ça à haute voix. L’alcool lui faisait réellement dire ce qu’il pensait et il n’en avait pas l’habitude. Depuis son départ il avait appris à cacher ses émotions et le vivait plutôt bien. La seule personne avec laquelle il était entièrement lui-même c’était sa fille. Il ne jouait pas de double jeu. Il n’était pas d’accord il pensait réellement que la jeune femme était la femme de sa vie. Il pensait qu’ils étaient fait l’un pour l’autre, mais que comme un idiot il avait tout gâché. « Si tu le dis .. » Lâcha Flynn sans vraiment y croire. Il préférait se taire et ne pas montrer ses sentiments. Il ne voulait pas en rajouter une couche. Olivia avait déjà assez souffert. Flynn avait l’impression qu’elle était déçue qu’il ne soit pas en couple avec Eleanor. C’était assez étrange puisqu’on aurait pu croire qu’elle serait soulagée de savoir qu’il n’était pas partie pour quelqu’un d’autre. Cela lui semblait tellement étrange qu’il décida de ne pas faire attention l’alcool le faisait sûrement délirer. En tout cas, il crut rêvé lorsqu’elle lui confia qu’il avait été un mari formidable si on met de côté les derniers mois. Il avait l’impression d’être plus un raté qu’autre chose. Cette avalanche de compliments le mettait vraiment mal à l’aise. Cependant elle marquait un point en lui disant que le divorce n’était pas parce qu’ils ne s’aimaient plus. « Je n’ai jamais cessé de t’aimer, je ne le ferais jamais. » Lui confia Flynn avant de se rendre compte de ce qu’il venait de dire. Une fois de plus il se montrait égoïste en lui disant ses sentiments. Ça lui ferait une belle jambe de savoir ça. « Je suis désolé c’était déplacé. » Rajouta le jeune homme avant de baisser les yeux. Parfois il se comportait réellement comme un idiot. Il n’avait qu’une envie c’est de creuser un trou et de se cacher dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Sam 19 Déc - 17:52

Olivia prenait enfin conscience que la communication était la clé à tout et que si elle ne s’était pas éloignée de lui à l’époque, ils auraient fini par surmonter toutes ces épreuves. Peut-être que même qu’il ne serait pas allé voir ailleurs. Tout partait de là. Elle n’avait pas su lui faire confiance pour la consoler après la perte de leur bébé et voilà. Tout ce qu’elle pouvait retirer de ses échanges avec son ex-mari, c’était combien ils avaient été stupides à l’époque. Ca commençait à faire beaucoup trop pour elle. Bien sûr, elle s’était renforcée depuis toutes ces années, elle avait grandi depuis qu’elle l’avait rencontré, et encore plus ces trois dernières années, mais elle avait beau tout faire pour garder la tête haute, elle se sentait horriblement déboussolée ce soir. Elle avait tout fait pour passer outre ses sentiments et elle avait vraiment cru que ça avait été le cas, mais au final, elle s’était bien vite rendu compte ce soir qu’il occupait toujours cette place dans son coeur, bien sûr, elle ne l’avouerait jamais, parce que ça signifiait revenir en arrière et c’était la dernière chose dont elle avait besoin dans sa vie.  Et savoir ce qu’il en était de son côté n’arrangeait pas les choses. Au contraire, Olivia se sentit soudainement submergée par l’émotion. Sa gorge se serrait, son coeur aussi, elle n’arrivait plus à s’exprimer. Elle avait besoin d’air mais elle ne pouvait pas faire mieux que maintenant puisqu’elle était déjà dehors. Alors, instinctivement, elle s’éloignait de lui, elle reculait, instaurant une certaine distance entre eux. « Tu.. peux pas dire ça.. Dis pas ça ! » Clairement, Olivia était paumée, elle ne s’attendait pas à tomber sur lui ce soir et encore moins à ce que leur discussion soit faite de telles confessions. « Ca sert à rien que je sache ça. Ca fait encore plus mal de savoir que tu m’aimais mais que tu m’as  quand même trompé, que tu m’as laissé partir alors que tu m’aimais, que tu t’es pas battu alors que tu m’aimais, que t’étais pas là pour moi alors que tu m’aimais. » Elle soupirait, elle n’avait pas bu une goutte d’alcool ce soir et pourtant, elle pensait vraiment qu’elle était en train d’halluciner suite aux dernières révélations de son ex-mari. « Est-ce que tu me vois te dire que je t’aimerai toujours moi aussi ? Non, parce que ça sert à rien que tu le saches puisque jamais je pourrais te pardonner de m’avoir détruite. Littéralement Flynn. » Elle était en colère, parce que, encore une fois, il ne pensait pas à elle, mais elle n’en attendait pas moins de lui puisque sous l’effet de l’alcool, il n’était qu’un idiot. « Pourquoi tu me dis ça ? Tu vas te battre pour moi ? T’as trois ans de retard. Ou c’était censé me rendre heureuse ? Dans ce cas c’est raté.  » C’est comme s’il ne connaissait rien d’elle, elle avait pas tant changé que ça durant son temps loin de tout. Peut-être qu’au final, il n’avait jamais rien connu d’elle, parce que si ça avait été le cas, il aurait su qu’elle n’avait jamais voulu de ce divorce et que pour lui, elle était capable de tout, même élever l’enfant d’une autre s’il le lui demander. « Tu.. me connais vraiment pas en fait. » Elle était amère dans ses propos, mais pour le coup, elle était réellement déçue de lui. Elle qui avait voulu partir en bons termes avec lui, ce n’était décidément pas possible entre les deux. Sans perdre une autre seconde, elle retourna au parking où se trouvait sa voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Sam 19 Déc - 18:57

Flynn savait qu’il avait fait une erreur en lui disant qu’il l’aimait toujours, mais il ne pensait pas que ça la mettrait dans une telle colère. En effet, elle ne cessait de s’énerver sur lui. Elle lui demandait à quoi ça servirait qu’il lui dise ça. Est-ce qu’elle le faisait non ? On aurait dit qu’elle lui reprochait de ne pas se battre pour eux alors qu’elle lui avait fait comprendre que c’était fini pour de bon. Flynn cherchait les mots pour se rattraper, mais il savait qu’il avait réveillé la colère d’Olivia. Il l’a connaissait bien contrairement à ce qu’elle semblait penser. La jeune femme ne lui pardonnait pas et elle ne lui pardonnerait jamais. Il devait se faire une raison, mais ça lui faisait si mal. « Je sais que je n’aurais pas dû dire ça, mais ça m’a échappé. » Lui dit Flynn. Il voulait la calmer et revenir en arrière, mais c’était trop tard. Mais la jeune femme ne s’arrêtait pas de parler. Elle lui refaisait des reproches et se montrer très amère avec lui. Il ne prenait pour son grade et il commençait à ne plus le supporter. Il en avait assez d’être le connard de service il avait déjà assez souffert il n’avait pas besoin qu’elle en rajoute une couche. Il s’était juste laisser emporter par ses sentiments, par l’alcool et leur histoire. Il ne pensait pas mérité d’être ainsi traité. « Parce que tu ne fais jamais d’erreur tu es tellement parfaite. Et j’en reprends pour mon grade. J’ai été stupide de penser que tu pourrais me comprendre. » Lui fit remarquer le jeune homme. Il était blessé alors il devait aussi cassant qu’elle. Il en avait vraiment marre de cette histoire. Il avait eu tort de lui parler, de lui ouvrir son cœur. Il se rendait compte qu’elle n’arriverait jamais à lui pardonner. « Tu sais quoi oublie tout simplement que j’ai dit ça, oublie jusqu’à mon existence et notre relation. Je vais continuer ma route et toi la tienne. Tu n’as même plus besoin d’être polie et de me saluer quand tu me verras. » Rajouta Flynn. Il savait qu’elle n’attendait qu’une chose c’est de couper les ponts alors il lui félicitait la tâche. Il allait s’en aller comme il savait si bien le faire et lui donner une raison de le détester jusqu’à la fin de sa vie. Il était hors de question qu’il reste ici à se faire incendier alors qu’il a fait une erreur de plus. « Bonsoir. » Fini par lui dire Flynn avant de tourner les talons et de s’en aller en direction de sa voiture. Elle avait réussi à l’énerver en retour. Il ne voulait pas rester une seconde de plus en sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Sam 19 Déc - 23:50

Tout lui échappait, elle aurait voulu que tout s’arrange entre eux, et elle avait vraiment cru que c’était en bonne voie. Ils se parlaient à nouveau, se confiaient comme avant, pourtant il suffisait d’un pas de travers de la part de Flynn pour réveiller le côté rancunier d’Olivia. Et elle n’arrivait plus à s’arrêter, déblatérant à nouveau tout ce qu’elle lui reprochait, comme s’il n’était pas déjà au courant de ce qu’elle pouvait lui reprocher, pourtant elle ne pouvait pas s’empêcher de s’énerver contre lui. C’était soit ça, soit elle se mettait à pleurer tellement elle avait mal. Il fallait absolument qu’elle s’échappe de là, elle n’attendait pas qu’il dise quoique ce soit pour retourner à sa voiture mais elle entendait ce qu’il lui disait. Elle savait bien qu’elle n’était pas parfaite, elle n’avait jamais prétendue l’être; elle avait ses torts et depuis ses dernières révélations, elle n’arrêtait pas de se dire que tout était de sa faute. Il était allé se réfugier dans les bras d’autres femmes parce qu’elle n’avait pas été capable de le combler, alors oui, elle savait très bien qu’elle n’était pas parfaite, car si ça avait été le cas, ils n’en seraient pas là. L’amour entre eux ne manquait pas, ça elle l’avait compris, alors c’était que le problème venait d’ailleurs. D’elle. Elle qui n’avait pas été capable de venir au bout de ses grossesses. Et au final, elle le comprenait, il n’avait pas eu la patience qu’elle se décide à en parler, qu’elle lui donne enfin cet enfant. « Attend… » Elle le regardait s’éloigner, elle ne s’attendait pas à ce qu’il la rejoigne, il était beaucoup trop en colère contre elle et elle ne l’en blâmait pas, à sa place, elle le serait tout autant. Ca devait être usant à la fin de se prendre à la figure les mêmes reproches encore et encore. « S’il te plait Flynn. » Retournement de situation, elle avait conscience d’être allé trop loin pour le coup. Elle retournait alors vers lui. «  Bien sûr que je te comprend. Et je comprend aussi que tout ça, ça aurait pas eu lieu si j’avais été fichue de mener au moins une de ces grossesses à terme. Trois fois je suis tombée enceinte et trois fois je les ai perdu. Puis je t’ai perdu. On s’est perdu et c’est à cause de moi. » Elle soupirait, car cette situation l’agaçait plus qu’autre chose, elle avait été honnête lorsqu’elle lui avait dit que ça l’épuisait de le détester. « Je suis pas parfaite. Ma plus grande erreur c’est de t’avoir repoussé. C’est moi qui t’ai poussé dans ses bras. » Elle baissait son regard quelques instants en repensant aux dernières paroles de Flynn, paroles qui lui serraient le coeur. « Je peux pas t’oublier… Mais si c’est ce que tu veux, je le ferai. Enfin j’essaierai. Dis moi ce que tu veux. » Elle fermait les yeux un instant, essayant de garder son sang-froid. « Pourquoi tu m’as dis que tu m’aimais toujours ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Dim 20 Déc - 18:03

Il y a encore quelques secondes, Flynn était fou de rage et comptait s’en aller. Il ne supportait plus qu’elle le blâme pour tout. Il le faisait assez sans qu’elle ne rajoute une couche. Il avait fini par s’éloigner comme il le faisait si bien. Il savait qu’il était allé trop loin en lui disant la nature de ses sentiments, mais il ne pensait pas que ça la rendait aussi folle de rage. Pourtant la situation se renversa une fois de plus. Olivia était en train de se remettre en question. Contrairement à ce qu’elle croyait il ne lui en voulait pas bien au contraire. La seule faute qu’elle avait commise était de le repousser encore et encore. En ce qui concerne ses grossesses il ne lui en a jamais voulu. Il s’en voulait à lui-même que son désir de devenir père l’ait poussé à endurer des fausses couches. Il avait l’impression que tout ceci était de sa faute. Le sort s’était acharné lorsqu’ils ont perdu leur dernier bébé. Flynn s’était éloigné après avoir senti que la jeune femme n’en pouvait plus. Il s’était réfugié dans d’autres bras et le destin avait décidé de lui donner un enfant, mais pas de la bonne femme. Flynn savait à quel point ça avait été horrible qu’une autre femme lui donne ce qu’elle ne pouvait pas lui donner. C’était une trahison, un affront. Il avait préféré la laisser s’en aller pour ne pas l’humilier encore plus. Certain qu’elle ne lui pardonnerait jamais il avait tenté de refaire sa vie. Ils en étaient toujours au même point trois ans après. Ils souffraient autant l’un que l’autre. « Ne dis jamais ça. Rien de tout ça n’était de ta faute. » Lui dit Flynn sur un ton autoritaire. Il ne pouvait pas la laisser dire ces choses. Il ne voulait pas qu’elle se sente coupable. Il voulait qu’elle cesse de penser tout ça parce que ce n’était pas la vérité. « Tu as essayé encore et encore de mener à terme tes grossesses, ce n’est pas toi c’est biologique. On le sait tous les deux. Jamais je ne t’en aurais voulu, jamais je le ferais. Je m’en veux à moi de t’avoir fait subir ça. » Rajouta le jeune homme avant de baisser les yeux. On pouvait voir qu’il s’en voulait vraiment. Il savait que sans lui elle aurait été plus heureuse. Elle n’aurait pas eu à pleurer la mort de leur enfant. Elle était peut-être même très bien sans enfant mais elle avait voulu le rendre heureux. Puis Olivia lui demanda sincèrement pourquoi il lui avait dit ça. Il ne savait pas quoi répondre. Il avait peur que s’il se laissait encore aller à dire ce qu’il pensait la jeune femme ne rentre dans une fureur. Cependant le regard presque désespéré de la jeune femme lui fit comprendre qu’elle avait besoin de la vérité. « Parce que c’est le cas. Il n’y a jamais eu que toi. Je n’ai pas pu passer à autre chose. Je sais que mes actes ont montré le contraire, mais dans mon cœur tu as toujours été la seule. J’ai juste été assez stupide pour tout gâcher et je m’en voudrais jusqu’à mon dernier souffle. » Lui confia Flynn en la regardant dans les yeux. L’émotion prenait le pas sur le reste. Il se sentait perdre le contrôle de la situation. Il souffrait énormément, c’était comme si c’était hier. Mais son amour pour elle n’avait jamais faiblit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Dim 20 Déc - 23:24

Olivia savait qu’elle avait dépassé les bornes, qu’elle avait exagéré… Ce n’était pas si grave qu’il lui ait dit ses vrais sentiments envers elle, bien que ça ne lui avait pas fait du bien non plus, elle aurait pu éviter de rentrer dans une telle colère pour si peu. C’est bien pour ça qu’elle était revenue vers lui, comprenant combien elle avait été injuste envers lui. Ca faisait trois ans, elle pouvait bien passer outre ses rancoeurs, surtout quand on voyait combien il s’en voulait pour tout. Mais savoir qu’il ressentait toujours quelque chose pour elle, ça la tuait car ça rendait les choses plus difficiles. Elle aurait largement préféré entendre qu’il était passé à autre chose, qu’il avait refait sa vie après elle et que leur histoire était loin derrière lui, cette douleur était plus facile à encaisser que celle qu’elle ressentait là en apprenant qu’ils s’aimaient toujours mais qu’ils ne seraient jamais plus ensemble. Parfois, s’aimer ne suffisait pas et c’était exactement ce qu’il se passait entre eux. Ca ne suffisait pas, elle ne pouvait pas lui pardonner ou même se pardonner elle de n’avoir pas été capable de le rendre heureux et d’avoir ruiné ce qu’ils avaient à l’époque. Elle n’avait rien voulu entendre alors qu’il lui disait pouvoir vivre sans enfant, que ce n’était pas si primordial. Elle n’avait rien voulu entendre car elle savait qu’il lui mentait à ce propos, il avait toujours voulu être père, il lui avait partagé ce désir d’être père à plusieurs reprises alors comment le croire quand elle savait ça ? « Bien sûr que si.. J’ai pas arrêté de te repousser. Ca m’étonne pas que tu sois allé voir ailleurs. C’est ma faute, j’ai pensé qu’à moi, à ma peine. J’ai pas pensé à toi, à ce que ça te faisait.  » Ils avaient chacun leur point de vue, et il avait beau lui dire que ce n’était pas  de sa faute, ça n’allait pas la convaincre. Pour elle, il fallait un responsable et ce n’était pas son ex-mari qui avait lancé les hostilités. « D’accord, j’ai jamais autant voulu un enfant que toi, mais arrêtes de dire que tu m’as fait subir ça. Je voulais une famille avec toi, notre famille à nous. » Si elle n’avait jamais voulu d’enfant, elle lui aurait dit, elle n’aurait jamais essayé, mais elle avait fait, tout simplement parce qu’elle en avait eu envie avec lui et que c’était tout naturel de fonder une famille à ce stade de leur vie de couple. « Si j’avais pas voulu d’enfant, tu sais très bien que je te l’aurais dit et que j’aurais pas lâché l’affaire. » Car elle avait du caractère, c’était un petit bout de femme mais qui ne se laissait pas faire et qui ne perdait pas une seconde pour dire ce qu’elle pensait vraiment. Elle voulait qu’il cesse de s’en vouloir pour ça en tout cas. Il pouvait s’en vouloir de plusieurs choses concernant leur rupture, mais pas d’avoir voulu des enfants avec elle. Il lui ouvrait à nouveau son coeur, la jeune femme savait combien c’était dur pour lui, alors elle l’écoutait vraiment, se promettant de ne pas s’énerver contre lui une nouvelle fois. Elle ne savait vraiment pas comment prendre la chose, trois ans s’étaient écoulés, il s’était passé tellement de choses, surtout du côté du jeune homme, et c’était simplement impossible de reprendre les choses là où elles en étaient. Il n’en était pas question de toute manière, Olivia n’était pas revenue pour lui, c’était juste un concours de circonstances toutes ces révélations, un moyen pour eux de tourner la page sur leur histoire. Pourtant, elle ne pouvait partir et le laisser dans cet état. Elle voyait bien combien il était mal et elle avait mal avec lui. C’était ça leur relation aujourd’hui, malgré l’amour qu’ils ressentaient l’un pour l’autre, il y avait toujours autant de souffrance. « Flynn… » Elle soufflait légèrement, peinée de le voir autant vulnérable. « Moi aussi. » Elle n’en dis pas plus, c’était suffisamment compréhensible. Elle aussi l’aimait toujours et n’arrivait pas à passer à autre chose. Olivia voulait jouer les adultes, réfléchir aux conséquences avant de faire ou de dire quoique ce soit, cependant, elle ne pu s’empêcher de s’approcher de lui. « Je veux que tu sois heureux, j'ai toujours voulu que ton bonheur et c'est pour ça que je suis partie. Ce bébé c'était ton bonheur, moi ça faisait bien longtemps que je te rendais plus heureux. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Mar 22 Déc - 22:39

Flynn n’aimait pas qu’Olivia continue à s’en vouloir de ne pas avoir réussi à lui donner un enfant. Elle avait essayé encore et encore sans y arriver. Elle avait énormément souffert pour lui. Elle avait raison sur un point à cette époque elle ne se rendait pas compte que c’était aussi difficile pour Flynn. Il était en deuil, il ne trouvait pas sa place. Mais cela n’excusait pas son comportement d’ailleurs il ne se cherchait pas d’excuse. Dieu sait que Flynn aurait aimé qu’Olivia soit la mère de son enfant, mais le destin en a décidé autrement. Finalement il a réalisé son rêve de devenir père dans les bras d’une autre. Il la payé très cher, mais on ne change pas le passé. Flynn ne voudrait peut-être pas le changer parce que ça voudrait dire ne pas avoir sa fille, mais ce qu’il voudrait c’est changer son comportement après l’annonce de ce bébé. Il aurait voulu agir autrement et permettre à Olivia d’avoir une place dans cette famille particulière. Malheureusement on ne change pas le passé. Il doit accepter qu’il a gâché beaucoup de choses. Cela ne changeait pas ses sentiments pour la jeune femme. Il avait d’ailleurs pris le risque de lui ouvrir son cœur. Cette fois-ci la jeune femme ne lui hurlait pas dessus elle acceptait ses sentiments. Il était assez étonné par son comportement. Peut-être avait-elle compris que ça ne servait à rien de se battre. « On a eu tous les deux nos torts. Malheureusement on ne changera jamais le passé. » Lui fit remarquer Flynn. Lorsqu’Olivia lui dit que c’était réciproque il ne sut quoi dire. Il resta sans voix ne voulant pas gâcher ce moment. Il n’avait pas le culot de faire un pas vers elle. Il savait que l’amour n’avait jamais été leur problème. Il ne voulait pas envenimer la situation en étant trop proche d’elle. Il ignorait ce qu’elle attendait de lui. Il ne savait jamais comment agir. Il avait envie de la prendre dans ses bras, de tout oublier et de l’embrasser, mais il n’en avait pas le droit. Rien n’avait changé. Il l’avait trahie, humilié et sûrement gâché sa vie. Si quelqu’un devait faire le premier pas c’était elle. Il savait qu’elle ne le ferait pas. Elle ne lui pardonnerait pas peu importe les efforts qu’elle fait pour essayer. Flynn voulait qu’elle comprenne que malgré son bonheur d’être père quelque chose lui manquait encore et toujours. Cette chose c’était elle. Il n’avait pas réussi à tourner la page et donner son cœur à une autre femme. Olivia restait la femme qu’il aimait. Peu importe le temps, les épreuves aucune femme ne lui arrive à la cheville. Il a fini par se faire à cette idée et arrêter de chercher l’amour. Il sait bien qu’il a perdu la femme de sa vie alors il a continué sa vie tant bien que mal. « Évidemment que mon enfant me rend heureux, elle est merveilleuse, elle me rend meilleure et me donne envie de toujours faire mieux, mais tu étais aussi mon bonheur. Soit toi rien n’est complet. » Lui confia Flynn en la regardant intensément. Il n’avait jamais été plus honnête. Il s’était promis de ne plus lui mentir. Il lui devait bien ça même si ça ne changeait pas grand-chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Sam 26 Déc - 1:11

C'était bien pour ça qu'Olivia avait tout fait pour éviter cette conversation, parce que dans tous les cas, savoir tout ce qu'elle venait d'apprendre ne l'aiderait pas à dormir mieux la nuit, ça n'allait pas lui enlever un poids, bien au contraire, elle voyait encore plus les erreurs qu'elle avait faites et maintenant, elle ne pouvait s'empêcher de penser que tout ça était de sa faute. Le Flynn qui l'avait trompé n'avait jamais été celui qu'elle avait aimé et marié, c'était elle qui l'avait fait tourné ainsi. Elle n'arrêtait plus de penser aux tournures possibles qu'aurait pu prendre leur mariage si elle avait fait ci et ça. Mais il lui rappelait ce qu'elle avait dit, qu'ils ne pouvaient rien faire pour changer le passé alors ça ne servait à rien qu'elle occupe ses pensées ainsi. Elle restait silencieuse, le coeur lourd face à leurs dernières révélations. Elle n'était pas heureuse d'apprendre que les sentiments étaient toujours là et que jamais ils ne s'en étaient allés. Elle avait pourtant réussi à se convaincre du contraire, mais tout était plus simple avec son ex-mari à des milliers de kilomètres d'elle. L'avoir en face d'elle rendait les choses plus ardues. Il suffisait de voir ce qu'il s'était passé ce soir, elle n'avait pas pu s'empêcher de s'inquiéter pour lui, ce qui trahissait de suite la véritable nature de ses sentiments. Et plus il s'ouvrait à elle, plus ça rendait les choses encore plus difficile. La jeune femme commençait à se sentir mal, elle perdait pied face à cette vérité, ne sachant pas vraiment ce qu'elle voulait. Ca ne changeait rien, il ne fallait pas qu'elle l'oublie. « Y'a pas de place pour moi.. pour nous dans ta vie. » Elle n'était pas revenue pour lui, même si c'était difficile à croire après tout ce qu'ils venaient de se dire. Et lui... Maintenant il était père, ce qui faisait qu'ils n'étaient plus sur la même longueur d'onde, qu'ils n'avaient plus les mêmes priorités. « Ou la mienne. Ma carrière, c'est tout ce qu'il me reste.. » Ca ne lui ressemblait pas, elle n'avait jamais été carriériste, à vouloir à tout prix faire passer sa carrière en premier, en fait c'était tout le contraire, mais la vie s'était déroulée et aujourd'hui, elle n'avait plus que ça, et c'était la seule chose dont elle pouvait être réellement fière. Olivia n'avait vraiment plus rien à perdre, alors elle s'approchait vraiment de Flynn, attrapant son visage entre ses mains, elle le forçait à la regarder dans les yeux. « On peut pas vivre dans le passé.. Si seulement tu laissais les autres femmes voir ce que moi tu m'as laissé voir, tu retrouverais vite l'amour. » Olivia faisait tout pour garder la tête haute, mais ça ne voulait pas dire que son coeur ne se serrait pas. Elle en souffrait, mais c'était la meilleure chose à faire, c'était ce qu'elle n'arrêtait pas de se répéter dans la tête. « Tu sais, c'est pas parce qu'on s'aime toujours que ça veut dire qu'il faut qu'on soit ensemble. C'est compliqué, et je crois qu'il y a pas de solution dans notre cas. Et ça me tue crois-moi. » Elle ne le lâchait pas des yeux pendant encore quelques secondes, jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus tenir et rompe tout contact avec lui car ça devenait trop dur pour elle tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Lun 28 Déc - 17:25

Avant aujourd’hui, Flynn n’était pas conscient qu’il tenait autant à Olivia. Il n’avait pas tourné la page et espérait avoir encore une chance à ses côtés. Par moment il ressentait que la réciproque était présente, mais Olivia n’avait pas la force de se replonger dedans. Elle avait tellement souffert et il le savait. Flynn n’imaginait cependant pas sa vie sans elle. Il ne savait pas si un jour où serait capable d’aller réellement de l’avant. Lorsqu’Olivia lui dit qu’il n’y avait pas de place dans sa vie pour elle il ne pu s’empêcher de la contredire en disant : « Tu sais que si tu ne me le demandais je te ferais une place dans ma vie. Tu as toujours eu ta place ! » Elle devait savoir que pour ses beaux yeux il ferait de la place. Il savait que c’était peut-être trop tard, mais il ne voulait pas avoir de regrets. Olivia continua en disant qu’il n’y avait plus non plus de place dans la sienne. Elle s’accrochait à sa carrière comme une bouée de secours. Il en était la cause et ne pouvait pas lui jeter la pierre. « Oh je comprends .. » Lâcha Flynn. En réalité, il aurait préféré ne pas comprendre parce qu’il est entêté, mais qu’il doit penser à son bonheur à elle. Ensuite elle continua en lui disant qu’il devait s’ouvrir à nouveau à une femme, qu’il le mérite en quelque sorte et qu’il retrouverait facilement le bonheur s’il se laissait l’opportunité de le faire. Flynn eut envie d’hurler qu’il n’en avait aucune envie, mais il savait que ça n’arrangerait pas la situation. Il ne voulait pas la culpabiliser encore plus. Olivia semblait terriblement souffrir surtout lorsqu’elle lui dit que l’amour n’a jamais été le problème, mais qu’ils ne peuvent plus se rejoindre. Il souffrait aussi. C’était comme un coup de poignard en plein cœur. Flynn était en train de réaliser que finalement Olivia refermait doucement la porte sur leur relation. Il savait que c’était peut-être sa dernière occasion et qu’il devait la saisir. Il prenait le risque de la remettre en colère, de tout gâcher, mais il n’avait plus rien à perdre. Flynn s’avança doucement vers la jeune femme en posant sa main sur sa joue. Il sentait la jeune femme fébrile ne sachant pas vraiment à quoi s’attendre. Il essayait de toutes ses forces de se raisonner, mais en amour la raison n’a pas sa place. Soudain Flynn l’embrassa fougueusement comme si c’était la dernière fois. Il en avait eu envie depuis son retour et au fond elle aussi même si elle ne l’admettrait pas. Il se recula quelques secondes après. Il n’avait pas encore dit tout ce qu’il avait à dire alors il se lança en lui disant : « Si c’est vraiment ce que tu veux, que j’avance dans ma vie, que j’oublie tout de nous je le ferais. » La balle était dans son camp. Si elle était réellement prête à lui dire au revoir elle n’avait qu’à le dire. Il serait prêt à accepter sa décision. Il aurait fait tout ce qu’il pouvait pour la convaincre de lui laisser une dernière chance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Mar 29 Déc - 1:21

Parce que la situation était délicate, parce qu’ils avaient assez souffert l’un l’autre, Olivia pesait chacun de ses mots, elle ne disait pas tout ça à la légère, elle le pensait ou du moins se persuadait que c’était la meilleure des choses à faire ou à dire. Elle était raisonnable alors que dans le fond, elle rêvait de retrouver l’homme qu’elle avait aimé. Mais il n’était plus seul aujourd’hui, et aussi surprenant que cela puisse paraître, la jeune femme pensait à sa petite fille. Ils ne pouvaient pas se lancer dans quelque chose juste parce qu’ils partageaient toujours des sentiments. Il fallait plus pour la jeune femme, elle ne voulait pas risquer de revivre ce qu’elle avait vécu trois ans plus tôt. Elle ne voulait pas finir par s’attacher pour au final voir que ça ne marchait pas. Elle avait assez subi de pertes et n’avait pas la force de prendre à nouveau ce risque. C’était bien pour ça qu’elle n’avait toujours pas retrouvé l’amour, leur séparation l’avait dépouillée de toutes ses forces qu’elle n’avait jamais tenté à nouveau. Elle s’était concentrée sur sa carrière à la place, ça avait plutôt bien marché puisque aujourd’hui, elle était à la tête d’un service, chose qu’elle n’avait jamais vraiment souhaité jusqu’à ce qu’on lui propose. Elle était devenue un bon médecin, un excellent même. Il ne lui manquait plus que Flynn. C’était tout ce qu’elle avait toujours désiré : une belle carrière, avec son mari à ses côtés, mais elle avait appris qu’on n’obtenait pas toujours ce qu’on voulait. Pourtant, elle seule se mettait des barrières puisque son ex-mari semblait vouloir la retrouver, lui faire une place dans sa vie. C’était son moyen de défense, comme ça, elle était sûre de ne pas en souffrir. Ce qui était assez stupide puisqu’elle souffrait même là. Elle souffrait d’être loin de lui. Ca lui faisait un mal de chien mais elle préférait prévenir plutôt que guérir, se cachant alors derrière des excuses bidons. « S’il te plait ne m’en veux pas.. » Même après tant de temps loin de lui, elle le connaissait, elle savait quand quelque chose l’agaçait, et c’était ce qui était en train de se passer. Il semblait répugner par l’idée de retrouver l’amour auprès d’une autre femme. Comme si cette idée était absurde. Ca aurait rendu les choses plus faciles. Elle aurait préféré le voir heureux dans les bras d’une autre plutôt que malheureux comme il l’était maintenant. Elle n’était pas aveugle, elle voyait bien qu’il souffrait et encore une fois, c’était à cause d’elle. Au final, il n’y avait rien de bon qui en ressortirait. Il s’approchait d’elle, inquiète, Olivia secouait doucement la tête, comme pour l’empêcher de faire une terrible erreur. « Flynn… Non.. » Il n’écoutait rien, aussi têtu que lui ça n’existait pas. Il l’a pris par surprise, ou presque, l’embrassant avec passion. Olivia fut partagée. Elle ne savait pas quoi en pensait. D’un côté, elle le détestait de leur faire subir ça alors que depuis le début, elle essayait d’être raisonnable et adulte. Et de l’autre, elle se demandait pourquoi il avait attendu aussi longtemps pour agir et l’embrasser. Elle était toute chamboulée. Ce baiser lui avait rappelé combien ils étaient parfait ensemble, combien elle avait été éprise de lui dès le moment où elle l’avait croisé et encore aujourd’hui. Retrouver cette proximité avec lui lui faisait un bien fou fallait l’avouer. Elle se croyait dans un rêve, parce qu’il se battait, en quelque sorte, de manière indirecte, pour elle. Il était prêt à avancer sans elle si c’était ce qu’elle voulait, mais c’était pas son cas. Ce baiser remettait tout en question. « Je sais pas ce que je veux. Je sais juste que supporterai pas de te perdre une seconde fois. Et je sais que ça arrivera un jour ou l’autre parce que tu la feras passer avant moi et c’est normal. C’est ton enfant, tout ce que t’as toujours voulu. Moi, je suis rien. T’as beau vouloir me faire une place, ça se résume plus à ce que tu veux toi. Et si elle me déteste parce que à cause de moi son père et sa mère seront jamais ensemble ? Et puis, je suis toujours pas capable de mener une grossesse à terme et de toute façon je veux plus retomber enceinte.  » Sa voix se brisa sur ses derniers mots. Par instinct, elle s’éloignait de lui, juste de quelques pas. « J’ai peur de devoir tout revivre.. » Elle aurait aimé être capable de répondre autre chose, de lui dire ce qu’il voulait entendre, de lui donner une seconde chance, mais elle ne pouvait pas car elle était paralysée par la peur d’un nouvel échec.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Jeu 31 Déc - 14:02

Flynn voyait bien que ce baiser avait chamboulé la jeune femme et c’était le but. Il voulait lui rappeler l’intensité de leur alchimie. Ce n’était pas le manque d’amour, de désir qui les avait séparer. Il savait que c’était culotté de sa part, mais il pourrait toujours remettre ça sur le compte de l’alcool. Elle avait eu beau dire non tout son corps lui disait oui. Elle devait se rappeler aussi bien que lui des palpitations qu’ils ressentaient l’un en présence de l’autre. Après ce baiser il s’était reculé pour la laisser reprendre ses esprits. Il pensait avoir marqué un point, mais Olivia restait coincée sur sa décision. Elle essayait de lui expliquer en long en large et en travers pourquoi elle ne pouvait plus faire ça. Sa déception était grande, il se sentait coincé. Flynn ne savait pas quoi dire pour arranger la situation. Il voulait vraiment lui faire une place dans sa vie, il était prêt à se battre, mais Olivia ne l’était pas. Elle pensait à toutes les éventualités. Il était clair qu’elle serait d’avance jalouse de l’amour qu’il porterait à sa fille. Il ne savait pas quoi répondre par rapport à ça. Il ne pourrait pas faire passer sa vie en deuxième c’est un fait. Il ne comprenait cependant pas pourquoi tout ne pourrait pas marcher. Il y a plein de familles recomposées. Certes la leur serait différente des autres, mais il pensait réellement que l’amour pourrait tout régler. Olivia craignait que la petite fille ne la déteste parce que ses parents ne seraient jamais ensemble. Elle avait tout faux puisqu’elle savait déjà que ça n’arriverait jamais. Flynn a toujours été clair sur le sujet. Il pensait aussi qu’avec le temps et de la communication elle accepterait une nouvelle femme dans sa vie. D’autant plus qu’Olivia a toujours été si douée avec les enfants. Lorsqu’elle lui disait qu’elle ne voulait plus tomber enceinte il compris que sa pire peur se situait ici. Elle n’avait pas fait le deuil et était toujours bloquée avec cette idée qu’ils avaient besoin d’un enfant pour être heureux. Il savait que c’était le moment pour lui de la rassurer. Il devait trouver les bons mots. « Tout d’abord, ma fille sait depuis bien longtemps que sa mère et moi n’avons jamais été vraiment ensemble et qu’on ne le sera jamais. J’ai toujours voulu être clair sur ce sujet afin de lui éviter des désillusions. » Commença par lui répondre Flynn. Il tenait à ce qu’elle le sache. Il ne voulait pas de mensonge parce qu’elle méritait la vérité. « Alors oui elle passera toujours en premier, mais je ne comprends pas pourquoi on ne pourrait pas y arriver tous ensemble. Tu as ta place dans ma vie et je sais à quel point tu serais exceptionnelle avec elle. Tu ne le vois pas, mais tu es d’une bonté étonnante et tu serais merveilleuse. » Continua le jeune homme. Il en avait assez qu’elle se rabaisse en pensant qu’elle serait jalouse, pas assez bien ou autre bêtise du genre. Il l’a connaissait mieux que personne. Même le temps ne peut pas changer la bonté qu’elle a en elle. « Je comprends totalement que tu ne veuilles plus revivre l’expérience d’être enceinte et je l’accepte totalement. Jamais je ne te forcerais à faire quelque chose que tu ne veux pas. On a pas besoin de ça pour être heureux et ensemble. On est plus les mêmes Olivia .. » Fini par lui dire Flynn. Il aurait pu continuer son monologue longtemps, mais il décidait de s’arrêter. Il voyait que ça n’arrangeait pas forcément la situation. Olivia semblait terrifiée à l’idée de le perdre à nouveau. Elle ne comprenait sûrement pas la sincérité des paroles de Flynn. Elle ne voyait pas tout l’amour qui lui portait. Il savait que si elle lui donnait une nouvelle chance il ne regarderait aucune autre femme, il ne referait pas les mêmes erreurs. Flynn était têtu et ne voulait pas laisser passer sa chance d’être avec elle, mais il comprenait qu’à ce moment précis il l’obtiendrait aucune réponse. Elle avait sûrement besoin de plus de temps. C’était aussi un risque. Il voyait dans quel état elle était et il se sentait coupable de lui forcer la main. « Mais je comprends si tu n’es pas sûr de toi. Je devrais te laisser réfléchir, m’éloigner. » Lui fit remarquer le jeune homme. Il disait la vérité il était prêt à s’effacer pour lui laisser le temps de faire un point avec elle-même. Certes il prenait un sacré risque, mais il ne pouvait pas la pousser autant dans ses retranchements. Il l’avait fait assez souffrir. Si elle décidait de ne jamais leur redonner une chance il devrait l’accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   Sam 2 Jan - 23:58

Il avait réussi, Olivia se souvenait de tout, même si dans le fond elle n’avait jamais oublié toutes ces années auprès de lui. Mais ce baiser n’était pas aussi positif qu’il aurait pu le croire. Elle se souvenait certes de leur amour, l’intensité de leur relation, leur alchimie, mais elle se rappelait aussi de ce qu’elle avait ressenti lorsqu’ils s’étaient séparés. L’humiliation, la trahison, la déception mais surtout la douleur, et bien qu’elle avait apprécié le retrouver de cette manière là, elle était terrifiée à l’idée de se relancer dans quoique ce soit avec lui. Il était la seule personne au monde capable de la rendre misérable, de la détruire. Et il l’avait fait. Olivia savait bien que tout ça n’avait pas été intentionnel, mais le résultat était le même, elle s’était retrouvée littéralement détruite et encore aujourd’hui, elle n’était pas guérie. Alors, bien sûr qu’elle avait encore des réticences à ce sujet, d’autant plus que c’était l’alcool qui le faisait agir comme ça. Puis comme elle lui avait dit, l’amour entre eux n’était peut être plus une raison suffisante pour elle pour qu’ils se remettent ensemble. En trois ans, ils étaient allés de l’avant, en quelque sorte, ils avaient avancé dans leur vie, ils n’étaient plus sur la même longueur d’onde. Et une vie avec Flynn n’était peut être plus ce qu’elle voulait maintenant. Une vie avec Flynn et sa fille. Sa fille qu’il avait eu avec une autre femme qu’elle. Cette configuration était compliquée et Olivia ne savait pas si elle aurait assez de force et de courage pour faire face à tout ça et surtout vivre avec ça. Mais elle écoutait ce que Flynn avait à lui dire. Il semblait tellement sûr pour eux, Olivia aurait tellement aimé pouvoir lui donner une seconde chance là tout de suite maintenant, mais malgré ses paroles sincères, elle ne se sentait pas, du moins pas maintenant, pas ce soir. Il tirait un portrait d’elle qu’elle ne connaissait pas. Bonté, merveilleuse, c’était certainement pas ce qu’elle était, mais elle ne commentait rien parce qu’elle savait que si elle le contredisait, ça allait l’hériter. Puis il fini par dire quelque chose qui sonna comme une sonnette d’alerte dans l’esprit de la jeune femme : ils n’étaient plus les mêmes. « T’as raison, on est plus les mêmes. Qui sait, je suis plus celle que t’as aimé et si on se redonne une chance, on se fera plus de mal qu’autre chose. » Olivia le regardait, elle ne voulait pas le blesser en quoique ce soit, mais elle ne voulait pas s’emballer trop rapidement et elle voulait être honnête avec lui. Bien sûr qu’elle serait heureuse de le retrouver, de retrouver leur complicité d’avant, elle l’aimait après tout mais c’était trop d’un coup pour elle. « Tu crois que l’amour ça suffit ? Ca a pas suffit la dernière fois. Comment tu peux être aussi sûr, optimiste ? » Ce n’était pas un reproche, au contraire, elle voulait être capable de lui dire la même chose, être aussi optimiste que lui, mais comme d’habitude, elle était la plus incertaine dans leur couple, elle l’avait toujours été et c’était Flynn qui l’avait aidé à s’accepter, à avoir confiance en elle. Ils se complétaient, c’était un fait. Même si elle ne savait pas vraiment ce qu’elle lui apportait. Finalement, quand Flynn lui dit qu’il devrait lui donner du temps pour réfléchir et s’éloigner d’elle, elle s’approchait à nouveau de lui. « Je suis sûre de ce que je ressens. Je peux pas t’oublier.. On peut pas juste prendre une décision comme ça sur un coup de tête. Tu comprends ? Y’a à peine dix minutes on s’engueulait et t’étais prêt à tirer un trait sur moi.. » Elle attrapait son visage entre ses mains et vint à son tour l’embrasser tendrement, elle voulait qu’il sache qu’elle ne mentait pas sur ses sentiments. Au final, il avait réussi son coup, elle lui demandait simplement qu’ils prennent leur temps. Après quelques secondes, elle se reculait et le regardait avec un petit sourire. « On devrait rentrer.. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: this is stupid (flynn)   

Revenir en haut Aller en bas
 
this is stupid (flynn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quizz moto.
» You can't be old and wise unless you were young and stupid.
» NOEL - STUPID CUPID
» bae ji jun ϟ stupid boy
» Crazy stupid love

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: