AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 First meet with you, brother (ft. Alistair Holloway)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: First meet with you, brother (ft. Alistair Holloway)   Sam 5 Déc - 19:01


First meet with you, brother
Alistair Holloway & Ryan Cartwright


Il était sept heures du matin et Ryan venait de terminer sa garde, enfin. La nuit lui avait parut sans fin et elle était exténuée. La blonde avait mal partout, ses jambes étaient lourdes, elles tremblaient et semblaient sur le point de la lâcher à tout moment. Elle était ankylosée et avait l’impression d’être au fond du gouffre. Ryan, elle adorait son métier, vraiment. Depuis qu’elle était petite elle n’avait rêvé que d’une chose, sauver des vies. Et puis c’était tout naturellement qu’elle s’était dirigé vers les urgences, pour l’adrénaline, le côté urgent de la chose, l’insolite, le mouvement, la course, l’originalité et toutes les beautés qu’elle pouvait trouver dans ce service. Mais ce soir, elle n’en pouvait plus Ryan, elle était au bout du rouleau et il fallait encore qu’elle rentre chez elle. Le truc, c’est qu’elle ne se sentait pas d’attaque pour faire la route. Elle se sentait tellement fatiguée qu’elle n’avait pas l’impression de pouvoir tenir jusque chez elle. En fait, elle ne savait même pas si elle pouvait bouger, elle était plantée là, au milieu des urgences et attendait le moment où ses jambes flageolantes la lâcheraient. Le chef de service posa sa main sur son épaule et déclara. « Beau travail Cartwright. La nuit n’a pas été de tout repos, rentrez chez vous on se revoie demain. » Demain, à cette pensée, la blonde voulut s’allonger sur le sol pour passer la journée ici. Demain c’était trop tôt, elle hésita un moment à dormir ici, dans la salle de repos. Et puis elle se souvient de toutes ces personnes qui s’étaient laissé aller dans les draps et fit la grimace. Puis finalement, elle sourie, elle aussi était passée dans ses draps, avec Sara, Heidi et Lucas. Non sur cette dernière pensée elle grimaça.  

Ryan prit l’ascenseur et arriva au quatrième niveau, dans la salle des titulaires. Du café, pensa-t-elle. Elle hésitait entre le boire froid de peur de s’endormir avant qu’il ne soit prêt ou le prendre sous forme de poudre, histoire qu’il agisse vite. La fatigue la rendait particulièrement stupide alors elle sourie et entra dans la salle. « Bonne nuit. » déclara-t-elle à la seule personne qui se trouvait déjà là. « Euh bonjour, pardon. »  Un lapsus révélateur. A ce moment précis, Ryan ne rêvait que d’une chose : dormir. Elle alluma la cafetière, bâilla et se tourna vers son interlocuteur. Elle resta figée sur place, c’était Alistair. Elle le connaissait bien, mais lui ne la connaissait pas. Elle avait appris son existence trois mois plus tôt, dans une lettre de sa mère. Il était son demi-petit frère, le fils de son père. Les mots de sa mère lui revinrent alors en tête : « Tu as un demi-frère Ryan, un homme aujourd’hui, qui comme toi, n’a pas eu l’occasion de passer beaucoup de temps avec son père. Cet homme fait partie de notre famille, de ta famille désormais. » C’était dingue, cet homme faisait parti de sa famille mais il ne le savait même pas. Ça lui faisait bizarre à Ryan de connaître une chose sur lui, que lui-même ne connaissait pas. Elle avait envie de lui parler, d’apprendre à le connaître, c’est sa mère qui lui avait conseillé. « Tu sais, ton frère n’a rien à voir avec ce qu’a fait ton père, il ne l’a jamais connu, alors j’aimerais beaucoup que tu ne lui en veuilles pas et que tu l’acceptes dans la famille. Alors vas-y, lances-toi, vas le voir, apprends à le connaître, rattrapez le temps perdu ensembles et soyez la famille que vous méritez tous les deux d’avoir. » Et puis la cafetière indiqua que son café était prêt. La blonde réalisa qu’elle était plantée devant lui, la bouche grande ouverte de se trouver si près de son frère, depuis au moins une minute. Elle devait avoir l’air stupide en plus d’avoir des cernes et un air totalement exténué. « Pardon. » Pourquoi s’excusait-elle ? De l’avoir dévisagé comme ça ? D’avoir presque fini par baver devant lui à force d’avoir garder la bouche ouverte ou bien que la cafetière ait fait du bruit ? Elle finit par attraper sa tasse et se tourner vers le chirurgien. « Vous êtes le nouveau titulaire de cardiologie ? » Elle sourie, comme si elle ne le savait pas. Elle ne pouvait clairement pas lui avouer qu'elle savait beaucoup de choses sur lui parce qu'elle avait passé beaucoup de temps à l'observer dans les couloirs, et qu'accessoirement, elle avait interrogé leurs amis communs parce qu'en réalité, ils avaient le même père. Non, faire l'ignorante, c'était pas mal en fait.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: First meet with you, brother (ft. Alistair Holloway)   Sam 12 Déc - 9:52


First meet with you, brother
Ryan & Alistair


La nuit avait été particulièrement longue. Alistair ne savait même pas quelle heure il était quand il était sorti du bloc opératoire, au quatrième étage. Machinalement, il s'était dirigé vers la salle des titulaires. Il avait pris un café, s'était posé dans un fauteuil et avait placé une main sur sa tête. Pendant l'opération, il était resté parfaitement concentré, il savait où il allait, il connaissait chacun de ses gestes par cœur, bref, il faisait son métier de la manière la plus parfaite qui soit. Mais quand il avait mis les pieds en-dehors du bloc, il avait senti une fatigue particulièrement intense s'emparer de lui. Allez savoir comment c'était possible de rester aussi concentré pendant cinq heures, alors que l'intervention en urgence avait commencé à vingt-trois heures et s'était terminée vers quatre heures du matin. C'était pour Alistair comme s'il était huit heures du matin et qu'il commençait sa journée après une nuit de sommeil réparateur. Sans doute la force des chirurgiens, être capable de se concentrer dès le moment où une vie était en jeu.
Quoi qu'il en soit, la nuit était plus que bien avancée quand Alistair était entré dans la salle des titulaires histoire de se reposer un peu. Il était là depuis seulement quelques minutes quand finalement, il entendit la porte s'ouvrir et se refermer. Un « bonne nuit » sortit de la bouche d'une jeune femme, suivit tout de suite d'un « bonjour ». Elle aussi semblait avoir passé une nuit difficile, sans doute coincée sur une intervention ou une autre.
Alistair avait rapidement relevé les yeux pour voir de qui il s'agissait, mais sans se concentrer davantage sur son visage, ce qui était plutôt bizarre dans le cas d'Alistair, qui ne manquait jamais une occasion de reluquer une jolie fille.

Bonjour oui.

Il eut un léger sourire, avant de refermer les yeux quelques minutes en appuyant sa tête contre le dossier du fauteuil dans lequel il se trouvait. Il entendit la jeune femme se préparer un café, attendre  et au moment où il rouvrit les yeux, il se rendit compte qu'elle l'observait depuis une bonne minute au moins. Légèrement mal à l'aise, il se demanda s'il était en train de commettre une boulette. Ben oui, depuis qu'il vivait à San Francisco, Alistair avait couché avec pas mal de filles, il essayait toujours de se rappeler de leurs visages, mais franchement, ce n'était pas toujours le cas. Avait-il couché avec cette fille sans s'en souvenir ? C'était bien possible oui. Et puis elle était tout à fait son style : blonde, jolie, travailleuse, et elle semblait avoir du caractère pour le peu qu'il pouvait en voir. Finalement, elle ouvrit à nouveau la bouche pour s'excuser. De quoi ? Il avait un doute. En tous cas elle semblait extrêmement fatiguée et il n'en tint pas compte et quand elle lui demanda s'il était le nouveau titulaire en cardiologie, Alistair lui sourit et s'approcha pour se servir un nouveau café, le sien ayant un peu trop refroidi à son goût.

C'est ça oui. Alistair Holloway. Et vous êtes ?

Très jolie, ça oui, mais outre le fait que ça soit une très jolie fille, elle semblait avoir plus ou moins son âge, et en jetant un coup d’œil à sa tenue, il devina qu'elle était elle aussi titulaire mais il lui était impossible de savoir dans quel service elle travaillait. Pourtant Alistair était certain de l'avoir déjà vue quelque part. Sans doute un service dans lequel il lui arrivait de faire un tour.
La jeune femme avait des cernes sous les yeux, elle semblait particulièrement exténuée, tout comme lui d'ailleurs. Alistair avait passé une nuit compliquée, penché sur ce vieil home dont le cœur avait lâché en plein milieu d'un repas familial.

Nuit difficile ?

Alistair n'était pas un grand bavard de prime abord, mais une fois qu'il connaissait un peu la personne, il se déridait complètement pour se lancer dans de grandes conversations. Il adorait bavarde, rigoler, mais il avait simplement besoin de se sentir un peu en confiance avec la personne à qui il s'adressait. Parler de boulot, c'était toujours un sujet qui lui permettait de voir s'il était ou non en confiance avec la personne en question. Il y avait rarement beaucoup de monde en salle des titulaires à cette heure de la nuit. C'était agréable de voir qu'il pouvait discuter un peu maintenant, ça lui permettrait de rester éveillé jusqu'à la fin de sa garde... Dans deux heures environ. Il devait encore tenir jusque là. Donc heureusement que la jolie blonde avait fait son apparition en salle des titulaires !

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
 
First meet with you, brother (ft. Alistair Holloway)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livre 50 ans NATO Tiger Meet
» Ma machine
» Ma tite collection (pour le moment les vernis, maj bientot) Edit : réf
» BIG BROTHER, s'infiltre dans une garderie privée.
» C'est quoi votre machine?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: