AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kendall&Alex - love me like you do

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kendall&Alex - love me like you do   Sam 5 Déc - 14:21



   
   Kendall&Alexander
   Love me like you do

U
n, deux, trois, elle comptait ses pas. Kendall avait parfois tendance à être un peu stressée, beaucoup trop d’ailleurs parfois. Elle courait à droite, à gauche, les internes, les résidents, tout le monde dans l’hôpital pensait qu’elle rentrait chez elle en catimini pendant ses pauses pour aller retrouver un mystérieux amant, ou un homme qu’elle cachait dans son appartement pour éviter qu’on ne le voit. Personne ne connaissait la vie cachée du docteur Allen. Elle était l’une des meilleures dans son boulot, ses patients avaient généralement confiance en elle pour qu’elle parvienne à leur redonner l’envie de vivre, de marche, ou de remuer le moindre de leur muscle. Mais parfois, il y avait les réticents, ceux qui alimentaient les rumeurs à son sujet. Quoi qu’il en soit, elle s’en fichait, parce qu’elle savait que lorsqu’elle arrivait chez elle, son frère l’attendait, allongé dans le divan, généralement devant la télévision. Parfois, il était exactement ce qu’on pouvait attendre d’un jeune homme de vingt-trois ans, et puis il y avait les jours où il était malade, rendu affaibli par les médicaments qu’il devait avaler pour espérer aller bien. Tout ça avait tendance à jouer sur son comportement à elle aussi, mais elle tentait de rester forte. Inutile d’alimenter de nouvelles rumeurs.

Et puis, en-dehors de Jamie, il y avait aussi Alexander. Un de ses patients. Ils se connaissaient depuis un moment déjà. Lui était patient à l’hôpital, atteint d’une forme rare de Parkinson précoce, lui qui avait un métier où il devait être tellement minutieux. Il ne supportait pas sa condition, il ne supportait pas la personne qu’il était devenu, et pourtant, il existait entre eux une alchimie sortant de l’ordinaire. D’un côté, Kendall avait terriblement envie de s’engager avec lui, malgré qu’il la repousse sans arrêt. Elle savait que c’était la maladie qui parlait, et non pas lui. Et d’un autre côté, il avait tellement tendance à la traiter n’importe comment que parfois, elle voulait simplement l’envoyer promener et vivre sa vie. Mais de quelle vie était-elle en train de parler ? Celle où elle se contentait de travailler d’arrache-pied avant de rentrer chez elle pour s’occuper encore d’un malade. Bien sûr, elle refusait que qui que ce soit s’occupe de son frère, mais d’un autre côté, elle avait parfois envie de retrouver des collègues dans un bar, de boire jusqu’à en être ivre, mais elle n’avait pas le droit de faire ça. Aujourd’hui, elle était une jeune femme mature, plus une adolescente en quête de sensations.
Arrivée au boulot ce matin-là, la jeune femme était directement montée dans son service. Elle avait justement rendez-vous avec Alexander aujourd’hui. Le souci, c’est qu’elle ne savait jamais quel Alexander elle allait avoir devant elle : le gentil, celui qui l’attirait, et qui était également attiré par elle, ou celui de mauvaise humeur, fatigué de vivre, en proie aux doutes. Elle priait secrètement pour que ça soit le premier, car elle était dans l’une de ces mauvaises semaines, une semaine où Jamie se sentait mal, et elle avait horriblement besoin d’une épaule réconfortante.

Pénétrant dans son service, elle salua quelques-unes de ses collègues avant d’enfiler sa blouse et de rentrer dans la salle de rééducation. C’était généralement là-bas qu’elle recevait, parce qu’elle avait sous la main tout le matériel dont elle risquait d’avoir besoin. Kendall fut surprise de trouver au milieu de la pièce un appareil qui n’était pas du tout à sa place. Elle soupira, prit ses forces à deux mains et tenta de e tirer vers un coin de la pièce, quand elle entendit une voix la saluer :

Oui, une petite minute…

Elle tirait de toutes ses maigres forces, et quand elle atteignit enfin le coin de la pièce, elle prit une profonde inspiration avant de relever les yeux pour croiser le regard d’Alexander. Elle ne put cacher un sourire qui vint s’accrocher à ses lèvres, avant de disparaitre aussitôt. Elle ne voulait pas avoir l’air trop contente de le voir.

Oh salut. Comment ça va aujourd’hui ?

Cela pouvait sembler être une question complètement idiote, mais Kendall n’avait pas envie qu’il s’apitoie sur son sort. Il y avait des bons jours et des mauvais jours, elle le savait mieux que personne. Alors ce n’était pas à elle qu’il fallait venir faire la comédie de l’homme maudit. Elle n’était pas prête à l’accepter.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Kendall&Alex - love me like you do
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: