AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'm at the payphone, trying to call home (rip)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: i'm at the payphone, trying to call home (rip)   Jeu 3 Déc - 20:21


RIPLEY HARGREAVES
“ Tell me honestly, would you still love me the same? ”

NOM :  Hargreaves. Le nom bizarre, le nom anglais, le nom que l'on me demande continuellement d'épeler. Et pourtant, le nom dont je serai éternellement fier parce qu'il me vient de ma mère. PRÉNOM : Ripley, assez original dans son genre aussi. Mais très peu de personnes m'appellent ainsi. Rip, c'est plus court, plus pratique, et ça sonne bien non ? AGE : Trentre-trois ans depuis le 1er Septembre. La trentaine bien attaquée mais ça aussi, j'en suis fier. Je n'ai pas encore de cheveux blancs après tout ! SURNOM :   FunnyBear. Parce que je suis un nounours, parce que j'ai une barbe, parce que je suis sage-femme, parce que j'aime faire rire le monde, détendre l'atmosphère et parce que je suis l'acolyte de Bellamy. TeddyBear & FunnyBear v'voyez. ORIGINES :  Anglaises par ma mère, mais je suis américain, né en Amérique et qui y a toujours vécu. STATUT :  Dans le néant je dirais. Entre le désert sentimental et le refoulement amoureux vous voyez ? Le rire, l'amitié, et le boulot c'est tellement plus cool à vivre tous les jours pour se compliquer l'existence avec ce truc qu'on appelle l'amour. Non mais vous avez vu dans quelle merde est Bells parce qu'il est amoureux ? Non merci ! MÉTIER :  Sage-femme. Ou maïeuticien pour les machins plein de testostérone qui n'acceptent pas d'avoir un boulot de " femmes ". Je dois bien avouer que je n'ai pas toujours porté fièrement la blouse rose mais maintenant, après plusieurs années dans le service et plusieurs centaines de petites bouilles nées dans mes bras, j'en suis fier de mon job. TRAITS DE CARACTÈRE : Impulsif, il ne faut pas attendre longtemps avant qu'il bondisse + Créatif , tant au boulot que dans sa passion, la musique : il innove constamment + Fier de sa vie, fier de son boulot, fier de sa mère : il n'est pas prétentieux ou arrogant, juste fier d'en être arrivé là. trop fier pour montrer ses faiblesses d'ailleurs + Altruiste, avec un boulot pareil, il vaut mieux l'être un minimum + Détaché, sentimentalement détaché + Drôle, taquin, joueur, il aime prendre la vie avec le rire et le sourire + Bon vivant, agréable à vivre + Fidèle, honnête et digne de confiance danses ses relations + Mystérieux, renfermé, réservé sur ce qui pourrait le toucher + Et pourtant, malgré tout, c'est un grand sensible le Hargreaves. GROUPE :  Stethoscope. AVATAR :  Adam Levine, le plus sexy des tatoués. SCENARIO OU INVENTE ? :  Scénario parfait de Bellamy  


✃ It's as if I could not breathe without you.
1. J'étais le genre de gamin qui ne faisait pas de cadeaux à la fête des pères ou qui écrivait Maman à la place de Papa sur la carte. Mon père, je ne le connais pas, je ne l'ai jamais vu et je ne veux jamais le voir. J'ai appris bien trop tard son existence et je suis devenu l'homme que je suis sans son aide. Et ma mère ? C'est juste la femme de ma vie. Point barre. 2.  J'étais aussi le genre de gamin à passer son temps à courir, sauter, crier, faire rire la galerie et pas forcément à étudier. Mais jamais sans Bellamy. Jamais sans mon Jagger. Ils ont beau être sept là-bas dedans alors que chez moi nous tournions en rond à deux, mon Jagger, c'est lui. 3. Quand nous étions ados, Bells et moi passions nos après-midi dans nos chambres ou dans leur garage à jouer de la musique. Batterie pour lui, guitare pour moi, rien ne pouvait nous arrêter et nous enlever cette passion. Ni nos familles, ni nos études, ni notre avenir. Personne n'a d'ailleurs réussi à me séparer de cette guitare. 4. En parlant de guitare, j'ai un demi-frère. Robert. Et si, ça a un rapport, parce que Robert est aussi un mordu de guitare. Aller savoir, c'est peut-être un truc que notre géniteur nous a transmis. Je le pensais être mon père au départ, avec ses dix-huit années de plus mais il s'est trouvé être mon frère. Un frère avec des années de retard, une vie à comprendre, un ado turbulent à apprivoiser et un rôle de père à combler. Good luck Bobby ! Il n'est pas parfait mais il s'en sort bien. 5. J'ai été interne en médecine, avant de tout plaquer pour suivre mon ami. Parce que oui, malgré les apparences, malgré ma gueule de rebelle, j'en ai dans la tête et j'ai de quoi avancer. Problème ? Pour moi, la vie ce n'est pas la réussite professionnelle mais belle et bien la réussite amicale, relationnelle. Je bosse encore sur l'amour, mais l'amitié, je ne pouvais pas la laisser passer. Bells en sage femme ? Qu'à celà ne tienne, je ferai aussi naître des bébés ! 6. Je n'ai pas le permis voiture et c'est un choix. A quoi ça sert si ce n'est à faire le beau gosse dans sa cabriolet pour aller chercher sa copine au ciné ? Aucune utilité. La moto c'est bien plus pratique, et bien plus enclin à l'adrénaline. Je ne me déplace jamais sans mon fidèle destrier. 7. J'ai les bras, avant-bras, jambes, mains, torse marqués à vie. Autrement dit, j'ai une bonne partie du corps tatoué. Mes sentiments refoulés d'enfance, mes choix de vie, mon premier et unique amour, mon meilleur ami, la musique, ma philosophie de vie, tout est inscrit en moi. Il ne vous reste plus qu'à comprendre toutes ces significations. 8. Je vis en colocation avec Roma et Duncan, deux titulaires en chirurgie à la tête bien remplie. Le trio infernal tourne bien, et je ne pense pas qu'ils n'aient trop à se plaindre de ma présence, tant qu'ils me laissent ma dose journalière de café, de musique et de bonbons au caramel. 9. Je ne crois plus en l'amour, ou plutôt je n'ai pas envie de prendre le risque de m'y frotter. Je l'ai déjà vécu, j'y ai déjà goutté, j'ai été déçu, trahi, laissé au fond du trou et je ne veux plus renouveler l'expérience. L'amitié me suffit largement et j'en suis comblé. L'amour, je le laisse à ceux qui se plaisent à souffrir. Et si je tombe sur la perle rare ? Je lui souhaite bon courage pour m'ouvrir les yeux sur sa personne. 10. En grande contradiction avec ce que je viens de dire, je rêve d'être père. Je veux être père. Avec ou sans femme, je veux avoir ce rôle que personne n'a eu le courage de tenir dans ma vie. Je veux rattraper ce temps qu'on ne m'a pas accordé. Alors oui, je sais que techniquement, je risque d'avoir quelques difficultés à concevoir un enfant seul, je suis sage-femme je vous rappelle. Je ne veux pas d'amour charnel mais je veux un enfant. Toujours simple de Rip, je sais...11. Note à vous même : je ne suis ni un dragueur, ni un séducteur, ni un Don Juan. Vous ne me trouverez pas nu en salle de repos entre deux accouchements avec la titulaire du troisième. Je ne fais pas dans ce domaine là, malgré mes airs de rebelles et de rigolo du coin, encore une fois. Les apparences sont souvent trompeuses et il va falloir vous y faire avec moi.  12. En dehors de la musique et des nourrissons, je suis aussi un passionné de sport, ou plutôt de dépassement de soi. Vous ne me verrez que très rarement sur un terrain - et si ça arrive ça sera sur un terrain de basket - mais ne vous étonnez pas à me voir courir par n'importe quel temps, à n'importe quelle heure dans les rues ou parcs de San Francisco.   13. Et le treizième ? Je n'ai rien de plus à dire, j'aime juste faire peur aux superstitieux...

✃ I need you to stand by me.

-
-
-
-
-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm at the payphone, trying to call home (rip)   Jeu 3 Déc - 20:21

+1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm at the payphone, trying to call home (rip)   Jeu 3 Déc - 20:22

+2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm at the payphone, trying to call home (rip)   Jeu 3 Déc - 20:22

A vous les amours
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm at the payphone, trying to call home (rip)   Jeu 3 Déc - 20:45

moi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm at the payphone, trying to call home (rip)   Jeu 3 Déc - 20:50

Mais volontiers Comment dire non ?

Tu as une idée ? Une envie ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i'm at the payphone, trying to call home (rip)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i'm at the payphone, trying to call home (rip)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Call Signs de tous les bâtiments de la ZM-FN
» Blague sur un call center belge
» Mission en Ecosse avec V.F.
» Swatch Urban Decay
» Shop MAC / Cook Mac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: Version 1 :: les liens-
Sauter vers: