AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 sorry dude, shit happens {Diego}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: sorry dude, shit happens {Diego}   Dim 29 Nov - 23:42



I'm sorry dude, shit happens.
William & Diego

La fatigue commençait à se faire ressentir tandis qu'il finissait de suturer un pancréas après en avoir retirer la moitié. En face de lui il pouvait seulement voir les yeux de sa résidente, celle-ci pas vraiment heureuse d'être sur cette intervention depuis la mort de son dernier patient. Elle était complètement éteinte et absente depuis le début de la chirurgie. Il n'avait malheureusement pas le temps de s'occuper de ça tandis qu'il quittait le bloc pour aller se désinfecter les mains. L'opération était une réussite et elle n'en était qu'une parmi tant d'autres dans cette journée qui ne faisait que commencer. Une garde enchaînée, il n'avait envie que d'une seule chose après avoir passé la nuit aux urgences — une bonne et longue douche et au moins quarante-huit heures de sommeil bien mérité. Mais dans ce métier il avait appris que rien ne se déroulait comme il le souhaitait, un milieu où l'imprévisible avait sa place et où chaque décisions avaient un impact considérable. L'absence de vie privée rendait le quotidien beaucoup plus supportable, personne ne l'attendait à la maison depuis son divorce il y a trois mois. Il ne se sentait évidemment pas prêt à remettre ça et profitait donc ce son nouveau statut de célibataire pour se retrouver un peu avec lui-même et faire le point. Il voyait tous les jours défilés des traumas importants, des vies bousillées où il devait annoncer des mauvaises nouvelles, réduire à néant l'espoir de patients et de familles dans l'attente. On pourrait croire que ça pousserait à la dépression, mais cela lui donnait surtout l'envie de vivre et de profiter car la vie était courte et précieuse. En tant que chirurgien il le savait, mais en tant qu'homme un peu moins car son temps, son existence, il l'offrait à l'hôpital.

Il rejoignait alors les vestiaires pour prendre une douche rapide et se changer. La blouse enfilée, il décida de s’octroyer une petite pause en bipant ses internes pour qu'ils s'occupent de ses post-op. L'avantage d'être titulaire c'était bien évidemment de déléguer le travail aux apprentis, l'inconvénient c'était qu'il devait enseigner à ces futurs médecins et ça ce n'était pas toujours une partie de plaisir. Il poussa alors les portes de la salle de repos où quelques médecins s'offraient quelques minutes de répit avant de retourner à leurs occupations. Il s'approcha de la cafetière pour s'offrir un café noir bien mérité tandis qu'il se laissait tomber lourdement sur un des sièges. Il posa son regard sur une de ces collègues qui dormait carrément sur la table, le bipeur à la main. C'était donc à ça qu'il ressemblait ? Un an qu'il avait retrouvé le chemin de l'hôpital, lui qui avait pendant trois ans exercé la médecine sur le front en Irak. Malgré l'année écoulée, il avait encore du mal à reprendre un rythme plus calme, habitué au traumas et à l'urgence. Il était évidemment rentré en un seul morceau, mais il gardait quelques séquelles psychologiques et émotionnelles. Il avait perdu tellement d'amis sur le front, mais il en avait retrouvé certains ici. Gagnait-il au change ? Il en savait rien, il devait juste faire avec et continuer à vivre. Son bipeur le sortit alors de ses pensées, observant le message en poussant un long soupir. Un collègue interrogea alors William du regard tandis qu'il se levait en terminant son café. « La diva. » Deux mots qui provoquèrent un sourire désolé envers le chirurgien. Quand il fallait y aller, il fallait y aller.

William n'avait pas vraiment connu beaucoup de patients désagréables, du moins il n'en gardait aucun souvenirs marquant. Il y avait bien eu des chieurs, des récalcitrants, mais des comme lui, jamais. Diego Cobalt faisait partie de ceux qu'il n'arrivait pas à mettre dans une case. C'était une célébrité, un joueur talentueux pour qui il avait déjà payé des places hors de prix pour le voir jouer. Il avait été énormément déçu d'apprendre que l'homme qu'il avait longtemps admiré sur le terrain se révélait être imbuvable sur un lit d'hôpital. Il imaginait aisément que ce n'était pas évidemment pour lui, que cet accident bouleversait sa vie et l'obligeait à tout remettre en question. Mais le tempérament et l'attitude de Colbalt l'empêchait de compatir totalement. Il marchait alors jusqu'à son service suivit de près par deux internes qui avaient déjà hâte de se retrouver en face d'une légende du sport américain.

Il frappa quelques coups et poussa les portes de la chambre de Diego, son dossier médical dans la main en s'approchant de lui sans lui offrir un regard sympa. « Diego Cobalt, vingt-huit ans, a subi une angio-embolisation après un éclatement de la rate. » Récita alors une jolie interne d'une manière très scolaire sans quitter des yeux le basketteur, apparemment fan. William hocha la tête sans regarder l'interne, son regard figé sur son dossier médical. « Bien ... Vous avez assez bien supporté l'intervention, vous avez un peu de fièvre donc on va continuer les antibiotiques en attendant les résultats de votre dernier scan. Je vais vous ausculter ... » Il était froid et distant, préférant éviter le plus possible de rapport humain en sa compagnie. Il enfila alors des nouveaux gants et s'approcha de Diego pour venir voir la cicatrice. Evidemment c'était douloureux au touché vu le nombre de traumas qu'il avait subi à cause de son accident. Il était en vie et c'était un putain de miracle d'après lui.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
 
sorry dude, shit happens {Diego}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA
» [Divers campagne Madagascar] CAP DIEGO AU CID 1972
» [Divers campagnes] DCAN DIEGO SUAREZ
» Diego le chat super héros
» [Campagne] UNITÉ MARINE A DIEGO SUAREZ ET UNIQUEMENT CE SUJET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: