AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 it's a beautiful day to save lives. (bran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: it's a beautiful day to save lives. (bran)   Dim 29 Nov - 20:54

Il a suffit d'une seconde pour que tout dérape. Une seconde pour que les murs blancs de l'hôpital ne remplacent le ciel orangé de San Francisco. Une seconde pour que deux infirmiers ne l'aident à s'installer sur un lit derrière un grand rideau bleu qu'elle ne trouve pas vraiment beau. Et maintenant, elle attend, là, tout en détaillant le bandage de sauvage qui recouvre sa jambe blessée. On vient lui redemander son nom, son prénom et elle sent toute l'ironie de la situation d'être à la place du patient alors que l'infirmière connait sûrement son identité. Ou peut-être que non, justement. A vrai dire, Cece s'en fiche un peu que l'on reconnaisse son visage. Avec ses grands yeux ouverts comme un hibou, son sourire qui trahi son euphorie et sa paume tendue ouverte devant elle, Cece réclame un cachet pour faire passer la douleur. C'est la quatrième fois qu'elle refait son sketch de femme blessée qui souffre juste pour s'enfiler une dose d'anti-douleurs. La première fois, elle avait vraiment mal. Sa blessure lui arrachait des spasmes douloureux et désagréables. Désormais, chaque cachet rend le monde un peu plus beau, un peu plus drôle. Tellement fun. Elle retire son petit gilet pour le jeter plus loin sur une chaise mais il glisse lamentablement sur le sol. Elle trouve la situation particulièrement ironique, quand elle constate que son seul jour de repos se termine aux urgences. Ce n'est pas la première fois que la titulaire part toute seule faire une randonnée, mais c'est la première fois qu'elle s'écorche ainsi la jambe comme une idiote en tombant dans les rochers. Après des années à parcourir des kilomètres de sentier, elle se blesse, là et elle éclate de rire. Ça lui semble tellement ridicule. C'est sa façon de relâcher la pression. Parce qu'elle s'en veut d'avoir été stupide ou de ne pas savoir qui appeler dans un moment pareil. Elle attrape un magazine et y arrache une page pour tenter de faire un bateau en origami. Son mal de crâne a disparu et elle a tout le loisir de jouer les artistes, de voir qu'elle est seule, qu'il n'y a personne pour lui raconter une blague sur sa jambe à moitié ouverte ou pour simplement lui tenir compagnie. Elle a tout le loisir de faire une rétrospective sur sa situation jusqu'à ce qu'il apparaisse. La dose de cachets avalé lui donne l'impression qu'il est apparu par magie. Lui, le médecin. Son visage lui est inconnu et Cece le détaille de la tête aux pieds. Des pieds à la tête alors qu'elle se fait la réflexion qu'il n'y a pas que dans les séries que les docteurs peuvent être beaux. Ses grands yeux marrons restent fixés sur l'homme qui lui fait face, impatiente qu'il s'active. « Cadeau. Pour vous. » Elle lui tend le petit bateau en origami. Il est pas très bien plié mais dans son esprit, Cece s'imagine talentueuse. Et l'important, c'est qu'il ressemble réellement à un bateau. Sans la dose d'anti-douleur, elle n'aurait sûrement rien offert et serait soigneusement restée à sa place de patiente. Elle a un sourire immense planté sur ses lèvres à l'instant où elle s'allonge complètement sur le lit, croise ses mains sur son ventre tout en sifflotant le générique de Game of Thrones. « Vous avez pas des cachets pour la douleur ? J'ai mal. » Elle repose sa tête sur le lit et observe le plafond qui lui semble particulièrement beau. Magique. « Mon groupe sanguin c'est A positif. Et je peux vous chanter la dernière chanson de Adele si vous voulez, je la connais par cœur. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: it's a beautiful day to save lives. (bran)   Lun 30 Nov - 15:22

Les heures se ressemblent et les patients aussi, sa garde lui paraît interminable. Comme souvent pendant ses jours de congés, il a proposé ses services pour effectuer une garde supplémentaire, une façon comme une autre d'arrondir les fins de mois. Seulement, il commence légèrement à être épuisé, surtout qu'il s'est déjà fait insulter au moins six fois depuis le début de sa garde et qu'il a déjà dû changé de blouse parce qu'on lui avait vomi dessus. D'habitude, il adore les urgences, l'effervescence qui y règne, il y a toujours quelque chose à faire, un patient à examiner, mais aujourd'hui il commence à saturer. Tout ce qui le motive pour continuer à bosser est l'image de sa fille, il avait besoin de cet argent pour elle, pour lui permettre d'avoir un avenir meilleur. Il est sur le point d'aller faire une pause café, quand une infirmière passe et lui fourre un dossier dans les bras en lui indiquant un rideau. Impossible de refuser, il est là pour ça, il espère seulement que ce n'est pas encore un ivrogne qui s'est ouvert la tête en voulant s'essayer au surf avec trois grammes d'alcool dans le sang. Résigné, il ouvre le rideau, le refermant aussitôt derrière lui et affichant son sourire rassurant de médecin, alors qu'il a le nez plongé dans le dossier, maudissant intérieurement la personne qui a écrit avec une écriture illisible. « Cadeau. Pour vous. ». Il relève la tête et découvre le petit origami, qui en plus de cela a plutôt mauvaise mine, il sourit poliment en s'emparant de l'objet. Il le fourre distraitement dans une poche de sa blouse, sachant pertinemment qu'il finirait vite à la poubelle. « Merci, je suis le docteur Weaver, je vais m'occuper de vous. ». Il ne lui faut pas longtemps pour localiser la blessure de la jeune femme à la jambe. Rien de bien alarmant à première vue, c'est plutôt le sourire béat sur son visage qui l'inquiète. Un coup d'œil au dossier et la confirmation est là, plusieurs signatures différentes qui avaient administré le même traitement d'antidouleurs. Bran savait bien que le personnel était débordé, mais quand même. « Vous avez pas des cachets pour la douleur ? J'ai mal. ». Cette fois, il est obligé de rigoler car vu comment elle est chargée, elle ne risquait plus de sentir grand chose, il avait l'habitude de voir défiler les drogués qui essayaient de se faire prescrire des drogues, mais c'était un genre tout nouveau de patient. Surtout qu'il venait juste de réaliser à qui il avait à faire, son visage lui disait quelque chose, mais il venait juste de la replacer, la femme qui fricotait avec Lip à une époque. Par contre, le service où elle travaillait lui échapper complètement, il n'avait jamais eu l'occasion de travailler avec elle par le passé. Bran espérait vraiment que l'adage que les médecins font les pires patients n'allait pas s'avérer vrai. « Mon groupe sanguin c'est A positif. Et je peux vous chanter la dernière chanson de Adele si vous voulez, je la connais par cœur. ». En tout cas, elle était plutôt divertissante, même si complètement à côté de la plaque. « Vous n'avez pas perdu trop de sang, vous ne devriez pas avoir besoin d'une perfusion et pour ce qui est des antidouleurs, vous en avez eu largement assez pour le moment. ». Avec précaution, il commence à retirer le bandage de fortune qu'elle a autour de la plaie. Après tout ce qu'il a vu dans la journée, cette blessure lui semble bien dérisoire, mais il n'en montre rien. Il s'était attendu à un truc bien glauque, au moins voir l'os de la jambe. « Ça m'a pas l'air trop grave, on va désinfecter pour éviter une infection et quelques points devraient faire l'affaire. ». En disant cela, il tire une chaise ainsi que le chariot de soin où se trouve le désinfectant et les compresses. Réellement, il aurait pu aisément déléguer ce cas à un interne pour qu'il se fasse la main sur les sutures, mais il avait bien envie de rigoler un peu. « Je connais pas la dernière d'Adèle, mais vous pouvez chanter Skyfall à chaque fois que ça pique si vous voulez. ». Comme il l'aurait fait avec un enfant, il applique la compresse sans prévenir sur la blessure, pas certain qu'elle ressente quelque chose avec la dose d'antidouleur qu'elle a déjà pris.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: it's a beautiful day to save lives. (bran)   Mar 1 Déc - 15:41

Elle le fixe, avec ses grands yeux de hibou et son sourire de débile heureuse. Un sentiment de plénitude intense l'envahi de la tête aux pieds. La sensation de s'abandonner totalement tout en se sentant parfaitement à sa place. Elle est vraiment bien, là, entourée par des rideaux bleus hideux, le bruit des urgences qui devraient lui bousiller les tympans mais qui se transforment en une douce mélodie. Elle respire une joie de vivre qui est sûrement le résultat de toutes ces doses d'antidouleurs ingérées tout le long de la soirée. Il n'y a plus de petite voix dans sa tête qui lui ordonne de s'excuser auprès de Lip. Plus de voix, juste une envie de tarte au citron. Rien de logique. « Vous n'avez pas perdu trop de sang, vous ne devriez pas avoir besoin d'une perfusion et pour ce qui est des antidouleurs, vous en avez eu largement assez pour le moment. » Cece hoche la tête comme une gamine que l'on viendrait de punir pour avoir vider le stock de bonbons. Il a des gestes délicats, soignés, ce qui l'encourage à rester calme pour lui faciliter son travail. Peut-être aussi parce qu'elle imagine le docteur Weaver lui couper la jambe si elle se montre agaçante. « Ça m'a pas l'air trop grave, on va désinfecter pour éviter une infection et quelques points devraient faire l'affaire. » Nouveau hochement de tête discipliné tout en admirant le médecin qui s'installe sur une chaise à côté du lit pour s'occuper de sa jambe. Ce n'est pas l'envie qui lui manque de bavarder mais peut-être qu'il préfère du calme. « Je connais pas la dernière d'Adèle, mais vous pouvez chanter Skyfall à chaque fois que ça pique si vous voulez. » Elle le regarde, amusée de le voir l'encourager à pousser la chansonnette et aussi un peu étonnée qu'il n'ait pas entendu la chanson. Cece prend un air faussement boudeur le temps de réfléchir. « Donc pas de bisou magique pour me guérir ? Je suis déçue, il parait que c'est plus efficace que les chansons d'Adele. » Ses mains se croisent à nouveau sur son ventre et elle reste étendue sur le lit, silencieuse, tellement calme en comparaison à l'euphorie qui éclate dans sa tête. Elle jette simplement des regards un peu partout autour d'elle, sa curiosité piquée à vif. Son sourire béat est toujours présent. « Vous êtes beau. » Elle parle avec une facilité déconcertante, dévoilant ce qui devrait rester caché au fond de sa tête et ne jamais en sortir. Peut-être qu'il y a aussi une part d'amusement, de voir sa réaction, comme si elle était prise entre deux feux. La réalité et son imaginaire assoiffé de vie. Elle s'assoit, lève les mains en l'air, les tourne et les retourne pour voir les égratignures causé par sa chute tout en commençant à fredonner une chanson des Jackson 5. Et son regard revient s'accrocher au visage du médecin, captivée par son air concentré sur son travail. Il aurait pu facilement donner l'ordre à un interne de s'en occuper pour se consacrer à une intervention mille fois plus intéressant mais ce n'est pas le cas. Arrivée au refrain de la chanson I want you back, elle tend son bras en direction du médecin pour le pointer du doigt. Pour l'encourager à chanter aussi. « A votre tour, docteur Weaver. » Si elle est nulle pour faire des origamis, elle peut toujours se vanter de chanter un peu correctement. Ses mains tapotent l'une contre l'autre pour donner le rythme alors que Cece continue de chantonner jusqu'à la fin du refrain. « On m'a toujours dit que je ressemblais à Christina Aguilera en brune. Avec moins de poitrine. Vous en pensez quoi ? » Au même instant, ses deux petites mains se posent sur sa poitrine. Elle a cessé de chanter pour redevenir calme, saisit par une nausée. Un mal de mer. Ou un truc du genre. « C'est normal si tous les objets tournent en rond ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: it's a beautiful day to save lives. (bran)   Ven 4 Déc - 13:55

C'est sans aucun étonnement qu'il constate que la jeune femme ne réagit même pas quand il applique le désinfectant sur sa blessure, ce qui n'est qu'une preuve de plus pour affirmer qu'elle a un peu abusé des antidouleurs. Son comportement lui rappelle ses années d'universités, quand il se retrouvait à devoir surveiller certains de ses camarades complètement stones ou alors simplement celui d'un enfant qui a abusé de sucreries. « Donc pas de bisou magique pour me guérir ? Je suis déçue, il parait que c'est plus efficace que les chansons d'Adele. ». Bran lui adresse un sourire amusé, détournant quelques secondes son attention de ce qu'il est en train de faire. Avec une patiente pareille, il avait bien du mal à se comporter de manière professionnelle. Le calme revient et il reprend méticuleusement ce qu'il était en train de faire, jusqu'à ce qu'il sursaute presque en l'entendant à nouveau. « Vous êtes beau. ». Cette fois, il rigole, incapable de se retenir devant tant de franchise. Surtout qu'il a l'impression qu'elle dit cela plus comme une constatation que pour le draguer. « Merci, c'est gentil. ». Dans un autre contexte, dans une autre vie, il lui aurait probablement retourné le compliment, car elle n'était vraiment pas désagréable à regarder. Ce n'était pas vraiment le fait qu'elle soit sa patiente qui le gênait, le statut de médecin plaisait tout particulièrement aux femmes et il ne s'était jamais privé pour en profiter. En réalité, le problème venait des liens unissant la jeune femme à Lip, vu les relations tendues qu'il entretenait avec le titulaire en pneumochirurgie, il se voyait mal s'enfoncer encore plus en brisant le bro code. Elle se met à fredonner une chanson qui ne ressemble en rien à Adele et Bran bouge sa tête en rythme tandis que ses mains continuent leur travail. « A votre tour, docteur Weaver. ». Pendant une seconde, il se demande ce qu'elle lui veut, il ne va pas lui faire de compliments quand même. On comprenant qu'elle veut qu'il chante, il secoue poliment la tête. La chanson ce n'était pas vraiment son truc, même si elle était complètement shootée et incapable de discerner une belle voix, il ne prendrait pas le risque de s'afficher pour autant. « On m'a toujours dit que je ressemblais à Christina Aguilera en brune. Avec moins de poitrine. Vous en pensez quoi ? ». Il est obligé de la regarder intensément pendant quelques secondes pour essayer de voir s'il trouve des ressemblances avec la chanteuse, mais même en fermant un œil rien ne vient. « Je pense que vous devriez changer de fréquentations et que si vous avez besoin d'aide pour cette poitrine, y'a le service de chirurgie plastique au quatrième étage. ». Cela semble lui avoir cloué le bec et Bran est plutôt fier de lui, surtout qu'il a fini la partie désinfectante et qu'il va devoir passer à la suture, ce qui nécessite qu'elle ne bouge pas trop, alors autant qu'elle soit calme. « C'est normal si tous les objets tournent en rond ? ». Vraiment, elle lui rappelle ses années d'université, les symptômes qu'elle décrit, Bran en a lui-même fait l'expérience après des soirées beaucoup trop arrosées. « Je pense pas, mais si vous êtes avec Dora, demandez lui un autographe pour moi. ». Il n'est pas certain qu'elle comprenne sa référence, mais il s'en moque un peu à ce stade, elle n'est pas en état de se moquer de ses connaissances en matière de dessins animés pour enfants. « Je vous donne une astuce, fixer un point dans la pièce et évitez de fermer les yeux, c'est pire quand on ferme les yeux. ». Pour ne pas la paniquer ou autre, vu que ses réactions étaient assez imprévisibles, il sort discrètement le fil et l'aiguille dont il va avoir besoin pour recoudre sa jambe. Il essaye de prendre son ton de voix de médecin le plus rassurant possible. « Maintenant je vais avoir besoin que vous bougiez absolument pas pendant que je vous recous vous pouvez me raconter une histoire pendant ce temps-là, comment vous vous êtes fait cette blessure par exemple. ». Normalement, il préférait le calme pour être certain de faire des sutures propres, mais avec cette patiente, il pensait bien qu'elle aurait dû mal à rester silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: it's a beautiful day to save lives. (bran)   Lun 7 Déc - 20:38

Malgré le tournis, elle médite quelques longues minutes sur cette poitrine qui semble trop petite aux yeux du monde. Encore plus après la remarque du médecin qui lui renseigne à quel étage se trouve le service de chirurgie plastique. Clairement, jamais aucun homme ne s'en était plaint, mais certains de ses amis n'avaient jamais hésité à lui faire quelques critiques. « Je pense pas, mais si vous êtes avec Dora, demandez lui un autographe pour moi. » Elle rigole, pas sûre de comprendre. Sa mémoire lui renvoie l'image d'une petite gamine avec un t-shirt violet et un short orange, haute comme trois pommes, avec un sac à dos et un singe comme ami. Le pire dans sa situation, c'est qu'elle regarde réellement autour d'eux pour voir si elle n'aperçoit pas Dora quelque part. Elle remercie secrètement sa nièce de l'obliger à regarder les dessins animés à chaque fois qu'elle passe voir sa sœur. « Négatif, elle n'est pas là. Et je veux pas vous rendre jaloux mais j'ai une photo avec Dora. » Résultat d'un week-end à Disney en compagnie de sa petite nièce. Elle espère secrètement qu'il parle réellement du dessin animé et non pas d'une actrice qui aurait gagné un Oscar. Si elle avait pu atteindre son sac posé à côté du lit, elle lui aurait montré le fameux cliché. « Je vous donne une astuce, fixer un point dans la pièce et évitez de fermer les yeux, c'est pire quand on ferme les yeux. » Elle a presque envie de lui faire remarquer qu'il est une bonne excuse pour ne pas avoir à fermer les yeux, mais elle se retient. Elle le dévore littéralement du regard. Et le compliment s'évanouit sur ses lèvres. « Maintenant je vais avoir besoin que vous bougiez absolument pas pendant que je vous recous vous pouvez me raconter une histoire pendant ce temps-là, comment vous vous êtes fait cette blessure par exemple. » Elle lui adresse un petit salue militaire, comme deux compagnons pourraient faire pour se saluer. « A vos ordres, chef. » Normalement, Cece resterait muette. De nature calme, presque réservée, la dose d'antidouleurs lui donne une poussée incroyable d'adrénaline. D'abord silencieuse en l'observant passer le fil dans l'aiguille avec des gestes si doux et maitrisés, Cece envisage, pendant trois secondes, de rester sage. Pour lui faciliter son travail et ne pas lui poser de problème. « J'étais partie faire de la randonnée. Et je suis tombée en essayant de grimper dans un arbre. » Fin de l'histoire. Elle hausse les épaules, comme si elle prenait conscience que son histoire n'a absolument rien d'intéressante. Mais il voulait savoir. Surtout qu'elle continue de penser qu'un baiser magique pourrait guérir sa blessure. Le médecin ne semble pas utiliser ce genre de méthode, c'est dommage. « Honnêtement, c'est vraiment l'autographe de Dora que vous souhaitez ? Pas le mien ? Je suis plus belle pourtant. Et j'allais vous proposer un rendez-vous et des places pour voir le prochain concert d'Adele. » Elle tapote ses doigts, les uns contre les autres. A vrai dire, la titulaire n'a aucun ticket pour le prochain concert de la chanteuse et ne compte pas vraiment s'en acheter. Tout ce qu'elle réussit à faire, c'est à montrer qu'il ne lui déplait pas. Elle n'a jamais été entreprenante avec les hommes mais ça l'amuse. Même si ça ne fait que l'embêter un peu. « Vous êtes résident dans quel service ? Plastique ? » Ça ne l'étonnerait pas après qu'il lui ait proposé de l'aide pour refaire sa poitrine. Alors, sans prévenir, déterminée à le distraire pendant qu'il travaille, Cece relève son t-shirt. Jusqu'au dessus de sa poitrine pour la laisser apparaître avec sa lingerie. « Vous en pensez quoi ? Petite ou pas petite. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: it's a beautiful day to save lives. (bran)   

Revenir en haut Aller en bas
 
it's a beautiful day to save lives. (bran)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» it's a beautiful day to save lives. (bran)
» Panoramas and 3D Virual Tours of the Most Beautiful Places Around the World:
» What a Beautiful Life
» save water, drink champagne. (asa)
» Beautiful by aufeminin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: