AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les amants profitent toujours du sommeil des maris. (Juliet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les amants profitent toujours du sommeil des maris. (Juliet)   Sam 28 Nov - 16:41

Les amants profitent toujours du sommeil des maris.
Le seul moyen de résisté à la tentation, c'est d'y céder.
Juliet ✧ Lissandro
Résident en pédiatrie, je n'arrive toujours pas à me faire à ça et pourtant c'est bel et bien la réalité pour moi. Je ne fais pas partie de ces élèves doués, qui réussisse au premier non, moi au contraire je suis plutôt de ceux qui galère pour obtenir ce qu'ils souhaitent, mais j'y arrive. J'ai longtemps voulu baisser les bras, changer de métier, changer d'horizon, mais pour faire quoi au final ? La seule chose qui me motive c'est ça, la chirurgie, la pédiatrie, je ne me vois pas ailleurs. C'est ma première année en tant que résident en pédiatrie, c'est vrai que lorsque j'évoque ma spécialité beaucoup de personnes ne me crois pas et pourtant, je peux être un « mauvais garçon » et aimer les enfants oui c'est possible. A vrai dire, il faut vraiment me connaître pour savoir qui je suis réellement et savoir que je ne suis pas si froid, si arrogant que ça, malheureusement ici pour le moment pas grand monde me connais sous mon autre visage, enfin si peut-être une personne. Aujourd'hui et comme tous les jours depuis le premier jour de mon interna dans cet hôpital, mon temps de pause je le passe à la cafétéria, c'est là que nous, résident nous nous retrouvons pour rigoler l'espace de quelques minutes. Aujourd'hui je suis sur un cas difficile, celui d'un enfant atteint d'un cancer et a qui nous devont tout faire pour ne pas qu'il souffre, c'est le genre de cas que je trouve difficile, le genre de cas qui me brise le cœur en mile morceaux, mais auquel je dois faire face malgré tout si je veux continuer là dedans. L'heure de ma pause est arrivée et je décide de me rendre à la cafette histoire de prendre un bon chocolat chaud et un petit quelque chose à manger. Alors que je paye ma boisson et ma viennoiserie j'aperçois Juliet a quelques pas de moi. « Bonjour Mademoiselle ... » Lui dis-je en souriant et tout bas pour que personne m'entende sauf elle.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les amants profitent toujours du sommeil des maris. (Juliet)   Sam 28 Nov - 19:53

    Depuis ce matin et le moment où je me suis levée du mauvais pied, me foulant la cheville au passage, laissant échapper tous les jurons que je pouvais connaître, je savais que cette journée allait être longue, bien trop longue. J'avais préparé le déjeuner que j'avais un instant partagé avec mon mari avant de partir chacun de son côté, avec un regard distant et encore un peu plus insupportable. Ma vie ne rimait plus à rien, j’enchaînais les journées sans savoir ce qu'il allait se passer encore cette fois ci, la vie n'était pas un long fleuve tranquille comme certains pouvaient le dire et lorsque je me retrouvais face à tous ces enfants tous aussi petits les uns que les autres, ayant du mal à respirer, mon coeur se fendait : comment pouvais je me plaindre de ma vie face à la leur ?
    Les heures s'écoulaient et je ne savais pas réellement lorsque j'aurais un peu de temps pour moi, je venais de faire les premiers soins d'un tout nouveau né, tout mignon, oui même si c'est faux tous les nouveaux nés ne sont pas beaux ! M'assurant que j'avais un peu plus de dix minutes devant moi, sauf si urgence, je prenais mon bippeur au cas où avant de me diriger vers la cafétéria. Le plateau en main, une grande tasse de café, mon dopant préféré, un croissant et quelques raisins, je me mettais ensuite en quête d'une table pour pouvoir me poser tranquillement, un bref instant, être seul avec moi même .... mais non ça ne serait pas pour maintenant ! J'entendais la voix de Lissandro, je me tournais vers lui, esquissant rapidement un sourire qui s'effaçait tout aussi rapidement, le regardant de la tête au pied. Avec une autre Lissandro ... Sort les violons pour une autre ! Il semblait content de me voir, et je savais que ceci était réciproque, rien qu'à le voir avec moi, il pouvait m'apporter tout ce que j'avais besoin, cette protection, cette admiration, tout ce qui pourrait me faire sentir vivante et importante et pourtant je préférais le savoir loin de moi, beaucoup plus loin de moi alors qu'il posait déjà son plateau en face du mien, en espérant qu'il ne s'installe pas totalement tout de même. Comment tu vas ce matin ? dis je d'une voix faible, tout le monde savait qu'on faisait semblant de se supporter pour le travail, oui on faisait semblant ... ou pas finalement ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les amants profitent toujours du sommeil des maris. (Juliet)   Lun 30 Nov - 15:02


    Mon côté « beau garçon » me permet de faire certains écarts avec les femmes, j'en abuse peut-être un peu trop même parfois, mais j'aime bien. Je sais jouer de mon charme, c'est surtout ce que mes ex-petites amies me disent et au final j'aime ça, leur faire tourner la tête, c'est plutôt drôle. Avec Juliet c'est complètement différent, c'est la première fois que je m'attaque à une femme mariée et je dois dire que cela ne me dérange pas vraiment, au contraire, c'est comme un défi de réussir à la séduire et je dois dire que jusque là je m'en sors pas si mal. En public nous sommes tous les deux comme chien et chat, elle est ma supérieur et je me dois d'obéir même si ce n'est pas vraiment mon genre en temps normal puisque je déteste les ordres. En intimité elle ne cache pas vraiment son attirance pour moi puisque elle m'a déjà cédé en couchant avec moi, l'un de mes plus beaux moment je dois dire. C'est donc l'heure de la pause et pour une fois il n'y-a pas grand monde je vais pouvoir prendre mon temps pour choisir ce que je veux, mais très vite je remarque que la femme déjà installée est Juliet est évidemment je ne peux pas passer à côté sans rien dire, il faut que je la cherche, que je la taquine et que je la provoque un tout petit peu. Je lui adresse en toute discrétion un bonjour, mais elle ne semble pas vraiment d'humeur aujourd'hui. « Avec une autre Lissandro ... Sort les violons pour une autre ! » Je lui offre mon plus jolie sourire, celui que je fais généralement pour le faire craquer. Je regarde autour de moi et je me dis que peut-être qu'elle cherche a faire celle qui me repousse alors qu'elle ne souhaite qu'une seule chose, m'avoir dans son lit? Je ne sais pas, mais me dire ce genre de chose me motive encore plus dans mon jeu de séduction. « Pourquoi ça, tu es insensible à mon charme peut-être ? » Je jette discrètement un coup d'œil à droite, puis à gauche, je sais que les histoires de jambe en l'air sont interdit entre nous, mais je sais également qu'ici, la moitié de l'hôpital a coucher ensemble, alors pourquoi pas moi ? « Comment tu vas ce matin ? » Malgré tout elle cherche a savoir comment je vais, cette situation m'amuse et je rentre dans son jeu. « Hum, je vais plutôt bien et toi ? Je ne te manque pas trop ? » Je me mords alors ma lèvre inférieure, tout en la regardant. Provocation ? Peut-être bien.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les amants profitent toujours du sommeil des maris. (Juliet)   Mer 2 Déc - 14:01

    Des fois, même la majorité du temps Lissandro m'insupportait, toujours à trouver les mots pour draguer tout ce qui bouge, autant dire que cela me mettait plus que de mauvaise humeur, non pas que je sois jalouse, mais juste que j'avais un instant d'être une parmi tant d'autres ! Cette dernière impression n'était pas des plus flatteuses, pour moi comme pour les autres, du moins je l'espérais. Levant les yeux au ciel suite à sa réponse, je soufflais un instant, non je n'étais pas d'humeur, la journée s'annonçait être beaucoup trop longue et il ne valait mieux pas que je m'énerve déjà. Stop Liss ! Change de sujet où je me barre vite fait, bien fait ... Car il savait très bien l'effet qu'il avait sur moi, cet effet que je ne supportais pas rien que d'y penser, et je ne comptais pas énumérer ou même détailler la relation que nous pouvions avoir en privé, devant la cafétéria entière, justement parce que tout cela devait rester privé, pour le bien de tout le monde.
    J'avais ensuite essayé d'entamer une conversation un peu plus intelligente et raisonnable, mais apparemment il n'était pas tout à fait de cet avis, mais je faisais volte face, me levant d'un coup je le regardais totalement énervée de ce qu'il pouvait dire. J'allais super bien avant que tu ne me prennes la tête vois tu ... C'est là qu'on voit la différence entre moi et toi ! Sérieux tu peux pas arrêter juste trente secondes ... Je prenais mon plateau, oui j'avais tout à coup plus faim, j'avais juste envie de prendre un peu l'air, en espérant qu'il ne vienne pas bousiller mes poumons avec sa cigarette, même si je me doutais bien qu'il ne me laisserait pas filer sans rien faire, je le connaissais après tout ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les amants profitent toujours du sommeil des maris. (Juliet)   Mar 8 Déc - 23:24


    Bien évidemment jamais je n'avouerais à Juliet mon attirance pour elle, premièrement car elle à un homme dans sa vie et deuxièmement car je ne sais même pas si pour elle j'étais simplement le coup d'une nuit ou alors bien plus que ça. Juliet à un caractère tellement fort que j'avoue avoir parfois du mal à la suivre, ce genre de caractère qui en temps normal vous ferez détester une personne et pourtant … Cette femme là m'attirais, elle avait ce petit quelque chose qui me donnait envie de lui courir après, de chercher plus loin, de la connaître encore plus. J'essaie de nouveau tant bien que mal de la draguer, mais comme à mon habitude je suis du genre lourd. « Stop Liss ! Change de sujet où je me barre vite fait, bien fait ... » Liss ou le surnom que je déteste le plus au monde et pourtant venant d'elle je l'accepte, mais c'est bien la seule d'ailleurs. Je sourie à sa phrase parce que je sais qu'elle ne partira pas, pas comme ça. « Je t'es déjà dis que ce surnom ne me plaît pas, j'ai l'impression d'être un bébé. » c'est bien la première fois que je me sens déstabiliser par une femme, moi qui d'habitude m'en sort toujours avec une femme, là je devais avouer que je me sentais perdu face à elle. « J'allais super bien avant que tu ne me prennes la tête vois tu ... C'est là qu'on voit la différence entre moi et toi ! Sérieux tu peux pas arrêter juste trente secondes ... » bon là visiblement j'avais tout gagné puisque d'un seul coup, plus de Juliet. A mon tour, je déposais mon plateau pour aller dehors, cette fois-ci je n'allais pas allumer de cigarette, sachant qu'elle déteste ça je ne voulais pas en remettre une couche. Cette fois-ci dehors nous étions seuls, rien que tous les deux, mais jamais a l'abri de regard. « Excuse moi... » Oui, moi Lissandro pour la première fois de ma vie je m'excusais auprès d'une femme.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les amants profitent toujours du sommeil des maris. (Juliet)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les amants profitent toujours du sommeil des maris. (Juliet)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'offrez-vous à vos maris, copains, amants ??? Je cherche l'inspiration... - Résolu
» Allaitement, fatigue, déprime, manque de sommeil
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Sommeil, maternage et tradition.... Je vais craquer
» probleme de sommeil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: