AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 long time, no see. (sebastian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: long time, no see. (sebastian)   Ven 27 Nov - 22:37


long time, no see.
EMMA & SEBASTIAN

Emma fixait le mur en face d'elle, s'imaginant ce que sa vie aurait pu être si elle avait menée sa grossesse à terme. Elle se serait éloignée de l'hôpital quelques temps, aurait pris un congé maternité. Elever un enfant toute seule demande du temps. Elle aurait eu enfin quelqu'un dans sa vie à qui se raccrocher, quelqu'un qu'elle n'aurait pas peur d'aimer. Elle s'était sentie prête et ce bonheur auquel elle pensait constamment depuis qu'elle avait fait son test de grossesse lui avait été arraché. La jeune femme laissa échapper un petit rire nerveux, en se disant qu'elle finirait vieille et seule, une Catlady comme les internes l'appelaient. Bien que depuis sa fausse couche, plus personne ne murmure ce surnom sur son passage. Trop gênés sans doute. Elle évitait ses amis qui étaient déjà parents comme la peste. C'était trop douloureux, d'assister au bonheur des autres. La jeune femme se dit qu'elle était égoïste de penser ainsi, mais pour une fois dans sa vie, elle s'accordait le droit de l'être. Emma voulait penser à son bien-être à elle, cette fois-ci, et ce bien être était d'éviter les jeunes enfants pendant quelques temps.

Emma avait plusieurs rendez-vous aujourd'hui, ce qui allait lui changer les esprits. Elle ne vit que pour son job dorénavant, et ses patients. Pour la seconde fois de la journée, elle regarda son agenda. Mais cette-fois ci, un nom lui sauta aux yeux. Sebastian Monroe. Bouchée bée, elle mit du temps à réaliser que la personne qui allait entrer dans son bureau, d'ici dix minutes, était un homme avec lequel elle avait couché plusieurs mois auparavant. Jamais elle n'aurait pensé le revoir, à vrai dire. Si ses souvenirs étaient bons, il était seulement de passage en ville quand elle l'avait rencontré. Si il y a bien une chose qu'Emma n'aime pas vraiment, c'est recroiser ses conquêtes d'un soir. Bien qu'il fallait avouer que, pour un homme en fauteuil roulant, Sebastian lui avait fait passer une nuit des plus torrides dont elle garde un excellent souvenir. Elle se demanda alors si il savait que c'était elle qui allait s'occuper de lui aujourd'hui, s'il l'avait choisi ou si c'était un pur hasard qu'ils se retrouvent dans la même pièce aujourd'hui. Le téléphone sonna. « Emma, monsieur Monroe est arrivé. » « Fais le entrer. » Fais chier, pensa-t-elle. Elle ne put s'empêcher de vérifier son reflet dans le miroir. Elle avait des cernes sous les yeux à faire peur à un mort-vivant et ne ressemblait à rien. La porte s'ouvrit et laissa passer un fauteuil roulant et un visage qu'elle connaissait (pour l'avoir vu de très, très près). La politesse voudrait qu'elle se soit levée de sa chaise pour l'accueillir directement à la porte, mais elle était tellement abasourdie qu'elle ne réussit pas tout de suite à se mettre debout. « Sebastian. Euh ... Salut. » Salut. Salut. Emma eut automatiquement envie de se frapper la tete contre un mur. Je t'en foutrai des saluts, moi. Gênant. Il était aussi mignon que dans ses souvenirs cela dit. « Euh, je peux t'apporter quelque chose ? Un verre d'eau, un café ? » Vas-y continue à être bizarre. Depuis quand tu proposes des cafés à tes patients ? Imbécile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: long time, no see. (sebastian)   Dim 29 Nov - 13:18

La kiné. Autrement dit, torture physique. S'il fallait juste s'occuper de garder mes muscles en forme, A la limite, ça irait, mais il faut être réaliste, ils s'éclatent bien, à tes dépens. Ils te font croire que tout ira bien, mensonge ! En réalité, ils sont là pour te prouver que la torture existe. Alors j'y vais toujours à reculons. j'ai du prendre un rendez vous à SF, pour changer de Kiné. je sais pas trop qui je vais avoir, un sadique ou non. Alors je l'imagine dans ma tête. Je vais là bas en taxi tranquillement tout en continuant de faire une image mentale. homme ou femme ? Si c'et une femme, tant qu'à faire, si elle pouvait être jolie. Faut le dire, quand elles sont moches, ça te donne moins envie d'y aller et vu que draguer, pour moi, reste plus délicat que pour d'autres. Je souris à l'idée qu'elle pourrait être très jolie, et qu'être ici serait moins chiant. J'arrive assez vite sur place, on me donne la salle et j'arrive. J'entre et là j'ai un fou rire. Là ou la femme en face devient blanche et commence à perdre ses moyens, moi je ris. Qui aurait pu dire qu'une femme rencontrée ya des mois, et que j'étais censé ne jamais revoir est là devant moi. La situation est hilarante, sa réaction aussi. Salut Emma que je réponds hyper décontracté. Je vais m'amuser, à mes séances de Kiné jle sens. Aussi jolie que dans mes souvenirs. Elle me propose un café ou un thé. je la regarde et arque un sourcil. Nan merci, je pense qu'on est pas là pour ça. t'es là pour me torturer non ? Que je lui dis avec un grand sourire sachant qu'elle sera mal à l'aise toute la séance et moi mort de rire. Toby dirait que je suis un fichu crétin et un sadique avec elle. C'est de bonne guerre, après tout, elle compte pas me aire de cadeau. Je finis par me calmer et peut être, avoir un tout petit peu de compassion. Pas trop non plus. Jte rassure, pour moi, ça ne change rien. Tu n'as pas à être gênée. au moins tu as vu tout... Pas de surprises. Ouais je parlais de mon corps. Certains médecins découvraient les marques et étaient toujours surpris, parce qu'après tout, il en restaient qui n'étaient pas blasés devant les cas qu'ils avaient devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: long time, no see. (sebastian)   Mer 9 Déc - 23:02

Visiblement, le jeune homme n'allait pas lui faciliter la tache. Emma se renfrogna. Elle n'était pas d'humeur à jouer et à lancer des piques, mais s'il contait la mettre mal à l'aise, autant qu'elle essaye de lui rendre la pareille. Ou du moins, d'essayer. Car Emma Wells était une bien piètre comédienne, et se montrer sure d'elle alors qu'il faisait tout pour la déstabiliser n'allait pas être chose facile. Emma se mordit la lèvre inférieure, en signe de semi-panique. Très bien, il ne voulait rien. Soit, qu'il en soit ainsi. La jeune femme savait qu'au fond, il la taquinait, en essayant de la mettre mal à l'aise, que ce n'était pas méchant, mais elle ne put s'empêcher de se sentir un tantinet offusquée. « Comme tu veux. Après tout, pourquoi je te proposerai un traitement de faveur ? Des machines à café dégueulasse, y en a dans le couloir. » dit-elle, un léger sourire aux coins des lèvres. Elle se rassit et consulta d'un oeil la fiche de Sebastian. Elle connaissait déjà son histoire après tout. En fauteuil roulant à cause d'une mine anti personnelle. Des patients comme lui, elle en avait tous les jours, mais c'était le seul avec qui elle avait eu une aventure. Chose qu'elle n'aurait pas fait si elle avait su qu'un jour, il deviendrait son patient. « Qu'est ce qui t'amène ici au fait ? Tu savais que c'était moi qui allait m'occuper de toi ? Et comment ça va depuis ... la dernière fois ?  » Question idiote, il était visiblement toujours dans le même état. Puis qu'est ce qui lui prenait de le harceler de questions d'un coup. Ce n'était pas professionnel. Enfin après tout, elle avait vu plus de parties de son corps qu'elle n'aurait dû, alors pourquoi se montrer mal à l'aise ? « Oui ça pour avoir tout vu ... J'ai tout vu. Mais tu sais, je peux te recommander à quelqu'un d'autre, à un autre de mes collègues si tu préfères avoir quelqu'un que tu ne connais pas. On a de très bons kinés ici. » Elle-même ne savait pas si elle souhaitait le garder en tant que patient. Dans le fond, elle avait peur de s'écarter du droit chemin et de se retrouver une nuit de plus dans ses bras. Chose qui lui était bien entendu désormais interdite, car s'il n'était pas son patient par le passé, ce n'était plus le cas aujourd'hui. Et l'hôpital interdit formellement les relations patients-médecins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: long time, no see. (sebastian)   Mar 15 Déc - 10:14

C'était une plaisanterie et elle le prenait tout sauf "bien". Ca me faisait étrange. pourquoi agir ainsi ? J'allais pas être désagréable. Pour la simple raison qu'elle avait déjà vu d'elle même que ce n'était qu'un acte. Que j'étais pas l'asshole que je prétendais être. Pourquoi, je savais pas vraiment, ou du moins je m'attardais pas sur la question surtout. je la regardais, arquant un sourcil. La plus gênée c'était, semble t'il, elle, et la suite me le démontrait. Marrant jveux un café à présent, juste pour voir si tu sais le faire que j'ajoute avec un sourire, pour essayer de briser la glace à renfort de marteau piqueur. Surtout que la glace, je lavais fait fondre ya pas si long... Elle demande si je savais que ce serait elle, et pourquoi je suis ici. Je me marre presque. Curieuse la demoiselle. Elle faisait partie des filles avec qui j'avais bien accroché, mais que je comptais pas spécialement revoir. Parait que jpeux me faire opérer, pour remettre tout en marche, je devais au moins prétendre que j'y crois. Et non je ne savais pas que c'était toi. Même si ça n'avait rien changé pour moi, au contraire, j'avais moins d'appréhension à lui montrer mon corps comme ça. J'aimais pas le faire, c'était la partie la plus gênante pour moi. Voilà qu'elle renchérissait sur le fait que c'était elle, elle me proposait de demander quelqu'un d'autre. je la regardais, arquant à nouveau un sourcil. Pourquoi ? Ca te fait bizarre à ce point là ? moi ça me fait ni chaud ni froid. On est là pour me remuscler non ? Tu l'as bien fait la dernière fois non ? Que j'ajoutais, un grand sourire aux lèvres. Je regardais autour, finis par grimper sur sa table, enlevant ce qu'il fallait. un sourire apparut sur mon visage à la pensée qu'elle avait fait tendre des muscles qui n'avaient pas besoin d'être réhabilités, ou qui n'étaient pas prête de s’atrophier un jour. Mais elle risquait d'aller chercher immédiatement un collègue si je faisais allusion à ça, ou pas, mais je prendrais le risque. On y va ? Sauf si, toi, tu veux pas de moi en tant que patient, je comprendrais. Pas vraiment, je trouverais ça ridicule, mais oui, parfois, je savais tenir ma langue, c'était un choix de le faire ou non après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: long time, no see. (sebastian)   

Revenir en haut Aller en bas
 
long time, no see. (sebastian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» M482 VISÉ
» it's been a long time coming
» Chasseur de mines M619 Vinh-Long
» long voyage pour nourrisson de 6 mois
» Recherche des Verre Long Drink F913

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: