AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 shinny happy people. (tess)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: shinny happy people. (tess)   Mar 24 Nov - 18:48

Aujourd'hui, Bran est d'humeur joueuse. Sans doute, parce que tout ce qu'il a entrepris dans la journée s'est couronné de succès. Une opération qui s'est déroulée à merveille, pour laquelle il a obtenu les félicitations de son titulaire. Même sa patiente insupportable aux multiples fractures avait enfin quitté l'hôpital. C'est en partie pour cela qu'il s'est retrouvé dans le vestiaire des résidents avec l'envie de faire une farce à quelqu'un et pour cela pas de meilleur choix que Tess. Tout simplement, parce qu'elle était sa cible préférée quand il s'agissait de faire des blagues, puis il y avait moins de chance qu'elle le prenne mal que d'autres personnes. Pour certains, on pouvait presque croire qu'ils avaient un véritable scalpel dans le cul. Sous le regard un peu interrogatoire de certains résidents, il s'était emparé d'une bonne partie des affaires se trouvant dans le casier de la jeune femme. Pour la faire rager un peu plus, il laisse un petit bout de papier avec une énigme bidon lui indiquant où elle pourrait retrouver ses affaires. Bran n'a aucun scrupule à décimer ses affaires aux quatre coin de l'hôpital, laissant à chaque fois un petit mot pour lui indiquer où chercher le prochain objet. L'étape finale se trouvait dans la chambre d'une patiente fameusement connue dans tout l'hôpital, en effet elle avait la fâcheuse habitude de tenir la jambe pendant d'agonisantes minutes à tous ceux qui avaient la malchance de pénétrer dans sa chambre. Bien sûr, Bran s'était arrangé pour se faufiler dans la chambre quand la patiente n'y était pas, il n'avait eu aucune envie d'avoir le droit au résumé du dernier épisode des feux de l'amour. Pendant les quelques heures qui suivirent, le jeune homme avait pris bien soin d'éviter le service d'obstétrique et de guetter la présence d'une tignasse blonde. Avec elle, il pouvait s'attendre à des représailles à tout moment. Néanmoins, il avait fini par baisser sa garde au moment de prendre son repas. Pour ne pas changer ses bonnes habitudes, il avait opté pour un repas pas du tout équilibré à base de frites et de viande rouge, à force d'user de tous les stratagèmes pour faire manger des légumes verts à sa fille, il était sérieusement en manque de mauvaise bouffe. Un véritable hypocrite, mais devant sa fille, il était obligé d'avoir un comportement irréprochable, alors quand il était à l'hôpital, il avait tendance à régresser complètement. Il était en train d'essayer d'engloutir le plus de frites pleines de ketchup dans sa bouche, quand il remarque soudain Tess qui marche droit vers lui. Pour ne pas parler la bouche pleine, il s'empresse d'avaler tout ce qu'il a dans la bouche afin d'être le premier à lui envoyer une vanne. « Alors, t'as enfin découvert vers quel bord penchait la nouvelle petite infirmière ? Le tien ? Le mien ? Quoi qu'avec ta tête je te donne pas beaucoup de chances, tu transpires ? T'as couru un marathon ou quoi ? ». Petit sourire malicieux sur le visage, il ne peut s'empêcher de fanfaronner, ne se rendant pas compte qu'il a une magnifique trace de ketchup au coin des lèvres qui lui donne l'air stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: shinny happy people. (tess)   Mer 25 Nov - 15:52

Tess est une personne posée, d'habitude. D'habitude. Sauf qu'on n'est pas d'habitude. Parce que d'habitude, son casier n'est pas complètement vide quand elle revient d'une césarienne les vêtements plein de sang et de liquide amniotique. Parce que d'habitude, elle a sa boite de scones qui l'attend pour la réconforter. Parce que d'habitude, elle prend la monnaie de sa tirelire en forme hippopotame obèse pour s'offrir un petit thé au distributeur. Parce que d'habitude, elle ne retrouve pas un post-it avec inscrit dessus "L’œil cochon de Sauron tu puniras" au fond de son casier. Tess fulmine. A tous les coups, c'est signé Bran. Qui d'autre irait transformer le contenu de son casier en chasse aux trésors ?

Après quelques heures de traque infructueuse en quête de ce sale gosse de Bran, la blonde se résigne à suivre la piste qu'il lui a laissé. En espérant qu'il ait été plus clément dans le choix de ses futurs indices. Parce qu'après s'être tapé (dans le sens chaste du terme) l'agent de sécurité aux mœurs légères, disons qu'elle se pose des questions sur qui et où elle atterrira prochainement...

Et apparemment, elle a raison. Pour chaque minute qui passe, elle a au moins maudit Bran dix fois. Et encore. Ça c'est pendant son temps de répit entre chaque indice. Ses aventures l'ont menée, entre autres, dans les sous-vêtements d'une infirmière (elle ne veut même pas savoir comment Bran a pu réussi à mettre cet indice ) qui ne s'est pas gênée pour lui foutre une baffe du tonnerre du feu de dieu, puis dans le lit d'un junkie qui ne cesse de baragouiner à propos d'une théorie du complot sur les illuminati. Elle a littéralement fait le tour de l'hôpital en un après-midi, jusqu'à même découvrir des endroits qu'elle aurait préféré garder au chaud dans son imaginaire. Vous savez, ces patients dont les chambres sont entourées d'un tel folklore qu'on préfère rester à l'écart.

Alors qu'elle marche vers le prochain (et le dernier, d'après son inventaire mental) indice, elle croit apercevoir Bran à la cafétéria. Elle plisse des yeux. C'est bien lui. Sa trajectoire bifurque dangereusement. Tel Terminator, Tess s'avance d'un pas menaçant vers le jeune homme. Et avant même qu'elle ait pu atteindre une distance de parole raisonnable, Bran balance une pique qui enterre ses espoirs de ne pas vouloir s'afficher devant tout l'hôpital. La blonde constate qu'il n'a même pas remarqué que la moitié du réfectoire les regarde. Ou alors il s'en fiche. Oui, connaissant Bran, il s'en fiche sûrement. « Quoi ? La vue te plait pas ? » Elle transpire tellement que ses vêtements lui collent à la peau. De toutes façons, rien que de la voir en galère doit suffire pour plaire à Bran. « En parlant de la petite infirmière, elle a un message pour toi. » Dit-elle avec un sarcasme non dissimulé. Sitôt fini, une baffe part embrasser la joue de Weaver. Elle espère que sa mâchoire brûle autant que la sienne. Mais... Sa main ? C'est quoi ce truc rouge ? Le visage débile de Bran vient répondre à sa place. « Ta nouvelle copine a ses règles ? Ou t'as juste décidé d'essayer un nouveau style pour apitoyer les filles ? C'est assez désespéré comme technique, même de te part. Je peux te rencarder tu sais, aucun soucis, y qu'à demander. » Elle lui sourit tout aussi malicieusement avant de lui piquer une fritte et de s’asseoir à la table. Elle a besoin de gras suite au "marathon" qu'elle vient de se taper. Et en bonne compagnie, c'est toujours mieux. Après un silence faussement mortuaire spécial "l'heureetgraveilesttempsdepayer", elle éclate de rire. Et c'est rare qu'on voit Barbie rire. Mais avec Bran c'est différent. « Alors ? T'as l'air de bonne humeur ! Raconte, sale gosse. » Elle continue de piquer des frittes sans gêne, aucune, se sert même du coca direct dans le gobelet de son comparse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: shinny happy people. (tess)   Jeu 26 Nov - 16:15

Au contact de Tess, Bran a l'impression de redevenir cet étudiant en médecine d'une vingtaine d'années qui se préoccupait plus de faire la fête et de s'amuser que d'autres choses. Puis, c'était assez drôle de pouvoir parler de femmes avec une autre femme, car elle avait des réactions bien différentes de ses potes masculins. L'absence d'ambiguïté était appréciable, même s'il la taquinait quand même parfois pour le principe, mais il savait bien que jamais rien ne se passerait entre eux et ça c'était plutôt rare dans un hôpital qui ressemblait parfois à un véritable baisodrome. Tellement qu'il couvrait désormais toujours ses yeux quand il devait pénétrer dans une salle de repos. « Quoi ? La vue te plait pas ? ». Bran grimace d'un air de dégoût, comme s'il venait de tomber sur une femme avec des poils dignes de Chewbacca. Tess était loin d'être moche, même lui devait bien le reconnaître, mais il n'irait jamais formuler une chose pareille à haute voix. « En parlant de la petite infirmière, elle a un message pour toi. ». À ce stade, il sourit toujours fièrement, s'imaginant que l'infirmière veut un rencard avec lui ou lui a tout simplement fait transmettre son numéro. Il ne s'attend vraiment pas à se faire décoller la mâchoire de la sorte, aussitôt il s'agrippe la joue de façon dramatique. « Mais t'es une violente. ». Sa voix n'est plus du tout aussi enjouée d'un coup. Ce qui considérant qu'elle vient de l'afficher devant toute la cafétéria est assez normal. Il imagine déjà les rumeurs qui risquent de se propager dans l'hôpital à la vitesse de la lumière, ses internes seraient capables de lui demander s'il n'était pas secrètement en couple avec elle et si son homosexualité n'était pas une couverture. Oui, pour raconter des conneries, ces jeunes avaient de l'imagination. « Ta nouvelle copine a ses règles ? Ou t'as juste décidé d'essayer un nouveau style pour apitoyer les filles ? C'est assez désespéré comme technique, même de te part. Je peux te rencarder tu sais, aucun soucis, y qu'à demander. ». Il a un mal fou à comprendre de quoi elle est en train de parler, jusqu'à ce qu'il remarque une tâche rouge sur la main de la jeune femme et celle qu'il a sur la main. Alors, anxieusement il passe ses doigts sur le moindre centimètre de sa joue à la recherche d'une blessure, s'imaginant que Tess l'a blessé en le baffant. Soudain, elle se met à rigoler et Bran sursaute presque, trop plongé dans sa recherche de blessure. « Alors ? T'as l'air de bonne humeur ! Raconte, sale gosse. ». Elle semblait tout prendre à la rigolade, alors qu'elle venait juste de lui infliger l'une des plus grosse gifle qu'il n'ait jamais prise de son existence. « Pourquoi tu rigoles ? Je suis blessé, va falloir que tu m'emmènes en plastique, je veux le meilleur ! ». Il a le don de faire sa drama queen, jusqu'à ce qu'il finisse par remarquer la tâche rouge sur un de ses doigts et qu'il le mette dans sa bouche sans aucune hésitation. Chez Bran c'est parfaitement normal de sucer son sang. « Fausse alerte, c'est du ketchup. ». Aussi vite qu'il s'était mis à psychoter, il se détend à nouveau, se précipitant sur son assiette de frites pour se servir avant qu'elle n'engloutisse tout. « Sinon ouais, je pète la forme. J'ai fais faire un petit concours à mes internes pour savoir qui aurait le droit de m'assister pour une opération. Il devait me rapper la procédure et moi et un jury constitué de jolies infirmières devions choisir. C'était bien drôle. En plus, c'est simplet qu'a gagné, je m'y attendais tellement pas. ». Bran devait être le pire cauchemar de ses internes, il leur faisait faire tout un tas de défis débiles et il choisissait rarement avec des critères objectifs. Heureusement qu'Ezra n'avait pas été témoin de la scène sinon elle aurait été capable de lui retirer son opération, elle avait déjà du mal à accepter qu'il appelle ses internes par des noms des sept nains de blanche-neige. Son groupe d'internes était constitué de grincheux, joyeux et simplet/dormeur/timide selon les jours. Tout à coup, il pointe sa frite vers elle. « Rassure moi, tu descends pas sur tes copines quand c'est la zone rouge quand même ? ». L'art et la manière de changer de sujet en une seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: shinny happy people. (tess)   Jeu 26 Nov - 21:42

En plastique à cause d'une baffe. Elle aura tout entendu. Heureusement qu'il se rend compte que ce n'est que du ketchup. Ses yeux se lèvent au ciel, comme pour montrer à quel point elle est exaspérée. A se demander qui d'elle ou de lui est la femme dans l'histoire. « Et puis de toutes façons, les filles adorent les cicatrices de guerre. T'aurais fait des ravages. » Parce que Bran est mignon, c'est indéniable. M'enfin ça, elle se garde de lui dire. Elle veut qu'il puisse continuer de traverser les portes sans que la taille disproportionnée de ses chevilles ne l'en empêche.

Elle l'écoute raconter sa petite histoire pédagogique tout en lui piquant d'avantage de frittes. Le jeune homme est incorrigible en ce qui concerne les internes. C'est de notoriété publique. D'ailleurs il a toujours des péripéties rocambolesques à lui raconter. Ça passe le temps. C'est drôle comme il redouble d'inventivité quand il s'agit de les torturer. En général, elle n'a rien contre les internes, mais il faut bien avouer que parfois, certains tendent le bâton pour se faire battre. Et d'autres, une minorité, méritent leur sort. Ouais. Celui qui a lancé l'idée de la surnommer Barbie, par exemple. Depuis qu'elle sait qui il est, sa vie en obstétrique se résume à un enfer sur terre. « La prochaine fois, au lieu de me faire une visite guidée de tous les cassos de l'hôpital, invite-moi dans le jury. J'ai des comptes à régler avec Grincheux. » Oui oui, c'est lui-même. Le coupable.

Alors qu'elle boit tranquillement du coca à la paille, Bran pointe une fritte vers elle pour lui sortir une question totalement absurde. Question à laquelle Tess répond en recrachant tout le liquide ingurgité sur son interlocuteur, une sorte de coca aux grumeaux de pommes de terre. C'est malin. Elle vient de manquer de s'étouffer. « Non ! Bien sûr que non ! Quelle idée ! » Dit-elle offusquée en continuant de toussoter pour faire passer le reste. Elle rigole à moitié. Elle ne sait pas pourquoi. Probablement même qu'elle rigole jaune. Sans doute parce que la question lui parait encore tellement surréaliste et stupide. La blonde ne s'excuse même pas d'avoir régurgité le contenu de sa trachée sur Bran. Elle considère que c'est de sa faute. Et de toutes façons, il ne mérite pas ses excuses, pas après l'avoir fait courir pendant la journée entière. « Et toi ? Tu te ferais pas infuser des tampons en cachette par hasard ? Parce que t'as l'air d'apprécier le goût. » Il a bien goûté le ketchup en pensant que c'était du sang. Et c'est carrément crade, mais c'est un doute assez raisonnable pour le taquiner avec, haha. Elle jubile dans son coin. « En plus, de nos jours, c'est comme les capotes, y en a à tous les parfums. » Ça devient gore. Et c'est même pas fini. Tess ramasse une fritte qui trempe dans le ketchup et fait goutter la sauce pour imager ses paroles. Puis elle jette la fritte d'un air mi-dégoûté mi-amusé. « Okey j'arrête. Ça commence à devenir trop hardcore pour un esprit aussi chaste et innocent que le mien. » Ajoute-t-elle en rigolant. C'est pas un lapin de compét' non plus, mais de là à qualifier son esprit de "chaste et innocent", c'est clair, il y a de quoi rire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: shinny happy people. (tess)   Sam 28 Nov - 12:24

Après s'être mangé la baffe du siècle, voilà qu'il reçoit des projectiles émanant directement de la bouche de Tess. Bizarrement, goûter son propre sang ne lui pose strictement aucun problème, mais savoir qu'il a peut-être de la salive de la jeune femme un peu partout sur le visage et les cheveux le dérange au plus haut point. Il s'empresse de s'essuyer le visage avec une serviette, jetant un regard mauvais à Tess au passage. Le pire c'est qu'elle rigole, comme si elle ne venait pas juste de lui cracher des objets non identifiés à la figure, sa question n'était pourtant pas si terrible. « Et toi ? Tu te ferais pas infuser des tampons en cachette par hasard ? Parce que t'as l'air d'apprécier le goût. ». Même pas le temps de l'insulter ou de lui jeter quelque chose à la gueule en retour, qu'elle en remet une couche. Lui coupant net toute envie de reprendre une frite dans l'immédiat. Elle venait d'atteindre un tout nouveau level de trash, un frisson le traverse rien qu'à s'imaginer en train de boire une pareille mixture. « Note à moi-même, ne plus accepter les thés aux fruits rouges que tu m'offres. ». Il était plus un accro au café qu'au thé, mais Tess avait une obsession pour cette boisson et tentait parfois de le convertir, mais sans grand succès. Aucun doute que désormais, il ne pourrait plus regarder de boisson rougeâtre sans penser à cette histoire d'infusion de tampons. Quand il pensait à sa fille qui buvait son eau avec du sirop de fraise en permanence, il en avait presque la nausée. « En plus, de nos jours, c'est comme les capotes, y en a à tous les parfums. ». Elle en remet une couche, il allait finir par croire que les femmes étaient bien pires que les hommes quand il s'agit de parler de sexe ou de tout ce qui tourne autour. Pour bien en remettre une couche, elle fait joujou avec les frites et il est obligé de mettre une main devant ses yeux pour ne pas voir le spectacle, de l'autre il pousse son assiette de frites totalement vers Tess, n'ayant plus l'intention d'y toucher. « Okey j'arrête. Ça commence à devenir trop hardcore pour un esprit aussi chaste et innocent que le mien. ». Un esprit chaste et innocent, Bran aurait vraiment tout entendu, il est obligé de participer à son rire devant l'inexactitude de ce qu'elle raconte. « Non, mais je t'en prie, continue sur ta lancée, t'es plutôt bien informée sur les préservatifs pour une lesbienne, je vais finir par me poser des questions. ». Il lève les sourcils d'un air suggestif, mais se remet à rigoler de plus bel, incapable de s'imaginer en train de vouloir draguer Tess. Elle était trop... Tess. Son esprit ne pouvait en aucun cas se faire à l'idée. « D'ailleurs en parlant de grincheux, je viens de me rappeler de ce qu'il m'a sorti hier, tu vas aimer. Je le menaçais de l'envoyer en obstétrique s'il continuait à mal parler aux familles des patients et tu devineras jamais ce qu'il m'a sorti. Que c'était un service pour les femmes et que l'hôpital ferait mieux d'utiliser son argent pour autre chose, parce que les femmes étaient tout à fait capables d'accoucher seules dans des grottes depuis des millénaires et que donc on avait pas besoin de vous. ». Bran jubile intérieurement, parce qu'il attendait depuis la veille de pouvoir lui raconter, sachant très bien que cela mettrait en rogne la jeune femme. Certes, il avait déjà fait la morale à son interne lorsqu'il avait entendu son discours stupide et sexiste, mais il n'avait aucun doute que Tess serait beaucoup plus dur que lui sur ce coup-là. « Je te propose de te laisser grincheux pour le reste de la journée si tu m'arranges un coup avec ta petite collègue que j'aime bien. ». Dans toutes les circonstances, Bran ne loupait jamais une occasion de draguer. Alors, s'il pouvait obtenir l'aide de Tess pour une proie avec laquelle il avait du mal, il n'allait certainement pas s'en priver.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: shinny happy people. (tess)   

Revenir en haut Aller en bas
 
shinny happy people. (tess)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Vocal People 2010
» Happy Birthday Sy !
» Little people Fisher Price
» Barbie Happy Holidays 1989
» Happy Birthday Normandie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: