AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 cause the writing's on the wall (ross)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: cause the writing's on the wall (ross)   Dim 22 Nov - 15:29



cause the writing's on the wall
“When all hope begins to shatter, know that I won't be afraid.”

Johan sortit en dernier du bloc opératoire. Après une intervention mouvementée par de nombreux imprévus, la patiente était sauvée. Ses blessures guéries, elle pourrait rapidement quitter l'hôpital une fois les examens de routine achevés. Quoi qu'il en soit, le titulaire en traumatologie était satisfait de son opération, malgré la présence presque insoutenable de docteur Dewitt dans le bloc. Autoritaire, il l'avait été. Tortionnaire également. Refusant tout apprentissage sur ce cas par la simple sensation de son regard perçant sur lui. Johan était resté concentré, oubliant interne, résident et autres personnels médicales pour se focaliser uniquement sur les plaies ouvertes de la patiente, victime d'un accident de voiture dévastateur. Mais la chance et l'expérience irréprochable de son chirurgien lui ont permis de rester parmi les vivants et de ne pas être emporter par la faucheuse aujourd'hui.

Retirant calot, masque, gants et blouse protectrice, le trentenaire jeta le tout dans la première poubelle adéquate et s'enfonça dans les couloirs de l'hôpital. Il remarqua rapidement que la nuit était tombée sur la ville. Sa journée était donc terminée mais le courage n'y était pas et il n'avait plus la force de rentrer chez lui. Comme par habitude, il se dirigea quasi-automatiquement vers la salle de repos. Quelques minutes de sommeil ne pourraient lui être que bénéfiques. Ouvrant la porte, il constata rapidement la présence d'une autre personne mais ne s'y attarda dans un premier temps. Il referma simplement derrière lui et s'approcha d'un lit sur lequel il s'assit immédiatement. Passant ses mains sur son visage, Johan n'avait qu'une idée en tête : dormir. Ses yeux se fermaient déjà tout seul et il ne lui faudra pas une minute pour s'envoler au pays des rêves. Cependant, alors qu'il retirait enfin ses baskets pour s'allonger, son regard azuré se porta sur l'inconnu d'à côté qui le fixait sans un mot. « Toi. » Lança-t-il sèchement envers Ross, l'inconnu du lit voisin. « J'aurais su, je ne me serais pas gêné pour faire plus de bruit. L'un de nous aurait au moins eu la chance d'entendre l'autre. » Johan ne s'attarda pas davantage sur cet idiot et s'allongea sans dire un mot de plus. Il attrapa son oreiller et tourna le dos au docteur Dewitt. Il ne méritait pas plus d'intention. Il ne méritait même pas les quelques mots que son supérieur venait de lui lâcher.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: cause the writing's on the wall (ross)   Lun 23 Nov - 13:43


Allongé sur le dos sur l'un des lits d'une des nombreuses salles de repos de l'hôpital, Ross se repassait les évènements de la journée dans sa tête. Sa garde avait débuté plusieurs heures auparavant et il n'était pas prêt de quitter les couloirs du Menphis Wave puisque Johan était bien décidé à lui mener la vie dure. Et il ne pouvait pas le lui reprocher. Après tout, Ross ne s'était pas comporté de manière correcte avec son titulaire et il s'en mordait les doigts, bien que six longs mois s'étaient écoulés depuis leur... nuit. Oui, c'était il y a déjà six mois et Ross était toujours aussi confus qu'avant. Partir ne l'avait pas aidé, comme il se l'était naïvement imaginé. Il n'était plus avancé qu'avant et ne comprenait toujours pas ce qu'il ressentait pour Johan depuis un long, un très long moment maintenant. Était-il amoureux? Il ne le savait pas mais il éprouvait une certaine attirance envers le trentenaire au regard azur et c'était là tout le problème. A trente-deux ans, ce n'était pas la première fois que Ross se retrouvait attiré par quelqu'un. Il avait déjà vécu deux belles histoires d'amour et d'autres relations non sérieuses de quelques mois mais toujours avec des femmes. Alors, être confronté à son âge à avoir cette ridicule sensation d'avoir des papillons dans le ventre dès que Johan lui adressait la parole, c'était quelque chose que Ross avait énormément de mal à comprendre. Ne voulait pas comprendre, serait peut-être plus exact, et c'était ce qui l'avait poussé à tout plaquer après la nuit passée avec Johan, dans l'espoir de trouver d'éventuelles réponses. A l'autre bout du monde.

Ce n'était pas qu'il avait honte d'être homosexuel, ou bien bisexuel et ce n'était pas le regard des autres, ni même la réaction de sa famille pour qui sa sexualité ne changerait rien. C'était simplement le fait de réaliser qu'il était bel et bien attiré par un homme. Soupirant, il se retourna en essayant de ne penser à rien. Il avait envie de se reposer. De ne pas penser à Johan, ce qui était très difficile à faire. La porte de la salle de repos s'ouvrit et quelqu'un pénétra dans la pièce en refermant doucement la porte. Ross ouvrit les yeux - par curiosité - pour découvrir que décidément, le karma lui bottait les fesses. Johan retirait ses baskets et s'apprêtait à s'allonger sur un lit voisin au sien, et leurs regards se croisèrent une seconde, avant que le titulaire ne s'adresse sèchement à lui. Ross ne pût s'empêcher de lever les yeux au ciel en écoutant la remarque de ce dernier, et passa une main sur son visage. « Je t'en prie. Tu peux toujours ressortir et rentrer en claquant la porte si tu penses que ça te fera du bien. » répliqua t-il, en se redressant sur son lit. Le calme retomba dans la pièce, et Johan lui tourna rapidement le dos, bien décidé à ne pas lui parler. Secouant la tête, Ross essaya tout de même de se montrer mature - il en fallait bien un - et se racla la gorge. « L'opération s'est bien déroulée? » demanda t-il, le regard rivé sur le dos de Johan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: cause the writing's on the wall (ross)   Lun 23 Nov - 19:03

«  Je t'en prie. Tu peux toujours ressortir et rentrer en claquant la porte si tu penses que ça te fera du bien. » Évidemment, la seule personne que Johan ne voulait pas croiser dans tout l'hôpital se retrouvait elle aussi dans cette salle de repos. A croire que le destin lui-même se jouait de l'humeur massacrante du titulaire envers Ross. Mais sans s'attacher davantage sur son subalterne, le trentenaire s'allongea sur le lit et se retourna afin de ne plus avoir à le regarder, afin d'éviter toute tentation inutile. Et quelle tentation ! Le docteur Dewitt n'avait pas changé pendant ses six mois d'absence. Il était toujours d'un charme fou à en faire tomber les principes de Johan. Cependant, ce dernier lui tournait le dos, se recroquevillant sur l'oreiller qu'il serrait fortement dans ses bras en position fœtus. Lachlan était peut-être faible devant un homme à la barbe de trois jours et à la musculature développé, il n'en perdait pas la raison sur ce coup. Il réfléchissait même trop. « L'opération s'est bien déroulée ? » Il ne réagissait pas et ne bougeait même pas un doigt pour son interlocuteur. Pour quoi faire ? Après tout, lui n'avait rien à se faire pardonné. C'était Ross qui avait fuis son lit et non pas l'inverse. Il attendait donc qu'il fasse le premier pas pour oser penser à une baisse des hostilités. En attendant, Johan profiterait de chaque occasion pour s'en prendre à lui et le torturer à sa manière, comme il en a l'habitude. Peut-être même pire encore. Le docteur Dewitt n'était pas au bout de ses surprises.

Finalement le téléphone de Johan sonna. Désemparé, il ne regarda même pas et l'éteignit dans la foulée. Il n'était plus de garde après tout. Plus pour le moment et si c'était urgent, son bipeur sonnerait. Ce qui n'était pas encore le cas. « C'était parfait. » Répondit-il enfin, toujours aussi sèchement. « Comme toujours. Vous devriez le savoir, docteur Dewitt. A moins que vos 6 mois d'aventure ne vous aient rendu amnésique sur mes prouesses au bloc opératoire. » Le titulaire gigota, pour enfin s'allonger sur le dos, une main derrière sa nuque, l'autre sur son torse. Et, par une curiosité soudaine, il vint à penser à ces six mois. Ces six longs mois qui l'avaient marqué plus qu'il ne l'aurait cru. Ross lu avait manqué. Sa présence surtout et son regard ténébreux. Dans ses gardes, il lui arrivait quelques fois, dans les premiers jours suivant sa fuite, de l'interroger en le nommant par habitude alors qu'il n'était bien évidemment plus au Menphis Wave et encore moins aux États-Unis. « Et, dites-moi. Ça fait quoi de revenir après six mois de fuite ? » Johan était direct. Il ne mâchait pas ses mots. Ce qu'il pensait, il le lui disait. Pour lui, le comportement du plus jeune était tout bonnement d'une grande lâcheté. Fuir pendant la nuit ne relevait pas du courage. Pire, son comportement avait plus que déçu le chirurgien, lui qui pensait que le docteur Dewitt était un homme de confiance. Apparemment, il se trompait sur toute la ligne. Il se trompait depuis le début sur son compte. Peut-être était-ce pour cette raison que son départ avait autant fais mal à Johan (en plus d'une autre raison bien plus émotionnelle dont il préférait faire abstraction).

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: cause the writing's on the wall (ross)   Dim 6 Déc - 17:07


Johan ne bronchait pas. Non, pas une seule réaction. Et c'était très frustrant pour Ross qui avait envie de le faire réagir. Il en avait assez d'être ignoré mais après tout, que pouvait-il réellement faire pour se faire pardonner? Silencieux, il observait Johan, dans l'espoir que ce dernier lui adresse la parole, mais son supérieur ne semblait pas être décidé. Soupirant, Ross se releva dans l'idée de quitter la salle de repos. La tension était beaucoup trop forte pour qu'il ne la supporte. Le téléphone de Johan sonna dans la pièce et Ross en profita pour remettre ses chaussures avant de tourner la tête rapidement en entendant la voix de Johan. Deux mots, mais qui suffirent à mettre du baume au coeur à Ross. La suite fut un peu moins agréable mais Ross ne pût s'empêcher de se dire qu'ils progressaient... Au moins, Johan communiquait avec lui. Ses réponses étaient sèches et cinglantes mais Ross pouvait encaisser. Après tout, il pouvait comprendre Johan mais si seulement ce dernier pouvait le comprendre. Si seulement Ross arrivait à lui admettre qu'il était confus et qu'il ne savait pas quoi faire. Il suivit du regard la main de Johan se déposer sur son torse et Ross se rappela cette fameuse nuit où il avait pût à son tour caresser la peau nue de Johan. Un mince sourire amer se dessina sur son visage: il avait tout gâché. Pourquoi? Parce qu'il avait eut peur. « Je n'ai jamais douté tes capacités de chirurgien. » répondit-il, sincèrement, en employant toujours le tutoiement. « Et rassure toi. J'ai une excellente mémoire. » dit-il. Et c'était le cas. Six mois d'absence et il n'avait pas oublié à quel point le visage de Johan était beau. A quel point ses yeux étaient bleus. A quel point il était doué avec ses mains. A quel point il se donnait une image de gros dur alors qu'au fond, il n'était pas si méchant que ça.

« Ca fait du bien d'être de retour. » répondit-il simplement pour commencer. Ross cherchait ses mots, désireux de ne pas faire une boulette avec Johan. Il souhaitait être honnête avec lui mais ne savait pas comment s'y prendre. « Ca fait du bien de te revoir. » murmura t-il, espérant que Johan ne l'entendrait peut-être pas. Baissant les yeux, comme un enfant que l'on venait de surprendre en train de faire une bêtise, Ross avait envie de prendre ses jambes à son coup. « Je sais que je n'aurais pas dû partir comme ça, sans prévenir... » commença t-il à dire avant de se taire, une nouvelle fois. Oui, il était réellement désolé mais à part s'excuser, il ne savait pas ce qu'il pouvait faire d'autre. « Je.. J'ai mes raisons. Et ce n'est pas de ta faute. » finit-il par dire, espérant que la situation entre eux serait un peu plus claire et que Johan se montrerait moins froid et sec. Relevant la tête, espérant croiser les yeux de son interlocuteur, Ross tenta de faire un pas en avant, s'approchant du lit sur lequel se trouvait Johan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: cause the writing's on the wall (ross)   Dim 6 Déc - 20:01

« Je n'ai jamais douté tes capacités de chirurgien. Et rassure toi. J'ai une excellente mémoire. » Son tutoiement le faisait sourire. Intérieurement. Car sur son visage, rien ne paraissait. Il ne réagissait pas et préférait laisser planer le doute sur ces intentions plutôt que lui sauter au cou sans retenu. Johan,plus rancunier que jamais, n'avait pas l'envie ni la force de laisser tomber cette rancune qu'il avait encore en lui. Malgré ces six mois d'absence, le chirurgien gardait toujours au travers de la gorge la fuite de plus jeune après une nuit intense et inoubliable. Il se souvenait de chacune de ses caresses, de chacun de ses baisers. La douceur de ses lèvres restait aussi gravé dans sa mémoire mais le trentenaire ne s'attardait pas sr ces détails futiles. Ross avait fuis. Ross s'était échappé en douce de chez lui puis du Menphis Wave pour partir à l'autre bout du monde sans un mot. Il avait pris sa décision et Johan avait pris les siennes. Il s'était promis de ne plus jamais tomber aussi bas, d'être traiter comme un moins que rien. Et il avait essayé de l'oublier, passant de bras en bras, d'hommes en hommes. Mais le jeune Dewitt restait inlassablement dans ses pensées. Ce qui l'énervait énormément.

Finalement, par curiosité, le titulaire en traumatologie osa poser la question qui trottait dans sa tête depuis le retour de son résident, toujours aussi direct et sec. Il ne voulait pas laisser transparaître ses sentiments. Il les niait même. Il ne voulait pas s'attacher à un homme qui n'avait pas les couilles de le réveiller avant de déguerpir comme un voleur. De toute manière, il n'avait pas l'envie d'une relation. Lorsqu'il voyait ces autres couples soit-disant heureux, il avait presque une envie irréversible de vomir. Ross ne serait donc pas l'exception. « Ca fait du bien d'être de retour. » Puis il marmonna dans sa barbe. Des mots que le docteur Lachlan ne comprit pas. Des mots qu'il ne préférait pas entendre. Il tourna cependant sa tête en direction de son résident, remarquant sa posture renfermée qui laissait penser à une certaine culpabilité. Johan sourit. Un sourire sadique dont il était fier et qui faisait parfois trembler les plus jeunes internes. « Je sais que je n'aurais pas dû partir comme ça, sans prévenir... Je.. J'ai mes raisons. Et ce n'est pas de ta faute. » Pas de sa faute. Il n'en croyait pas un mot mais ne bronchait pas. Le médecin préféra se redresser sur son lit et s'asseoir sur son rebord en regardant son subalterne se rapprocher de lui. « Vous feriez mieux de vous écarter, Dewitt, si vous ne voulez pas passer le reste de votre semaine à la mine. » Lança Johan sur un ton froid et distant. Il ne pouvait décidément pas se permettre d'être l'homme que son résident avait découvert lors de leur nuit commune. Pas ici. Pas au sein de centre hospitalier. Et ni lui, ni personne ne pourrait un jour le rendre plus humain et empathique en public. Le chirurgien se leva enfin et fit face à Ross. Il le fixa sans flancher d'un regard dur et amer, le prenant de haut comme il aimait le faire. Il était son supérieur après tout et il lui devait respect et obéissance. « D'ailleurs, vous n'avez rien d'autre à faire que vous reposer pendant votre garde ? » Johan ignorait complètement si son résident était de garde ou non, s'il avait terminé sa journée ou s'il la commençait dans quelques minutes. Mais il était certain qu'il ne devait pas rester là à la regarder dans les yeux sans rien dire, juste à le regarder dans toute sa splendeur et à profiter de son charisme envoutant. Il devait réagir, ne pas rester inactif et dans ses pensées où sinon l'ancien stripteaseur pourrait facilement succomber.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: cause the writing's on the wall (ross)   Mar 22 Déc - 10:54


Johan se redressa subitement, comme si Ross venait de dire quelque chose qui ne lui plaisait pas. C'était peut-être le cas, mais Ross préféra se taire, plutôt que de parler à nouveau pour refaire une gaffe. Les bras croisés sur son torse, le regard rivé sur Johan, il bloquait cependant le passage, se retrouvant entre la porte et Johan si bien que son titulaire ne pouvait pas sortir. Johan se rapprocha de lui, pour ne se retrouver qu'à quelques centimètres seulement. Prenant son courage à deux mains, Ross décida de ne pas broncher. Non, il souhaitait réellement avoir une discussion avec lui, et s'il fallait qu'il séquestre Johan, il le ferait. Le silence retomba dans la salle de repos et la tension était palpable. Le regard bleu de Johan lançait des éclairs et Ross essayait tant bien que mal de ne pas se laisser affecter par la colère de Johan. Il ne voulait pas que ce dernier le déteste, mais c'était probablement déjà le cas? Devait-il céder pour apaiser Johan? De nombreuses questions naissaient dans son esprit et il réalisa très vite qu'il avait peur. Peur de ses sentiments. Peur de perdre Johan, bien qu'il semblerait que ce soit déjà le cas. Peur de la réaction de ce dernier s'il apprenait la vérité? Il n'en avait aucune idée. Le brun au regard azur s'adressa à lui, et Ross plongea son regard dans le sien. Sa menace semblait être réelle mais il ne souhaitait pas céder et laisser Johan s'échapper. « Je souhaite juste m'expliquer. » répondit-il, calmement, en regardant Johan, le suppliant presque du regard de ne pas fuir. « J'ai terminé ma garde. Je voulais juste attendre. T'attendre. » ajouta t-il, en espérant calmer un petit peu Johan. Il attrapa le bras de son titulaire afin de le retenir. « Je savais que l'opération se déroulait sans problèmes, je voulais juste savoir si tu allais bien. » ajouta t-il, en caressant lentement la peau de Johan du bout des doigts.

La tension était toujours palpable dans la pièce. Le regard dur de Johan sur lui, Ross essaya tant bien que mal de garder la tête haute. Il fit un pas en avant, s'approchant un peu plus de Johan. Leurs deux corps à quelques centimètres, Ross relâcha le bras de son titulaire mais il était bien décidé à ne pas le laisser sortir de la salle de repos après avoir eut une réelle discussion avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: cause the writing's on the wall (ross)   Mar 22 Déc - 19:29

Ross était la tentation incarnée. Après des jours à se tourner autour, les deux hommes avaient fini par coucher ensemble, suite à une soirée dont Johan se souviendrait longtemps. Pou autant, sa fuite l'avait rapidement refroidi et, aujourd'hui, il mettait un point d'honneur à ne pas succomber une seconde fois. Et il était proche, trop proche de lui pour rester impassible. Ses yeux azurs le fixaient et le titulaire en traumatologie ne pouvait faire mieux que de le vouvoyer et d'être dur avec lui comme il était avec tous les autres, peut-être même pire encore. Le chirurgien cherchait une échappatoire. Il désirait sortir de cette situation sordide. Il voulait fuir comme son résident avait fuis avant lui. N'était-ce pas un juste retour des choses et une vengeance méritée ? De toute manière, Johan n'avait aucune explication à donner sur son comportement et Ross n'avait qu'à lui obéir s'il voulait continuer et devenir titulaire dans son domaine. Malheureusement pour Lachlan, ce dernier était bien trop costaud pour qu'il ose le dépasser et s'enfuir par la porte de la salle de repos car, en effet, le docteur Dewitt faisait barrage entre lui et la sortie. « Je souhaite juste m'expliquer. » Johan soupira, contemplant la porte avec un certain entrain et cherchant une solution pour l'atteindre. « J'ai terminé ma garde. Je voulais juste attendre. T'attendre. » La seule chose que le trentenaire retint fut le geste de son subalterne. Il fixa longuement la main de son résident, serrant son bras avec une certaine force sans pour autant lui faire mal. « Je savais que l'opération se déroulait sans problèmes, je voulais juste savoir si tu allais bien. » Ses caresses calmèrent Johan. Son regard, froid et distant jusque-là, s'attendrit par ce simple geste. Mais il n'était pas encore prêt à céder malgré les propos touchant de Ross. Johan ne bougeait pas. Il frissonnait. Sentir les doigts de son ancien amant sur son bras nu lui rappelait d'agréables souvenirs. Peut-être un peu trop. Cependant, lorsque son préposé se rapprocha de lui et relâcha son emprise, le chirurgien reprit sa garde, son air hautain et s'écarta brusquement. « Expliques-moi alors... » Adieu les supercheries et le vouvoiement. Adieu les faux-semblant et les discussions inutiles. Johan voulait la vérité. « Ça fait des mois que j'attends cet instant. Amuses-moi avec tes explications. Ma journée ne pouvait mieux se terminer... » Il sourit, sournoisement. Il attendait ce jour depuis longtemps et le chirurgien allait enfin avoir l'opportunité de connaître les sombres pensées de son amant. « Assis-toi et racontes-moi. J'ai hâte d'entendre ton histoire. En espérant qu'elle sera à la hauteur de ton comportement enfantin. » Voyant qu'il ne pourrait sortir d'ici, Johan prit l'initiative de se rasseoir sur l'un des lits et s'appuya sur ses cuisses en attendant les explications rocambolesques de son résident.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: cause the writing's on the wall (ross)   

Revenir en haut Aller en bas
 
cause the writing's on the wall (ross)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The wall of Shame
» Leçons de vie, d'Elisabeth Kübler Ross et David Kessler
» La flexibilité des sœurs Ross
» Ross Carter : "Mes amis m'appelaient, "une exception statistique"
» auvent us pour small wall

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: