AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ✲ stranger next door.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ✲ stranger next door.   Dim 22 Nov - 0:09



STRANGER NEXT DOOR
“the mystery will soon be revealed”


Home sweet home. Habiter à Downtown, c'est habité dans un endroit supposé tranquille. Agréable. Une source chaleureuse de bien-être, un lieu de prédilection pour se reposer sans qu'aucun ne puisse déranger. C'était le cas il y a encore deux mois, quand le voisinage était respectueux. Ou peut-être était-ce car ils n'étaient pas souvent chez eux ? Qu'ils étaient la plupart du temps en voyage d'affaire, ou en vacances. Effectivement, certains avaient encore le luxe de prendre du bon temps, en solitaire ou à deux, à plusieurs, tandis que d'autres n'ont pas profité des loisirs de l'existence depuis bien trop longtemps. Et n'ont même plus le plaisir de jouir d'une tranquillité qui leur a été enlevée. Dante, c'est son cas. Une nouvelle arrivante dont le visage lui est inconnu. Il ne l'a jamais vu, n'a jamais eu l'opportunité de croiser le faciès de l'Enfant. Ou l'a-t-il déjà croisé, auparavant ? L'ombre d'une silhouette qui file dans le couloir de l'étage, la carrure qui s'enfonce dans l'ouverture et la porte qui vient finalement dissimuler la femme qu'il ne connaît pas. La seule information qu'il possède sur elle, c'est qu'elle est loin d'être comme les précédents habitants qui logeaient à côté. Elle fait du bruit et il ne sait même pas si elle se rend compte des actions qu'elle effectue. Du bruit, encore du bruit. Il a plusieurs fois frappé à sa porte, sans aucune réponse de l'autre côté. L'idée qu'elle soit mal-entendante lui a déjà effleuré l'esprit mais la probabilité de celle-ci semble à la limite de la nullité qu'il ne pense pas que ce soit le cas. Son instinct lui dit simplement que cet individu n'est pas consciente du tapage qu'elle provoque. Après tout, l'étage n'est que rarement occupé et peut-être que le voisin de l'autre côté n'est pas là. Ou que ça ne le dérange pas comme Dante s'en mord les doigts à chaque fois qu'il essaie de fermer les paupières pour attraper les bras de Morphée. Comme cette nuit-là. Le soleil a laissé place à un voile obscur et sombre, quelques rayons lunaires viennent frôler les pommettes de l'homme qui se retourne depuis une bonne dizaine de minutes sur son canapé. Il n'arrive pas à se laisser tomber dans la fatigue qui le berce, ne parvient pas s'emporter dans un monde imaginaire pour quelques heures avant de retourner à l'hôpital. Il allume la chaîne hi-fi, met cette musique qui lui permet de se perdre dans des pensées diverses et variées. De Rick Smith, Solomon. Il en vient même à se poser des questions existentielles et il se demande si c'était réellement une bonne idée que de prendre cette télécommande pour savourer la mélodie. Douce et frêle, le cœur qui bat en symbiose avec le rythme. Inconsciemment,son pouce tapote sur le la touche pour augmenter le son. Le soupir s'échappe d'entre ses lippes. Il se sent bien. Apaisé. Comme si le monde extérieur s'était évaporé, comme s'il s'était évadé d'une prison qui le tenait en captivité depuis bien trop longtemps. Apaiser la conscience, l'essence. La musique, un remède qui fonctionne pour l'aîné Jagger. Il oublie. Tout. Il oublie les problèmes. Il oublie Janne et cette bataille infernale. Il oublie Bellamy et ces confrontations éprouvantes. Il oublie la voisine. La voisine inconnue qui ne fait aucun bruit. Elle n'est peut-être pas là, ce soir. Il est vingt-deux heures. Elle est peut-être sortie. Elle est peut-être ailleurs. Ou alors elle est dans la maison. Elle ne fait aucun grabuge. Il ne sait pas. Il ne la connaît pas. Que pourrait-il donc savoir ? Il spécule, sur cette femme. Il n'a aucune information concrète, sur elle. Elle est l'Inconnue. L'Enfant, de par sa silhouette. La Belle, de ce qu'il a pu percevoir. Si peu. Insuffisant, qu'il pense.


Dernière édition par Dante Jagger le Dim 22 Nov - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ✲ stranger next door.   Dim 22 Nov - 2:10



STRANGER NEXT DOOR
“WHO YOU FIGTHING ? ”



La nuit l'enveloppe un instant, la berce celui d'après. Et ses paupières se ferment pour quelques heures. Exténuée, elle tombe dans les bras de Morphée qui l’accueille aux portes de son royaume. L'invitant à multiplier les songes comme on additionne les chiffres. Ce sommeil, elle le chérit. Depuis le temps qu'il lui échappe, lui manque, lui file entre les doigts. Il semble insaisissable. Et pourtant, ce soir, il essuie la fatigue qu'elle supporte sur ses frêles épaules. Un temps trop court, trop bref. Un temps qu'on lui vole. Elle est brutalement ramenée à la réalité par un fond sonore qui envahit l'espace, traversant les murs pour la maintenir éveillée. Un soupire s'échappe de ses lèvres. Les minutes s'écoulent à la cadence d'un siècle, effritant les remparts de sa patience. Elle trouve la force d'abandonner la douceur de ses draps pour s'aventurer au devant des problèmes. Dans l'obscurité qui règne, elle ne voit rien, devine tout. De l'emplacement des meubles à la nature des objets qui passent dans ses mains. Elle enfile une veste avant de quitter la chaleur de son studio. Instinctivement, son corps se raidit, sensible au froid qui arpente le couloir. Elle maudit l'auteur, le fautif, le criminel de ses maux. C'est lui. Le vieux qui revient à la charge. Le vieux qui se souvient de son existence. Le vieux qui frappe à sa porte. Avant de repartir pour mieux revenir le lendemain. Cette fois, c'est différent. Les rôles sont inversés. Ce n'est plus la sirène qui chante à minuit, c'est le marin qui adoucit son esprit. Par la musique, douce caresse provenue des profondeurs de l'océan. Bien qu'elle préfère la mélodie instrumentale à l'hymne d'un match régional, le son la dérange au plus il augmente. Et sans plus attendre, elle toque à son appartement comme un bourrin. La patience lui fait défaut et les coups se succèdent dans un bruit phénoménal. Même un sourd parviendrait à capter les vibrations qu'elle émet. « Le volume, c'est pas une option de le régler, c'est une obligation. » Alycia abat ses mots comme on abat une cible. Sans tremblement dans la voix. Sans hésitation dans le ton. Le but n'est certainement pas de paraître sympathique. Seule l'efficacité l'intéresse en cet instant. « Merci, au revoir. » Du con. Ça lui fait presque mal de ne pas l'insulter. Presque. Parce qu'elle n'est pas d'humeur à débattre, elle repart dans la direction opposée sans attendre une réponse de sa part. De toute évidence, ils passent leur temps à se croiser sans jamais se voir. Il est un bruit qu'elle entend, une ombre qu'elle aperçoit, une habitude qu'elle tolère. Et cette routine n'est pas supposée changer. C'est une blague ? Plantée devant la porte de son studio, elle brutalise la poignée qui refuse de céder. Enfermée à l'extérieur, la clef à l'intérieur, c'est d'une ironie affligeante. « C'est pas vrai. Putain de merde ... putain. » Elle voudrait hurler un bon coup. De préférence sur le responsable de cette situation. A savoir, le voleur de son repos inespéré. L'hypocrite qui ose réclamer du silence pour mieux s'en prendre au sien. Lui, toujours, lui.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ✲ stranger next door.   Dim 22 Nov - 20:31



STRANGER NEXT DOOR
“the mystery will soon be revealed”


Douceur enivrante d'une mélodie qu'on écoute si rarement mais qui trouve toujours le moyen d'apaiser les tourments, les spectres qui se sont proposés pour tirailler une âme déjà enfouie sous des ténèbres et des songes obscurs. La simple clarté du jour ne peut pas soigner les maux que lui-même ressent, des souffrances intérieures qu'il a l'habitude de laisser de côté afin de continuer à vivre, à exister sans avoir à trébucher sur des remords que l'on ne peut pas ravaler. Ses pensées se perdent dans des tas d'interrogations dont les réponses lui sont encore inconnues. Il n'aime pas se remettre en question, il n'aime pas revoir ses choix alors que les décisions ont été déjà été prises. Il a toujours été ainsi. Que ferait-il s'il venait à faire un choix pour l'un de ses patients et que quelques instants après il changeait d'avis comme de chemise ? On y verrait un manque de professionnalisme. On y verrait des lacunes, de l'hésitation. Alors ce qu'il faisait, et fait toujours ? Il réfléchir avant d'être sûr. Avant d'être sûr de pointer de son index la réponse la plus logique, judicieuse et celle qui provoquera le moins de dégâts. Il se permet de lâcher un soupir qui fait diriger le regard de son chien vers son maître, qui le toise un instant alors qu'il garde sa tête posée sur ses pattes avant. Il ne se lève pas, certainement la fatigue d'une journée à détériorer l'appartement et à contempler le paysage de San Francisco par les baies vitrées. Être seul, cela n'a jamais été bon pour l'aîné des Jagger qui avait toujours besoin d'un semblant de compagnie pour éviter de plonger dans les questions aux réponses qui ne convenaient pas. Il aimerait être tiré de cet ennui, de ces pensées qui lui traversaient l'essence et qui l'empêchaient de fermer les paupières. Le vœu est exaucé alors que des coups se font entendre sur sa porte d'entrée. Un sursaut qu'il ne peut pas retenir, son souffle se coupe pour une poignée d'instants avant de reprendre une cadence des plus normale et stable. La voix se lève, douce et féminine, nouvelle, inédite. Serait-ce la voisine d'à côté qui ose pour la première fois manifester sa présence quand elle le souhaite ? Quand elle se sent dérangée par le rythme qui émane du salon de Dante, de cette musique qui fait vibrer ses tympans, son corps, son cœur et son esprit, mais apparemment, aussi les murs des appartements ? Il ne peut s'empêcher d'esquisser un sourire, spontané et quelque peu amusé par la situation qu'il vit présentement. N'a-t-il pas maintes et maintes fois fait de même ? Prit ses poings pour venir effleurer maladroitement la porte de la femme, lui demandant de faire moins de bruit alors que la nuit était tombée depuis bien des heures ? Aucune réponse. Il n'avait reçu aucune réponse, aucun mot, aucun bruit de sa part. Et là, elle se manifeste à cause de la musique qu'elle considère bruyante et perturbante ? Les épaules de Dante se haussent alors qu'il prend son courage à deux mains afin de se redresser et de se mettre sur ses deux jambes. Le courage qu'il puise dans la détermination d'avoir la chance, même minime, de découvrir le faciès d'un corps qu'il a pourtant aperçu de rares fois. A quoi ressemble-t-elle ? Mystère qu'il veut lever, il se dirige promptement vers la porte d'entrée et en saisit la poignée. Mais n'est-ce pas excitant, ce voile qui cache les visages ? Elle, c'est la voisine, qui n'a pas de nom, de prénom, d'âge et de visage. C'est briser l'énigme, mettre un terme à l'inconnu dans lequel l'un et l'autre s'aventuraient jusqu'à présent. Il actionne la poignée en serrant la mâchoire, porte qui s'ouvre dans un bruit délicat que l'on entend à peine alors qu'il aperçoit devant lui un simple mur de béton. Il sait que dès lors qu'il se penchera, deux finalités probables s'offriront à lui. Soit il découvrira la jeune femme, soit il restera dans le néant dont il ne se plaint pas réellement. Ça l'amuse. Son buste s'avance, la tête suit le mouvement et il découvre la situation qui ne manque pas à lui étirer un sourire des plus égayé. Il ne sait pas si c'est grâce à la silhouette de profil qu'il perçoit, ou le fait qu'elle s'acharne ainsi sur une poignée qui ne veut plus obéir, qui ne se laisse pas faire par les multiples pressions brutales et violentes exercées sur elle. « Vous avez l'air maligne, à vous obstinez ainsi. » qu'il articule en arquant un sourcil. « Besoin d'aide ? » qu'il tente, qu'il glisse dans l'innocence, dans l'envie de continuer une conversation qui ne mènera qu'à un dénouement dont il ne connaît pas la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ✲ stranger next door.   

Revenir en haut Aller en bas
 
✲ stranger next door.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MAC Look in a Box: Girl Next Door Set
» Game Next Door
» "Le NP mal aimé"
» It's me honey open your legs oops I ment the DOOR |Mike & Mariann |
» The world needs bad men. We keep the other bad men from the door.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: