AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 un jour une colocation (pv Sam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: un jour une colocation (pv Sam)   Sam 21 Nov - 22:55

San Francisco, un nouveau départ, une nouvelle ville. Peut on vraiment tout recommencer? Nikolaj a envie d'y croire. Même s'il a été brisé par la guerre en Croatie, par son handicap il n'est pas du genre à baisser les bras. Nikolaj part du principe qu'il y a un temps pour pleurer et un temps pour se relever. Aujourd'hui il est temps d'aller de l'avant de ne pas rester dans le passé. San Francisco est vraiment une très grande ville. Ici personne ne le connait il est comme incognito. Ici personne ne sait qu'il est en Croatie un chirurgien Pneumologue reconnut. Depuis qu'il est devenue aveugle il a décidé de se faire oublier. Cela fait quelques jours que Nikolaj est arrivé dans cette nouvelle ville. C'est part hasard qu'il est tombé sur cette annonce de recherche de colocataire dans le quartier North Beach. Enfin plutôt qu'il en a entendue parlé serait plus précis. Il a sauté sur l'occasion et c'est pour cette raison qu'accompagner de son fidèle ami à quatre patte qu'il se trouve dans le quartier. Où doit il se rendre? Au 0569. Après avoir demandé à un passant il se dirige vers le numéro indiqué. Il s'arrêta en disant à son chien

"on doit être arrivé. Il faudra être sage tu as compris Lasko?"

Je peux sentir le chien s'asseoir tranquillement et docilement à ses pieds. Nikolaj s'apprêta à toquer à la porte mais son geste se suspendit. Il n'eut pas le temps de faire quoi que se soit, de réagir qu'il entendit la porte s'ouvrir à la volé et quelques choses le percuter en plein fouet, enfin plutôt quelqu'un. Nikolaj arriva à se rattraper ainsi que la dite personne qui venait de lui rentré dedans.

"Est ce que vous allez bien? Suis je bien au 0569? Je suis Nikolaj."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un jour une colocation (pv Sam)   Sam 21 Nov - 23:48

Sage-femme était un des plus beaux métiers du monde à ses yeux, mais la paie ne faisait pas rêver. Loin de là. Sam avait donc choisie la colocation. Son ancienne colocataire, Lady Vicky, n'était pas une des meilleures qui pouvaient exister. Matez déjà le nom. Cette dernière avait toujours dit à Sam que c'était son vrai nom, mais la brune n'y avait jamais cru. Bref, elle n'avait payé aucun loyer et avait bien mit la demoiselle dans une misère pas possible. Il fallait à tout prix qu'elle trouve quelqu'un pour la remplacer. Elle avait donc passée une annonce sur un site mit en place pour les recherches de colocation. Tout les jours, elle regardait si elle n'avait pas eu une réponse. Rien. Sauf ce matin là. Sauf qu'elle n'eut pas à se connecter. La réponse était devant sa porte. Alors qu'elle s'était préparée activement pour aller au travail, une demie heure en retard, elle dévala ses escaliers et ouvrit brutalement la porte, comme lorsqu'elle était en retard. Puis, elle s'heurta d'un coup à quelqu'un. Ouille. Dit elle tout en massant maladroitement l'épaule. Puis, l'homme dans lequel elle s'était heurté prit la parole. Est ce que vous allez bien? Suis je bien au 0569? Je suis Nikolaj.  Hein ? Elle venait juste de lui foncer dedans le pauvre et c'est lui qui demande si elle va bien ? Sage attention. Elle sourit gênée et ramassa son sac qui était tombé à terre lors du choc. Euh, ouais. Et vous ? Ok. Moi c'est Sam. Vous faites quoi devant chez moi ? Il portait des lunettes de soleil. En plein temps grisonnant. Louche le type. Puis lorsque ses yeux se déposèrent sur le magnifique labrador qui attendait sagement au pied de son maître, elle comprit de suite. Ses yeux faillirent sortir de ses orbites. Il devait être aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un jour une colocation (pv Sam)   Dim 22 Nov - 11:32

Un bruit de sac tombant sur le sol parvint aux oreilles de Nikolaj. Il n'eut pas le temps de se baisser pour le ramasser que son interlocutrice venait de le faire. Elle parla. Nikolaj resta un moment interdit en entendant cette voix. Ce timbre de voix si ressemblant à celui de Margareth sa défunte femme. Son interlocutrice devait avoir dans les 20 ans peut être 25 ou 26 ans. Nikolaj ne devait pas penser au passé, non il devait aller de l'avant c'était important. Son interlocutrice s'appelait donc Sam. Nikolaj l'avait entendu grogner une plainte de douleur. Il pouvait entendre comme un mouvement de massage, elle c'était peut être fait mal à l'épaule ou au bras. Après un moment Nikolaj prit la parole à nouveau pour dire

"Enchanté Sam. Ne vous inquiétez pour moi ça va. Je serais intéressé par votre recherche de colocation. Une de mes connaissance à répondu à votre message de ma part. Mais vous n'avez peut être pas eut le temps de regarder."

Je peux sentir mon labrador se relever et s'avancer vers la jeune femme pour la renifler avec beaucoup de douceur comme pour lui dire bonjour à sa façon. Quand on regardait Nikolaj on pouvait être interloqué en voyant ses lunettes de soleils. Bien sur il ne les portaient pas tout le temps mais quand il était dehors il les mettaient car tout autour ses yeux il y avait des cicatrices et ses yeux pouvaient effrayé par leurs états. Il reprends

"Je suis aveugle c'est pour cette raison que quand je suis dehors je porte des lunettes. Les cicatrices que j'ai autour des yeux peuvent effrayer certaines personnes et j'en suis navré. Mon chien se prénomme Lasko. Il m'aide dans mon quotidien."

Tout doucement Nikolaj retira un peu sur son harnais pour qu'il se rassoit chose qu'il fit assez rapidement. Nikolaj se risqua à reprendre la parole pour dire

"Je suis navré avec ma question mais puis-je toucher au niveau de votre épaule? Je vous ai entendue ettoufer un grognement plus tôt."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un jour une colocation (pv Sam)   Dim 22 Nov - 16:06

Jamais elle n'aurait cru percuter un aveugle, qui se présentait devant chez elle, de sa vie. Bon, vous allez dire que cet homme n'était pas non plus un extraterrestre venu de Mars. Le pauvre homme était juste aveugle. "Enchanté Sam. Ne vous inquiétez pour moi ça va. Je serais intéressé par votre recherche de colocation. Une de mes connaissance à répondu à votre message de ma part. Mais vous n'avez peut être pas eut le temps de regarder." Ah mais oui. Sam venait enfin de comprendre pourquoi cet homme était devant chez elle. La demande de colocataires. Ah mais oui! Effectivement, je n'ai pas regardé mes messages ce matin. Elle sourit après la remarque de ce dernier. "Je suis aveugle c'est pour cette raison que quand je suis dehors je porte des lunettes. Les cicatrices que j'ai autour des yeux peuvent effrayer certaines personnes et j'en suis navré. Mon chien se prénomme Lasko. Il m'aide dans mon quotidien." Il est vrai que cela pouvait choquer certaines petites âmes sensibles, mais pas elle. Elle n'avait jamais vu les yeux d'un aveugle dans sa vie, sauf dans les films, mais elle savait que ça ne pourrait pas la choquer! Elle tendit sa main doucement vers le chien de Nikolaj en souriant, puis lui caresse le sommet de la tête. Les labradors étaient sa race de chien préférée. Elle s'agenouille doucement pour se mettre à la hauteur de Lasko et toujours en lui caressant la tête, elle lui dit Salut Lasko! Enchantée de te connaitre. Elle rit puis se relève pour faire face à Nikolaj. Bon, par contre il tombait un peu mal parce qu'elle était déjà bien en retard. Elle allait lui dire de repasser, mais lorsqu'il lui posa la question, elle se recula assez brièvement "Je suis navré avec ma question mais puis-je toucher au niveau de votre épaule? Je vous ai entendue ettoufer un grognement plus tôt." Si c'était une technique de drague, elle n'était pas bonne. Sam arqua un sourcil et lui dit non sans retenue, un brin agacée. Sérieux, le coup des lunettes, le chien, c'est une technique de drague ça ? Dit elle tout en croisant les bras sur sa poitrine assez agacée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un jour une colocation (pv Sam)   Dim 22 Nov - 16:26

Nikolaj est de nature observateur, depuis qu'il est aveugle, ses autres sens sont devenus plus développé. Il écouta avec beaucoup d'attention les paroles de la dénommé Sam. La jeune femme n'avait pas regarder ses messages ce matin. Il faut reconnaitre qu'on est pas toujours les yeux rivés sur une messagerie. Nikolaj entendit la jeune femme s'adresser à Lasko. Elle semblait aimer les chiens apparemment. C'était peut être un bon point s'ils devaient devenir colocataire. Nikolaj se laissa un peu bercer par cette voix qui lui rappelait celle de Margareth. Puis la jeune femme sembla s'agacer. Nikolaj a laissa faire. Si l'état de la demoiselle ne l'avait pas inquiété il aurait certainement éclaté de rire. Mais Nikolaj n'a pas envie de rire. Après un soupir il se décida à quitter ses lunettes pour dévoiler son regard Tout autour de ses yeux on voit de nombreuses cicatrices, quand on regarde ses yeux on vois un voile blanc. Des yeux mort et toujours là. Il prit la parole

"Sérieusement le coup du chien et des lunettes j'aurais préféré m'en passer. Et comme technique de drague se n'est pas la meilleure tout au moins ça n'a jamais été la mienne et ça ne la sera jamais"

La guerre m'a enlever la femme que j'aimais le plus au monde tout comme ma petite fille. Je n'ai plus rien à attendre de l'amour. Je mets mes lunettes dans ma poche tout en reprenant

"Les déchirures de ligaments, de muscles sont très vite arrivé, que vous ne vouliez pas me laissez regarder fort bien je n'insisterai pas mais si la douleur persiste et vous handicap le mieux serait peut être que vous alliez à l'hôpital voir un médecin."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un jour une colocation (pv Sam)   Dim 22 Nov - 16:56

Ok. Elle avait surement été un peu trop loin dans son jugement. Cet homme était bel et bien aveugle et elle en fut persuadée lorsqu'il retira ses lunettes de soleil pour les ranger dans sa poche. A la vue des cicatrices qui entouraient les yeux 'morts' de l'homme qui était en face d'elle, elle fit un mouvement de recul tout à fait impardonnable. Bien entendu, il ne l'avait pas vu, mais elle s'en voulait déjà de réagir de cette manière. Le voile sur ses yeux n'avait rien de choquant, mais les cicatrices... le pauvre. Que lui était-il arrivé ? Elle se ravisa et s'avança curieusement pour les regarder plus précisément. Effectivement. Vous n'êtes pas un menteur. Désolée. C'était sur. Pourquoi avait-elle pensée qu'il pourrait vouloir la draguer ? Non mais sérieux ? Tout les mecs sur cette Terre, n'avaient pas forcement envie de la mettre dans leur lit. Elle n'était pas non plus irrésistible et apparemment, Nikolaj avait bien vécu l'enfer. Elle jeta un coup d'oeil à sa montre et, décidément, elle ne pourrait pas être plus en retard. Non, non. Vous inquiétez pas pour mon épaule, je suis une dure à cuire. A cette remarque, elle se saoula toute seule. 'Dure à cuire', non mais n'importe quoi. Il ne manquait plus que la voix grave et on y était. Elle se racla la gorge, jeta un coup d'oeil au chien qui ne bronchait pas, puis tout en soupirant, elle lui dit en réouvrant la porte d'entrée. Bon, je vais appeler mon travail pour leur dire que j'ai eu une panne de voiture. Ils sont habitués. Entrez, je vais vous faire visiter. Même si il n'allait pas voir grand chose. C'est quand même nul ça. Il n'allait pas pouvoir admirer sa belle décoration.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un jour une colocation (pv Sam)   Dim 22 Nov - 17:13

Quand on regarde certaines blessures, certains cicatrices on peut avoir un geste de recul. Est ce mal? Non c'est tout a fait naturel. C'est même humain. Certaines réalités sont difficile à regarder en face et pourtant on le fait. Bien que Nikolaj ne voyait plus il se sentait observé. Mais il décida de garder ses lunettes dans sa poche. Autant être vrai. Se n'est pas toujours bon de se cacher derrière un masque ou des lunettes se n'est pas toujours une bonne solution bien au contraire. La miss n'a pas à se sentir désolée. Un aveugle demande à être considéré comme tout le monde. Parfois ça fait du bien de ne pas faire la différence et de se fondre dans le monde voyant comme si de rien n'était. Peut être qu'un jour Nikolaj y arrivera totalement mais ce jour n'est pas encore arriver il faut le reconnaitre. Il entendit Sam lui dire qu'elle était une dure à cuire. Margareth aussi disait cela assez souvent, jusqu'au jour où elle comprit qu'elle était comme tout le monde. Nikolaj ne put s'empêcher de faire un sourire triste tout en disant

"Une dure à cuire... Ma femme aussi le pensait. Mais après tout vous avez raison les cures à cuire sont de nature assez résistant et résistante quand on y pense"

Nikolaj l'entendit ouvrir la porte d'entrée. Elle voulait appeler son travail pour dire qu'elle était en panne de voiture. Après tout elle fait bien comme elle le souhaite. Nikolaj entra donc guidé par son chien. Celui ci était bien docile à ses cotés. Nikolaj prit à nouveau la parole

"ça fait longtemps que vous vivez à San Francisco? Enfin je veux dire vous connaissez bien la ville? Je suis en ville que depuis quelques jours."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un jour une colocation (pv Sam)   Dim 22 Nov - 18:10

Elle ne fit aucune remarque lorsqu'il parla de sa femme. Elle n'osait pas trop étant donné qu'elle hésitait... était-elle décédée ? S'étaient-ils tout bonnement séparés ? Elle espérait, pour lui, la deuxième option. Cette phrase la laissait perplexe. Mais elle n'en dit rien. "ça fait longtemps que vous vivez à San Francisco? Enfin je veux dire vous connaissez bien la ville? Je suis en ville que depuis quelques jours." Elle referma derrière lui et son chien tout mignon qui le guidait. Sam était vraiment impressionnée par l'intelligence des labradors. Elle suivit du regard la bête et sourit tendrement. J'y suis née. Donc oui, je la connais comme ma poche. [...] Elle se racla la gorge. Bon alors ici, vous avez l'entrée. Le hall est assez grand comme vous pouvez le v... Et euh... vous... merde, désolée. Bravo. Ça commençait bien. Elle jeta un oeil au chien et vit dans son regard une certaine compassion pour cette gène qui venait se s'emparer d'elle. Genre 'je te comprend, t'as fais une grosse bourde et ce ne sera surement pas la dernière'. Elle arqua un sourcil tout en regardant le chien. Puis, haussant les épaules, elle se rendit avec eux dans le salon et l'invita à s'installer sur le divan pendant qu'elle prévenait son travail. Quelques secondes à peine plus tard, elle revient le sourire aux lèvres. C'est bon, j'ai averti mon taff. Ils se passeront bien de moi aujourd'hui. La panne de voiture, ça marche à tout les coups. Dit elle, fièrement en reposant son téléphone sur la table basse. Elle s'installa près de lui sur un fauteuil, puis lorsqu'elle vit Lasko entrain de renifler ses chaussures, elle grimaça. Sur l'annonce, elle a autorisée les animaux, elle n'aurait peut-être pas due. Sans réfléchir elle sortit à Nikolaj. Euh... votre adorable chien... il bouffe pas les chaussures, ni les tapis, ni tout autres choses qui pourrait me faire monter dans une colère noire, hein ? le stress s'empara d'elle lorsqu'elle vit le chien la fixer, comme si elle venait de dire quelque chose d'outrant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un jour une colocation (pv Sam)   Dim 22 Nov - 18:30

Sam était donc nait à San Francisco. Elle connaissait bien la ville alors. C'est un peu cette ville qui l'a vue grandir d'une certaine manière. Tout en laissant son chien le guider Nikolaj écouta avec beaucoup d'attention les paroles de la jeune femme. Il est important qu'il s'imprègne de l'endroit puisque il allait très certainement y poser ses petites bagages. Le mot voir ne dérange pas Nikolaj bien qu'il ne voit plus avec ses yeux, il voit avec ses mains, ses oreilles, son ouïe également. Et parfois c'est peut être mieux que la vision. Nikolaj se contenta de dire pour enlever tout malaise face à la situation actuelle qui semble mettre mal à l'aise Sam.

"Il ne faut pas être désolée. Je peux voir, mais différemment, avec mes mains, mes oreilles et mon nez."

Nikolaj se laissa dirigé vers un divan où il s'assit pendant que la jeune femme téléphona très certainement à son travail. Nikolaj sentit son chien se coucher à ses pieds bien sagement. Il avait la sensation qu'il allait bien se sentir ici. Cette maison avait quelques choses d'accueillant. Sam revint. Elle s'assit. Nikolaj l'écouta parlé. Il ne savait pas quel été son métier mais elle devait avoir vraiment un patron très compréhensible. Sam parla à nouveau. Elle voulait savoir si le chien risquait de bouffer les chaussures ou autres choses. Nikolaj allait prendre la parole quand il ressentit une douleur dans le thorax. Douleur dont il était habitué mais dont cela faisait longtemps qu'il n'avait pas ressentit. Cependant il essaya de la masqué tout en répondant à la question posé

"Non il bouffe rien de tout cela. Par contre si vous laisser tomber des miettes de pain il vous amènera la pelle et le balayette pour que vous nettoyez mais en échange il voudra une caresse.... Il aime les caresses surtout derrière les oreilles"

Nikolaj sentit son chien venir se blottir tout contre lui et lui lécher la main. Son chien devait certainement sentir qu'il avait mal quelques part. Nikolaj essaya de le calmer pour qu'il se recouche tranquillement. Il lui parla tout bas en Croate.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un jour une colocation (pv Sam)   Dim 22 Nov - 18:55

Malgré le fait qu'il essayait de la rassurer sur sa bourde, Sam n'était pas convaincue qu'elle n'en avait pas fait une. Elle lui sourit brièvement. De toute manière, il fallait bien qu'il en prenne l'habitude car ils allaient bientôt partager le même appartement. Enfin, elle n'avait pas encore prit sa décision, mais étant donné qu'il était le seul à avoir répondu à l'annonce, elle n'allait pas pouvoir faire autrement. Enfin, elle n'en savait rien puisse qu'elle n'avait pas été voir sa messagerie aujourd'hui. Elle prit doucement son téléphone et la consulta pour voir, au cas où. Oups, deux réponses en plus de celle de Nikolaj, enfin son proche. Les deux réponses avaient l'air pas mal. Elle réfléchis quelques secondes, puis quitta sa messagerie. A vrai dire, elle n'avait envie de personne d'autre. Elle avait déjà bien accrochée avec Nikolaj. Et Lasko, ne l'oublions pas. "Non il bouffe rien de tout cela. Par contre si vous laisser tomber des miettes de pain il vous amènera la pelle et le balayette pour que vous nettoyez mais en échange il voudra une caresse.... Il aime les caresses surtout derrière les oreilles" La voilà rassurée. Elle ouvrit grands les yeux, puis fixa le chien. Elle reporta son attention sur Nikolaj, l'air ébahie. Sérieux ? Il apporte le balai et la pelle ? ENORME! Dit elle sur un ton d’excitation. Elle avait d'ailleurs une envie soudaine de tester, mais elle se ravisa. Échappant un petit rire, elle lui demanda assez gênée en se calmant. Si ce n'est pas trop indiscret, j'aimerais en savoir plus sur vous. Pas dans les moindres détails, mais étant donné que nous allons vivre ensemble, j'aimerais en savoir un minimum. En fait non. Elle voulait tout savoir de lui. Mais elle ne voulait pas non plus lui faire peur en lui posant une avalanche de questions toutes aussi indiscrètes les unes que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un jour une colocation (pv Sam)   Dim 22 Nov - 20:30

Un chien guide d'aveugle est beaucoup plus qu'un chien. Il devient au fil des mois un ami, un compagnon. Les labradors sont très intelligent, ils sont aussi très réactif mais comme tout les chiens on ne doit pas oublier qu'ils ont aussi besoins de s'amuser. On doit parfois les laisser vivre des moments comme leurs congénères. Nikolaj arriva à calmer son chien qui se rallongea sur le sol. Il fut rassurer que sa douleur était passé inaperçu ou tout au moins il l'espérait au plus profond de son être. Sam parla. Elle semblait assez émerveillé par le fait que Lasko puisse ramener la pelle et la balayette. Elle aura très certainement l'occasion de tester. Sam semblait vouloir en savoir plus sur son futur colocataire. Nikolaj n'aimait pas trop parler de lui mais il se sentait en confiance avec cette jeune femme. Peut être à cause de cette voix qui lui rappelait celle de Margareth. Oui peut être. Nikolaj prit la parole tout en caressant la tête de Lasko

"On pourrait peut être se tutoyer? Il n'y a pas grand chose à dire sur moi. Je m'appelle Nikolaj Rudnik je suis Croate. J'ai perdu ma femme et ma fille il y a de cela plusieurs années pendant la guerre. Je travaillais en tant que Chirurgien et Pneumologue à Zagreb. L'année dernière suite à une voiture folle qui m'a percuté je suis devenu aveugle. Faire mon travail est devenu assez compliqué sans mes yeux mais peut être que je pourrais suivre une formation en kinésithérapie et pourquoi pas donner des cours pour transmettre ce que je sais. Pour qu'au moins ça serve encore à quelques choses. J'aime bien aller dans les parc pour me promener. J'aime bien courir aussi avec Lasko c'est possible. Des questions?"

Des questions, Sam doit en avoir pleins au bout des lèvres. Je peux sentir Lasko s'agiter il a dut remarqué que son maitre essayait de cacher la douleur que qu'il ressentait présentement. Nikolaj pouvait sentir des perles de sueur sur mon front mais il ne voulait pas y prêter attention pas tout de suite. Il reprit

"San Francisco semble être une jolie ville mais très grande. Il y a beaucoup de quartier différent."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: un jour une colocation (pv Sam)   

Revenir en haut Aller en bas
 
un jour une colocation (pv Sam)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La devinette du jour...
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne
» Rouen - Jour de marché par PISSARO
» Rions un peu avec humour du jour.
» 1 blague par jour du Père Noël ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: