AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 love is better after war (+) elsa & wyatt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: love is better after war (+) elsa & wyatt   Sam 21 Nov - 19:39


L'obstétrique, encore l'obstétrique, toujours l'obstétrique et encore un peu la gynécologie. Bref, je passe depuis 72h mes journées entre les cuisses de ces dames, mais cette fois-ci, c'est loin d'être pour mon plus grand plaisir. Ironie du sort, comble du séducteur, juste retour des choses. Voyez le comme vous voulez mais je souffre. Intérieurement, égocentriquement, masculinement, je souffre. Qu'est-ce que je fais encore dans ce service ? Comment ai-je atterri là ? Et bien en faisant un peu trop la grande gueule devant ma titulaire de chirurgie plastique apparemment. C'est bien connu, mes collègues de promo le savent, mes anciens titulaires ou résidents le savent, j'ai une version bien personnelle de la confidentialité, de la déontologie, de la relation patient/médecin et de mes relations interprofessionnelles. Je suis comme ça, je ne suis pas forcément les règles, je ne fais pas toujours plaisir aux bonnes personnes mais j'ai une relativement bonne répartie et bonne culture médicale qui me sauvent de l'expulsion. Problème ? Je ne suis pas sûr que ma belle bouille me sauve aujourd'hui. L'urgence, le code bleu sur la femme enceinte. L'arrêt cardiaque. Le truc impardonnable. L'arrêt cardiaque que j'ai manqué. Cette patiente que j'avais en charge. Enfin... Je ne suis même pas sûr que c'était mon créneau ! Mais c'était, et heureusement pour moi, c'est toujours, une de mes patientes. Les infirmières ont té réactives, les infirmières ont été présentes, mais cet arrêt cardiaque sur femme enceinte de 42 ans, sujette aux infarctus, autrement dit une patiente à risques, n'aurait pas du avoir lieu. J'aurai du être là. Ou elle aurait du être là. Wells. Bordel Wells tu devais être là ! T'es interne en cardio' ou pas ? Oui ? Donc tu devais être là autant que moi qui suis résident en obstétrique. Mais visiblement, la titulaire n'a strictement rien à faire de savoir qui de ma coloc ou moi même est le véritable responsable et préfère de loin nous passer à tous les deux le savon de l'année à la sortie de la chambre. Merci m'dame, on a une superbe crédibilité maintenant ! Le regard noir, figé, je ne baisse pas les yeux face à cette grande dame de l'anatomie féminine, et prend les critiques en pleine figure, assumant mes erreurs. Du moins, devant elle. Une fois partie, cela se passera autrement. Partir, c'est justement ce qu'elle fait à cet instant précis. Mes yeux la suivent attentivement du regard, mes poings se serrent, mes neurones vrillent. Elle passe le virage, elle tourne, elle disparait de mon champs de vision. Et ma main fait son apparition sr l'épaule de l'autre brune qui me fait face. " P'tain Elsa ! Tu crois que le boulot d'interne se résume à se taper des titulaires en salle de garde ? Fais ton job plutot, ça lui fera plus d'effet à Doc' Mamour. " Trop d'amour entre nous. Trop de complicité. Trop de délicatesse. Et oui, ça fait des années qu'on partage le même toit, parfois le même lit, souvent le même corps. Le mystère de la vie, que voulez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Sam 21 Nov - 20:40

love is better after war.
is when I'm alone with you
wylsa.
Attrapant une chaise, Elsa trouva son salut dans l'assiette de sa meilleure amie ou plus précisément dans ses frites. Elsa ne mangeait jamais de frites, d'un autre côté elle ne mangeait rien qui pouvait mettre fin à sa silhouette de rêve, mais là elle en avait besoin puisque de chirurgien elle était passée à babysitter. Certes elle était en cardio cette semaine, après avoir échangé avec Binki pour échapper à la pédiatrie, mais elle se retrouvait en obstétrique à devoir surveiller une femme enceinte de plus de quarante ans, franchement déjà pourquoi faire des gosses et ensuite pourquoi à cet âge ? Il y avait une période pour ce genre de chose et la quarantaine était de trop. Pire que faire du babysitting elle devait se taper O'Donnell et pour une fois pas dans un lit. Non, il avait fallu qu'elle se retrouve sur le même cas que lui, déjà qu'elle passait toutes ces soirées et le voyait tous les matins, ils se battaient pour la salle de bain, il fallait en plus qu'elle le retrouve à l'hôpital, comme s'il n'était pas assez grand pour éviter de le croiser. Soupirant longuement, la demoiselle croisa le regard de sa meilleure amie. « Ma patiente aurait pu avoir un cœur défectueux, malade, mais non ; son plus grand problème est de s'être collé un gosse qui ne devrait plus tarder à naître. » Et comme par hasard son bipper se mit à sonner, d'habitude Elsa sautait dessus et se mettait à courir, mais là c'était sûrement pour lui annoncer l'heureux événement et elle n'était pas d'humeur. Elle n'avait presque pas dormi, n'avait pas eu sa dose quotidienne de caféine et surtout n'avait pas arrêter de croiser docteur trop sexy, elle avait eu une mauvaise journée, mauvaise semaine et il était hors de question de faire de faux sourires et faire semblant de féliciter des parents qui avaient la plus grosse erreur de leur vie. « Elsa … Elsa je crois que tu devrais répondre à ton bipper, ils viennent de courir en direction de la chambre de ta patiente. » Relevant la tête, la demoiselle jeta un œil à son bipper avant de jurer et de détaler en courant. « S'il te plaît ne sois pas morte, s'il te plaît ne soit pas morte. » Arrivée devant la chambre de patiente, Elsa soupira de soulagement en voyant que les infirmières avaient assurées, pour une fois elle n'irait pas dénigré leur travail alors qu'elles venaient de sauver le sien. Cependant les problèmes allaient bels et bien avoir lieu puisque déjà la titulaire en obstétrique lui jetait ses reproches à la figure avec, à ses côtés, Wyatt qui comme d'habitude regardait fièrement devant lui, non mais quel crétin il pouvait être. Attendant qu'elle termine sans un mot, elle hocha la tête quand la jeune femme leur firent savoir que la prochaine fois se serait la porte avant de se préparer à aller vérifier les constantes, cependant en sentant une main sur son épaule, Elsa serra les dents. Comment lui osait, lui reprocher des choses alors qu'il était un incapable, c'était lui le résident sur ce cas, ce qui faisait de lui, même si jamais elle ne l'avouerait, le supérieur d'Elsa sur ce coup. Attrapant la main du garçon, elle le tordit sans soucis se donnant en spectacle devant tout l'hôpital. « Ecoute moi bien, TU es le titulaire c'est à toi de gérer tes conneries, ensuite puisque tu ne me donne pas ce qu'il faut, il faut bien que j'aille chercher ailleurs. Eux au moins savent correctement se servir de leurs dix doigts. Et la prochaine fois que tu me parles ainsi, je te brise ne deux. » Relâchant la main du garçon, elle fit fuir l'ensemble des spectateurs d'un simple regard avant d'aller poser quelques questions à la patiente. Une fois cela fait, elle remercia, pour une fois, les infirmières de leur réactivité et leur tendit le dossier, remettant le stylo dans la poche supérieure de sa blouse et de prendre direction de la machine à café près des brancards, il fallait qu'elle respire.  
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Sam 21 Nov - 21:32


Je la hais. Clairement, à ce moment précis, à cette seconde précise, je la hais. Comment a-t-elle osé ? Comment a-t-elle pu dire ça ? Parce que je lui ai parlé comme on parle à un chien errant ? Parce que c'est Elsa et qu'elle aime se donner en spectacle ? Parce qu'elle a ce besoin constant d'attirer l'attention sur elle et qu'elle supporte encore moins quand je prends le dessus ? Certes, ça fait plein de bonnes raisons. Mais quand même. J'ai une réputation à tenir ! Je suis résident en chirurgie plastique. Je suis Wyatt O'Donnell, elle ne peut pas raconter n'importe quoi sur moi. Elle ne peut pas raconter que je ne sais pas me servir de mes dix doigts ! Elle ne peut pas ! Comment ça vous pensiez que je parlais de ma réputation médicale ? Ca fait bien longtemps que je ne me soucie plus vraiment de celle-là, chacun à son idée sur moi. Entre ceux qui se disent que je ne suis que la belle gueule sans cerveau, ceux qui pensent que j'ai couché avec je ne sais qui pour avoir mon internat et la poignée encore existante qui croit en moi, je n'ai aucune façon d'agir. Je ne peux rien changer là dessus. Mais mes performances sexuelles ! Elle n'a strictement pas le droit ! Je me bats tous les jours pour prouver ma virilité et mes prouesses et elle pense tout balayer parce qu'elle n'est pas satisfaite ? Frigide va. Cependant, je ne trouve rien à redire sur le moment. Entre la haine de ce moment et de l'humiliation passée avec la titulaire, je risquerai de dire des mots que je regretterai. Donc je ne dis rien. Je la laisse fuir. Je la laisse tourner les talons. Je la laisse faire mon job. Je la laisse faire l'interne pendant que je me décide à bouger de devant cette chambre maudite pour aller jeter un oeil à mes autres patientes. Et oui, ici, sauf erreur génétique, je n'ai que des patientes. Les titulaires étant tous les deux au bloc, et n'ayant pas envie de jouer les lèches vitrines, je joue les vrais docteurs dans les chambres, rassurant les jeunes femmes ou prenant leurs constantes. Evitons d'en perdre deux dans la journée quand même ! Mais alors que je renseignais Mme L - ou Mme M, je ne sais jamais les différencier - sur l'état de son mini elle, je vois passer dans mon champs de vision et à travers la fênetre de sa chambre, la silhouette de Wells. La machine à café. Ou la salle de garde. Mais vu qu'aucun brave titulaire ne suit, c'est la machine à café. Accroc va. Comme moi. Si vous nous voyiez le matin nous battre pour boire en premier notre café, vous nous renverriez à l'école primaire... Quelques renseignements inutiles plus tard, je rejoins ma subordonnée au distributeur. Et ouais, je suis le patron. Me retrouvant seul avec elle à cet endroit, je ne me fais pas prier pour attraper son bras en arrivant, la retourner vers moi et surtout la plaquer contre le coté de la machine à café. A nous deux Wells. " Je trouve ça très ironique venant de la fille qui ne parvient pas à passer une nuit entière dans sa chambre sans venir renifler mes draps de dire qu'elle n'est pas satisfaite au lit. Si tu t'fais tes titulaires, c'est juste parce que tu ne parviens pas à te faire respecter pour tes neurones. " Faux. La deuxième partie est totalement fausse. Je le sais. Parfaitement même. Mais ça va la mettre dans une rage folle, je l'imagine aussi, et j'adore ça. S'en vient le moment où je me rapproche d'elle, agrippant sa nuque de ma poigne ferme : " Et on va faire un tour en salle de garde quand tu veux pour voir lequel des deux risque de briser l'autre, l'interne. " L'interne. Une façon de plus de la rabaisser. Encore. J'adore ça. J'adore. Je la hais au plus haut point mais je crois, qu'avec un masochisme profond, j'adore ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Sam 21 Nov - 22:47

love is better after war.
is when I'm alone with you
wylsa.
Heureusement pour lui elle n'a pas de scalpel ou de bistouri dans la main sinon cela ferait déjà quelques minutes qu'il griserait au sol entouré d'une mare de sang. Comment ose-t-il lui parler ainsi, à elle ?! Clairement coucher avec lui ne lui pose aucun soucis, elle ne peut le nier, mais de là à venir lui dire qu'elle ne peut pas se passer de lui, il a perdu plus que sa raison. Parce quand c'était lui qui faisait irruption sous sa douche ou bien qui l'attrapait par un bras pour la balancer rapidement dans une salle de repos, c'était lui qui lui sautait dessus et qui semblait bien incapable de se passer de son corps. Mais ce qui l'agace le plus dans tout cela, au delà de son fantasme selon laquelle elle est dingue de lui, c'est qu'il remette en cause son intelligence. Tout le monde le savait, et c'était sûrement ce qui la rendait encore agaçante, qu'Elsa était douée dans son travail, une surdouée de la médecine, elle n'était pas la fille du grand Wells pour rien, ce chirurgien de génie qui avait longtemps dirigé l'hôpital, ses mains étaient d'or et son cerveau était jalousé de beaucoup. On ne finissait pas major de sa promotion à Harvard pour rien. En réalité elle était même certaine être beaucoup plus intelligente que lui, d'un autre côté il ne fallait pas grand chose pour ça.
Fustigeant le garçon du regard, elle laissa sa main venir rencontrer, avec violence, sa joue mal rasée. Au moins elle ne l'était pas entrain de l'étrangler ; voyant sa joue déjà viré au rouge, elle planta son regard noir dans celui du garçon. « T'as beaucoup de chance, mais alors vraiment beaucoup, que de temps en temps, j'ai besoin de ton appareil génital, sinon crois moi, cela ferait un moment que tu ne serais plus en mesure de procréer. » Il était clair qu'elle était sérieuse, un peu trop même puisque l'envie de le castrer lui vint subitement en tête, si seulement il n'était pas si doué … parce que oui elle ne pouvait nier que de tous les mecs avec qui elle s'était envoyé en l'air dans cet hôpital, Wyatt était le plus doué enfin masculinisme parlant parce que de ce qu'elle se souvenait de sa nuit avec la titulaire en pédiatrie, ça avait été plus que magique.
Se détachant de la machine elle se mit sur la pointe des pieds pour venir rencontrer l'oreille du beau brun qu'elle vint frôler de ses lèvres. « Et on sait toi aussi bien que moi, que de nous deux, tu es celui qui aime le plus nos jeux quelque peu … physiques. » Souriant doucement, elle le contourna pour rentrer dans une des salles qui contenait les fournitures médicales, se saisissant déjà de quoi faire des pansements pour quelques patients à la mine.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Sam 21 Nov - 23:47


Et là, je ris. Clairement, je ris. Sans retenue aucune, je ris. Parce que tout simplement, elle me fait rire. Elsa c'est une grande gueule, Elsa elle a l'habitude d'être crainte et de faire peur. Elsa, c'est mini Wells, c'est Frozen Heart, c'est celle qui fait trembler ses petits camarades d'internes. Mais n'aurait-elle pas oublié une fraction de secondes qu'elle parle au mec qui l'entend chanter du Disney sous la douche et qui la voit s'endormir dans son bol de céréales ? N'aurait-elle pas omis qu'elle vient de menacer le mec qu'elle insulte à peu près 90% du temps sans jamais avoir été agressive ? Elle ne me fait pas peur. Aucunement peur. Je ne dis pas que c'est une fausse méchante, attention. Si elle ne vous supporte vraiment pas, je vous conseille de courir loin et vite, parce qu'elle pourrait vous manger tout cru ou vous découper en morceaux. Et ce ne sont pas des métaphores... Mais à moi. Sérieusement ? Elle ne me ferait strictement rien et je le sais parfaitement. C'est donc un regard rieur et amusé qui vient prendre la place du regard noir, mystérieux et dominateur que j'avais jusqu'à présent. Désolé Wells, je ne peux pas continuer le petit jeu et rester sérieux après ça. Même après une claque. Même après tes menaces. " T'es pas crédible... " Rétorquais-je simplement, profondément amusé par la situation. C'est dans ces moments là que je me rends bien compte qu'en plus du sexe, qu'en plus de l'attirance, qu'en plus même de la haine, il y a une certaine complicité qui s'est installée entre nous après nos années de colocation. On n'y peut rien, c'est comme ça. Mais malgré ma perte de sérieux, la demoiselle continue parfaitement son jeu, bien qu'elle change de direction. Finie la haine, bonjour la séduction. Elle profite du moment pour se rapprocher de moi et me murmurer à l'oreille qu'en quelque sorte, je suis le plus faible face à nos moments d'amour charnel, pour dire les choses avec élégance. Je n'ai pas le temps de lui répondre qu'elle s'engage dans le local matériel derrière moi. Ce n'est pas la salle de garde, y'a plus de matériels dangereux, mais ça peut être cool aussi, vous ne trouvez pas ? Evidemment, avec un sourire envieux sur le coin des lèvres et des idées pleins la tête, je pénètre à mon tour dans cette salle, poussant la porte derrière moi sans la verrouiller. C'est toujours plus excitant si quelqu'un peut nous surprendre. Je fais le pas qui sépare mon corps de celui de la jeune femme, qui feint de chercher je ne sais quelle seringue, et viens glisser mes mains sur ses hanches, sous  sa blouse, sans aucune pudeur. Son dos frôlant mon torse alors que mes lèvres frôlent son oreille pour lui murmurer : " Alors prouve moi que tu peux t'en passer... Madame J. t'attend, Dr Wells. " A la fin de cette phrase, et alors que mes doigts divaguent toujours sur elle, ma bouche vient se poser sur son cou. Craque Wells. Craque. " Ca serait dommage qu'elle frôle la mort par ta faute, encore une fois. " Cette phrase aurait fait déguerpir n'importe quelle femme pour voler au secours de la fameuse patiente. Et Elsa ? Comment va-t-elle réagir ? Je le sais parfaitement et je vous laisse le découvrir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Dim 22 Nov - 16:45

love is better after war.
is when I'm alone with you
wylsa.
Elle était certaine qu'il la suivrait, il n'y avait qu'à voir cette étincelle dans ses yeux quand elle s'était rapproché de lui, c'était aussi pour ça qu'elle était persuadée que d'eux deux, c'était lui qui était le plus accro à leur jeu, bon il était clair qu'Elsa était bien loin de s'en plaindre, mais quand même, une fois encore c'était lui qui poussait le vice à venir avec elle dans cette salle, à verrouiller la porte et à présent à venir déposer ses mains sur son corps. Un léger sourire vint flotter sur ses lèvres alors qu'il tentait de la chercher, cependant elle continua à chercher ce dont elle avait besoin avant de parler d'une voix calme et posée. « J'aimerai juste voir ta tête si je te laissais seul dans cette pièce … » Elle n'a pas le temps de dire autre chose qu'elle sent les lèvres du beau brun se déposer le long de son cou, assurément il sait comment la faire craquer, il sait qu'elle est incapable de dire non quand il commence comme ça. Fermant doucement les yeux tentant de lutter un minimum face au désir qui commence doucement à l'envahir, voilà qu'elle pousse le vice à venir coller son dos contre le torse du garçon, faisait en sorte de toucher chaque partie de son corps.
Il parle, encore et toujours. Wyatt est constamment entrain de parler, beaucoup trop. Forcément il faut qu'il remette sur le tapis leur patiente qui a faillie coûter leur poste, forcément il faut qu'il l'a provoque avec ça. « C'est toi qui devrais y aller, après tout je ne suis que la petite interne, tu es le résident en obstétrique. » Obstétrique, comme si c'était ce qui lui allait le mieux, non il était certain que la chirurgie esthétique allait parfaitement à Wyatt, tout en apparence, sans réel complexe, voilà comment elle voyait la chose. Pour elle, il ne s'agissait pas d'une véritable spécialité, à ses yeux ce n'était même pas réellement de la chirurgie, tandis que la cardio ça … ça avait véritablement un sens, tenir un cœur dans ses mains, savoir qu'il s'agit d'un si petit organe, si fragile qui nous permet de vivre. Doucement, elle se sent plonger, elle va craquer, il le sait aussi bien qu'elle. Reposant se qu'elle tenait dans la main, elle retourna pour faire face au jeune homme avant de plonger son regard dans celui bleuté de son camarade. Si Elsa craquait aussi facilement pour Wyatt c'était bel et bien aussi parce qu'il avait un physique avantageux, mais ses yeux … elle se surprenait parfois à s'y perdre, parfois juste après l'acte quand ils se retrouvaient dans son lit ou dans l'autre, elle se perdait dans ses si beaux yeux bleus et à ce moment là, elle se sentait presque humaine, presque capable de ressentir. Ainsi quand elles scella leurs lèvres, ce fut avec beaucoup moins de passion que d'habitude, c'était beaucoup plus tendre, plus doux. Parce qu'elle avait faillie perdre sa patiente, qu'elle s'était énervée contre lui et qu'elle avait tendance à le haïr autant que de l'aimer et que parfois ça faisait aussi du bien de lâcher prise, de prouver qu'elle n'était pas que cette fille sans cœur, sans peur. Alors oui elle l'embrassait avec tendresse et c'est avec cette même tendresse qu'elle vint poser sa main sur la nuque du jeune homme avant de se mettre sur la pointe des pieds pour arriver à sa hauteur. Tout en tendresse.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Lun 23 Nov - 18:21


Pourquoi répondre ? Pourquoi lui dire que je sais pertinemment qu'elle ne quittera pas la pièce alors que je peux le lui montrer ? Je ne voyais clairement aucun intérêt à débattre avec elle jusqu'à la faire avouer. Il faut agir des fois. Et cette fois-ci, il fallait agir. Il fallait caresser ses hanches, il fallait la coller à moi, il fallait l'embrasser dans le cou. Et surtout, il ne fallait pas parler. Des relations, autant dire que j'en collectionne pas mal. Des relations ambiguës, complexes, tordues, aussi. Pourtant, au fond, chacune est différente. Chacune a son petit truc en plus, sa petite étincelle qui donne envie de continuer. Elsa a une grande gueule, Elsa a du répondant, Elsa est ma colocataire. Et tout ça fait d'Elsa une conquête avec une grande étincelle. Elsa, c'est Elsa, tout simplement. Mais j'ai comme l'impression de l'avoir déjà dit... Elle me coupe dans mes pensées en se retournant vers moi lors de ma dernière petite provocation. Et oui beauté, c'était à toi de gérer la patiente qui a failli passer l'arme à gauche. Est-ce vraiment de sa faute ? Je n'en sais rien et je n'en ai pas grand chose à faire. Mon seul but était de la faire réagir et ça a très bien marché. En effet, elle vient planter son regard sur moi après m'avoir rétorquer une nouvelle fois qu'elle n'y était pour rien. Elle n'a décidément pas compris que je la charrie une fois de plus ? Faites marcher une fille, elle court immédiatement ! " Justement ! Le résident donne les ordres et l'interne exécute gentiment... "  Je lui murmure ces mots avec un air mystérieux et supérieur dont j'ai le secret. Des paroles purement machistes avec un ton purement sensuel. Aller, essaye de résister ma jolie. Mais non, tu n'y arrives pas. Tu n'y arrives pas et tu viens même te rapprocher de moi pour m'embrasser. M'embrasser doucement. M'embrasser tendrement. Tiens, comment se fait-il que tu m'embrasses avant de me déshabiller ? Miss Wells aurait-elle un coeur tout mou aujourd'hui ? Evidemment, ce n'est pas désagréable, ce qui m'incite à prolonger ce baiser en douceur et même à venir glisser ma main sur sa joue. Oui, Elsa me plait, c'est indéniable. Oui c'est agréable et plaisant de l'embrasser. Mais vous savez ce qui est encore plus agréable et plaisant ? Regardez. " Fais gaffe, tu tombes amoureuse... Y'a ton p'tit coeur qui bat trop fort. " La faire chier. La chercher. La provoquer. La regarder avec des yeux de biches, caresser sa joue, prendre un air aussi doux que le sien, et lui lancer des paroles de ce style. J'adore ça. J'adore ça et ça me fait rire. Ca ne m'empêche pas pour autant de garder ma main sur sa joue pour la faire reculer jusqu'à ce fameux meuble dans son dos et rejoindre de nouveau ses lèvres avec les miennes. Ce genre de choses là aussi, je le adore. Le problème ? C'est que je me pense totalement incapable d'avoir l'une sans avoir l'autre. Le romantisme, la douceur, la tendresse, la complicité. Oui, ça fait rêver. Mais sans provocation, sans détachement, sans distance sentimentale, j'en suis incapable et je le sais. L'embrasser à en perdre la tête, j'en suis capable. Tout comme glisser mes mains sur sa blouse pour en défaire les boutons et bientôt la lui ôter. Si elle me laisse faire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Lun 23 Nov - 19:24

love is better after war.
is when I'm alone with you
wylsa.
Pour une fois elle avait voulue mettre un peu d'humanité dans leur relation, un peu moins de ce côté animal qui les animait dès qu'ils se retrouvaient, pour une fois elle avait voulue faire un effort et tenter autre chose, être plus tendre, ressentir la véritable chaleur, celle qui vous prendre aux tripes sans vous lâcher jusqu'à ce qu'on vienne l’éteindre. Elle avait presque cru qu'il la laisserait faire, qu'il rentrerait dans son jeu, parce que peut-être que lui aussi il en avait assez d'être seulement ce crétin qui passait son temps à la provoquer, que peut-être il pouvait être plus que ça. Il avait posé sa main sur sa joue, lui avait rendu son baiser sans pour autant commencer à lui retirer ses fringues, alors oui elle y avait presque cru. Parfois elle avait aussi besoin de se souvenir qu'on pouvait l'apprécier pour plus que son corps, qu'elle pouvait aussi se montrer humaine, mais à quoi avait-elle pensé, Wyatt restait Wyatt et encore une fois il avait sorti une de ses bêtises. Non mais quel crétin il pouvait être. Soupirant longuement, elle déposa sa tête contre son torse avant de secouer la tête et de poser ses mains sur ses pectoraux. Relevant doucement la tête, elle planta son regard dans celui du garçon avant de sourire de dépit. « Wyatt … Pas maintenant, tu vois là j'avais juste envie de tendresse, d'un peu de douceur, alors je sais pas si c'est parce que j'ai faillie voir une femme enceinte mourir ou … » Elle avait faillie lui lâcher que c'était Docteur Sexy qui la rendait dans cet état, enfin peut-être, elle savait pas, elle était trop belle, trop blonde, trop souriante, trop enjouée. Elle était trop tout, trop elle et pas assez comme Elsa. Mais le fait est que maintenant elle devait se battre pour arrêter de penser à elle, au point qu'elle était sur le point de coucher avec Wyatt dans une salle où se trouvait tout le matériel médical de l'hôpital. Tapotant le torse du beau brun en secouant la tête, elle se détacha du garçon avant de le contourner. « Je vais pas coucher avec toi maintenant, encore moins ici. D'ailleurs je vais arrêter de coucher avec toi ici, dans cet hôpital, c'est malsain et c'est stupide. Maintenant excuse moi, je vais aller faire des pansements papillons à des gosses puisque je suis en pédiatrie cette semaine et je déteste ça. Après je vais aller vider la bouteille de tequila du blackbird. Je te payerais même un verre si tu veux. » Quittant la salle, elle rejoignit la pédiatrie avec un faux sourire collé aux lèvres quand elle entra dans la chambre du petit garçon qui souffrait d'une perforation intestinale.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Lun 23 Nov - 20:41


Alors comme ça, elle avait envie de douceur, de tendresse et tout ça avec moi. Surprenant. Inquiétant. Intrigant. Plaisant peut-être. J'avoue ne jamais avoir envisagé de vraie douceur avec Elsa - ni avec personne d'autre d'ailleurs -. Elsa c'est la coloc qui occupe la chambre à droite au fond du couloir quand je m'ennuie en pleine nuit. Elsa c'est celle qui crie, qui griffe, qui se rebelle et qui mord. Elsa c'est pas un coeur sur pattes, une fleur bleue avec les yeux qui pétillent. Et pourtant, elle semble en avoir envie aujourd'hui. Est-ce que je suis prêt à combler cette envie ? Apparemment pas pour le moment. " Ou parce que tu fonds totalement quand tu croises mon regard ? Penche plutot pour cette possibilité, c'est plus probable. " Tout en délicatesse encore une fois. Je dis ce que je pense, je pense ce que je dis, je suis comme je suis et elle ne me changera pas. Mon arrogance, ma tête à claques, mon égocentrisme, c'est tout à fait moi. Et si ça ne lui plaisait pas, nous n'en serions pas là à ce moment précis. Elle serait donc très mal placée pour me faire un quelconque reproche. Mais contre toute attente, alors que je pensais la faire définitivement craquer, elle se recule de mon étreinte, me dit clairement qu'elle ne couchera plus avec moi à l'hôpital, ni aujourd'hui, ni un autre jour. Ah ouais ? T'es comme ça toi ? Tu ne parviendrais même pas à résister deux jours Wells. Du moins, je l'espère... Malgré ses nouvelles lubies d'abstinence, elle me propose de la rejoindre pour boire un verre à la fin de nos services dans le bar d'en face. Quand je disais qu'elle ne résisterait pas... Je ne parviens même pas à la rattraper avant de la laisser s'échapper en dehors de la salle. Et au fond, ce n'est pas plus mal. Ca lui laissera le doute de savoir si je la rejoindrais ou pas... Ok, elle sait très bien que je vais la rejoindre. Elle me connait au moins aussi bien que je la connais donc forcément... Enfin vous avez compris l'idée. Je reste planté une trentaine de secondes dans la salle, un léger sourire idiot au coin des lèvres, des pensées divagantes, et un esprit un peu embrouillé avant retourner à mes chères préoccupations d'obstétricien d'une semaine.

Trois accouchements plus tard, une césarienne, un gamin né en chaise, deux autres nés deux mois trop tôt plus tard, me voilà qui passe la porte de blackbird. Enfin ! Enfin ! Je crois n'avoir que très rarement autant attendu ce moment d'alcoolique au bar. L'obstétrique ce n'est pas pour moi. Vraiment pas. Je ne les supporte plus ces rejetons et leur maman en larmes. Mais une silhouette brune, assise, de dos, au comptoir, me fait l'effet d'une baguette magique et fait s'envoler mes 8 dernières heures. Magie magie. Une nouvelle fois sans pudeur, j'arrive derrière miss Wells, glisse ma main sur sa taille et lui murmure à l'oreille avant de m'assoir à ses côtés : " Et voilà ton prince. " Tout le monde m'appelle le petit prince, je m'invente rien. Ah si. Peut-être le fait que je sois le sien. " Un whisky please ! " Demandais-je au serveur que je commençais à bien connaitre vu le nombre d'année , de soirées et de cuites que j'ai passé là. Il a du en voir des médecins à l'envers celui là... C'est surement l'homme qui a le plus peur des urgences. " Tu n'as pas trouvé l'après-midi trop longue sans moi j'espère... Je voudrais pas avoir fait du mal à ton petit coeur. " Demandais-je alors à Elsa, en redirigeant bien vite mon regard vers elle, son visage angélique et ses yeux océans. Ca serait plus simple si elle était moche en même temps...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Lun 23 Nov - 21:29

love is better after war.
is when I'm alone with you
wylsa.
Avalant son énième shooter de tequila, Elsa plissa les yeux alors que la liqueur blanche venait lui brûler la gorge. Comment avait-elle osée l'ignorer comme ça toute la journée alors qu'elle était dans SON service. Elle avait pourtant tout fait correctement, avait même jouer avec un enfant pendant qu'on le perfusait et malgré ça pas un mot en ce qui concerne leur nuit n'avait été prononcé, d'accord quelques fois elle avait le droit à quelques sourire mais tout de même, elle n'était pas du genre qu'on oublie, encore moins après une nuit comme elles l'avait passée. C'était plus que magique, ça avait été parfait. Pourtant Elsa n'était pas du genre à s'extasier après un coup d'un soir, mais là, là il y avait de quoi. Soupirant doucement, elle avala un nouveau verre avant de sourire gentiment au barman. Combien de fois il ne lui avait pas appelé un taxi alors qu'elle était complètement déchirée, incapable de mettre un pied devant l'autre et visiblement, vu comment c'était partie, cela allait être renouvelée ce soir, à moins que Binki arrive la sauver comme souvent. Ou Wyatt …
Elle l'avait presque oublié, pourtant il était difficile à ignorer, il était toujours là, quelque part contre elle à lui chuchoter des mots doux à l'oreille, à faufiler ses mains sous sa blouse ou à la chercher comme ce soir alors qu'il venait la retrouver. Elle avait presque oublié qu'elle lui avait dit de venir, mais bon au moins lui n'était pas insensible à son charme, au contraire il avait tendance à en redemander. « Je suis pas du genre à croire au prince charmant, encore moins si TU es le prince. » Secouant la tête, elle avala un nouveau verre avant de mordre dans un citron. « Tu n'as même pas idée à quel point je me languissais de te voir, rien qu'à l'idée que tu ne serais pas là ce soir … je ne veux pas en parler, je souffre trop. » Riant doucement en secouant la tête, elle tourna la tête sur le côté pour le regarder. Au moins il avait pris la peine de venir la rejoindre, elle avait hésité plus tôt dans l'après-midi, elle ne savait pas réellement s'il aurait eu envie de l'accompagner dans une soirée de débauche alors qu'elle l'avait recalé quelques heures plus tôt. Se penchant sur le jeune homme, elle déposa sa main à l'arrière de la tête de Wyatt avant de venir sceller leurs lèvres. « Merci d'être venu. » Portant de nouveau un verre à ses lèvres, elle grimaça de nouveau avant de sourire doucement, si elle avait imaginé que ce serait lui qui viendrait l'aider à penser à autre chose, elle ne l'aurait pas parié. Attrapant le verre du médecin qu'elle porta à ses lèvres, Elsa toussa face à la liqueur ambré qui prenait feu au sein de son œsophage, qu'est-ce qu'elle pouvait détester le whyski. Faisait signe au barman de remplir le verre du garçon, elle mordit de nouveau dans un citron verre. « Je te devais un verre, tu te souviens ? Et puis tu es le seul qui ai daigné venir, c'est la moindre des choses. » Souriant doucement à son colocataire, elle se servit elle-même avec la bouteille de tequila. « Je vais sûrement coucher avec toi ce soir, alors s'il te plaît pour une fois sois gentil. » Tournant sa tête, elle plongea son regard dans celui bleuté du beau brun.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Lun 23 Nov - 22:06


2 ? 2,5 ? 3 ? Je me demande bien combien de grammes d'alcool par litre de sang coulent dans ces veines à ce moment précis. Si vous la voyiez, vous comprendriez encore mieux. Ses beaux yeux bleus sont teintés de rouge, sa voix fluette semble s'envoler vers d'autres cieux telle la team rocket et son visage étincelant à perdu toutes traces de lumière. Et son attitude ne fait que confirmer mes doutes. Un verre, deux verres, mon verre. Voilà que tout ça défile sans que je ne m'en rende compte. Alors certes, ce n'est pas l'alcool qui me fait peur. Ce n'est pas l'alcool qui lui fait peur non plus. Des soirées alcoolisées où nous avons fini par nous étaler un sur l'autre sur le canapé du salon, au grand désespoir du reste de la coloc, il y en a eu plus d'une. Mais là, pourquoi boit-elle seule au comptoir du blackbird ? Pourquoi s'accroche-t-elle ainsi à moi pour m'embrasser aussi librement en public ? Pourquoi parle-t-elle autant ? C'est moi qui parle en temps normal, c'est pas elle. Alors que je m'apprêtais à boire mon verre, elle me coiffe au poteau en le descendant d'un coup sec. Ok ok je vois à quoi j'ai à faire. Mon regard interrogateur se fronce en direction du barman, qui me rétorque en un haussement d'épaules et de sourcils simultané. Donc lui non plus n'y comprend rien. Preuve qu'elle parle trop ? Je n'ai pas eu la place de lancer un seul mot avant qu'elle ne daigne finir de parler, me demander d'être gentil ce soir car nous allions coucher ensemble. En temps normal, j'aurai surement sauté au plafond et l'aurais attiré en une fraction de secondes aux toilettes de l'établissement. Mais là, autre chose me chagrine et me tourne en tête. Cependant, avant toute chose, et avant qu'elle ne le fasse à ma place, je bois d'un verre sans la lâcher du regard. Qu'est-ce que tu caches Wells ?   " Parce que t'avais prévu un plan à plusieurs ? J'peux savoir qui d'autre était censé venir faire la fête avec nous ? " C'est ça qui me préoccupait. En plus de son taux d'alcoolémie. D'ailleurs, je redemande dans la seconde un verre au barman, j'ai besoin d'oublier ma fichue journée moi aussi. Je pense qu'on va lui faire son chiffre d'affaire de la soirée à celui là... " Et tu sais que je suis toujours adorable quand tu me parles de coucher avec toi. Mais le bar ne compte pas comme l'hôpital du coup ? " Lançais-je pour lui rappeler, peut-être un peu dangereusement, les propos qu'elle a tenu ce matin dans la salle de repos. Plus de sexe au boulot. Agissant comme elle, je ne la laisse pas vraiment répondre, et préfère me lever du tabouret derrière le comptoir pour me rapprocher d'elle. J'en profite aussi pour faire glisser la bouteille de tequila de l'autre coté du bar, autrement dit loin de sa portée et lui murmure, en passant mes doigts sur sa joue : " On va directement dans l'arrière boutique ou tu préfères faire ça à la maison ? " Ai-je vraiment l'intention de coucher avec elle dans cet état alors que je suis sobre ? C'est bien possible. Ai-je envie de la provoquer jusqu'à la faire réagir ? C'est bien possible aussi. Je ne sais jamais de quoi j'ai envie exactement avec Elsa dans les parages, mais une chose est sure : nous ne finirons pas la nuit dans des lieux différents.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Mar 24 Nov - 13:25

love is better after war.
is when I'm alone with you
wylsa.
Elle sentait déjà sa tête tourner, résultat elle savait pertinemment que demain matin ce serait difficile, avec un peu de chance on la laisserait dormir, on éviterait de la bipper … mais à quoi pensait-elle, elle était interne, il n'y avait AUCUNE chance qu'on la laisse dormir. Cependant à cet instant peu lui importait. Voilà qu'il la tirait de ses pensées, évidemment il devait se demander pourquoi est-ce qu'elle était entrain de se saouler, seule dans un bar. Même si Elsa avait tendance à sortir le soir, boire un peu trop quand elle était fatiguée, mais de là à finir comme ça, il y avait un monde. Mais elle ne comprenait pas, vraiment elle avait cherché à savoir, mais rien n'y faisait, pourquoi est-ce que docteur sexy ne faisait que l'ignorer, on ne l'ignorait pas, pas elle. Cependant même si elle avait trop bu, elle ne pouvait pas lâcher ça à Wyatt, à personne c'est certain mais encore moins à Wyatt. « Binki. Normalement quand j'ai besoin d'elle, elle apparaît comme ça, comme la fée clochette, mais pas là. C'est nul. Mais toi t'es là et finalement c'est pas si mal … » Terminant une nouvelle fois son verre, elle le vit évoluer dans l'espace pour qu'enfin il la touche. Elle n'attendait que ça depuis qu'elle l'avait vu arriver, qu'il pose ses sublimes mains sur elle. C'était tout ce dont elle avait besoin en ce moment, lui et juste lui, pas autre chose. Posant ses mains sur le torse du garçon, elle les fit glisser jusqu'à sa nuque où elle s'y accrocha pour enfin se lever, comme elle le pouvait. « Chez nous, je veux bien être bourrée, mais je reste trop classe pour coucher avec toi dans les toilettes d'un bar. » Souriant doucement au garçon, elle se colla à lui avant d'une nouvelle fois sceller leurs lèvres. « Je te veux juste toi, dans mon lit. » Enfilant sa veste, elle laissa sa carte bleue au barman, il avait pour habitude qu'elle revienne la chercher le lendemain heureusement pour elle, ses parents étaient extrêmement fortunés ; attrapant la main du beau brun, elle le tira hors du bar et ne se laissant pas distraire par la pluie qui déjà venait les tremper de la tête aux pieds, elle le plaqua contre le mur de l'enseigne l'embrassant avec passion et douceur.[/color] Tournant sa tête, elle plongea son regard dans celui bleuté du beau brun.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Mar 24 Nov - 17:31


Je suis là et c'est pas si mal. Disons que je le prends bien, d'accord ? Cette petite phrase a déjà fait assez de mal à mon égo pour ne pas en rajouter en avouant que je l'ai mal prise. Je ne suis pas celui qu'on accepte en roue de secours. Celui sur qui on se repose quand les autres ne viennent pas. Celui qui sert de deuxième main. Même si la première main est Binki. Je ne suis pas un deuxième choix et je le vis d'autant plus mal que je suis un deuxième choix pour cette femme là. Une femme sans charisme, sans caractère, sans prestance, pourrait très bien me choisir comme second voir troisième choix. Je n'en aurai rien à faire. Mais ce n'est pas le cas d'Elsa. Bref, trêve de compliments et d'éloges en tout genre pour la demoiselle, le moment est venu de diriger entièrement mon attention sur elle, elle qui se pend à mon cou pour descendre de son tabouret haut perché et me répondre avec un air dont elle seule a le secret, qu'elle me veut chez nous. Juste moi. Chez nous. Tout ça ponctué d'un baiser furtif entre deux. Elle est bourrée, certes. Elle a bien trop d'alcool dans le sang et ne sait peut-être pas exactement ce qu'elle fait mais ce n'est pas mon cas. Je suis parfaitement sobre et conscient. Pourtant, j'apprécie vraiment ses mots et ses attitudes. J'aime la voir comme ça. Pas ivre bien sur. Mais proche de moi. Vraiment proche de moi. Alors que ce n'est vraiment pas mon style ! Pas du tout même !  La douceur, la tendresse, dont elle fait preuve, tout ça en public aux yeux de tous, ce n'est pas ma tasse de thé. Et pourtant, je me surprends à réellement apprécier le moment... Bizarre O'Donnell, t'es bizarre ce soir ! Sans réaliser ce qu'il m'arrive, je me retrouve collé contre le mur extérieur du bar, sous la pluie, avec la jolie brune contre moi, m'embrassant. Il y a vraiment pire comme scène... Même si celle là ressemble de plus en plus à un film à l'eau de rose. Par réflexe masculin, je passe mes mains dans le bas du dos d'Elsa pour la garder contre moi et l'embrasser une nouvelle fois. Elle est bourrée, je le sais. Mais je n'en profite pas. Pas totalement en tout cas... Ce n'est pas comme si nous couchions ensemble juste en étant bourré non plus ! Elle a souvent été sobre et consentante, j'vous jure ! La gardant contre moi et mettant complètement de coté la pluie, je prolonge ce moment de tendresse passionnée entre nous. Ce moment dur et plus il dur, plus il me plait. Plus elle me plait. Je finis par reculer légèrement pour lui murmurer : " Je veux bien que tes désirs soient des ordres ce soir... " Un léger sourire malicieux au coin des lèvres, mes yeux étrangement doux plongés dans les siens. Je retire ma veste pour la lui mettre sur la tête et passe mon bras dans son dos pour la diriger avec moi vers la voiture. La main dans le dos ? Tant pour la tendresse que pour la faire tenir debout à vrai dire...
Nous ne tardons pas à arriver dans la voiture, voiture dans laquelle elle semble s'assoupir sur le siège passager alors que je prends naturellement le volant. Hé oh, je voudrais bien rentrer en vie moi ! Bossant tous les 5 à l'hopital, nous avons bien sur choisi un logement près de ce dernier, pour mon plus grand plaisir ce soir. En quelques minutes, nous voilà arrivés et garés devant l'entrée de l'immeuble. " Aller princesse, tu t'lèves maintenant... Tu vas pas me forcer à te porter quand même ? " Quoi que ça serait bien possible... Je lui tends la main devant sa portière pour l'aider à sortir du véhicule, la tirant volontairement contre moi pour goûter une nouvelle fois ses lèvres. Je commence à vraiment les aimer celles-là... Peut-être un peu trop.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Mar 24 Nov - 21:00

love is better after war.
is when I'm alone with you
wylsa.
Elle aime ça, sentir sa veste sur ses épaules, sa main dans le bas de son dos et puis son regard, celui qui lui transpercerait presque le cœur, elle avait presque l'impression de vivre dans un film, eux deux sous la pluie entrain de s'embrasser, elle ne pouvait pas nier que cela avait tendance à lui plaire. Entrant dans la voiture, ses yeux se fermèrent d'eux même bercer par le rythme régulier de la voiture et le bruit existant autour d'elle, ce bruit qui avait tendance à l'apaiser quand elle devait décompresser après une dure journée, elle qui avait tendance à prendre sa voiture et rouler jusqu'à ne plus reconnaître le paysage. Doucement la voix du garçon la tire de son semi-coma et elle aime l'entendre l'appeler « princesse » elle aime la façon dont il lui souffle ça, la façon dont les mots glissent sur ses lèvres, ces si belles lèvres qui se déposent sur les siennes, doucement elle y répond déposant l'une de ses mains dans sa nuque pour se rapprocher de lui. Qu'est-ce qu'elle peut aimer ce moment, qu'est-ce qu'elle peut l'aimer en ce moment. Tendrement elle cesse le baiser pour déposer son front contre celui du jeune homme non sans un sourire lumineux aux lèvres, si on les croisait dans la rue on penserait que ce ne sont que deux amoureux qui se retrouvent après une journée passée loin l'un de l'autre. « T'es beau. »
Elle attrapa sa main sans un mot de plus, se mordant la lèvre inférieure, ce soir ça allait être différent. Elle ne savait pas réellement pourquoi, seulement elle sentait au fond d'elle que ça allait changer les choses, la façon dont elle le verrait, dont elle allait ressentir ce moment où il déposerait les mains sur son corps, au moment où ses lèvres se déposeraient sur sa peau, rien qu'à cette idée elle pouvait sentir un frisson parcourir l'ensemble de son corps. Ouvrant la porte de l'entrée, elle l'emmena directement jusqu'à sa chambre, ne prenant même pas la peine de saluer Zach qui était encore entrain de travailler dans le salon, elle avait beau adorer le garçon, elle avait autre chose en tête, avait envie d'autre chose, que de commencer à discuter avec lui d'un cas dont elle n'avait rien à faire.
Une fois arrivée dans sa chambre, elle ferma rapidement la porte de cette dernière se sentait soudainement plus nerveuse, comme au moment de sa première fois. Pourtant avec Wyatt tout avait toujours été simple, limpide mais là elle avait envie que les choses soient biens, vraiment biens. Alors doucement elle laissa tomber la veste du jeune homme avant de retirer avec une lenteur infinie chaque bouton de sa chemise laissant sa peau se découvrir au fur et à mesure avant de la retirer et d'enfin, de nouveau, sceller leurs lèvres, ça lui avait presque manqué, pire c'était addictif et ça c'était pas bon pour elle, pas bon du tout.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Mar 24 Nov - 21:59


T'es beau. Compliment banal, courant, simple, agréable mais simple. Et pourtant, si différent. Pour nous, c'est différent. Elle m'a déjà dit que j'étais sexy, attirant, doué au lit, habille de mes 10 doigts et tout autre compliment de ce style qui n'a strictement rien à voir avec de la douceur ou de la gentillesse. Là c'est différent. Elle me trouve beau. Pas sexy, pas bon à mettre au lit. Juste beau. Je lui plais. Elle me regarde du fin fond du bleu de ses yeux, elle m'embrasse et elle me trouve beau. Que redire face à ça ? Que dire de plus ? J'ai l'habitude qu'on me trouve beau, qu'on vante mes charmes ou que les filles perdent leur langue sur mon passage. Mais là, c'est Elsa. Elsa Wells qui me trouve beau. C'est comme si un autre pas venait d'être franchi. Un autre pas sous l'effet de l'alcool... A-t-il le même impact ? Je ne suis pas bien sur. Toujours est-il que ça ne m'empêche pas de la suivre dans l'immeuble, puis finalement dans l'appartement, et enfin dans la chambre, tout ça en croisant peut-être un ou deux voisins, un ou deux colocs. A vrai dire, je n'en sais rien. Malgré le silence qui pourrait être pesant, mon regard est trop concentré sur la demoiselle, sur son allure, sur les mots qu'elle vient de prononcer, sur l'effet qu'ils ont eu sur moi, que je suis comme déconnecté du monde pour quelques secondes voir minutes. Comment se fait-elle qu'elle me fasse tant réagir ce soir ? Est-ce que quelque chose serait en train de changer entre nous ? C'est bien possible. Problème ? Je ne le maitrise pas du tout et ça a le don de me stresser.
Mais pour le moment, le stress n'est pas là. Vraiment pas. Et encore moins quand la porte se verrouille derrière nous et qu'Elsa retire un par un ses vêtements. Je ne les lui arrache pas, je ne lui saute pas dessus, nous n'avons pas éparpiller nos fringues dans le salon sous les yeux impuissants de Zach. Nous sommes doux, dans l'intimité, dans la force du moment. Il se passe quelque chose de vraiment spécial ce soir. Je prolonge le baiser qu'elle m'offre tout en faisant glisser doucement sa chemise le long de ses bras pour la lui retirer, avant de la faire petit à petit reculer jusque sur le lit. Encore une fois, il n'y a pas de gestes brusques ou sauvages. Loin de là. Tout en mettant ma main derrière sa nuque pour la retenir, je la fais s'allonger sur le lit. Je ne cesse de l'embrasser, de mêler ma langue et mes lèvres aux siennes dans une tendresse plus que surprenante. Je me retire quelques secondes pour enlever à mon tour mon pull et venir me remettre contre elle, mon torse chaud sur sa peau fraiche. Je me surprends même à lui lâcher au creu de l'oreille : " C'est toi qui est sublime... " On voit le temps de réaction du mec... Mais en même temps, c'est le temps dont j'avais besoin pour digérer la chose. Pour digérer le réel compliment. Pour frissonner malgré tout quand je prononce ces quelques mots. Mes lèvres viennent ensuite divaguer dans son cou, le titillant quelques peu avant d'aller me perdre sur le dessus de sa poitrine puis sur cette dernière. Ai-je le souvenir d'avoir déjà été si attentionné avec une femme ? Pas depuis longtemps en tout cas. C'est bizarre, mais un bon bizarre. Un bizarre qui me plait. Un bizarre qui me fait glisser ses mains sur ses hanches, frôler ses formes du bout des doigts, défaire doucement le bouton de son jeans pour finalement le faire glisser le long de ses jambes.. Ce soir tu me plais Elsa Wells, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Jeu 26 Nov - 21:30

love is better after war.
is when I'm alone with you
wylsa.
Ouvrant doucement les yeux alors qu'un rayon de soleil venait balayer son visage, Elsa tenta tant bien que mal de trouver la force de se lever. Le mal de tête était bel et bien présents, néanmoins les souvenirs de la veille étaient bien là, mais pas les regrets. En tournant la tête vers Wyatt, Elsa attendait la sonnette d'alarme qui viendrait lui signaler qu'il était grand temps pour elle de quitter son lit pour rejoindre sa douche, comme toujours, histoire de lui faire comprendre qu'encore une fois ce n'était que l'histoire d'une nuit. Cependant pour une fois elle n'avait pas forcément en vie de ne plus en parler, de tirer un trait et d'oublier. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle se sentait bien et ça malgré le fait qu'elle avait beaucoup trop bu et qu'elle se sentait quelque peu nauséeuse, elle se sentait plutôt bien. Cependant comment est-ce qu'il allait réagir, est-ce qu'il allait faire comme toujours et jouer aux connards, la chercher, la mettre hors d'elle ou bien allait-il réagir en homme et assumer que lui aussi il avait trouvé ça bien, que lui aussi il avait sorti des petits compliments, que lui aussi il n'avait pas forcément envie de tourner la page.
Se retournant pour faire face au garçon tout en tenant le drap pour couvrir sa nudité. Posant sa main sur le torse du jeune homme, elle déposa ses lèvres sur sa joue avant de descendre dans son cou sentant que peu à peu lui aussi il émergeait. Ils avaient encore quatre heures avec de devoir rejoindre l'hôpital, ils pouvaient discuter, se chercher, se disputer ou bien réagir en adultes et arrêtez de jouer aux adolescents pré-pubères qui jouent au chat et la souris. Alors cette fois-ci Elsa décida de jouer aux adultes, non pas de jouer, de se comporter comme la jeune femme de vingt-six ans qu'elle était. « Bonjour. » Un léger sourire se dessina sur son visage alors qu'elle venait mordre sa lèvre inférieure, elle ne lui avait pas crié dessus pour qu'il bouge de son lit, elle ne l'avait pas réveillé en le poussant du lit ou encore, elle ne s'était pas levé pour le fuir, le laissant seul dans son lit
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Jeu 26 Nov - 22:50


Ce soir tu me plais Elsa Wells, vraiment. Et effectivement, ce soir, cette nuit, elle m'a plu. Vraiment plu. Je ne pourrais pas vraiment l'expliquer mais c'est comme ça. Je ne veux d'ailleurs même pas l'expliquer, ça serait bien trop compliqué et contraignant. C'est bien connu, les problèmes arrivent quand le cerveau s'en mêle ! Surtout ne pas réfléchir sous les draps, jamais. C'est donc ce que je fais en fermant les yeux, en la quittant donc du regard pour la dernière fois de la journée, m'endormant à ses côtés, dans ce lit qui ne m'appartient pas. Enfin... Pas totalement disons, vu le nombre de nuits que j'ai passé dedans. Et c'est également dans l'optique de ne pas réfléchir que mon cerveau se met en marche quelques heures plus tard, au rythme du réveil qui retentit dans mes oreilles. Le réveil. Le fameux réveil. Le fameux moment où elle se lève d'un bond pour atterrir dans la douche, le moment où je fais semblant d'émerger difficilement pour lui laisser le temps de s'échapper sans que je ne la vois, le fameux moment aussi où je regagne ma chambre avant de me glisser dans la cuisine avant qu'elle n'y passe. C'est ainsi que nos matins se déroulent, c'est ainsi que l'on fait d'habitude. Je parle bien sur des plus calmes, parce que des fois cela commence aussi en cris et en coups, restons fidèles à nous même ! Mais ce n'est pas le cas aujourd'hui, vraiment pas.
Aujourd'hui, c'est une main qui se pose sur mon torse, des lèvres qui frôlent ma joue, mon cou, et une douce voix qui me murmure un bonjour. Ah. Une chance que je connaisse Elsa par coeur, que je puisse reconnaitre ses lèvres et sa voix parmi des milliers, sinon j'aurais vraiment eu un doute sur l'identité de la personne à mes cotés. Mais là c'est elle. Bien elle. Vraiment elle. Elle qui n'est plus bourrée, elle qui a décidé d'être douce et caline avec moi. Elle qui a visiblement décidé de réfléchir là où je n'ai pas voulu le faire. Ou peut-être l'inverse justement...Elle se laisse aller, elle fait simplement ce dont elle a envie. Suis-je capable de faire pareil ? Je ne sais pas. " Hey... T'as pas encore sauté sur la boite d'aspirine ? " Lançais-je à la demoiselle en ouvrant difficilement les yeux. Taquin, joueur, même au réveil, parce que c'est la meilleure chose que je sache faire et surtout parce que ça me permet de fuir mes responsabilités. Et puis mon visage se tourne et mon regard croise le sien. Ses yeux bleus dirigés sur moi. Ses yeux doux. Sa main douce, ses gestes tendres. Et puis merde les responsabilités. Ma main parvient, non sans mal, à se retirer de sous la couette pour venir se poser sur la joue de la demoiselle, entre ses cheveux déchainés du matin et mes lèvres viennent furtivement rejoindre les siennes. Un léger sourire en coin, je l'embrasse. Oui, moi, Wyatt O'Donnell, je l'embrasse au réveil. Je te hais Elsa Wells. Je la hais mais ça ne m'empêche pas de reculer de quelques centimètres, toujours en souriant et en venant glisser ma langue sur mes lèvres. " Ca a même pas le goût de la tequila... " Encore de l'humour. Mais cette fois-ci c'est de l'humour complice, de l'humour assumé, de l'humour qui ne m'empêche pas de rester cloitré sous la couette avec elle et de fixer mes yeux dans les siens. Et merde, je suis bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Jeu 26 Nov - 23:16

love is better after war.
is when I'm alone with you
wylsa.
Elle s'était attendue à ce qu'il prenne la fuite, à ce qu'il fasse du Wyatt au lieu de ça elle est agréablement surprise quand il ne la repousse pas, quand il ne lui sort pas qu'elle tombe amoureuse de lui, qu'il fait le crétin. Au lieu de ça il lui lance une légère blague relatif à son état de la veille et un sourire se greffe sur ses lèvres. « Je suis du genre à aimer souffrir ... » Oh oui et elle n'a même pas idée à quel point ses propos peuvent être véridiques parce qu'encore une fois elle trouev le moyen de se foutre dans un beau brodel entre Wyatt et docteur sexy, Wyatt ... elle n'avait jamais imaginé qu'il puisse à ce point l'attirer, lui plaire. Et visiblement c'est réciproque, sans qu'elle ne comprenne comment il vient l'embrasser et elle adore ça, elle se surprend même à lui répondre et passant sa main dans le dos du beau brun. Encore une fois une pirouette qui permet de détendre l'atmosphère, pas que cette dernière ne soit pesante, elle est étrangement naturelle, mais entre ces deux là, on ne sait jamais. « Non mais avoue que c'est bien meilleur. » Elsa flirte, Elsa ne flirte jamais, ça amène toujours à des complications, mais là, là elle a envie. D'ailleurs elle a envie d'autre chose, en l'occurence de goûter de nouveau à ses lèvres et sans trop se poser de questions c'est ce qu'elle fait. Toujours un sourire aux lèvres, elle vient l'embrasser, sans précipitation, sans peur, sans violence. C'est tendre, doux et délicat. Elle le renverse sur le dos et se retrouve au dessus de lui, leur corps se retrouvant de nouveau et de nouveau un nouveau frisson vient lui traverser le corps, elle mettra ça sur le compte de la température hivernale qui a pris sa place à San Francisco, tout ça pour ne pas avouer, s'avouer, qu'elle aime juste le contact de leur corps, sa peau contre la sienne. Elle l'embrasse encore et toujours, comme si elle avait peur qu'en cessant tout cela, la réalité leur revienne en pleine face et que tout redevienne comme avant, parce que maintenant elle n'était plus sûr de savoir ce qu'elle voulait, mais elle savait ce qu'elle ne voulait pas: oublier cette nuit.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Sam 28 Nov - 8:59


Elle aime souffrir ? Est-elle consciente qu'à ce moment précis je suis en pleine possession de mes moyens pour la faire souffrir si l'envie me prend ? Elle est là, blottie contre moi, attendant attention et tendresse. Les yeux doux, les mains câlines, je pourrais tout envoyer valser d'un revers du bras ert lui remettre les pieds sur terre en une fraction de secondes. Mais je n'en ai pas l'envie justement. Loin de là. Et c'est peut-être ça le plus étrange. Je n'ai pas envie de briser ce moment, de la faire souffrir ou de m'éloigner d'elle, je suis juste bien. Je préfère donc ne rien répondre et l'embrasser à la place. chose que je crois n'avoir que très rarement fait avec elle sans avoir une idée derrière la tête. Pourtant, là, je n'ai pas d'idées cachées, j'avais juste envie de l'embrasser. Et de la taquiner par la suite, taquinerie qu'elle prend bien et surenchérit. Je ne peux retenir un large sourire de venir s'étendre sur mes lèvres en la regardant avant de répondre : " C'est carrément meilleur ! " Déjà parce que le baiser saveur tequila, ce n'est pas des plus agréables. Mais aussi et surtout parce qu'elle n'a plus l'effet de cette fameuse tequila et qu'elle a toujours l'envie d'être avec moi. Elle sait ce qu'elle fait, ce qui n'était pas certain hier. Mais avant que je ne puisse reprendre ce baiser là où nous l'avions laisser, elle prend les devants et le fait à ma place. Pourquoi je n'ai pas envie de fuir ? Pourquoi j'ai juste envie de rester là, avec elle, sous la couette et de l'embrasser jusqu'à ce que mort s'en suive ? Que va-t-il se passer ensuite entre nous ? Je n'en ai pas la moindre idée et c'est ce qui m'inquiète le plus. Rassurez vous, l'inquiétude ne prend pas les devants sur l'envie et je prolonge bel et bien ce baiser qu'elle m'offre, glissant son petit corps chaud sur le mien. Mes mains glissent alors le long de son dos, frôlant sa taille, ses hanches, avant de venir se poser dans le bas de son dos. Tout en douceur et en délicatesse. Tout ce qu'elle veut. Tout ce que je ne pensais pas être capable d'offrir. Mes lèvres jouent plusieurs secondes avec les siennes avant de venir se perdre dans son cou et de le torturer à son tour. Enfin torture... Vous voyez ce que je veux dire n'est-ce pas ? J'y laisse ma trace, ma marque, mon territoire. Est-ce que je révèlerai là qu'Elsa m'appartient ? Pas forcément. Juste que les petits yeux indiscrets de l'hôpital sachent que quelqu'un est passé avant. Pourquoi ? Parce que... j'y tiens, c'est comme ça. Je recule légèrement mon visage de la demoiselle pour admirer mon travail, laissant apparaitre des yeux rieurs et un sourire satisfait sur mon visage. Emmerdeur jusqu'au bout... " Tu te débrouilleras pour expliquer ça plus tard. " Et j'adore ça en plus. Surement un de mes passe temps favori. Et mes lèvres viennent de nouveau titiller les siennes. Par envie ou par besoin de la faire taire ? Les deux ? Peut-être. " J'prendrais bien une douche pour le moment... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Mar 1 Déc - 17:54

love is better after war.
is when I'm alone with you
wylsa.
Il était beau, là sous ses yeux avec sa barbe naissante son beau sourire et ses lèvres … oh oui ses lèvres qui venait divaguer dans son cou pour laisser sa marque. Se mordant la lèvre inférieure, la demoiselle ferma les yeux le laissant faire. Clairement elle n'était pas une chose, elle n'appartenait à personne, mais pour autant le fait que ce soit Wyatt qui ait l'initiative, elle adorait ça, elle adorait l'idée qu'il veut être le seul, le seul a avoir droit à ses intentions. Rien que l'idée qu'il puisse être jaloux lui retournait le cœur. Souriant doucement alors qu'il venait de lui avouer qu'il souhaitait prendre une douche, elle hocha la tête avant de venir lui déposer un rapide baiser sur les lèvres. « Je pense que c'est une excellente idée. » Se levant du lit, elle laissa le drap descendre le long de son corps la découvrant complètement avant qu'elle ne rejoigne la salle de bain encore vide, il était beaucoup trop tôt pour que ses camarades soient déjà réveillés. Entrant dans la douche, elle laissa l'eau chaude couler le long de son corps avant de sentir des mains se poser sur ses hanches, souriant de nouveau, elle se retourna pour faire face au garçon avant de nouer ses mains autour de sa nuque, le regardant dans les yeux. D'habitude quand il venait la rejoindre sous la douche, ils faisaient ça rapidement, leurs camarades râlant déjà suffisamment parce qu'ils prenaient trop leur temps, ils n'avaient pas tellement le choix, mais pour autant là, elle n'avait même pas envie de précipiter les choses ou quoi que ce soit, elle voulait juste rester contre lui, savourant de sentir ses bras puissants l'entourer, elle se sentait en sécurité et ça, jamais ça ne lui était arrivé. Se mettant sur la pointe des pieds, elle scella leurs lèvres avant d'entendre trois coups portés à la porte ; Zack était le premier levé et forcément il fallait qu'il vienne gueuler parce qu'il ne voulait pas être en retard. Soupirant longuement, elle posa son front contre le torse du garçon avant de finir de se laver. S'apprêtant à sortir, elle enroula une serviette autour de sa taille avant de croiser le regard du beau brun. « Je ne vais pas oublier ce qui c'est passé hier ou ce matin. » Furtivement, elle vint poser ses lèvres sur la joue du jeune homme avant de laisser Zack entrer ne faisait même attention aux remarques de son colocataire. Elle avait voulu lui faire comprendre qu'elle avait été sensible à lui, que non elle n'allait pas de nouveau jouer à la garce avec lui, de toute façon elle n'était même pas sûr d'être capable de le faire, maintenant Wyatt était devenu spécial. Une possibilité laissée à l'avenir.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   Mar 1 Déc - 21:12


Evidememnt que c'est une bonne idée ! C'est même l'idée du siècle. Bon certes, je n'ai rien inventé, ce n'est pas la première fois que nous finissons sous la douche ensemble, mais là, ce n'est pas pareil. Il n'y a pas de sexe, il n'y pas de provocation. Il y a de la tendresse, mes mains posées délicatement sur ses hanches, nos corps se caressant et nos lèvres qui se trouvent. C'est doux, c'est différent et c'est bizarre. Etonnant. Pourquoi ? Parce que cela ne me dérange pas. Je suis dur genre à fuir au moindre signe d'attachement, de douceur, de complicité et pourtant, là, avec Elsa, je n'ai aucune envie de fuir. Vraiment aucune. Tellement aucune que malgré toute l'amitié que je porte à Zackary, je l'aurai volontiers étranglé au moment où il s'est énervé sur la porte. Ca va l'cerveau, on va te la rendre ton eau chaude ! J'vous jure, c'est fou comme ça peut être chiant un mec en mal avec ses hormones. Faudrait qu'il trouve vite de quoi se calmer le Wheeler, sinon l'ambiance risque d'être tendue dans l'appartement. Surtout si les choses restent ainsi avec Elsa. Notre douche se finit donc comme elle avait commencé, en douceur, en regards complices et en baisers échangés. Plus vite que prévu, mais agréable quand même. Plus que ça, elle choisit ce moment pour me déclarer quelques mots, quelques mots qui me touchent. Elle n'oubliera pas la nuit, la soirée, et la matinée que nous passons. Elle n'oubliera pas. Pourquoi est-ce que cette marque claire et nette d'attention et d'attachement me plait et ne me fait pas fuir ? Parce que c'est Elsa, tout simplement. Je la suis donc de près, enroulant également une serviette autour de ma taille après m'être rapidement séché les cheveux et le torse. C'est devant la porte de la salle de bain que je croise le jeune homme et lui lance au passage : " Tu fais chier Baby Zack. " Ni plus, ni moins. Je l'adore mais j'adore aussi mener à mal sa virilité. Surtout quand il m'empêche de montrer toute l'étendue de la mienne. Si ça se trouve, il est même jaloux ! On n'en sait rien après tout...
C'est donc dans la chambre que nous nous retrouvons, dans sa chambre. Je n'ai pas vraiment envie de remettre le pied seul dans la mienne pour le moment, me sentant bien plus à l'aise en sa compagnie. Elle n'est pas tous les jours comme ça, moi non plus, et ni l'un ni l'autre ne savons si cela va durer. Alors autant en profiter. " Faudrait vraiment qu'on lui trouve une meuf à celui-là, j'en peux plus de son trop plein d'hormones qu'il transforme en jalousie. C'est pas de notre faute si on prend notre pied et pas lui, n'est-ce pas ? " Lançais-je à la jeune femme, non sans un petit sourire aux lèvres. Sourire qui ne cesse de s'accroitre quand je m'approche d'elle, posant mes mains sur sa taille. Elle est belle en plus.Vraiment belle. Même au réveil et avec les cheveux mouillés. Merde, tu divagues vraiment O'Donnell... " J'oublierai pas non plus. " Parce qu'il fallait quand même que je lui réponde. Et je dépose un rapide baiser sur ses lèvres avant de m'éloigner, un air taquin sur le visage. " Bon j'file m'habiller, j'ai passé assez de temps ici je crois... " Lançais-je, entre humour et réalité. Va-t-elle me retenir ? Va-t-elle rentrer dans mon jeu ? Ou va-t-elle me laisser passer la porte que je viens d'ouvrir ? Quoi qu'il en soit, le jeu est là, la complicité est là, et ni l'un ni l'autre ne partira.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: love is better after war (+) elsa & wyatt   

Revenir en haut Aller en bas
 
love is better after war (+) elsa & wyatt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» straight for the knife {elsa, binki, wyatt
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: