AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 this is the end of the world as we know it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bellamy Jagger
too young, too dumb to realize
avatar

MESSAGES : 967 SINCE : 20/11/2015 NICKNAME : dameron (marie) ALTER EGO : henry le canari & portia le lama FACE, @ : j. morris rien que pour vos yeux

SCALPEL AND BISTOURI
Quote:
Surnom: teddybear
Répertoire:

MessageSujet: this is the end of the world as we know it    Ven 20 Nov - 19:50


BELLAMY JAGGER
“and i feel fine”

NOM :  Jagger. six lettres qui résonnent partout dans les couloirs de Memphis Wave. six lettres pour sept enfants, une mauvaise blague. il a parfois l'impression d'être la lettre en trop. celui qui ne suit pas le patrimoine génétique fabuleux. pas un petit génie, pas un médecin formidable. il n'a pas hérité du talent de ses parents, lui. il n'a que la tendresse de sa mère pur s'en sortir, c'est pas si mal. PRÉNOM :  Bellamy. une mère qui aime lire, qui aime ces vies que l'on suit sur des pages fragiles. des histoires que le temps transporte. son prénom est un prénom "table de chevet" s'amuse-t-il à dire. parce qu'Erin était la seule enfant de prévue, qu'il était trop petit pour que les médecins, des incompétents, n'aient fait gaffe. parce qu'il n'était pas prévu sur l'équation. parce que le choix a du se faire dans la précipitation, dans la surprise. un enfant adoré, un enfant miraculeux d'après la mère. un enfant pas très sur, inquiet de ne pas s'être retrouvé là, en trop. AGE : c'est trente-trois ans qu'il a eu, l'âge exact de sa soeur née quelques minutes plus tôt. trente trois années qu'il aime à fêter auprès de sa famille, les fleurs bourgeonnant autour d'eux et les odeurs emplissant l'air. il est heureux de ne pas être né seul. il est heureux de partager cette journée avec sa soeur, qu'il aime plus que tout. c'est un lien spécial qui les unis, différent. fort. SURNOM :  dans le service pédiatrie, on le nomme teddybear. si les sage femmes sont en générale des personnes gentilles, agréables et impliqués, Bellamy lui respire l'amour et la gentillesse. une boule de sentiments qui fait des gâteaux, qui sourit aux bébés, qui enlace pour soulager. trop naïf, trop sensible. trop charmant peut-être. c'est une guimauve, un bisounours. même le reste de l'hôpital en a eu vent et il n'est pas rare que quelques curieux viennent voir la bête en vrai. lui ça ne lui fait rien, ça lui plait même plutôt pas mal. pour une fois qu'il n'est pas "le frère de Dante". ORIGINES :  de l'huile d'olive dans le sang, des chants dans les yeux et de l'amour dans le coeur. c'est l'Italie qui a vu naitre sa mère, qui a vu son éducation s'élever toujours plus. Bellamy et sa fratrie, c'est le savant mélange d'un peu d'Europe et de beaucoup d'une culture Américaine qui ne signifie rien de plus que le rêve, l'espoir. le renouveau. il aime ses origines, il les adore. le garçon parle italien, parce que ça lui donne la sensation de connaître un peu mieux sa mère, cette personne si chère à ses yeux. STATUT :  elle l'a humilié, elle l'a bafoué. Connie, l'amour de sa vie. du moins, il en était sur. jusqu'à ce que deux infirmiers se tordent de rire en racontant le visage surprit de la jeune femme, le corps collé à celui d'un titulaire au regard lubrique. rien que de l'imaginer, Bellamy en a la gerbe. il voudrait mourir plutôt que de subir les regards désolé pour certains, moqueurs pour d'autres. parce qu'il était pas aussi cool, pas aussi beau, pas aussi charismatique que l'autre surement. parce qu'il n'était pas aussi bien. il est encore avec Connie, le brun. il aime Connie, le brun. même si plus rien ne va entre eux et que depuis des mois les questions se posent. même si ils stagnent et que leurs proches se lassent. ils sont encore ensemble, parce qu'ils ne savent faire que ça tous les deux. et il l'aime encore, même si il la voit fuir. même si il a mal. même si une autre lui a volé ses lèvres, et qu'elle s'insinue dans ses rêves les plus fous. MÉTIER :  au début, c'est une carrière de journaliste que le gamin timide se réservait. l'envie de voir du pays, de montrer surtout. l'envie de découvrir toujours plus d'histoire à raconter. mais avec un père politicien et une mère à l'image publique impeccable, pas facile de choisir. alors il est parti en médecine, parce que c'est ce qu'on fait chez les Jagger. enfin parti, presque. l'homme a raté sa première année, seul membre de la famille à avoir fait cet affront au sang de leurs parents. il y est finalement parvenu, travaillant d'arrache pied. étudiant pour devenir chirurgien plastique, peut-être. il n'en savait rien à dire vrai, il n'a jamais trop su. et puis un jour l'enfant de Ripley est mort. et puis, c'est Erin qui tombait enceinte quelques mois après. et c'est d'un coup qu'il comprit. l'envie de prendre part à cet acte si beau que l'arrivée d'un enfant, le désir de donner sa chance à chacun. un coeur pur, qui veut voir le bonheur dans les yeux des mères. il s'est décidé malgré les critiques de son père. il est devenu sage femme en même temps que son meilleur ami. pas un métier des plus classe, mais le prestige est malgré tout là. et lorsqu'il sent dans ses bras le petit être qui cri, qui arrive enfin, alors tout prend du sens. il est bien là où il est Bellamy. il est heureux. TRAITS DE CARACTÈRE : chez Bellamy le sens du bien et du mal est très aiguë. il émane de lui une tendresse, une douceur qui parfois surprend. c'est une nécessité pour lui que d'aider ceux qui en ont besoin. altruiste au possible, il est d'une naïveté inquiétante. garçon trop gentil, trop sensible aussi. pas assez fort, peut-être. l'homme ne se remet pas en question, il avance. il voit le monde bourré de roses, de bleus, de couleurs pastels qui l'empêchent de se méfier. plus dure est la chute. sa vie il l'exècre parfois. parce qu'il n'a pas osé dire non à ses parents, qu'il a suivi ce qu'on lui disait de faire. pas fier pour un sou, il n'hésite pas à se rabaisser pour l'autre. parfois, ça fait mal. souvent, ça cicatrise. Bellamy il n'a jamais pensé à lui, et ça lui manque. il aimerait bien se laisser vivre, au moins un peu. au moins une fois. GROUPE :  Stéthoscope. incapable de s'occuper de lui même, toujours fourré chez les autres à veiller sur une quelconque âme en peine. altruiste, ça on peut dire qu'il l'est. AVATAR :  Julian Morris, who else ? SCENARIO OU INVENTE ? :  lien attendu par Connie, Payton, et les Jagger. du coup... ?

✃ It's as if I could not breathe without you.
1. il parait qu'on se souvient pour toujours de son premier amour. chez Bellamy, il n'y a rien de plus vrai. ce premier amour, c'est Connie. quatorze ans de vie commune balayés par un coup comme ça. il lui a pardonné en vérité. il se refuse simplement de l'admettre. il lui en veut encore beaucoup, ne lui fait plus confiance. pire encore, il a l'impression de la voir fuir. il le sent, il le sait. Connie n'est plus sienne. et ça lui fait un mal de chien. il n'a jamais vécu autrement qu'à ses cotés et ne s'est jamais imaginé une autre fin que dans ses bras. soudainement c'est tout son monde qui s'effondre. il essaye de s'en remettre, tant bien que mal. surtout mal. l'amant ? il essaye de ne pas le croiser. il sait que sinon, il risque de partir en vrille. 2. Bellamy on lui a toujours marché sur les pieds. il s'est laissé faire, il s'est effacé. parce que Dante était celui qui décidait, parce qu'Erin avait besoin de lui, parce que ses frères et soeurs étaient plus dans le besoin que lui. Bae, il s'est toujours laissé faire pour le bien être des autres. il a toujours tout fait pour les autres. il n'a jamais vraiment vécu pour lui, et seulement pour lui. il hésite, il en rêve. il n'ose pas, de peur de tout perdre. plus en tout cas que ce qu'il n'a déjà plus. il y a pourtant cette fille, Payton. la soeur de James. cette fille qui vit à milles à l'heure, cette nana dont on parle partout. la panthère, une pétasse sans coeur d'après beaucoup. une femme qui vient le voir de temps en temps, histoire de le pousser dans ses retranchements. il ne sait pas vraiment pourquoi. tout ce qu'il sait, c'est que la voir lui fait du bien à sa façon. il ose toujours plus s'inspirer de sa liberté. cette libertés qui l'a poussée à l'embrasser devant tout le service obstétrique, sur un coup de tête. 3. on lui a toujours dit que les jumeaux pouvaient, si ils étaient proches, ressentir les choses pour l'autre. si longtemps les deux Jagger ont rit de cette idée, le brun a rapidement changé d'idée lorsqu'en 2008 lui est venu l'envie de pouponner. quelques heures après, Erin annonçait à la famille sa grossesse, petit cadeau de la part de son cher mari. Bellamy, comblé au possible pour la future maman, se prit d'affection pour la femme enceinte en général. si bien qu'une idée lui vint. arrêter ces foutus études de médecine où il s'enfonçait encore et encore, mauvais élève à la passion estompé. à la place, il est devenu sage femme malgré les regards réducteurs de son père. Bellamy met au monde des enfants quasiment tous les jours, c'est la plus belle chose qu'il puisse faire de sa vie. 4. il en veut énormément à son ainé, Dante, d'avoir laissé le petit cadet des Jagger partir en Irak, sur les zones de combat. il est pourtant resté le silencieux Bellamy, ne refusant de parler qu'à Isaiah, de peur d'entendre sa voix pour la dernière fois. il le regrette amèrement aujourd'hui alors que son frère est dans le coma. il en veut aussi bien à Dante qu'à lui même, c'est pour dire. 5. Bellamy n'a jamais été très bon à l'école. il a fait de nombreux efforts afin de plaire à sa famille. plus littéraire que scientifique, il lui a fallut plus de temps que les autres à combler ses lacunes. seul enfant Jagger a ne pas avoir eu son entrée à l'école de médecine dès la première tentative, il a bien fait rire le paternel le pensant trop sensible pour ça. trop fragile. Bellamy s'est battu pour ne pas lui donner raison. au final, il s'est retrouvé là où il n'aurait pas du. la traumatologie, pleine d'horreurs et de tristesse. trop de douleur pour son esprit sensible qui a fini par saturer. il est bien mieux là où il est. 6. pour lui, sa mère est surement la personne la plus importante au monde et il ne manque pas de l'appeler chaque jour, ne serait-ce que pour lui dire qu'il va bien. sa mère et lui ont toujours été fusionnels. parce qu'il n'était pas prévu, lui l'enfant doux au regard mordoré. elle lui a apprit l'italien, la pâtisserie, l'amour aussi. parfois il se dit qu'il aurait du la suivre dans l'humanitaire. mais au final son action en ville auprès des femmes enceintes et des nouveaux nés le comble bien assez. il se sent utile. 7. si le garçon est un piètre chanteur, il excelle néanmoins à la batterie. lorsqu'ils étaient plus jeunes, Ripley et lui avaient tenté de montrer un groupe, l'un à la guitare et l'autre à la batterie. tentant de tenir le rôle important du chanteur chacun leur tours, ils durent abandonner l'idée bien vite, trop mauvais pour provoquer une autre réaction qu'un fou rire collectif. parfois, alors qu'ils trainent tous les deux ensemble dans le service de pédiatrie, les deux garçons se mettent à chanter leurs vieux tubes. 8. le plus clair de son temps, il le passe avec Ripley et Olive, ses deux meilleurs amis. l'un est l'autre moitié du duo infernal réuni dès la maternelle par les deux garçons amis jusqu'à la mort. l'autre est un visage gentil qui l'a accueillit lors de son arrivée dans le service d'obstétrique. une petite curieuse, un peu solitaire, un peu pot de colle. un ange, son Olive. depuis, ils ne se quittent plus, ce qui fait beaucoup rire James, un collègue du service. moins leurs chefs respectifs, mais ça c'est une autre histoire. 9. malgré les rancoeurs secrètes qu'il a pour certains d'entre eux, il ne se voit pas vivre sans sa famille. elle représente tout pour lui et que de frôler la perte de certains d'entre eux le lui a bien apprit. mais trop de choses sont restés sous silence et le garçon craque. il va devoir parler, et bientôt. un choc pour ses proches, habitués au Bellamy silencieux et passif. lui qui n'a jamais eu un mot plus haut que l'autre avec eux, risque de bien les surprendre. 10. il ne sait pas de ce que demain sera fait. si il va rester avec Connie, ou si il va la laisser partir vivre sa vie comme elle l'entend. ensemble trop tôt, il sait qu'elle n'est plus heureuse. mais le choc d'un tel changement de vie le perturbe. après autant d'années ensemble, il redoute le moment où il se retrouvera seul à nouveau. un moment qui risque de faire bien plus mal que la tromperie en elle même.



PSEUDO/PRÉNOM : jekyll AGE : la vingtaine OU AS-TU CONNUS LE FORUM : bazzart FRÉQUENCE DE CONNEXION : 5/7 je pensei CRÉDITS PHOTO ET CITATION : julian-david-morris.tumblr.com et R.E.M AUTRE : on fait des bébés ?



Dernière édition par Bellamy Jagger le Sam 21 Nov - 3:07, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellamy Jagger
too young, too dumb to realize
avatar

MESSAGES : 967 SINCE : 20/11/2015 NICKNAME : dameron (marie) ALTER EGO : henry le canari & portia le lama FACE, @ : j. morris rien que pour vos yeux

SCALPEL AND BISTOURI
Quote:
Surnom: teddybear
Répertoire:

MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    Ven 20 Nov - 19:51

✃  You are my paradise, but maybe I'm your hell
Ça laisse un gout amer dans sa bouche. c'est douloureux, ça lui coupe le souffle. ça l'empêche de respirer, ça l'empêche de parler. ça l'empêche de penser de manière rationnelle, aussi. ça l'a prit par surprise et ça ne veut plus le lâcher. la orge serrée, la boule au ventre. il espère que c'est faux. il espère qu'on s'est trompé. il espère un miracle Bellamy, il est si mal habitué. il ne sait pas que le destin s'acharne sur les âmes les plus paisible. Isaiah est à l'hôpital. Dante devient de plus en plus con, Harry de plus en plus détestable. et voilà qu'elle s'y met. là, maintenant, l'homme n'est pas rationnel. l'homme voit chacun comme un adversaire, un ennemi à abattre. surtout lui. surtout l'autre. c'est par le nez que le taureau souffle alors qu'il voit enfin la robe voluptueuse de son aimée, seule dans les vestiaires, l'air anxieuse. l'air coupable. l'air désolée. « Ça y est, tu as fini ? » qu'elle demande. les yeux froids du garçon viennent se fondre dans les siens et d'un coup l'image terrible lui arrive en tête. non, ça ne peut être vrai. pas elle, surtout pas elle. Connie est à lui, depuis toujours. elle n'aurait jamais osé. son air ahurit doit la perturber puisqu'elle sourit, manifestement gênée, avant de demander d'une voix presque inaudible. « Quoi ? » quoi. alors quoi, elle ne se doute pas ? elle n'a pas entendu les piaillement des infirmières un peu partout dans les services ? elle ne sait pas les rumeurs dans la cantine ? elle n'a pas entendu les rires des couloirs ? Bellamy a l'impression que son corps est prêt à gerber, à faire repartir toute sa colère en vidant son estomac. mais rien ne sort d'autre qu'un silence assourdissant. plus il la fixe, et plus il sent sa colère s'emparer de lui. plus il sent qu'elle s'affaisse, que son espoir s'efface. la voix du brun est blanche, trop choqué. trop marqué. ses mains tremblent, il sert les poings pour ne pas le montrer. sa tête se penche légèrement vers l'arrière, il détend comme il peut son visage enragé. il demande, calme. « C'est vrai ? » « Qu'est-ce qui est vrai Bellamy ? » cette fois sa voix porte dans la pièce. cette fois elle le regarde sans son sourire innocent. cette fois, elle montre son vrai visage. et Bellamy qui sent son coeur s'emballer, et la douleur que ses tempes subissent s'accroitre. « T'as couché avec lui ? » le prénom, il ne peut le prononcer. il en est incapable. il n'arrive même pas à dire lui, il le crache. l'agneau devient loup. l'ange un démon. il est déçu bien sur, il est triste. il est colère. il est tempête. il est humain. et elle, elle semble s'effondrer mais reste debout, phare phare dressé là pour illuminer la mer, mais donc les larmes se noient dans le torrent de jurons que le brun pense. « Bellamy... Mon amour, je suis désolée. Je ne sais pas ce- » « Non chut, tais toi. » il a levé la main vers elle, il reprend son souffle. il tente de se calmer, au moins un peu. il y parvient, mal. « J'veux pas savoir. Vraiment. Pourquoi tu l'as fais, comment tu l'as fais, je m'en fiche. Tu me fais passer pour un con devant tout l'hôpital mais c'est pas grave. Je ne veux plus que tu lui adresses à nouveau la parole, tu m'entends ? » il sert les dents. il sait que c'est impossible, qu'il est son chef et qu'ils seront obligés de se revoir, souvent. mais il n'est pas rationnel le cocu. il ne pardonne pas. et pourtant, il en serait capable. elle et tout ce qu'il possède, il fait quoi sans elle ? « On rentre. » il est sec, Jagger. pour la première fois, il se montre dur. froid. en colère. blessé. il a mal. parait que c'est ce que ça fait, quand on devient cocu.


Il rumine le brun, il bout. ça fait des jours qu'il est comme ça. que les sourires ne viennent plus aussi souvent, que l'esprit part ailleurs, qu'il ignore le monde aux alentours. cette nuit il n'a pas réussi à dormir. allongé près de ce corps si souvent aimé, il s'est senti devenir fou. alors il est parti rejoindre le canapé, regardant le plafond, attendant que le jour se lève, qu'il soit temps pour lui de retourner travailler. la seule chose qui le réconforte, c'est de voir ces enfants si heureux, si vivant. les collègues, il les ignore. parce que la moitié d'entre eux chuchotent sur son passage en gloussant, et que les autres le fixent avec un air désolé qui l'insupporte. du reste, il n'en a pas parlé avec sa famille. il est presque sur pourtant que tous savent. tout se sait toujours trop vite ici. même Ripley n'a plus le droit aux habituelles blagues stupide. il est vide l'homme, il n'a plus de sens. quatorze ans auprès d'elle. quatorze années contre quelques minutes dans une salle de repos. il est dégouté, il est épuisé. il ne comprend pas, mais il subit. lui, l'homme gentil, s'est encore fait avoir. quatorze ans. putain. il sort d'une chambre où l'enfant vient de s'endormir, perdant son masque de bonté à la porte. il redevient le même zombie qui ère depuis quelques jours. sauf que la panthère est là. sauf que Payton Arryns, sorte de tyran à talons hauts se dirige vers lui, toute sourire. « Alors Jagger, tu as osé montrer ta tronche aujourd'hui ? » non, pas elle. il n'est pas d'humeur. il n'as pas envie d'entendre les railleries de la panthère. parce qu'il sait son petit jeu. parce qu'il n'a pas envie de tomber dedans, pas pour tout l'or du monde. il fait demi tour mais bientôt elle le rattrape, son sourire angélique au lèvre. elle est belle, à dire vrai. mais cruelle. dangereuse. « Oh allez quoi, ne fais pas la tête. Comme je te connais, tu lui as déjà pardonné. » il accélère le pas, parce qu'il a honte. parce que quelques jours avant, il disait ces mêmes mots. je te pardonne. trop bon trop con. mais elle le suit alors qu'il reste silencieux. alors qu'il perd patience. « Dis moi, t'en as pas marre de te faire marcher dessus comme ça ? C'est quoi la prochaine étape, tu proposes à Saunders de vivre avec vous ? » s'en est trop. Jagger craque. elle est arrivée à ses fins, la sorcière. elle a prouvée que l'ange ne pouvait être gentil, pas toujours. que sa bonté n'était que façade. il s'arrête d'un bond, se tourne vers elle, furieux. « Tu vas arrêter de m'emmerder comme ça ?! » les regards se lèvent vers eux. on est surprit autour, on attend. on ne comprend pas vraiment. elle non plus, si il en croit son regard. « C'est quoi le but, hein ? C'est de me rappeler à quel point je suis une merde ? À quel point je mérite ce qu'il m'arrive ? » elle est incapable de parler, trop surprise. mais lui parle, oh oui. il se vide enfin. toutes ces émotions accumulées, elles sortent d'un bond. une vague qui vient engloutir le reste du couloir. « Dans ce cas là t'as réussi Payton, bravo. Tu as prouvé à tous le monde que tu étais la connasse dont on parle, et tu t'es prouvé à toi même que je pouvais m'énerver. Et oui, je suis énerver. Mais merde quoi, c'est quoi ton problème ? Tu ne pouvais pas me- » il est coupé. c'est soudain, c'est inattendu. c'est un peu humide, aussi. c'est les lèvres de Payton qui viennent s'abattre sur les siennes alors qu'Olive et Ripley ne sortent, alertés par les beuglement du garçon. c'est le baisé qui s'approfondit alors qu'il se laisse aller, qu'il détend son corps tendu. c'est la surprise, la tendresse soudaine. Payton semble ne plus vouloir le lâcher et le baiser dure encore et encore. et puis sans un mot, elle s'écarte. et sans un mot, elle part, le laissant abruti là au milieu du couloir. hébété. perdu. vient-elle véritablement de l'embrasser ? elle, la vipère aux crocs acérés ? c'est la voix de James qui le sort de sa torpeur, alors qu'une pointe d'humour vient couvrir l'irritation de sa voix. « Prenez vous une chambre la prochaine fois, et faites moins de bruit. » et à Bellamy de sentir sa peau rougir, et son coeur battre un peu plus fort.  



Dernière édition par Bellamy Jagger le Sam 21 Nov - 9:49, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    Ven 20 Nov - 19:52


bienvenue toi. et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    Ven 20 Nov - 19:54


Julian, mon bb Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    Ven 20 Nov - 20:06

Bienvenue parmi nous, merci de tenter le rôle.
J'ai hâte de lire tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    Ven 20 Nov - 20:06


bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    Ven 20 Nov - 20:07

oui je veux bien faire des bébés
le pseudo et le choix d'avatar est juste dingue ! j'ai hâte d'en savoir plus
bienvenue et n'hésites pas si tu as besoin de quoique ce soir
Revenir en haut Aller en bas
Leela Robertson

avatar

MESSAGES : 1223 SINCE : 28/10/2015 NICKNAME : Mashed Woods - Justine FACE, @ : Priyanka Chopra

SCALPEL AND BISTOURI
Quote: « Je suture une banane dans l’espoir vain que ça réveillera mon cerveau. »
Surnom: Shiva
Répertoire:

MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    Ven 20 Nov - 21:25

Bienvenue sur BTP I love you .
Bon courage pour ta fiche

_________________
Do it again, and I'll see you tomorrow, I want to get it, you've got something to borrow  Can't make it feel right on my own, that's when I turn you on again, I buy it, but it don't measure up, what is the missed ingredient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scalpeletbistouris.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    Sam 21 Nov - 2:22

Revenir en haut Aller en bas
Bellamy Jagger
too young, too dumb to realize
avatar

MESSAGES : 967 SINCE : 20/11/2015 NICKNAME : dameron (marie) ALTER EGO : henry le canari & portia le lama FACE, @ : j. morris rien que pour vos yeux

SCALPEL AND BISTOURI
Quote:
Surnom: teddybear
Répertoire:

MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    Sam 21 Nov - 9:20

Dante + merci pour cette famille qui gère la fougère

Roma + merci pour ton accueil et ta gentillesse

Connie + merci pour ce lien génialement triste qui risque de nous occuper pas mal

Sam + t'es belle vu ton boulot, on a un lien

June + pédiatrie, on risque de se croiser merci, je n'hésiterai pas

Leela + merci I love you je ne connais pas ton avatar, mais sa bouille est génialement mignonne

Heidi +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    Sam 21 Nov - 10:10

Je surkiffe, tout est bon pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    Sam 21 Nov - 15:21

Julian.
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Bellamy Jagger
too young, too dumb to realize
avatar

MESSAGES : 967 SINCE : 20/11/2015 NICKNAME : dameron (marie) ALTER EGO : henry le canari & portia le lama FACE, @ : j. morris rien que pour vos yeux

SCALPEL AND BISTOURI
Quote:
Surnom: teddybear
Répertoire:

MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    Sam 21 Nov - 15:24

merci
(même si elle est finie )

il va nous falloir un lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leela Robertson

avatar

MESSAGES : 1223 SINCE : 28/10/2015 NICKNAME : Mashed Woods - Justine FACE, @ : Priyanka Chopra

SCALPEL AND BISTOURI
Quote: « Je suture une banane dans l’espoir vain que ça réveillera mon cerveau. »
Surnom: Shiva
Répertoire:

MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    Sam 21 Nov - 15:40

Je valide, j'ai hâte de voir la suite de tout ça entre Connie et Payton N'oublie pas d'aller dans la partie gestion pour faire tes demandes et de participer à l'intrigue principale si tu le souhaites. Bon jeu sur BTP I love you

_________________
Do it again, and I'll see you tomorrow, I want to get it, you've got something to borrow  Can't make it feel right on my own, that's when I turn you on again, I buy it, but it don't measure up, what is the missed ingredient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scalpeletbistouris.forumactif.org
Bellamy Jagger
too young, too dumb to realize
avatar

MESSAGES : 967 SINCE : 20/11/2015 NICKNAME : dameron (marie) ALTER EGO : henry le canari & portia le lama FACE, @ : j. morris rien que pour vos yeux

SCALPEL AND BISTOURI
Quote:
Surnom: teddybear
Répertoire:

MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    Sam 21 Nov - 15:48

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: this is the end of the world as we know it    

Revenir en haut Aller en bas
 
this is the end of the world as we know it
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un beau livre: Hungry planet : what the world eats
» Sortie cinéma: "It's a Free World !"
» Petits personnages MINI WORLD
» World Names Profiler
» Panoramas and 3D Virual Tours of the Most Beautiful Places Around the World:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: Version 2 :: les fiches-
Sauter vers: