AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « I deserve better than this.» – w/Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leela Robertson

avatar

MESSAGES : 1223 SINCE : 28/10/2015 NICKNAME : Mashed Woods - Justine FACE, @ : Priyanka Chopra

SCALPEL AND BISTOURI
Quote: « Je suture une banane dans l’espoir vain que ça réveillera mon cerveau. »
Surnom: Shiva
Répertoire:

MessageSujet: « I deserve better than this.» – w/Dante   Ven 20 Nov - 15:45

 
I keep running in circles, Hoping light will flood out
I'm sick of facing faces, Hoping delight rings out

| ©smoking smoking, in circles

Le regard posé sur Abbey, Leela a le cœur lourd. Sa meilleure amie lui manque et la croiser ainsi tous les jours sans lui adresser la parole est un véritable supplice. Discrètement Abbey jette un coup d'oeil dans sa direction mais se ravise lorsqu'elle remarque que la jeune indienne la regarde. D'un coup sec, Leela referme le dossier qu'elle était en train de consulter. Abbey ne voulait plus lui parler et elle attendrait le temps qu'il faut pour qu'elle revienne vers elle. En tout cas elle arrêterait de faire des efforts pour retrouver une entente cordiale, la jolie blonde l'avait bien trop souvent envoyé sur les roses et Leela gardait tout de même une certaine fierté. Peut-être était-ce là le problème, Abbey en attendait plus de sa meilleure amie mais la future trentenaire n'était pas du genre à se mettre à genoux pour demander pardon. Un coup d’œil à l'horloge du hall du service de chirurgie, Leela avait largement dépassé ses heures. Elle attendit quelques minutes qu'il n'y ait plus personne pour se diriger vers le bureau de la secrétaire afin de modifier ses heures de gardes. Il était hors de question qu'elle rentre chez elle maintenant, elle était beaucoup plus utile ici à tenter de sauver des vies et apprendre en pratiquant. Elle se rendit dans la salle de repos des résidents, un café et quelques médicaments l'aideront à tenir plus que ce dont elle est capable. C'était une mauvais habitude qu'elle avait prise depuis son retour, un coktail détonnant entre caféine et anxiolytique, elle en connaissait les conséquences mais les minimisait comme si elle était intouchable. Leela était bien trop déterminée à devenir la meilleure neuro-chirurgienne pour penser à sa santé ou aux répercussions que cela pouvait avoir sur ses patients. D'un pas décidé elle se rendit au tableau de bord, curieuse de voir quelle intervention allait lui être attribuée, d'autant plus qu'aujourd'hui elle était en neuro, son domaine de prédilection. S'avançant sur ce gigantesque tableau du hall de chirurgie qui regroupait toutes les chirurgies de la journée, Leela déchanta vite lorsqu'elle découvrit qu'un simple canal rachidien l'attendait, une intervention banale en soit. Marchant précipitamment, elle stoppa le docteur Jagger, son nouveau mentor depuis qu'elle tentait d'éviter son ex, titulaire en neurochirurgie. Il était doué, il n'y avait aucun doute, mais lui et Leela ne partageaient pas tout à fait la même vision des choses, peu importe, elle voulait pratiquer et elle comptait bien ne pas rester en salle d'observatoire pendant toute sa résidence. « Docteur Jagger, il doit sûrement y avoir une erreur, je suis assignée à une opération qu'un interne pourrait faire, or je suis en seconde année de résidence » lui fit-elle remarquer. « Mais si vous voulez, je peux vous prêter l'un de mes inernes. » renchérit-elle sur un ton qui en disait long sur la confiance qu'elle avait en elle.

_________________
Do it again, and I'll see you tomorrow, I want to get it, you've got something to borrow  Can't make it feel right on my own, that's when I turn you on again, I buy it, but it don't measure up, what is the missed ingredient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scalpeletbistouris.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « I deserve better than this.» – w/Dante   Ven 20 Nov - 23:45

 
I keep running in circles, Hoping light will flood out
I'm sick of facing faces, Hoping delight rings out

| ©smoking smoking, in circles

Quand il marche dans les allées de l'établissement hospitalier, il observe ces silhouettes vêtues de blouse blanche qui déambule. Certains papotent, d'autres semblent plongés dans leurs pensées que rien si ce n'est l'alarme, pourrait les sortir de leur esprit songeur. Dante croise les carrures, en reconnaît certaines mais se contente de simples signes de tête, le faciès à l'indifférence perturbante et angoissante. Il ne prend pas la peine d'esquisser l'ombre de sourires sur ses lippes, replonge son regard sur le dossier qu'il tient entre ses deux paumes alors que ses jambes avancent vers le bureau qui lui appartient. L'un des avantages d'être titulaire, c'est sûrement de posséder ce petit espace vital qui n'est que sien, comme une chambre où l'on est dans l'obligation de frapper avant d'entrer, comme la lieu où son avis n'a que plus d'importance que celui des autres. Parfois, on l'interpelle dans les couloirs, fait la différence entre les intonation qui supplient son aide et les autres qui ne souhaitent que gaspiller son temps précieux autour de la machine à café dans l'une des allées de blancs et de métal. Dans la concentration, il est difficile de happer cette attention qui n'est que contraire à l'évasion. Néanmoins, certains y arrivent. Certaines. Une femme, chevelure blonde. La simple silhouette le rend aussi bien heureux que furieux, alors il préfère détourner les iris que de se lancer dans une guerre dont la finalité ne semble pas vouloir montrer le bout de son nez. Cette femme, Janne qu'on l'appelle. Il lève les yeux vers le plafond en ramenant ses bras le long de son propre corps, bras ballant au rythme de sa marche alors que la femme disparaît de son champ de vision. Comme un soulagement, il a les épaules qui s'abaissent, le regard qui retrouve l'horizon. Paysage bien banal d'un hôpital dont il connaît les moindres recoins, il est si près de la cage d'escaliers qu'il pourrait y tendre une simple main pour y pénétrer afin de rejoindre les étages. La voix agaçante parvint à ses tympans, il grince discrètement des dents alors que sa mâchoire se resserre et que son impassibilité n'est que ce que l'on peut lire sur les traits de son faciès. Il se retourne, fait face à la femme. Il sait ce qui l'attend, il connaît bien la remontrance qu'elle va articuler. Chaque mot prononcé est comme un milligramme d'amertume en plus qui se forme dans le fond de la gorge de Dante qui ne prend pas la peine de la couper, de simplement rétorquer dans la plus grande des méchancetés. Le ton de la voix ne le fait que soupirer, l'once d'un sourire tout de même dessiné sur le visage pâle de l'homme. « Il n'y a aucune erreur. » qu'il prononce de la façon la plus claire possible, tirade tranchante. Il ne le répétera pas, il sait à quelle intervention elle a été désignée et le choix ne sera pas autrement. « Si même un interne peut effectuer cette tâche, je ne vois pas pourquoi vous ne pourriez pas. Vous avez normalement plus de compétences. » N'essaie-t-il pas de lui faire assimiler le fait que ce n'est pas parce que l'on monte dans les niveaux que l'on ne doit s’attribuer que des missions aux mouvements adroits ? « Pourquoi ne voulez-vous pas effectuer cette intervention ? » qu'il demande banalement. Il a besoin d'entendre la réponse, de se faire une idée plus précise de cette femme devant ses iris. Son ton semble solennel, presque sage, et pourtant il garde bien son calme pour ne pas simplement lui ordonner de suivre les directives qui lui sont données. Ce serait idiot de lui dire de faire ci, et ça, alors qu'elle n'en a pas envie. Qu'elle n'en a pas envie alors qu'elle devrait.
Revenir en haut Aller en bas
Leela Robertson

avatar

MESSAGES : 1223 SINCE : 28/10/2015 NICKNAME : Mashed Woods - Justine FACE, @ : Priyanka Chopra

SCALPEL AND BISTOURI
Quote: « Je suture une banane dans l’espoir vain que ça réveillera mon cerveau. »
Surnom: Shiva
Répertoire:

MessageSujet: Re: « I deserve better than this.» – w/Dante   Dim 22 Nov - 14:15

Au moment même ou elle l'interpelle elle sait qu'il fera cette tête : l'impression irréversible qu'elle l'ennuie alors qu'il est censé lui apprendre c'est lui le titulaire après tout. Mais Leela ne se démonte pas, elle compte bien apprendre plus que ce qu'il ne le faut pour devenir une pionnière dans son domaine. Et si elle lit un peu, elle a vite compris que l'apprentissage se faisait sur le terrain, dans une salle d'opération et non à la bibliothèque. Cette soif de pratiquer ne la quitte jamais et une chose était sûre, elle n'était pas revenue d'Inde pour jouer au pot de fleur dans les couloirs du Menphis Wave. Elle a le sentiment d'être traité comme une moins que rien avec ce nouveau mentor, bien loin du Mark qui lui apprenait avec passion et gratitude les techniques en neurochirurgie. Elle ne se laisserait pas faire, elle avait cette force de caractère qui l'empêchait de s'effondrer à chaque obstacle de sa vie comme pouvait l'être certaines personnes. « Il n'y a aucune erreur. » lui rétorque t-il avec sa froideur habituelle, il l'agrémente d'un petit sourire, il y prendrait presque plaisir ce qui a le don d’énervée la future trentenaire. Elle ne montre rien, reste passible depuis son internat, en plus de la chirurgie, elle a apprit à contrôler ses accès de colère même si en vérité elle bouillonne à l'intérieur. « Si même un interne peut effectuer cette tâche, je ne vois pas pourquoi vous ne pourriez pas. Vous avez normalement plus de compétences. » un sourire forcé, Leela n'en revient pas, elle mérite mieux que ça, elle est meilleure que ça se dit-elle pour essayer de ne pas faire quelque chose qui pourrait la mettre hors du programme. Elle ne se doutait pas un seul instant qu'il jouerait à ce petit jeu. Cette intervention elle l'avait acquise il y a bien longtemps, son diplôme d'interne le prouvait même, elle lui aurait bien montré le papier mais il aurait encore trouvé quelque chose à dire. « Pourquoi ne voulez-vous pas effectuer cette intervention ?   » lui demanda t-il le plus naturellement du monde. Cette alternance entre cynisme et sagesse avait le don d'agacer la jeune femme. Elle voulu lever les yeux au ciel mais s'en n'empêcha, pour elle la raison semblait évidente. Elle prit une profonde inspiration afin de mesurer ses paroles « Ce n'est pas que je ne veux pas, mais cette opération est bien au dessus de mes compétences Monsieur, le but d'une formation n'est pas de se reposer sur ses acquis mais d'être en constante progression, c'est bien ce que l'on nous répète sans cesse ? » interrogea t-elle comme pour lui montrer que sa formation n'est pas vraiment à la hauteur de l'hôpital. Jetant un coup d'oeil au tableau des interventions de la journée elle se retourna de nouveau vers lui. « Pourquoi vous ne me prendriez pas sur cette opération de la tumeur du cervelet ? » demanda t-elle incrédule. « J'en apprendrai beaucoup plus que si vous me mettiez sur le canal rachidien » dit-elle en désignant le tableau avec sa main.

_________________
Do it again, and I'll see you tomorrow, I want to get it, you've got something to borrow  Can't make it feel right on my own, that's when I turn you on again, I buy it, but it don't measure up, what is the missed ingredient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scalpeletbistouris.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « I deserve better than this.» – w/Dante   Dim 29 Nov - 21:05

 
I keep running in circles, Hoping light will flood out
I'm sick of facing faces, Hoping delight rings out

| ©smoking smoking, in circles

Internes, résidents, employés depuis des générations. Tous trouvent le moyen de s'emmêler dans les pattes d'un Dante qui a déjà du mal à gérer ses propres dossiers lorsqu'il est concentré, celui qui réfléchit trop et qui en oublie parfois qu'il a tout un monde agité et dynamique autour de lui, qu'on peut le secouer, le déranger quand bien même son visage laisse apparaître des traits occupés par la lecture qu'il a sous les yeux ou les simples songes qui viennent s’immiscer dans son esprit sans arrêt en fonction. La main est proche de la poignée qui mène à la cage d'escaliers, il entend la voix qui vient titiller ses tympans, il se permettrait presque de lâcher un soupir entre ses lippes cousues qu'il laisse néanmoins ainsi. Cette habitude de se faire arrêter à cet étage précis, la routine habituelle de ceux et celles qui veulent articuler des plaintes concernant les emplois du temps mis à disposition des moins gradés, ceux qui sont encore au stade d'apprentissage à l'hôpital et qui n'ont pas encore atteint l'étage supérieur de l'échelle hiérarchique. Dante, il se souvient de ses années en tant que résident à l'hôpital et des remontrances, des reproches et regrets qu'il a énoncé à ceux qui devaient s'occuper de l'éternel imparfait qu'il était (et qu'il est toujours). Il se souvient, se remémore ses plaintes intempestives envers les supérieurs qui ont toujours pris le temps de lui expliquer le pourquoi du comment des choix qu'ils prenaient, des décisions qui, selon eux, étaient les plus judicieuses et totalement justifiées. Il ne comprenait pas, n'arrivait pas à assimiler cette façon de faire alors qu'il pouvait s'améliorer facilement, rapidement si on l'avait mis sur des interventions qui en valaient la peine. Du moins, c'était ce qu'il se disait, intérieurement et maintes fois il l'a exprimé à haute voix. Et nombreux ont été les instants où, assis sur une chaise, il a dû écouter les morales de ceux qu'il ne pouvait pas ébranler, dont la décision changerait encore moins avec le comportement qu'il arborait. C'est en croisant les bras qu'il écoute la jeune femme qui lui tient tête, celle qui essaie d'étaler des arguments qu'il entend et qu'il comprend. Il aurait pu la laisser aller sur une mission plus délicate qui lui aurait permis d'améliorer ses compétences. Aurait pu, mais ce n'est pas le souhait qu'il possède et ne compte pas changer sa décision simplement sous les yeux de la belle. Pourquoi ne pas la prendre pour une autre intervention ? Il cogite. La réponse est pourtant simple selon lui. Dante, on ne pourra jamais expliquer ses humeurs, les choix pris sur des coups de tête. « Je vois ce que vous voulez dire. » qu'il articule, levant légèrement les yeux au ciel avant de reposer les iris sur le visage de l'interlocutrice. « Mais comme vous le mentionnez si bien, vous êtes encore en formation» Il sourit. C'est presque sarcastique venant de sa part, les mots qu'il utilise pour remettre gentiment la donzelle à sa place initiale quand bien même elle semble déterminée afin d'obtenir encore et toujours plus d'expérience qu'elle n'a déjà. « Qui dit formation, dit aussi suivre les décisions prises par ceux qui vous guident, même si elles ne vous plaisent aucunement. » Il se permet un soupire qui montre le brin d'agacement. Il ne sait même plus ce qu'il souhaitait faire en allant dans les escaliers. Certainement rejoindre son étage, à défaut de prendre l'ascenseur bien trop souvent bondé à son goût. « Et même si vous souhaitez améliorer vos connaissances, votre expérience en multipliant les interventions de plus en plus complexes... » Vérité accablante qui pèse sur les termes, sur les épaules. Malheureusement, pour tout ceux qui souhaitent en apprendre davantage se retrouvent parfois stoppés par d'autres. « Vous n'êtes pas la seule. » À vouloir être mise dans les meilleures interventions. « Chacun son tour, je suppose. » Il hausse les épaules, comme si c'était bénin, anodin, sans aucune répercussion. N'a-t-il cependant pas décidé de la prendre sous son aile ? De jouer une sorte de mentor ? De faire en sorte qu'elle soit en quelque sorte, avantagée par rapport aux autres ? L'idée du favoritisme le ferait presque frisonner.
Revenir en haut Aller en bas
Leela Robertson

avatar

MESSAGES : 1223 SINCE : 28/10/2015 NICKNAME : Mashed Woods - Justine FACE, @ : Priyanka Chopra

SCALPEL AND BISTOURI
Quote: « Je suture une banane dans l’espoir vain que ça réveillera mon cerveau. »
Surnom: Shiva
Répertoire:

MessageSujet: Re: « I deserve better than this.» – w/Dante   Mer 2 Déc - 21:57

Leela ne lâchait rien, elle était bien décidé à ne pas effectuer cette opération qui était beaucoup trop « banale » à ses yeux. Des canals rachidiens elle avait eu l'occasion d'en faire des centaines au cours de son internat, à quoi bon consommer des psychotropes si c'est pour passer son temps à faire de simples interventions. Elle savait que Dante ne la laisserait pas s'en sortir comme ça, mais elle avait tenté de lui faire part gentiment de sa vision des choses espérant encore qui lui laisserait cette intervention de la tumeur du cervelet beaucoup plus importante à ses yeux. Les tumeurs, elle aimait ça, pourquoi et bien parce qu'à chaque fois ce n'était jamais la même intervention, leur taille différaient, ainsi que le chemin d'accès pour les supprimer. Un véritable space mountain pour les neurochirurgiens. « Je vois ce que vous voulez dire. » comme un enfant devant une glace, Leela écarquilla les yeux, ça y est il semblerait qu'elle soit enfin parvenue à avoir ce qu'elle désirait. Si Dante prenait en considération ce qu'elle disait, c'était déjà une réussite en soit.« Mais comme vous le mentionnez si bien, vous êtes encore en formation. » c'était trop beau pensa Leela qui avait bien cru convaincre son titulaire de lui donner une opération plus importante. Littéralement, elle baisse ses bras, le regard vers le plafond, elle se demande ce qu'elle a bien pu faire pour avoir un professeur si peu compatissant avec ses élèves. Il sourit, et ça a le don d'agacer encore plus la jeune femme qui a le sang chaud, peut être que c'est ce qu'il cherche à faire après tout. « Qui dit formation, dit aussi suivre les décisions prises par ceux qui vous guident, même si elles ne vous plaisent aucunement. » se reprit-il. Ça, Leela avait du mal à l'accepter, et même si elle en faisait tout autant avec ses internes et qu'elle prenait un malin plaisir à leur donner des tâches ingrates, elle était l'une des meilleures, si ce n'est la meilleure en neurochirurgie et les titulaires devaient le prendre en considération. Elle ne comptait pas se laisser faire et plus la conversation avançait plus elle tentait de se maîtriser pour ne pas dire un mot de travers. « Et même si vous souhaitez améliorer vos connaissances, votre expérience en multipliant les interventions de plus en plus complexes... Vous n'êtes pas la seule. » blablabla pensa la jeune indienne. Tout ça elle s'en contre fiche pas mal, elle est la meilleure et par conséquent elle estime mériter les plus grosses interventions. Ce ton que prend son titulaire n'est que façade, une façon pour lui d'argumenter son choix de la mettre sur une intervention sans intérêts. « Chacun son tour, je suppose. » finit-il par dire pour ponctuer son discours qui n'a pas vraiment d'impact sur la jeune chirurgienne. « Chacun son tour ?! » reprit Leela sur un ton d'agacement qu'elle n'est pas censée avoir un supérieur. « Ça va faire un mois que je suis revenue, un mois que vous me mettez sur des interventions qui ne m'apprennent rien. Si je suis rentrée d'Inde ce n'est certainement pas pour jouer avec un bistouri sur des mannequins. Les autres ont eu leur tour l'année dernière, ça va faire plus d'un an que je n'ai presque pas pratiqué la neurochirurgie alors si on part sur cette idée de « tour de jeu » j'estime que j'ai largement ma place sur cette intervention. » termina t-elle par dire, en se rendant compte qu'elle venait d'hausser la voix auprès de son titulaire.

_________________
Do it again, and I'll see you tomorrow, I want to get it, you've got something to borrow  Can't make it feel right on my own, that's when I turn you on again, I buy it, but it don't measure up, what is the missed ingredient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scalpeletbistouris.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « I deserve better than this.» – w/Dante   

Revenir en haut Aller en bas
 
« I deserve better than this.» – w/Dante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» we accept the love we think we deserve. ◮ (lysander&lullaby)
» I cry when angels deserve to die ; Ryuhei
» Forgiveness isn't about what people deserve • Alesya
» Les miens
» Le pasteur Kutino vient de faire une crise d'AVC qui aurait provoqué une paralysie partielle!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - CUT THE SKIN - :: Damage Case :: ANCIENS TOPICS-
Sauter vers: